L'Argentine menacée de poursuites pour "outrage" par un juge américain

 |   |  283  mots
L'Argentine a de son côté porté plainte auprès de la cour pénale internationale de la Haye, accusant le juge américain d'outre-passer ses droits.
L'Argentine a de son côté porté plainte auprès de la cour pénale internationale de la Haye, accusant le juge américain d'outre-passer ses droits. (Crédits : reuters.com)
Le juge américain en charge du dossier de la dette argentine estime que le pays a diffusé des "déclarations fausses et trompeuses" dans des avis publiés dans la presse américaine. L'Argentine, elle, considère que la justice américaine a outrepassé ses droits.

Ping-pong judiciaire entre Buenos aires et les Etats-Unis.  Le juge new-yorkais Thomas Griesa, en charge du dossier de la dette argentine a menacé de poursuivre l'Argentine pour "outrage à la cour" lors d'une audience vendredi 8 août.

C'est ce même juge qui a décidé de suspendre tout remboursement de la dette souveraine argentine transitant par la place financière de New York, tant que le pays ne paierait pas 1,3 milliard de dollars à des créanciers (les fameux "fonds vautour"). Ce qui a conduit plusieurs agences de notation à déclarer le pays en défaut de paiement partiel.

Un jugement "erroné"

Il réagissait à la publication jeudi par le gouvernement argentin d' "avis légaux" de deux pages dans le New York Times et le Wall Street Journal, dans lesquels le jugement américain est qualifié de"déplacé et erroné".

Des informations "fausses et trompeuses" a estimé le juge Griesa qui, si elles sont réitérées, pourraient donner lieu à des poursuites et à une amende.

A la suite de ces menaces, le ministère argentin de l'Economie a dénoncé dans un communiqué,  les "nouvelles pressions et contradictions" du juge et affirmé que l'Argentine maintenait sa position.

Un arbitrage de la CIJ?

L'Argentine a de son côté porté plainte auprès de la Cour internationale de justice de la Haye, accusant le juge américain d'outre-passer ses droits. Sur ce point, un porte-parole du Département d'Etat cité par l'AFP a affirmé vendredi que ce contentieux ne relevait pas de la CIJ. Or, la Cour elle-même avait prévenu qu'aucune suite ne serait donnée tant que Washington n'aurait pas admis la compétence du tribunal dans cette affaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/08/2014 à 14:10 :
Mais enfin le peuple racketteur n'a pas de justice,elle ne porte que le nom,si vous êtes riche ou misérable vous croyez que vous avez les mêmes droits.Les états unis sont aux mains du complexe militaro industriel les démocrates doivent se réveiller......!
a écrit le 11/08/2014 à 0:24 :
Entre l'amende pour la SG et tout ce qu'on voit sortir en ce moment, il devient évident que négocier en USD ou, pire encore, négocier sur le sol Américain devient de plus en plus risqué. Il ne serait pas surprenant que des deals partent ailleurs et se fassent dans d'autres monnaies, pour ne pas risquer d'être à la merci d'un juge US dont les motivations sont peu claires.
Réponse de le 11/08/2014 à 10:15 :
Au contraire, c'est parce que la justice americaine est rigoureuse et independante que les investisseurs du monde entier demandent a ce que les bons du tresor de "petits" pays soient soumis a la legislation de l'Etat de New-York.
Réponse de le 11/08/2014 à 14:03 :
Parfaitement ! Aujourd'hui, prêter à aux Etats est devenu une loterie tant ils usent et abusent des "restructurations" de dettes... La protection de juges faisant respecter la loi, même sous ce genre de pression, est donc indispensable !
a écrit le 10/08/2014 à 13:44 :
La Cour pénale internationale (CPI) n'est pas la Cour internationale de justice (CIJ), ce sont deux cours entièrement différentes, bien qu'elles soient toutes deux à la Haye. L'une juge les individus soupçonnés de crimes de guerre, crime contre l'humanité ou génocide. la deuxième règle les différends entre Etats.
L'Argentine n'a pas "porté plainte", elle a déposé une requête devant la Cour internationale de justice.
a écrit le 10/08/2014 à 9:45 :
Pourquoi la Tribune n'évoque pas les vraies raisons de cet acharnement des américains envers l'Argentine ? rien à vois avec de fric puisque la dette argentine, les données le prouvent, a déjà été payé. La vraie raison, mm. les journalistes, c'est que la Chine et la Russie (dont les leaders ont été récemment à Buenos Aires) s'intéresse à une exploitation conjointe des réserves de pétrole argentines, notamment celles de Vaca Muerta. Les "vautours du pétrole" américains veulent mettre leur bâton dans les roues des chinois et russes et pressionnent le gouvernement argentin avec des menaces dues à un fonds tiers ! renseignez-vous mieux ou alors arrêtez de faire le jeux de ces mêmes fonds américains assoiffés de pétrole.
Réponse de le 11/08/2014 à 7:35 :
La guerre des Malouines a été déclenchée quand les occidentaux se sont aperçus que les Généraux Argentins négociaient avec les Russes pour permettre le passage des sous-marins de ces derniers vers l'Atlantique.
a écrit le 10/08/2014 à 9:11 :
US go home !
Peuples français, refusez les accords calamiteux que l'enarcocratie tente de nous faire ingurgiter !!!
a écrit le 09/08/2014 à 21:37 :
Je ne comprends pas , il suffit de demander au président de la france , le montant de ces fonds vautour équivaut au montant alloué aux familles françaises pour la rentrée des classes , c'est dingue !
Réponse de le 10/08/2014 à 21:15 :
C'est VRAI : lui, il emprunte, et il ne remboursera JAMAIS !! Alors, pourquoi ne pas en faire profiter les copains : Christina, Chavez et les autres !!!
a écrit le 09/08/2014 à 19:52 :
Ils ont emprunter en dollars alors ils remboursement en dollars mais pour l'instant ils n'ont qu'une monnaie locale, donc... patience les US!
a écrit le 09/08/2014 à 16:48 :
Un juge américain "menace" (parce qu'un juge peut "menacer" ?) de poursuivre un Etat pour "outrage" (ce qui en dit long sur leur idée d'eux-mêmes !) et on veut toujours, malgré l'affaire BNP Paribas, négocier un traité de libre échange avec les Etats-Unis ? On tient tant que ça à livrer les entreprises et les Etats européens pieds et poings liés aux juges et au marché américains ?
Réponse de le 09/08/2014 à 21:00 :
Entièrement d'accord aucune confiance dans cette amérique qui ne cherche qu'à s'enrichir de façon peu glorieuse !!!
a écrit le 09/08/2014 à 16:37 :
Ok une dette se doit d'être remboursée. Par contre , il n'y a aucune raison que les créanciers américains soient remboursés avant les autres créanciers.
Personne n'a jamais poursuivi les politiciens américains qui avaient mentis sur l'Irak et ce pour une raison simple: les usa n'aurait pas payé quoique ce soit. Dans un contexte où personne ne pourra jamais condamner les usa pour quoi que ce soit, on peut considérer les déclarations du juge comme une ingérence.
Réponse de le 11/08/2014 à 16:24 :
Une dette se doit d'être remboursée ? Et bien nous porteurs français d'emprunts russes, malgré les décisions du Conseil d’État en 2004 nous n'avons rien reçu !
a écrit le 09/08/2014 à 14:32 :
Quand on connaît la dépendance des juges américains avec leurs "donateurs" lors des campagnes et leurs électeurs, on ne s'étonnera plus....
Le tribunal international n'est pas corrompu, c'est la raison pour laquelle les Usa ne le reconnaissent pas.
Adelante Argentina!
a écrit le 09/08/2014 à 11:59 :
Un seul credo : US GO HOME.
Réponse de le 09/08/2014 à 12:35 :
Comme en Irak, en Syrie, en Libye, etc... Sauf que si les boys ne vont plus se faire tuer pour défendre vos intérêts, c'est vous qui devrez aller vous battre. Et si vous ne faites pas la guerre en Irak, vous la ferez à Montreuil. Seul, sans les américains. Us to home : bien courte vue !
Réponse de le 09/08/2014 à 14:53 :
Aurions nous besoin des US pour faire respecter l'ordre à Montreuil ?
Réponse de le 09/08/2014 à 17:10 :
@ Odilon : Sans doute, mais qui est allé mettre le foutoir en Irak ? En plus en racontant des salades au monde entier ?
Et qui l'a mis en Lybie ? On a eu subitement un besoin si urgent que ça de virer Kadhafi ?
Et qui a failli le mettre en Syrie ? Au moins sur ce coup là on peut remercier les américains !
Alors c'est bien joli de vouloir gouverner le monde, mais il faut en assumer les conséquences !
a écrit le 09/08/2014 à 11:56 :
J'ai du mal à saisir : depuis quand l'Argentine fait-elle partie des Etats pourris d'Amérique ?

"Les américains ne sont plus les bienvenus en Europe", eu ouais et donc ? Ils s'en cognent assez me semble-t-il... il faudrait des sanctions, mais en est-on capable ne serait-ce qu'au pays des fromages qui puent ?.
a écrit le 09/08/2014 à 11:00 :
Ingérence!!!!!
L'Argentine est un pays souverain, s il fait faillite, il assume les conséquences induite (impossibilité de se financer sur les marchés, manque de confiance, decredibilisation du gouvernement ...) mais en aucun cas il ne peut y avoir saisine par un juge américain!
Et depuis quand la cours de justice américaine a les pouvoirs de déclarer compétent la CPI ?!? Je suis écœuré et effaré de cela!
C'est lamentable !
Les américains ne sont plus les bienvenus en Europe
Réponse de le 09/08/2014 à 11:08 :
Le juge américain est légitime car la monnaie de la dette est le dollars d'une part et d'autre part le tribunal compétent figure dans les contrats d'emprunts. Pour ceux qui ne veulent pas s'exposer à des sanctions amercaines , emprunter dans des monnaies différentes (mais plus fluctuante).
Réponse de le 09/08/2014 à 14:36 :
La Chine a aussi une énorme caisse en $ et je ne crois pas qu'en cas pareiĺ la Chine plie sous une juridiction U.S. En cas de défaut de paiement des U.S.
Il me semble que la dette des U.S. En $ est monstrueuse, je rigole si un jour la Chine demande le paiement de de cette dette...
Réponse de le 09/08/2014 à 16:42 :
@ Lacouric : Entièrement d'accord ! On va bien rigoler le jour où la monnaie US va s'effondrer, entraînant avec elle toute l'économie du pays, et une bonne partie de celle du monde...
Ce qui, vu comment les USA usent et abusent de la planche à billet pour financer leurs politiques expansionnistes, finira bien par arriver un jour. Il suffit que la Chine, qui possède la plus grande réserve en dollar du monde, ait une raison suffisante pour dire "stop"...
Réponse de le 10/08/2014 à 22:53 :
Le fait que le dollar soit la monnaie de l'emprunt ne confère pour un contrat d'Etat aucune compétence juridictionnelle aux Etats-Unis. Par contre, le fait que l'Aregentine renonce à ses privilèges d'Etat souveraine (par contrat) et attribue la compétences aux juridictions US... oui !
a écrit le 09/08/2014 à 10:47 :
Connaissez vous la stratégie de Dracula ? les financiers corrompus n'aiment pas la publicité sur leurs affaires véreuse et quoi de mieux qu'un procès pour les démasquer aux yeux du monde ,l'opinion publique est une force qui fera tomber les derniers néolibéraux véreux .Ecoutez Delamarche sur BFM ou youtube, c'est un libéral anti néolibéral , quelqu'un qui aime l'économie réelle, celle qui fait du 1% à 3% par an et pas par jour ......
Réponse de le 09/08/2014 à 12:25 :
J'apprécie Delamarche, mais la perf de son fond est minable.
Cela étant dit, les argentins avaient fait un grand bras d'honneur à leurs créanciers en 2001 et jouaient alors les gros bras.
Bref, je ne pleure pas pour eux.
Réponse de le 09/08/2014 à 13:27 :
Moi para contre, je pleure de vos remarques à deux balles et tendancieuses.
Réponse de le 10/08/2014 à 23:56 :
Argumentez un petit coup mon cher, ça vous fera du bien.
Allez, je fais le job pour vous et commence par OD. Comme par hasard, il vient de fermer Platinum France et tous ses fonds (pourquoi donc?).
Quant au défaut de 2001, lisez donc la presse de l'époque (si vous y comprenez quelque chose bien sur)...
a écrit le 09/08/2014 à 10:31 :
Du gouvernement des buses qui postulent pour la faillite.
En Europe, les résultats sont mauvais: croissance nulle, chômage et exclusion massive chez les diplômés.
On combine désindustrialisation, pénurie de logement et dettes... pour la croissance il faut parler application du pacte de stabilité. Quand au pacte bidon de responsabilité, 75% pensent qu'il est nul...
En Europe il existe des politiciens qui font fortune sur le dos de la population à ravager l'économie. On y conduit des politiques suicidaires.
Pourquoi ne pas sortir les plus âgés de la vie active alors qu'on n'est pas capable de faire de la croissance? On fait une génération cdd et des Fonxsters Faignants. Prenons en exemple les privilèges du public comme les retraites edf: 1 cotisé pour 3 euros de retraite...
On nous annonce une baisse de la production au second trimestre, alors on relance par le flingage de l'économie? On fait dans le gouvernement des employés de caf: casse anti France.
Pour la croissance, n'oublions pas le goulot des emplois non pourvus... est-ce un défaut d'orientation ou de maltraitance?
On nous annonce pour bientôt des retraites à 67 ans... alors mr le boomster est esclavagiste anti jeune, une exception sudeuropéenne.
Il parait qu'un lieutenant de police avec un master gagne 1800 brut, qu'on supprime les bourses au mérite, et qu'on relève des témoignages en ligne sur les salaires faux publiés en ligne... alors le mérite, c'est quoi? La prime à la paresse?
On fait un pib bureaucratie qui écrase la production... c'est une crétinerie sadomazochiste!
Dans les sondages, on aurait une éviction en 2017 et on demanderait une démission... c'est une révolte frontiste? Seulement pour les dépenses, ça augmente, alors impôts, austérité, dette, déficit et chômage... voila du bon travail!
Alors on commémore le chômage de 14, on coquelicocotte?
Voila une dictature fonctionnaire chômagiste sur le dos des salariés précaires!
Alors on postule pour la faillite comme l'Argentine? Voila de la politique suicidaire...
On parle d'une journée internationale du chat, c'est du chaouan ou bien du chat hissant ou du charlot politique?
Si aux dernières législatives 50% n'ont pas voté, pourquoi ne pas faire du pique assiette?
Réponse de le 09/08/2014 à 19:07 :
"On nous annonce pour bientôt des retraites à 67 ans..."
Heu... je sais pas si vous êtes au courant mais chez nous la retraite à taux plein, c'est déjà à 67 ans...
a écrit le 09/08/2014 à 10:30 :
A l'instar de la décadente politique étrangère de son Département d'Etat, la justice américaine veut faire croire au monde que les USA sont encore les grands maîtres de ce monde, et que l'Amérique latine reste une espèce de leur arrière-cour. Ce sont des menaces d'un tigre de papier. Contrairement à ce qui manigance la justice américaine, ce sont les banques de ce pays qui ont besoin des États pour exister. La géopolitique de la planète est en pleine mutation et on voit l'émergence de nouvelles économies, de nouveaux blocs et nouvelles puissances qui demain seront les responsables pour faire de cette planète un monde meilleur de ce qu'il a été jusqu'à aujourd'hui, sous le diktat de Washington et de ses fantoches.
Réponse de le 09/08/2014 à 16:41 :
Sûrement le bloc Bingo Bongo.
Et Bric-Brac et toute la companie.
a écrit le 09/08/2014 à 10:22 :
Ne vous inquiétez pas, les Etats Unis non plus ne rembourseront pas leurs dettes : plus de 15 000 milliards et elle grimpe de 1000 milliards par an..... Les néolibéraux font marcher la planche à billets à fond , croyez vous que cela ira jusqu'au ciel ? Non, ça finit toujours très mal, la situation est déjà pire qu'en 1929. Les assurances vies vont partir en fumée des millions de gens seront ruinés ,et ils diront : "désolé" Monsieur Hollande, fermez les "paradis fiscaux" par un décret d'une ligne: interdiction de tout trafic avec eux sous peine de retrait des licences bancaires . En quelques jours tous les états suivront.
Réponse de le 09/08/2014 à 10:45 :
C'est le pacte de stabilité et de croissance: remboursez vos dettes!
Réponse de le 09/08/2014 à 12:03 :
@Paul
Il faudrait s'entendre sur le mot "dette"... et surtout sur la provenance de l'argent qui finance les"dettes".
a écrit le 09/08/2014 à 10:13 :
Cristina tient bon ! ces gens trop riches régulent le monde depuis trop longtemps .
Réponse de le 09/08/2014 à 12:28 :
Et vous aimeriez que les gens à qui vous avez prèté ne vous remboursent pas?
L'argentine est aussi critiquable que les fonds vautour.
Chacun son genre.
Réponse de le 09/08/2014 à 16:47 :
L'Argentine n'a jamais dit qu'elle refusait de rembourser. Simplement elle ne peut pas rembourser autant en si peu de temps.
Or, seuls 2 de leurs créanciers US ne veulent rien savoir et exigent le remboursement immédiat, contrairement à ce qui était planifié au départ des prêts. Ce qui est non seulement pas très fair-play mais surtout très stupide de leur part. Puisqu'avec un défaut de paiement ils récupéreront beaucoup moins et dans bien plus longtemps. Mais, au passage, ils auront coulé un pays...
Réponse de le 10/08/2014 à 11:19 :
L'Argentine était assise sur un immense trésor en 1945 : en ayant vendu -contre paiement comptant pendant la guerre - de la viande et des matières premières aux Allemands, aux Anglais, ... bref à tout le monde
Ce trésor a été dilapidé grâce à des politiques "généreuses", au copinage, etc ....
Aujourd'hui, le copinage et les politiques "généreuses" sont toujours là, mais le pognon lui a disparu
Réponse de le 10/08/2014 à 16:54 :
@cWal

Exact. De plus, les deux fonds vautours (ou plutôt hedge fund) appartiennent à une seule et même personne dont aucun média n'a eu le courage de mettre en évidence. L'intérêt de couler l'Argentine est limpide comme de l'eau de roche, spéculer à découvert avant de racheter ses positions vendeuses.
Réponse de le 11/08/2014 à 0:01 :
Paul Singer est un type peu sympathique, nous sommes d'accord.
Cela étant, l'Argentine a fait un gros bras d'honneur à tout le monde en 2001.
C'est elle qui s'est mal conduite en premier.
Elle récolte malheureusement les fruits de son attitude très agressive.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :