Aux États-Unis, il passe du Sénat à la vente de cannabis

 |   |  312  mots
Le sénateur Gravel s'est dressé contre Nixon, s'est dressé contre le Pentagone et il se dresse maintenant contre ceux au pouvoir qui voudraient priver des bénéfices du cannabis ceux qui en ont besoin, s'est réjoui Steve Kubby, président du Conseil d'administration de Cannabis Sativa.
"Le sénateur Gravel s'est dressé contre Nixon, s'est dressé contre le Pentagone et il se dresse maintenant contre ceux au pouvoir qui voudraient priver des bénéfices du cannabis ceux qui en ont besoin", s'est réjoui Steve Kubby, président du Conseil d'administration de Cannabis Sativa. (Crédits : © Alessandro Bianchi / Reuters)
Après une longue carrière d'homme politique, dont douze années en tant que sénateur, Maurice Gravel s'est fixé un nouvel objectif, pour le moins surprenant: diriger une entreprise qui commercialise des produits à base de cannabis...

"La guerre contre la drogue provoque plus de pauvreté que toute autre chose dans ce pays." Après s'être battu pour la décriminalisation de la marijuana, l'ancien sénateur américain Maurice "Mike" Gravel va prendre la tête de Kush, une entreprise spécialisée dans la commercialisation du cannabis pour usages récréatifs et médicaux, a annoncé mardi Cannabis Sativa Inc.

"Je suis heureux de pouvoir contribuer à introduire de nouveaux produits sur un marché plus large, de manière sérieuse et crédible", a affirmé Mike Gravel, cité dans le communiqué de Cannabis Sativa.

Jusqu'alors filiale de cette entreprise installée à Mesquite (Nevada), Kush va désormais devenir indépendante et développer de nouveaux produits à base de cannabis dont une pastille appelée "Kubby."

Opposant à la guerre au Vietnam

Sénateur démocrate de l'Etat d'Alaska de 1969 à 1981, Maurice "Mike" Gravel, âgé de 84 ans, a été candidat aux primaires pour l'élection présidentielle de 2008. Ses parents étaient des canadiens francophones émigrés aux Etats-Unis. Il s'était notamment illustré à la fin des années 1960 par son opposition à la guerre du Vietnam. Il était également un adversaire de la "guerre contre les drogues" ("War on Drugs") lancée dans les années 1970 par le président Richard Nixon.

Plus récemment, il a pris position en faveur du mariage homosexuel, déclarant que "le mariage est un engagement amoureux entre deux êtres humains... Le monde a besoin de beaucoup plus d'amour - voilà de quoi [les homosexuels] parlent. Pour moi, c'est une question de droits civils".

"Le sénateur Gravel s'est dressé contre Nixon, s'est dressé contre le Pentagone et il se dresse maintenant contre ceux au pouvoir qui voudraient priver des bénéfices du cannabis ceux qui en ont besoin", s'est réjoui Steve Kubby, président du Conseil d'administration de Cannabis Sativa.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/01/2015 à 14:49 :
C'est une évidence, exactement comme la prohibition ! Il y a surtout des avancer MAJEURES sur les effets médicaux qu'il est impossible de nier. Alors pour les nostalgiques je vous laisse les maladies graves que l'alcool ou la cigarette autorisent car "c'est bien et culturel"
a écrit le 31/12/2014 à 10:52 :
VOILA UN HOMME INTELIGENT EN AVANCE SUR SONT EPOQUE ???
Réponse de le 31/12/2014 à 15:39 :
Par contre ovus ça s'arrange pas.... Peut être trop de fumette ? Ou pas assez ?
a écrit le 31/12/2014 à 10:45 :
Un discours qu'on aimerait entendre plus souvent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :