Explosion d'appareils Apple : Bruxelles réclame des informations

La Commission européenne demande à la société américaine de délivrer ses informations sur les explosions d'iPhone et d'iPod qui ont eu lieu ces derniers mois. Pour le moment, Apple n'a pas fait de commentaire sur le sujet.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

La culture du secret chez Apple commence à agacer au plus haut point. La Commission européenne demande au groupe américain de donner plus d'informations sur les étranges explosions de ses appareils. Après l'éclatement d'un écran d'iPhone qui a blessé un adolescent français, Bruxelles demande des comptes sur la dangerosité potentielle des appareils.

Mais comme les familles des blessés, la Commission fait face à la culture du secret du géant américain. "Nous avons invité Apple à nous donner des informations sur l'incident en France, mais pour l'instant nous n'avons pas eu de réponse", déplore un porte-parole du service Industrie et entreprises de la Commission. En attendant, l'UE (Union européenne) mène sa propre enquête. Des informations sont récoltées en France et en Grande-Bretagne ainsi qu'aux Etats-Unis, auprès de l'agence pour la sécurité des produits. Un service spécial a été mis en place à la Commission pour traiter ce type de plaintes.

L'objectif pour Bruxelles est de savoir si les incidents doivent être notifiés à Rapex, un système européen d'alerte rapide sur les produits de consommation considérés comme dangereux. Rapex permet à la Commission et aux états membres d'échanger les informations récoltées et de décider ensuite s'il faut restreindre ou stopper la commercialisation de produits qui présentent des risques pour la santé et la sécurité des consommateurs.

Une quinzaine d'incidents

La polémique sur les explosions d'appareils Apple prend donc une nouvelle tournure avec la première explosion d'un iPhone. D'après la mère de l'adolescent blessé à l'œil, le téléphone se serait mis à grésiller avant de se fissurer et d'exploser, projettent des débris d'écran.

Jusqu'ici, seul les iPod faisaient la Une de l'actualité. L'histoire d'une adolescente britannique, blessée par l'explosion de son baladeur, avait attiré l'attention des médias. La chaîne américaine Kiro a voulu mener son enquête mais elle s'est heurtée au mur du silence de la compagnie à la pomme. D'après les journalistes, les avocats d'Apple les auraient empêché de mettre la main sur un document de 800 pages dans lequel étaient répertoriés et décortiqués 15 incidents similaires.

Pour la CSCP, la commission américaine veillant à la sécurité des consommateurs, ces problèmes seraient du à une surchauffe des batteries et un simple changement permettrait de les éviter. Elle rappelle également que ces incidents restent très minoritaires au regard des dizaines de millions d'appareils vendus dans le monde.

Un avis qu'Apple n'a pas encore souhaité commenter.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
il faut pratiquer le principe de précaution, interdire la vente tant qu'on a pas de réponses, vous verrez si apple reste muet !!! sa veut rien dire incident minoritaire, si sa vous arrive a vous diriez vous que c'est un incident minoritaire. cordiale...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Obligeons le remplacement des batteries de tous les petits appareils électriques. Ca pourrait rapporter beaucoup plus que les vaccins...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
En tout cas j'ai jamais vu une telle unanimité pour défendre à tort ou à raison la marque à la pomme... J'ai dû louper un épisode, je suis vraiment le seul à ne pas avoir eu d'actions chez Apple ???!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.