Echec des négociations sur le programme d'aide alimentaire aux plus démunis

 |   |  337  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Les ministres de l'Agriculture réunis à Bruxelles n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur l'avenir de l'aide alimentaire. Le dossier est désormais entre les mains des dirigeants de l'UE.

Le commissaire européen à l?Agriculture est ?consterné?. Dans une déclaration à l?issue de la rencontre des ministres de l?Agriculture à Bruxelles, jeudi 20 octobre, Dacian Ciolos n?a pas mâché ses mots pour regretter l?échec des négociations entre les Etats sur l?avenir du programme d?aide alimentaire européen aux plus démunis (PEAD).

Arguments caducs

"Ces derniers jours, et ces toutes dernières heures encore, la Commission européenne a pris ses responsabilités pour rendre un accord possible. Désormais tous les arguments techniques ou juridiques avancés par certains Etats membres pour disqualifier le PEAD sont caducs?, a-t-il déclaré. Avant d?ajouter qu?il était ?encore temps, pour les quelques Etats membres qui bloquent la décision, de revenir sur leur position."

Reste que le cycle classique des négociations a échoué. Le dossier est maintenant entre les mains de la présidence polonaise de l?UE. Seul une décision des dirigeants de l?UE lors du Conseil européen de dimanche 23 octobre pourrait permettre de faire bouger le dossier.

Six pays bloquent

Six pays (Allemagne, Suède, Danemark, Pays-Bas, Royaume-Uni, République tchèque) sont opposés à toute réforme, estimant que l?aide alimentaire ne relève pas du champ de compétences de Bruxelles et que les politiques sociales sont du ressort des Etats membres.

Leur action en justice a provoqué l?annulation des trois quarts des financements (de 480 à 113 millions d'euros), jugés contraires aux règlements actuels par la Cour de justice de l?Union européenne. Si rien n?est fait, 18 millions de personnes seraient affectées.

Pour tenter de débloquer la situation, la Commission avait proposé de modifier la base juridique du Programme européen d?aides aux plus démunis (PEAD), le transférant de la politique agricole à la politique sociale de l?UE.


Lire la suite de l'article Echec des négociations sur le programme d?aide alimentaire aux plus démunis

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/10/2011 à 13:31 :
pour que les choses changent, il faut que des gens meurent de faim. alors seulement certains se soulèveront. En France, on mange trop et trop gras.. le soulèvement n'est pas pour tout de suite!
a écrit le 22/10/2011 à 9:42 :
bof !!! au point où on en est !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :