La Poste : J - 15 avant la libéralisation totale du courrier

 |   |  374  mots
(Crédits : latribune)
Le 1er janvier 2011, toutes les activités de La Poste seront ouvertes à la concurrence. Cette libéralisation du secteur, voulue par la Commission, a entrainé de nombreux changements dans l'organisation du groupe.

"Nous sommes relativement sereins". Ces mots, prononcés par le directeur des relations extérieures de La Poste, Jean-Paul Forceville, dépeignent bien l'état d'esprit du groupe, quelques jours avant l'ouverture à la concurrence du courrier, prévue le 1er janvier 2011.

"On a eu le temps de voir venir la chose", ajoute-t-il. Selon lui, la Poste s'est préparée à cette ouverture en renouvelant son réseau de centres de tri et son plan marketing. Même si l'ouverture du marché du courrier "arrive à moment peu opportun pour le secteur postal, qui souffre d'une baisse d'activité", la Poste est prête.

L'ouverture des services postaux est le fruit d'une directive européenne de 2008. Troisième volet d'une série de mesures lancées par la Commission depuis 1997, cette dernière action met fin monopole de La Poste dans la distribution du courrier de moins de 50 g.

Service postal universel

"Normalement tout est en place", affirme-t-on au cabinet du ministre de l'Industrie, Eric Besson. Une loi française, adoptée en février 2009, a transposé la directive européenne et modifié le statut de La Poste en société anonyme (SA). Le groupe continuera néanmoins d'assurer ses missions de services publics, précise le texte.

Deux articles concernant le service postal universel (distribution du courrier assurer à toute la population) ne sont toujours pas publiés. Mais "cela ne remet pas en cause la libéralisation du secteur du courrier", affirme le cabinet du ministre. "Ces articles ont déjà été transmis au conseil d'Etat et devraient être publiés avant le 31 décembre."

Pour Nadine Capdebosc (CFDT), le processus reste incomplet tant qu'une convention collective n'est pas proposée à l'ensemble des salariés du secteur et inscrite dans la loi. Mais cet amendement a été rejeté lors du vote de la loi. Les négociations devront donc se faire au sein de l'entreprise.

Evolution budgétaire

Le changement de statut de La Poste a ainsi permis aux deux actionnaires principaux, l'Etat et la Caisse des dépôts, d'annoncer, en octobre, une augmentation de 2,7 milliards d'euros du capital du groupe La Poste.

Lire la suite de l'article La Poste : J - 15 avant la libéralisation totale du courrier

 

Retrouvez toute l'actualité européenne, avec...

Euractiv

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/12/2010 à 17:13 :
Pensez à verrouiller les fenêtres... on sait jamais. On souhaite que le phénomène "FREE" se généralise dans tout le secteur public... sauf ceux qui y sont employés et les parasites générateurs de grèves qui y vivent grassement.... on sait pourquoi
a écrit le 17/12/2010 à 18:00 :
Enfin ! Enfin le moyen d'échapper au racket des grèves ! On attend la même chose pour la SNCF, le port de Marseille, la RATP et j'en passe.
Réponse de le 17/12/2010 à 23:08 :
Je suis bien de votre avis "Pirlouit".
Réponse de le 17/12/2010 à 23:29 :
Les autoroutes... Ah pardon c'est déja fait et les prix ont augmenté de 25 %
Réponse de le 18/12/2010 à 0:30 :
à "Plus rien", concernant le manque de concurrence et les prix abusifs des péages des autoroutes je partage votre agacement semble t'il. Mais sachez que dans une économie et un système libéral ce genre de "magouille" à la francaise serait tout simplement très difficile, voir impossible. C'est bien parce que tout est opaque, qu'il existe différents types de mafias enarques, centraliens ou polytechniciens entre autres, qu'on avoir des doutes quand à une réelle mise en place d'une saine concurrence. Dans les pays scandinaves par exemple n'importe quel citoyen peut rentrer dans n'importe quel ministère et consulter les documents qui lui convient pour vérifier les dires et le travail des fonctionnaires, et ministres, mandatés pour se mettre au service des citoyens. Tant que cela ne sera pas le cas en France n'espérez pas un vrai système libéral totalement au profit des individus. Ce que vous dénoncez est le résultats des différentes politiques anti libéral que vous soutenez.
Réponse de le 18/12/2010 à 0:41 :
Vous oubliez également de citer les telecoms qui en 15 sont devenus gratuit, ou presque, pour appeler toute l'europe, avec des abonnement à Internet parmi les plus intéressants en Europe, et tout cela grace à la libéralisation de ce marché imposé à la France par l'Europe. non seulement tout cela est au profit des clients, mais en plus cela a créé plein de nouveaux métiers et entreprises. Le résultat c'est 150 mille nouveaux emplois créés, contrairement aux cris d'Orphée poussés d'avant cette libéralisation par les syndicats des fonctionnaires de France Telecom pas content de voir la fin de leur monopole et de leurs priviléges acquis sur les dos des clients et des contribuables. Vive la liberté !!
Réponse de le 21/12/2010 à 14:14 :
Mon Dieu que le francais moyen est con!!! Privatiser tout le public?? Bande d'ignares et d'incompétents en masse..... Vous serez les premiers à pleurer quand votre timbre coutera 1euro50 et mettra 10 jours pour arriver!
Réponse de le 01/01/2011 à 15:39 :
@ "anticon" : merci de ne pas nous insulter, en quoi seriez vous plus compétent que nous ? Si vous aviez un semblant de compétences, je ne demande même pas de compétences mais un peu de logiques, de connaissances que diable, vous seriez heureux de ce qui arrive à la Poste !
a écrit le 17/12/2010 à 10:08 :
Enfin !! Vive la concurrence qui est toujours au profit du consommateur.
Réponse de le 17/12/2010 à 12:46 :
la concurrence jouera uniquement dans les grandes villes car la campagne n'interesse personne. alors oui a la concurence et oui a l'augnementation des tarifs pour les zones non rentables.
bien vu l'aveugle!!! j'espere que vous ou vos amis n'habité pas la campagne.
Réponse de le 17/12/2010 à 13:20 :
à "aturien". Je crois que l'aveugle c'est vous cr s'il est vrai que le prix du timbre augmentera notamment pour rentabiliser la distribution du courrier dans les campagnes, vous oubliez les milliards d'euro que le contribuable économisera pour l'entretien de la mafia syndicale et fonctionnaire. Le cout du timbre en valeur faciale est un leurre car les impôts et taxes détournées au profit de ses profiteurs les français les paient déjà. Ainsi seul la concurrence pourra à terme permette d'offrir un service de qualité supérieur au meilleur cout pour le consommateur, et pour le contribuable par la même occasion. Ouvrez les yeux et abandonnez votre propagande anti libérale et enfin vous verrez clair.
Réponse de le 17/12/2010 à 15:34 :
M. ou Mmme Libre,
La Poste collecte un impôt? bénéficie du reversement d'une taxe?
précisez s'il vous plait...
Réponse de le 17/12/2010 à 15:50 :
@libre Vous rêvez!!! Regardez GDF pourriez vous me dire où la baisse? Votre principe de concurrence libre et non faussée est un précepte du 19e siècle. Il faut évoluer , s'informer. Libre n'est pas un synonyme d'aliéné.
Réponse de le 17/12/2010 à 18:08 :
Les "services" publics en France sont insupportables. Il y a en tous cas un impôt déguisé dans les retraites précoces à des taux de remplacement de faveur, dans la sécurité de l'emploi qui fait qu'on garde ceux qui ne sont pas toujours à la hauteur, bref les inégalités dont profitent les fonctionnaires et assimilés pour vivre aux dépens du pays. Je ne parle pas des grèves, autre scandale qui fait des "services" publics exactement le contraire de ce qu'ils disent être.
Réponse de le 17/12/2010 à 23:05 :
à "facteur" et à "Plus rien". Oui je l'affirme la masse de fonctionnaires invirables qui occupent des milliers d'emplois injustifiés que ce soit dans le ministère ou dans les bureaux memes de la Poste au profit de ses memes syndiqués ou élites de tous poils font peser par leur masse salariales des prélèvements éhontés sur le dos des contribuables du privé. En cela la concurrence, meme si je sais qu'elle est biaisée comme l'explique très clairement "Kipo" sera un début de libération de cette économie. En cela je la soutiens. Vive la destruction immédiate de tous les monopoles que sont ces bastons des mafias syndicales qui font depuis trop longtemps subirent aux clients et aux contribuables leurs privilèges insupportable. Libre n'est non seulement pas un prénom d'aliéné, comme le voudrait "Plus rien" mais celui qui aspire à voir enfin une vraie économie libérale et humaniste au profit du peuple, et du pays. Un jour les idéologies néo collectivistes devront rendre gorge aux français, et enfin leurs manipulations appuyées par les médias bolchéviques de France.
Réponse de le 17/12/2010 à 23:26 :
Si vous n'êtes pas content vous pouvez partir au Sri lanka. Les services publics vont seront "supportables"
Réponse de le 18/12/2010 à 0:33 :
à "Kipo" alors un citoyen, surement contribuable, ne peut pas critiquer un service public payé en partie avec ses impots et taxes qu'on lui inflige sans se voir dire qu'il peut partir ailleurs s'il n'est pas content ? Je vois que les principes memes de la démocratie ne vous écorche pas la figure. JE frissonne de voir quel type de politique vous nous réserveriez si vous étiez au pouvoir. En fait on le sait déjà vos amis collectivistes qui appauvrissent la France depuis 40 ans sont depuis cette épque déjà à l'oeuvre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :