Cameron vent debout contre la taxe Tobin proposée par Sarkozy

 |   |  233  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Premier ministre britannique David Cameron a estimé dimanche que la France était dans son droit en souhaitant instaurer une taxe sur les transactions financières mais a prévenu qu'il bloquerait l'instauration d'une taxe Tobin au niveau européen si elle n'était pas suivie au niveau mondial.

"Si les Français veulent avancer vers une taxe sur les transactions dans leur pays, alors ils devraient être libres de le faire", a déclaré David Cameron à la BBC.

"Instaurer une nouvelle taxe européenne alors que cette taxe ne sera pas appliquée dans d'autres endroits, je ne pense pas que cette idée soit raisonnable et donc je m'y opposerai", a-t-il prévenu.

"A moins que le reste du monde n'accepte au même moment d'instaurer une quelconque taxe, nous n'irons pas dans cette direction."

La France a annoncé vendredi qu'elle entendait "donner l'exemple" en prenant d'ici fin janvier des décisions sur une taxe sur les transactions financières, avec ou sans l'Allemagne, tout en espérant être suivie par l'ensemble de la zone euro.

La chancellerie fédérale allemande a aussitôt souligné que la position allemande était inchangée, l'objectif étant de chercher un accord de l'ensemble de l'Union européenne.

Le nouveau président du Conseil italien, Mario Monti, qui vient de se rallier au principe de cette taxe, a lui aussi insisté à Paris sur la nécessité d'éviter des initiatives "en solitaire" des Etats concernés.

Le sujet devrait être au menu de la rencontre entre le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel prévue lundi à Berlin et du Conseil européen programmé le 30 janvier à Bruxelles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2012 à 18:37 :
Il n'y a que Cameron pour croire que l'Angleterre pourra se dresser indéfiniment contre la France et l'Allemagne, qui seront invariablement suivis par la majorité des autres pays européens.
Cependant, la démarche de Sarkozy, qui se lance seul en se passant du soutien Allemand pourrait bien nous faire passer pour des amateurs sur ce dossier. Pas de soutien Allemand = échec. S'il devait éviter une gaffe à l'échelle européenne, ça serait bien celle là...
a écrit le 08/01/2012 à 18:15 :
De toute façon on sait que l'on va faire une taxe Tobin au mieux à 26.
Mais surtout le vrai problème reste de contrôler des transactions qui peuvent être traitées à la milliseconde: cela ne nécessite-t-il pas de se brancher sur l'informatique des bourses et des caisses de compensation (Clearstream!)?
Réponse de le 08/01/2012 à 20:48 :
Yessss , et c'est de cela dont ils ont le plus peur !!!
a écrit le 08/01/2012 à 18:06 :
Une taxe laissez moi rire les plkus optimistes iont calculé qu'elle "rapporterait " au niveau de l'UE environ 55 milliards une goutte d'eau qui serait vite épongé par un transfert des actions financières vers d'autres cieux. Comme d'habitude à la veille d'une élection on fait tiout et n'importe quoi avant on sortait le carnet de chèque qui augmentait la dette maintenant on sort la TVA anti pouvoir d'achat car croire que la baisse des charges sera répercutée sur le prix de revient des entreprises est mal connaître une grande majorité de celles-ci, ensuite la taxe sur les transactions commerciales qui va affaiblir la place de Paris que l'(on soit pour ou contre la bourse celle-ci est le seul moyen des entreprises de se financer ce tyupe d'action est au minimum européenne. Encore une élection prsidentielle qui va affaiblir la France et continuer son déclin. L'économie n'est pas un jeu du bulletin de vote comme le fait le Président.
a écrit le 08/01/2012 à 17:29 :
Une taxe Tobin oui mais mondiale = on ne peut plus dire non pas de taxe Tobin aux gogos tellement la finance a merdé alors on dit oui mais si c'est mondiale comme cela n'arrivera jamais , les gogos seront satisfait , et la finance pourra continuer a se gaver ...
a écrit le 08/01/2012 à 17:23 :
on est dans l'urgence et gouvernés par un nain
a écrit le 08/01/2012 à 17:20 :
Cameron a raison sur le fond. Il sait également que généraliser une taxation sur les transactions financières à travers le monde est une douce utopie, car les USA et l'Angleterre ne le voudront jamais, Wall Street et la City étant les plus grandes places financières au monde.Instaurer une telle taxe équivaudrait à "se tirer une balle dans le pied". On en revient à la déclaration de Sarkosy: de la com rien que de la com, en celà rien de bien nouveau.
a écrit le 08/01/2012 à 17:06 :
Dire "je le ferai si tout le monde le fait d'abord" c'est vraiment se fouttre de la gueule des gens également ... Seule la position de l'Allemagne est vaguement raisonnable, s'ils changent "l'objectif étant de chercher un accord de l'ensemble de l'Union européenne" en "l'objectif étant de chercher un accord de l'ensemble de la zone euro".
a écrit le 08/01/2012 à 16:47 :
moi aussi je suis contre, c'est vraiment une décision de juriste qui pense que la loi fait le monde alors qu'elle se contente de courrir derrière, souvent avec du retard sur la réalité (cf hadopi). Au fait souvenez-vous que le virement de votre paie est une transaction bancaire difficilement délocalisable, alors que l'on peut facilement acheter des actions via un courtier new-yorkais et que le versement de dividende d'une entreprise tawanaise sur un compte à Singapore est invisible. Donc qui va la payer la taxe à votre avis ? certainement pas Neuilly
Réponse de le 08/01/2012 à 17:12 :
Tobin or not Tobin ?
Réponse de le 08/01/2012 à 17:26 :
Faux, PaulDe. Roosevelt avait mis en place des lois qui étaient en train de redresser les US. Et la guerre est arrivée. D'ailleurs, si vous regardez ce qui "devrait" être mis en place aux US, c'est bien la notion d'interdit hors lois qui apparait. Et cela serait en partie une révolution identique à ce qu'à fait Roosevelt. Comptons sur les banques pour que les textes d'application soient suffisamment larges, flous et indolores pour elles...
Réponse de le 08/01/2012 à 17:33 :
Sauf que si a Neuilly ils veulent profiter de leurs millions , soit ils les font passer en France et hop Taxe, soit ils vont chercher ET dépenser leur tunes à Singapore (mais autant y vivre et apprendre le mandarin, et si ils n'y sont pas déjà c'est que leur cabinet d'avocat ou de toubib et leurs clients sont à Paris) , soit ils vont chercher leur tunes en avion et essayent de faire passer leur million ni vu ni connu à la Douane ... risqué ... bref pas si simple ....
Réponse de le 16/03/2012 à 8:46 :
@Ahbon Singapour, mandarin? Non la langue officielle a Singapour est l'anglais!
a écrit le 08/01/2012 à 16:45 :
Il tient tant que cela à cette taxe maintenant tout simplement pour essayer de grappiller quelques voix du coté populaire et si "Je suis réélu" cela fait plus de 50 Milliards d'Euro de +. La preuve il est le seule à la vouloir. Même si je ne suis pas contre, il oublie vite que d'autres bourses ou établissements bancaires existent hors de PARIS ...
a écrit le 08/01/2012 à 16:44 :
Je n'aurais jamais cru un jour que je dirais cela, mais Nicolas Sarkozy se trompe lourdement et va mener a la delocatlisation de l'industrie financiere en France.
Réponse de le 08/01/2012 à 17:37 :
Comme ils sont incompétents ... ce ne sera peut être pas un mal , ceux qui les remplaceront (car ils seront remplacés sur place) seront peut être un peu moins cupides (pour 0,1% de taxe sincèrement ...) et peut être plus compétents et même pourquoi pas moins chers !!! Mais bon les gars vous pouvez continuer a payer rubis sur ongle les bonus a vos banquiers incompétents préférés !
a écrit le 08/01/2012 à 16:34 :
Peut importe que l'on soit pour ou contre .... ca prouve que la France et le petit Nicolas ont le dos au mur !

TVA "sociale" (en fait plan de rigueur), taxe TOBIN .... etc.....
a écrit le 08/01/2012 à 16:12 :
Pour tuer ce projet de taxe dans l'oeuf, il ne fallait pas mieux s'y prendre que ce que fait la présidence actuelle. Si la France n'a pas de leçon à recevoir ; elle n'en n'a surtout pas à donner. Du coup cette taxe "tobin" va devenir une taxe française. les autres pays de la zone euro même les plus proches ne vont pas l'appliquer car l'initiative présidentielle française leurs aura donner deux excellentes excuses. La première : Nous n'avons pas de leçons à recevoir des français et la deuxième regardez les conséquences de cette taxe sur les activités financières boursières => délocalisation.... alors personne ne le fera et le président aura tuer dans l??uf une excellente idée qui n'a de sens qu'à minima à l'échelle de la zone euro. L?excitation et la précipitation ne sont pas des qualités mais quand on les caches sous la pseudo exemplarité ou le pseudo volontarisme...
Réponse de le 08/01/2012 à 17:19 :
Ceci est loin d'être bête, Stormy. Surtout lorsque l'on connait les habitudes de ce Président.
Réponse de le 08/01/2012 à 17:42 :
et en plus cela fait monter les sondages pour notre président si juste en paroles ... comment gagner sur tous les fronts !! et surtout assurer au cas ou la gauche passerait car je suis d'accord avec Stormy, vu comment Sarko s'y prend c'est sûr que les autres seront braqués pour un bout de temps ... mais ce qui me rassure moi c'est qu'à la prochaine crise financière on filera tous récupérer notre pognon à la banque et QUE LA CE SERA LA FIN DU MONDE financier et cupide actuel !!!!
a écrit le 08/01/2012 à 15:36 :
principe de base : chaque état paie pour renflouer les dégâts occasionnés par ses banques. Il est grands temps de faire fuir les activités spéculatives pour qu'elles aillent s'installer en Angleterre ou au Luxembourg :-)
a écrit le 08/01/2012 à 13:51 :
Encore un projet qui va terminer dans le décor car la France ne peut introduire seule cette taxe. Sinon il ne restera plus rien puisque tout filera notamment outre-Manche. Comme les délocalisations après les fameuses 35h de DSK et Martine.
Réponse de le 08/01/2012 à 17:45 :
Les Allemands travaillent un peu plus ou moins que nous (bref pareil) et pourtant ils ne délocalisent pas eux .... Bref les 35h ont apporter leur lot de flexibilité (en donnant donnant) que les 39h n'avaient pas ... et renseignes toi sur le temps de travail dans la métallurgie en Allemagne tu auras des surprises ...
a écrit le 08/01/2012 à 13:10 :
Merci,Mr. le Président, dès lundi, toute la finance internationale va s'attaquer à la France et à sa chère "note".
Réponse de le 08/01/2012 à 16:45 :
Et il en serait legitime!
Réponse de le 08/01/2012 à 17:47 :
c'est eux qui ont commencé en fait ... alors puisque dans les jours qui viennent la note française doit chuter il essaye peut être de les intimider un peu ... mais rien ne peu les intimider sinon la plus extreme cupidité qui pourrait se faire à leur dépend ...
a écrit le 08/01/2012 à 12:57 :
Il est incroyable de voir cet esprit franchouillard qui s?imagine être le phare de l?humanité en dictant de fumeuses lois à l?ensemble des pays développés et émergents. Le fait est tellement ridicule qu?il devient difficile d?assumer sa position de citoyen Français lorsque l?on se trouve à l?étranger tant nous passons pour des farfelus et arrogants. On peut ne pas aimer les Britanniques mais eux sont cohérents avec leurs principes depuis des siècles. Ils ne céderont pas et ont avec eux la majorité des pays de cette planète en ce qui concerne les rapports financiers. Ce ne sont pas les proclamations du bistrot du coin qui vont faire plier les grandes places financières ni les instituts économiques
Réponse de le 08/01/2012 à 14:32 :
tout a fait d'accord. c'est comme cela que nous sommes perçus.
a écrit le 08/01/2012 à 12:07 :
Cette instauration aux forceps me parait particulièrement osée et sans doute vouée à l'échec ?Comment vouloir "s'attaquer"au monde de l'argent, alors que c'est lui qui fait la pluie et le beau temps depuis les temps immémoriaux.La politique n'est plus qu'un passe temps pour des gens en quête de confort personnel et de démagogique notoriété, toutes tendances confondues.La preuve en est que la politique ne rassemble pas, elle cherche par tous les moyens à diviser, chacun se prétendant le seul thaumaturge...il n'est pas étonnant que certains(comme moi) soient blasés, car l'avenir est inéluctablement sombre, quelle que soit la route que nous choisissions, sauf pour quelques-uns bien sûr ...toujours les mêmes!
a écrit le 08/01/2012 à 11:57 :
C'est absolument hypocrite : les anglais ont une taxe sur les transactions financières, et ils veulent empécher les européens de faire de même !!! De qui se moquent-ils ?
Réponse de le 08/01/2012 à 17:48 :
Les anglo-saxons ne sont pas contre les taxes ...quand ce sont eux qui les reçoivent ....
a écrit le 08/01/2012 à 11:26 :
y en a qui veulent garder leur industrie, et d'autres qui parlent beaucoup mais qui agissent contre leur industrie
Réponse de le 08/01/2012 à 11:57 :
Il n'est pas question d'industrie ici, mais de finance, ce qui est totalement différent.
Réponse de le 08/01/2012 à 16:37 :
"???" tous les secteurs sont interdépendants ... comme les pays !
Réponse de le 08/01/2012 à 17:15 :
Non, Pmxr. L'Industrie produit de la valeur ajoutée. Pas le secteur de la finance. Mais le fait de vouloir être qualifiée d' "industrie" permet d'essayer de modifier son image aux yeux du public. C'est tout.
Réponse de le 08/01/2012 à 17:26 :
yvan a raison, l'industrie produit de la valeur ajoutée, et l'industrie qui exporte des biens à forte valeur ajoutée contribue au rétablissement de la balance commerciale ... les banquiers voyous, eux ils cassent le travail des entrepreneurs, les financiers voyous détruise la valeur ajoutée produite par les entreprises industrielles.
Réponse de le 08/01/2012 à 17:50 :
LA finance a produit 20% de dette supplémentaire en 2 ans (par voie détournée et pour renflouer les système financier ou pallier a ses manques quand pendant de nombreux mois il ne fonctionnait plus) c'est à dire de la valeur DETRUITE !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :