La Grèce refuse d'être mise sous tutelle européenne par les Allemands

 |   |  252  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le ministre grec des Finances, Evangélos Vénizélos, a rappelé ses partenaires au respect des principes de solidarité et d'égalité, après le rejet par Athènes d'une proposition notamment allemande de contrôle européen sur ses décisions budgétaires.

"Quiconque pose à un peuple un dilemne entre l'aide financière et la dignité nationale ignore des enseignements historiques fondamentaux", a affirmé le ministre grec des Finances, Evangélos Vénizélos, à son départ dimanche pour Bruxelles, où il participera au sommet européen de lundi.
"Nos partenaires savent que l'unification européenne est fondée sur l'égalité institutionnelle des Etats-membres et le respect de l'identité nationale", a-t-il ajouté, cité par un communiqué.
Athènes avait déjà rejeté samedi toute concession sur sa souveraineté, après la révélation de la proposition de certains membres de l'UE, dont l'Allemagne, de donner à l'UE un pouvoir décisionnel sur la gestion budgétaire grecque.
Dans une allusion transparente à l'Allemagne, M. Vénizélos s'est affirmé convaincu que "les dirigeants des pays européens, en particulier de ceux qui ont une responsabilité accrue en Europe de par leur taille, savent comment traiter les questions entre partenaires".
Mais il a aussi protesté de la sincérité des engagements grecs à mettre en oeuvre le plan de redressement dicté au pays par l'UE et le FMI en contrepartie de son sauvetage financier.
"Le peuple grec a conscience de l'ampleur de l'aide accordée (...) et va y répondre par ses sacrifices (...) en prenant et appliquant les décisions difficiles mais nécessaires qui s'imposent", a-t-il affirmé.
Dans un entretien au quotidien Bild à paraître, le ministre allemand de l'Economie, Philipp Roesler, a pour sa part soutenu le principe d'une tutelle renforcée sur Athènes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :