Le tour d'Europe des plans d'austérité

 |   |  589  mots
Manifestation à Athènes contre la rigueur. Copyright Reuters
Manifestation à Athènes contre la rigueur. Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Du nord au sud de l'Europe, les plans d'austérité pour réduire les déficits publics et le poids de la dette s'accentuent, avec le risque d'une aggravation de la crise.

Belgique

Le gouvernement d'Elio di Rupio envisage de réaliser 11,3 milliards d'économie en 2012. Fin janvier, une économie supplémentaire de 1,3 milliard d'euros sera ajoutée. Ce plan comporte le gel des dépenses de personnels dans la fonction publique, une nouvelle taxe de 4 % sur les revenus du capital et « des réformes du marché du travail » qui restent à déterminer. En revanche, l'indexation des salaires a été pour le moment maintenu.

 Autriche

 Le gouvernement de grande coalition autrichien a annoncé vendredi un plan de rigueur de 27 milliards d'euros. Parmi les décisions annoncées, on trouve le gel des salaires des fonctionnaires ainsi que de toute embauche avant 2014, la modération de la hausse des retraites, sauf les plus petites et des fermeture d'hôpitaux. Les régions devront aussi se serrer la ceinture avec pour objectif d'économiser 5,2 milliards d'euros avant 2014. L'immobilier va être taxé, à hauteur de 25% pour les ventes

 Portugal

 Le budget 2012 du gouvernement portugais prévoit la suppression des 13ème et 14ème mois qui existait dans la fonction publique ainsi que le gel des salaires des fonctionnaires, dont le nombre sera divisé par deux d'ici à 2014. Un impôt sur les revenus supérieurs à 153.000 euros mensuels de 2,4 % des revenus sera introduit. Enfin, la durée quotidienne du travail dans le secteur privé sera alourdie de 30 minutes. Plusieurs investissements publics comme la rénovation de l'aéroport de Lisbonne ont été reportés.

 Italie

Rome a adopté plusieurs plans d'austérité depuis l'été dernier. Ils prévoient des économies substantielles dans le secteur public, principalement dans la santé et les collectivités locales. Sur la période 2012-2014, le gouvernement de Mario Monti compte économiser ainsi 30 milliards d'euros. Les salaires des fonctionnaires seront gelés et le système de retraite réformé, avec un recul de l'âge de départ à la retraite de 60 à 62 ans pour les femmes et de 65 à 66 ans pour les hommes. A la clé : augmentation des années de cotisations nécessaires pour prendre sa retraite et modification du calcul de la pension. Nombre de professions dont l'accès est fermé vont être libéralisés. Une taxe sur les produits de luxe va être instaurée, la TVA sera porté au deuxième semestre de cette année de 21% à 23%.

 Espagne

 Le gouvernement socialiste avait annoncé le gel des pensions pour 2011, ainsi que le relèvement de l'âge de départ à la retraite. Les retraites seront cependant revalorisées de 1 % cette année. Les salaires des fonctionnaires ont été réduits de 5 % en 2010, et ont été gelés en 2011 et 2012. Le principe du non remplacement des fonctionnaires partant à la retraite a été adopté par le gouvernement de droite arrivé au pouvoir à l'automne. Dès son installation, le nouveau gouvernement espagnol conservateur a annoncé 16,5 milliards d'économies pour 2012, avec de nouvelles mesures d'économies et une hausse des impôts, notamment sur les plus riches revenus. Une hausse de la TVA pourrait également intervenir durant le cours de l'année. Par ailleurs, ce week-end une vaste réforme du marché du travail a été annoncé.

 Irlande

Le plan de rigueur de l'automne 2010 prévoyait une réduction de 4,2 milliards d'euros sur les dépenses sociales et de santé ainsi qu'une baisse de 5 à 15 % des salaires de la fonction publique. L'impôt sur le revenu a été relevé. A la fin de l'année dernière, Dublin a annoncé un nouvelle réduction du déficit public pour 2012 de 3,8 milliards d'euros avec coupes dans les budgets de santé, d'éducation et de services publics.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/02/2012 à 10:56 :
encore une fois.....a cause de l'Allemagne
a écrit le 13/02/2012 à 23:07 :
Ben, et il est où le plan d'austérité de l'Allemagne?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :