Le FESF a la cote sur les marchés

 |   |  263  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Le Fond Européen de Stabilité Financière (FESF) a levé 6 milliards d'euros à 5 ans sur le marché obligataire à un taux d'intérêt particulièrement faible. Reflet de l'apaisement des esprits après le sommet européen de la fin Juin.

La confiance des investisseurs dans la zone euro est elle si fragile ? Il semblerait que non. En effet, le Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF) a émis 6 milliards d?euros d?obligations aujourd?hui. Un record qui permettra à l?institution de racheter à son tour les obligations des partenaires européens en difficulté.

Un taux d?emprunt en baisse et une forte demande

Le FESF profite d?un taux d?emprunt de 1,652%, en baisse par rapport aux 2,061% et 1,83% fixés lors des deux opérations précédentes en Mars et en Mai. Au total, le fonds a reçu pour 8 milliards d'euros d'offres lors de cette émission. « Le placement d'aujourd'hui de 6 milliards d'euros, notre plus grande émission à ce jour, démontre la confiance des investisseurs dans le FESF, malgré l'environnement de marché volatil », se félicite Christophe Frankel, directeur financier du Fonds (d?après un communiqué).

Une collecte pour les pays en difficultés

Le FESF emprunte sur les marchés de l'argent à des taux faibles grâce à des garanties apportées par les Etats de l'Union monétaire. Il le reverse ensuite aux gouvernements qui ne peuvent plus emprunter seuls à des taux raisonnables en raison de leurs difficultés budgétaires, comme la Grèce, l'Irlande et le Portugal. Il a une capacité totale de prêt de 440 milliards d'euros. Avec son successeur, le Mécanisme Européen de Stabilité (MES), il devrait pouvoir à terme racheter directement des obligations publiques des pays de la zone euro en difficulté et participer aussi à la recapitalisation des banques de la région.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/07/2012 à 9:22 :
Hummm... Il conviendrait pour prendre position, de savoir qui a acheté. Non que l'on puisse mettre en doute vos informations, mais il semblerait que la BCE ait acheté plus souvent qu'à son tour des obligations émises dernièrement en Europe. Un peu comme la Fed pour le Trésor US...
a écrit le 11/07/2012 à 7:06 :
Ouep. En attendant, nous savons tous que le le FESF et autre MES ne seront pas suffisants. De la com, toujours de la com....
a écrit le 10/07/2012 à 22:10 :
Tu m'étonnes ! Plutôt que de devoir immobiliser de l'argent sur des créances pourries du sud, ils les font racheter par les pays à peu près sains avec la garantie que ce seront les peuples qui paieront. C'est Noël chez les ripoux !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :