Sauvetage de la Grèce : le plan pourrait être plus dur, Hollande et Merkel divisés

Selon Der Spiegel la Grèce va devoir économiser jusqu'à 14 milliards d'euros au cours des deux prochaines années, contre 11,5 milliards prévus jusqu'à présent. Ceci alors que le Premier ministre grec devrait demander cette semaine un décalage de deux ans pour mettre en place ses mesures. De ce plan dépendra le déblocage d'une tranche d'aides de 31,5 milliards d'euros. Ces aides susciteraient un désaccord entre la France et l'Allemagne.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

 La facture s'alourdit pour les Grecs. Selon l'hebdomadaire allemand Der Spiegel dans son édition de samedi, la Grèce va devoir économiser jusqu'à 14 milliards d'euros au cours des deux prochaines années, contre 11,5 milliards prévus jusqu'à présent. Tel serait le résultat des derniers repérages de la troïka de ses bailleurs de fonds (Union européenne, Fonds monétaire international, Banque centrale européenne), selon le magazine, alors que le Premier ministre grec, Antonis Samaras, doit demander cette semaine à Angela Merkel et François Hollande d'échelonner son plan d'austérité jusqu'en 2016, selon le Financial Times. D'après le Spiegel, des revers dans les privatisations prévues et des recettes fiscales moins élevées qu'attendu en raison de la mauvaise situation économique ont rendu les mesures d'économie nécessaires encore plus grandes. En septembre la Troïka doit reprendre sa surveillance de la situation grecque. De cet audit dépendra le déblocage de la prochaine tranche de prêts cruciale pour Athènes, d'un montant de 31,5 milliards d'euros de l'Union européenne et du FMI.

Désaccord franco-allemand

Les aides financières à apporter à la Grèce qui s'enfonce dans la récession, suscite, selon le journal allemand Welt am Sonntag dans son édition de dimanche, un désaccord entre le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel, qui doivent se rencontrer jeudi à Berlin. Le gouvernement allemand refuse un troisième plan d'aides pour Athènes ou d'accorder un sursis à la Grèce pour qu'elle assainisse ses finances, arguant du fait que plus de temps signifie plus d'argent, selon des sources européennes interrogées par Welt am Sonntag
Le porte-parole de la chancelière Angela Merkel avait tenu un discours très ferme mercredi en réaffirmant que celle-ci s'en tenait à l'accord en vigueur sur les obligations de la Grèce, lui donnant jusqu'à 2014 pour assainir ses finances et mettre en oeuvre les réformes structurelles promises en contrepartie de son sauvetage financier.
Cette position est également défendue par plusieurs pays européens, tels que la Finlande, l'Estonie et la Slovaquie, selon la même source. A l'inverse François Hollande et certains pays du sud de l'Europe seraient prêts à accorder de nouvelles aides à la Grèce afin d'éviter qu'elle ne doive sortir de la zone euro.

Un ancien du gouvernement Schröder critique Merkel

La position d'Angela Merkel a fait l'objet d'une critique sévère de la part de l'ancien ministre allemand des Affaires étrangères Joschka Fischer. Ce dernier accuse la chancelière d'"agir de manière nationale et non européenne" dans la crise de la dette en zone euro. "Les erreurs de base, c'est que le gouvernement agit depuis le début de manière nationale et non européenne. Et ce trop tardivement et pas assez fermement", assure ce dimanche l'ancien chef de la diplomatie du gouvernement Gerhard Schröder (1998-2005) dans le journal Bild am Sonntag.
"Le gouvernement court derrière l'évolution (de la crise). Il réagit à la crise mais n'agit pas de manière stratégique", poursuit l'ancien responsable des Verts, présenté comme un Européen convaincu.
"La Grèce était au début un problème de 50 milliards. Aujourd'hui c'est une toute autre dimension", selon lui.

"Pourquoi Angela Merkel n'a-t-elle pas depuis longtemps présenté sa vision, son plan général à dix ans? A la place elle navigue à vue sans dire où elle va. Cela inquiète les gens et nourrit les voix anti-européennes. C'est très dangereux", conclut M. Fischer qui s'est retiré de la vie politique depuis 2005.
Joschka Fischer a en revanche salué les efforts européens de l'ancien chancelier Helmut Kohl qui dirigea l'Allemagne jusqu'en 1998 et appartient, comme Mme Merkel, au camp conservateur.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 63
à écrit le 20/08/2012 à 19:21
Signaler
un reportage de M6 dimanche12/08 ; transactions immobilieres devant un avocat : 50% en liquide pour le dessous de table !et ce ne serait pas uncas isolé , mais LA REGLE GENERALE pour toute transation immobilere ; le gouvernement ne peut pas ignorer u...

à écrit le 20/08/2012 à 19:09
Signaler
Hollande serait prêt à aider encore plus la Grece ? mais où va t il trouver le pognon ! il va falloir trouver au minimum 30 milliards de plus pour boucler le budget 2013 ; et on n'a pas encore vu la queue d'un programme d'ECONOMIES en France ! PLUS d...

le 22/08/2012 à 11:50
Signaler
confirmation de l/incompétence de hollande ! **************************************************

le 22/08/2012 à 11:50
Signaler
confirmation de l/incompétence de hollande ! **************************************************

à écrit le 20/08/2012 à 17:45
Signaler
c'est bizarre les pays avec une économie saine ne veulent pas prêter plus d'argent aux grecs sauf si l'accord signé est respecté ,mais les pays très endettés comme Espagne,Italie, France sont d'accords pour accentuer l'endettement des grecs en espér...

à écrit le 20/08/2012 à 12:10
Signaler
Fischer est un écolo coco, Schroder un liberal socio democrate qui a fait de l'allemagne un pays en bonne santé (même s'il fait des affaires avec la Russie...) bref article difficile à suivre....

à écrit le 20/08/2012 à 11:25
Signaler
En Grèce pendant les vacances on demande souvent de payer en liquide!!!! Le diagnostic est là mais la maladie se poursuit!

à écrit le 20/08/2012 à 9:24
Signaler
Ca se décante ..... les contours entre le bloc fourmies et le bloc cigales deviennent de plus en plus clairs ..... La Grèce a triché en gbrand style dès le debut, et les responsable savaient tres bien quel jeu ils jouaient ! Je crois seri...

le 20/08/2012 à 10:28
Signaler
il ne s'agit pas de sauver les grecs, ces cigales, mais de sauver les créanciers des pays fourmies qui ont bien joués aux cigales et qui réclament maintenant des aides...

à écrit le 19/08/2012 à 16:50
Signaler
Déjà 60 Milliards pour sauver les créanciers de la Grèce ( banques et assurances), et encore 20 MilliArds pour sauver les banques espagnoles, mais serrage de ceinture pour les infirmières les enseignants et carence de pièces de rechange pour les C...

le 19/08/2012 à 21:51
Signaler
les enseignants doivent se serrer la ceinture? depuis quand svp? ils en embauchent 60.000 de plus, c'est toujours pas suffisant?

à écrit le 19/08/2012 à 15:58
Signaler
Bonjour La position de nos hommes politiques concernant la Grèce est d'une irresponsabilité totale. A croire qu'ils n'en connaissent que ce qu'on leur en raconte, sans avoir de rapports OBJECTIFS sur la situation REELLE du pays, et de son état d'espr...

le 19/08/2012 à 17:23
Signaler
Les comportements sociaux que vous décrivez correspondent bien à la perte totale de confiance des citoyens dans leurs institutions qui sont complètement défaillantes. Cela n'est pas nécessairement catastrophique, beaucoup d'initiative économique acco...

le 19/08/2012 à 17:45
Signaler
Moi je vie à Athènes et votre commentaire ne reflète pas du tout la réalité de la situation. Si vous êtes de passage à Athènes, ce sera un plaisir de vous montrer la boucherie qui est train se passer. (ma proposition est sérieuse) Je vous démontrerai...

le 19/08/2012 à 19:50
Signaler
je suis également étonné par les propos du premier post, surtout par le fait que tout le monde ou presque roule dans des gros 4 x 4, allemand de surcroît... alors que les Grecs sont plutôt germanophobes depuis la crise. D'autres témoignages peut-êtr...

le 20/08/2012 à 1:26
Signaler
Je rebondis, et réponds à Nikos K. qui vit à Athènes et ne se reconnait pas dans ma description. Je peux très bien le comprendre, et lui demande de m'excuser s'il pense que je l'ai offensé. Mais je ne suis quand même pas entièrement d'accord avec son...

le 20/08/2012 à 10:38
Signaler
Merci pour votre réaction. Il y a en effet des personnes très riches en Grèce, il existe même une classe moyenne et une classe pauvre de plus en plus grande. Doit-on arriver au stade où la peau nous colle sur les os pour comprendre la gravité de la c...

à écrit le 19/08/2012 à 15:49
Signaler
Il faut que la grèce quitte la zone euro. Ce pays est exsangue, corrompu. Ilo ne peut plus lever l'impôt En espérant que Merkel dira non cela suffit !! l'euro est une monnaie trop forte pour la Grèce!!

à écrit le 19/08/2012 à 15:37
Signaler
ce que sous-entend Fisher c'est que l'Allemagne agit pour ses propres intérêts depuis la création de l'Euro et qu'elle est en partie responsable de l'état actuelle de l'Europe

à écrit le 19/08/2012 à 15:11
Signaler
Tous les politiques réagissent seulement lorsqu'ils ont le couteau sous la gorge. L'euro a protégé la Grèce comme il a protégé les pays du sud qui ont pu continuer à emprunter sans compter. Seule la sortie de l'euro obligera les grecs a réformer leur...

le 19/08/2012 à 16:20
Signaler
"Seule la sortie de l'euro obligera les grecs a réformer leur pays". Je dirai plutôt a adapter leur pays car le mot "réforme" sous entend qu'il n'y a qu'une seule voie pour s'en sortir et qu'en général c'est les autres qui décident pour vous!

à écrit le 19/08/2012 à 15:11
Signaler
Normal que notre président Normal ne soit pas d'accord avec la Chancelière. Car ceci voudrait dire que l'Allemagne ne pourra nous aider dans un temps assez proche ! :)

à écrit le 19/08/2012 à 15:03
Signaler
C'est vrai qu'on en perd son latin: nos stratèges politiques conseillés par les meilleurs économistes sont incapables de résoudre les problèmes de la zone euros; on en est à poser plus de rustines que de chambres à air ! Et c'est pas fini......Enfin,...

à écrit le 19/08/2012 à 14:40
Signaler
Pour Hollande -Moscovici, les 60 Milliards engagés pour sauver les créanciers de la Grèce ne sont pas suffisants...retraités, salariés , assurés sociaux, à votre bon cœur svp...

à écrit le 19/08/2012 à 13:43
Signaler
qu'il accuse ou qui l'accuse? La position d'Angela Merkel a fait l'objet d'une critique sévère de la part de l'ancien ministre allemand des Affaires étrangères Joschka Fischer qu'il accuse d'"agir de manière nationale et non européenne" dans la crise...

le 19/08/2012 à 14:43
Signaler
que le débat sur la question soit vif chez nos voisins celà est évident, puisque l'on voit même ds la presse (orientée?) sortir l'idée d'un prétendu referendum avec l'idée que le "peuple" doit être consulté. j'ajoute, qu'outre qu'il n'y a pas de Cons...

à écrit le 19/08/2012 à 12:59
Signaler
Pauvre Hollande, son opposition à Merkel lui fait croire qu'il a de la personnalité, et du caractère, mais ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle culbuto au Ps.

le 19/08/2012 à 15:06
Signaler
Je ne sais pas si vos avez remarqué, mais Monsieur Hollande, rond en formes, sait pour le moins faire....le dos rond ! Que je m'explique. Vous voyez toujours ce monsieur très consensuel, et quand un une mesure déplait à certains (on va prendre le mar...

à écrit le 19/08/2012 à 12:13
Signaler
Comment croire qu'un pays peut s'enrichir en mettant sa population au chômage?? Ceux qui quittent le pays parce qu'il n'y a pas de travail ne payeront pas d'impôts... Pour savoir ce qui se passe en Grèce, depuis Athènes : http://retoureneurope.blogs...

le 19/08/2012 à 14:05
Signaler
@Ceddric : qui a dit que les autres pays européens souhaitent que la Grèce s'enrichisse ? Je pense plutôt que les autres européens souhaitent que le Grèce quitte la zone Euro si elle ne respecte pas les plans de redressement en place. Vous n'auriez p...

le 19/08/2012 à 15:40
Signaler
Non mais c'est effarant de lire ce genre de propos.Vous prenez vraiment les grecs pour des pestiférés et des malautrus ! Vous vous prendriez presque pour une race supérieure... Un peu comme les allemands quoi ? Allons soyez humain, réfléchissez et r...

le 21/08/2012 à 22:45
Signaler
1/ " Vous vous prendriez presque pour une race supérieure " : Pas du tout mais comment se fait il qu'un pays avec aucune industrialisation, aucune fiscalité sérieuse soit encore à l'heure actuelle avec la même monnaie que l'Allemagne, la France , La ...

à écrit le 19/08/2012 à 11:57
Signaler
L'Europe a été créée et exigée par le Américains, l'Euro une extension du Mark c'est la plus grande fumisterie et arnaque de l'histoire, ces billets qui ne représentent rien, qui ne symbolise que des échecs.. On nous a fait croire que tout le monde p...

le 19/08/2012 à 12:58
Signaler
Bingo! Tiens; pour ceux qui n'auraient pas encore compris: http://www.u-p-r.fr/actualite/france-europe/scandale-du-g30-mario-draghi-et-jean-claude-trichet-sont-bien-des-marionnettes-de-la-fondation-rockefeller

le 19/08/2012 à 16:45
Signaler
Parfaite synthèse !

à écrit le 19/08/2012 à 11:56
Signaler
Je n'ai pas d'intérêt personnel à faire avancer telle ou telle cause contrairement aux lobbies qui infestent les commentaires sur la Tribune, mais je lis aussi la partie internationale du Spiegel. Je suis effaré par les articles discrètement racistes...

le 19/08/2012 à 12:57
Signaler
Le spiegel allemand est serieux, l'allemand est toujours clair et ne veut pas connaitre la langue de bois bien de chez nous. Dans ce journal tout est claire et objectif. Meme en France beaucoup de gens s'informent a travers le Spiegel car c'est une...

le 19/08/2012 à 14:49
Signaler
"Le Spiegel est une bonne façon de s'informer" : Quelle blague !

le 19/08/2012 à 15:07
Signaler
Il est vrai que le Spiegel n'est pas le journal le plus réputé Outre-Rhin. Il a cependant le mérite de servir de thermomètre ambiant en Allemagne !

à écrit le 19/08/2012 à 11:41
Signaler
Fischer n est pas schroder !

à écrit le 19/08/2012 à 11:37
Signaler
fin de l'euro .... on ne peut demander au grecs de porter des parapluies et aux allemands des ombrelles ! l' Allemagne contre toutes sortes d'inflation les pays du sud besoin de cette inflation pour rembourser en...

le 19/08/2012 à 12:11
Signaler
Je pense que vous avez bien résumé la situation. Les intérêts sont devenus trop divergents.

le 19/08/2012 à 12:37
Signaler
Pourquoi parlez-vous d'inflation puisqu'il existe de l'épargne ou des actifs publics?

à écrit le 19/08/2012 à 11:29
Signaler
Le seul plan valable : sortie le plus vite possible de l'UE et de la zone Euro !

le 19/08/2012 à 12:06
Signaler
Ce ne sera pas par choix. Cette même destiné attendra le restant des membres de la zone EURO. On a déjà dépassé ce stade, la question à se poser à présent, sera quelle méthode adopter afin de minimiser au maximum les dégâts. D'où le fait qu'on cherch...

à écrit le 19/08/2012 à 11:18
Signaler
L Allemagne doit quitter la zone Euro en entrainant avec elle l'estonie et la Finlande, L'Euro sera la monnaie de la France/Italie/Espagne etc...soit 60 du Pib de l europe ! L'Allemagne rêve au 3°Reich, ne nous laissons ni faire, ni impressionner, ...

le 19/08/2012 à 11:39
Signaler
"L'Allemagne est la sangsue de l europe" ou l'inverse ?

le 19/08/2012 à 12:05
Signaler
Je cite un extrait d'un article récent du Spiegel: " The mirror-image relationship, in which the Germans and the French have tied themselves to each other, both culturally and politically, could be described as a relationship between foreign ...

le 19/08/2012 à 12:47
Signaler
Si l'Allemagne ne gage plus l'Europe du Sud, pour le coup, elle s'effondrera encore plus. Il n'est pas nécessaire de pousser le raisonnement plus loin. Avec une sortie de l'Allemagne, vous agravez la situation argentine des pays du sud...

à écrit le 19/08/2012 à 11:11
Signaler
Europe Fédérale ou Confédérale .... on a jamais tranché !!!! La crise de la Zone Euro paradoxalement est issue des règles économiques qui s'appliquent à l'ensemble de l'Europe alors que la mise en place de l'Euro aurait du être accompagnée de règles...

à écrit le 19/08/2012 à 11:07
Signaler
Tout cela est une immense arnaque, un tonneau des Danaïdes sans fin. Nos "responsables", ont se demandent où ils ont fait leurs études tellement c'est pathétique, on d'abord fait une europe de l'argent, des banques et sans pour leurs valises en desso...

le 19/08/2012 à 11:38
Signaler
Vidéo :ce qui explique pourquoi ILS tremblent tous que l'UE et la zone Euro implosent. Pas demain la veille dans un média français !

le 19/08/2012 à 12:53
Signaler
Belle vidéo ! Il faut que le peuple leur pète la gueule et prenne cette bastille.

le 19/08/2012 à 13:09
Signaler
j'ai aussi regardé, c'est édifiant, et encore on ne sait pas tout.

le 19/08/2012 à 14:37
Signaler
@perlinpinpin Attention à l'orthographe: -"on se demande"et non "ont se demandent" -"ont d'abord fait" et non "on d'abord fait" -"il ne serait pas motivé" et non "il ne serait pas motivés"

le 19/08/2012 à 15:22
Signaler
@trx : Il m'arrive de faire des fautes, surtout quand je me relis pas. Ceci vient peut-être de cela, en espérant pour lui !

à écrit le 19/08/2012 à 10:53
Signaler
Merci M fischer !!! C'est exactement cela !!! On navigue a vue on bloque les,solutions et on fait exploser l'europe pour un probbleme de 50 milliards d'euro compare a 13 000 milliards de pib europeen. La PAC nous coute plus cher que cela ! 50 milliar...

le 19/08/2012 à 11:09
Signaler
J'ose espérer que votre message est ironique...

le 19/08/2012 à 11:19
Signaler
Pas d ironie je partage ce point de vue !

le 19/08/2012 à 11:26
Signaler
oui j'ose espérer quand même que vous ne croyez quand même pas qu'il n'y avait que 50 milliards de dettes au début ???? ce n'était que la partie visible de l'iceberg ..Les dettes existantes aujourd'hui ne sont apparu par magie.j'ose quand même espére...

le 19/08/2012 à 12:15
Signaler
Sans parler du fait d'être déficitaire dans le domaine qui représente la moitié du PIB au niveau industriel, l'automobile.

le 19/08/2012 à 17:33
Signaler
Cet article est très (trop) orienté. Loin de l'impartialité d'un vrai journalisme. En quoi l'opinion a t-elle une si grande valeur et mérite t-elle autant de paragraphes dans cet article? Ridicule. C'est justement les idées de ce type de politicien...

le 20/08/2012 à 0:09
Signaler
Aucune ironie. Les chiffres qui ont fait paniquer les marches n'etaient pas ceux de la dette mais des deficits publics. 50 milliards pour la grece qu'elle devait financer par des emissions obligataires. 1- si il s'agissait de la dette acumulee alors...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.