Union Européenne : examen du budget 2014-2020 sous tension

Les négociations s'annoncent particulièrement difficiles alors que chaque pays semble vouloir camper sur ses positions, notamment sur le sujet de la Politique Agricole Commune (PAC).
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Photo Reuters)

"Un nouveau sommet européen sur le budget est possible début 2013, en cas d'échec" a déclaré mercredi Angela Merkel, c'est dire si l'issue du sommet européen de ces 22 et 23 novembre est incertaine. Les dirigeants européens se réunissent à Bruxelles pour discuter du budget 2014-2020 mais les divisions sont profondes au sein d'une Union européenne, en pleine crise. Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, veut arracher un accord et il va tout tenter, "y compris l'impossible", assure son entourage.

Les négociations s'annoncent particulièrement difficiles avec le Premier ministre britannique David Cameron, qui campe sur son fameux rabais, et un échec est jugé probable s'il refuse de jouer la carte du compromis. "S'il n'y a pas d'accord, tant mieux pour la Grande Bretagne" avait déclaré le premier ministre anglais au mois d'octobre, sachant qu'il serait accueilli chez lui en héros en cas de blocage du budget de l'Europe.

» Cameron appelle l'UE à se mettre au diapason de la Grande-Bretagne

"Couper, couper, couper"

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, s'est ému mercredi de la tournure prise par les négociations, dans lesquelles les pays les plus riches ne jurent que par une baisse des dépenses. "Couper, couper, couper. Tout le débat porte sur la façon de réduire. On ne discute pas de la qualité des investissements", a-t-il déploré. Il a demandé 1.047 milliards d'euros de crédits pour la période 2014-2020. Ses prétentions ont été jugées déraisonnables par les principaux contributeurs nets - Allemagne, France, Royaume-Uni, Suède, Finlande, Pays-Bas et Autriche - qui ont exigé de ramener les crédits sous la barre des mille milliards.

Cameron dès 9h15 au Conseil européen

M. Van Rompuy a soumis une première proposition avec 75 milliards de coupes réparties sur toutes les politiques, notamment la Politique agricole commune que défend becs et ongles la France, et les fonds de cohésion en faveur des pays les plus pauvres de l'Union.

Cette proposition a fâché pratiquement tout le monde, à l'exception de l'Allemagne, soupçonnée de l'avoir inspirée. Il en présentera une nouvelle jeudi soir, juste avant l'ouverture officielle du sommet prévue à 20h. Il aura eu auparavant avec chacun des dirigeants une séance de confessionnal pour comprendre quelle est sa marge de manoeuvre dans ces tractations. M. Cameron sera le premier à s'y soumettre. Il est attendu dès 9h15 jeudi au Conseil.

Personne ne peut prédire la suite du scénario. Le sommet pourrait être bref et s'achever sur un constat d'échec vendredi. Mais d'exténuantes prolongations sont également envisagées jusqu'à samedi, voire dimanche, "s'il y a une volonté politique" de parvenir à un accord.

avec AFP
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 24
à écrit le 22/11/2012 à 12:37
Signaler
Au lieu de parler du budget, il faut parler éclatement de la zone... que les parlementaires européen qui ne savent que créer des factures et du chômage fassent leurs cartons.

à écrit le 22/11/2012 à 12:35
Signaler
En parlant Europe, il faut parler fuite des capitaux. On trouve: Certains ont déjà décidé de quitter complètement la zone euro, estimant que l?avenir n?était plus prévisible nulle part en Europe. PIMCO, l'un des plus grands fonds obligataires du mond...

le 22/11/2012 à 14:13
Signaler
On nous dit que la France est entrain de devenir la Grèce, c'est donc l'éclatement de la zone que l'on a programmé et avec la crise financière qui se profile, c'est la France est devenu un danger public pour la société humaine.

à écrit le 22/11/2012 à 12:05
Signaler
Toutes subventions faussent la concurrence, ralentient l'adaptation des entreprises, augmentent les gaspillages en vue du montant de la prochaine!

le 22/11/2012 à 12:32
Signaler
Et que dire des cadeaux de Golland dans sa circonscription: des ipad pour eux, mais les autres français n'y ont pas droit.

à écrit le 22/11/2012 à 11:12
Signaler
Commençons par virer les anglais et les polonais qui sont à la solde des américains et veillent à leurs intérêts. On pourra enfin parler d'une intégration soutenue de l'Europe Politique et créer de fait la première puissance mondiale politique et éco...

le 22/11/2012 à 12:18
Signaler
Ah ah, hate de voir ca...

le 22/11/2012 à 16:49
Signaler
Sur le fond Gazza n'a pas tort, le vers est dans le fruit.

à écrit le 22/11/2012 à 10:19
Signaler
Pourquoi les 55 000 fonctionnaires européens ainsi que les élus ne paient-ils pas d'impôts sur le revenu? Pourquoi tant de fonctionnaires? Un peu de sérieux et de cohéren ce Messieurs Baroso et Van Rompuy!

le 22/11/2012 à 17:39
Signaler
Il paraît que c'est six pour cent des dépenses...

le 23/11/2012 à 13:04
Signaler
Pourquoi les fonctionnaires ne font-ils rien quand d'autres sont au chômage ou en exclusion?

à écrit le 22/11/2012 à 9:31
Signaler
Marine comme son pére c'est une visionaire, elle avait prévu l'implosion de l'ump et elle avait dit pourquoi, l'échec total de l'euro et de cette europe et elle avait dit pourquoi, obligation de constater quelle avait encore raison, les négationistes...

le 22/11/2012 à 10:05
Signaler
Les eurosceptiques font feu de tout bois en ce moment. Parce que il y a de fortes négociations entre les Etats au sujet du budget de l'Union forcément cela veut dire que l'Europe explose. Mais mon pauvre pluie, les discussions en France à propos du ...

le 22/11/2012 à 10:40
Signaler
Si les Le Pen sont des visionnaires je suis Merlin l'Enchanteur. il faut vraiment ne pas avoir voaygé pour le business pour être des gens qui soutiennent nos deux bourgeois deSt Cloud; Bonne journée @ la pluie le rêve est encore gratuit mais avec les...

le 22/11/2012 à 12:24
Signaler
@la pluie: c'est une blague? L'entreprise familiale Le Pen ne rate aucune occasion de faire de la demagogie tant que ca permet de dire a ceux qui souffrent ce qu'ils veulent entendre (a defaut de pouvoir les aider...) et de ramener des sous a la mais...

le 22/11/2012 à 13:58
Signaler
Vous plaisantez dans vos propos tous autant que vous êtes, vous parler de démagogie, c'est se foutre du monde l'umps sont à longueur d'année en train de faire de la démagogie, m:ais je ne vais pas rentrer dans les détails,de toute façon c'est bien ce...

le 22/11/2012 à 16:51
Signaler
Fabius avait dit : Le FN pose les bonnes questions tout en apportant de mauvaises réponses. Je pense que c'est une bonne analyse.

le 22/11/2012 à 18:24
Signaler
ce que vous dites ne veut rien dire, le FN apporte les seuls solutions qui soit valable, les autres sont incapable et on trop peur pour leur avenir politique et personnel, quant au questions les autres ne s'en posent aucune, leur avenir personnel e...

le 22/11/2012 à 18:24
Signaler
ce que vous dites ne veut rien dire, le FN apporte les seuls solutions qui soit valable, les autres sont incapable et on trop peur pour leur avenir politique et personnel, quant au questions les autres ne s'en posent aucune, leur avenir personnel e...

le 23/11/2012 à 13:10
Signaler
Les salaires passeront au niveau des chinois selon la loi d'Hoeckcher-Olin. Quand le travail est rare il devient cher. Mais il faut produire et pas des papiers.

à écrit le 22/11/2012 à 9:10
Signaler
le budget européen peut sans aucun pb ^tre revu à la baisse. Deux exemples un françias pendant des années la PC a versé des sommes aux bovins imaginiaires corses, compénsées par peur par le budget de la France toujours pour des bovins imaginaire. Aut...

à écrit le 22/11/2012 à 7:17
Signaler
Si je comprends bien, ces gens-là s'amusent comme en France: parions que le "budget" affichera un déficit.

le 22/11/2012 à 10:07
Signaler
Non vous ne comprenez pas bien. Dans toute son histoire jamais le budget de l'Union Européenne n'a été déficitaire, il a toujours été ou bien à l'équilibre ou en léger excédent.

le 22/11/2012 à 13:24
Signaler
@Mat: J'ai peine à vous croire: n'avons-nous pas les mêmes parlementaires (de la même école), mais vous avez raison: j'ai écrit sans vérifier. Tout-de-même, avec un budget transport qui est pour le moins scandaleux (Bruxelles-Strasbourg)...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.