Angela Merkel se dit "prête à discuter" avec David Cameron

 |   |  277  mots
David Cameron et Angela Merkel - DR
David Cameron et Angela Merkel - DR
Après le discours de David Cameron sur la place de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne et l'annonce officielle de son projet de référendum, la chancelière allemande a répondu qu'elle était "prête à discuter".

Un couple "germano-britannique" serait-il en train de se former? La réponse ouverte d'Angela Merkel aux propositions de David Cameron tend à le laisser penser. "Nous sommes prêts à discuter des souhaits britanniques", a ainsi déclaré la chancelière allemande mercredi soir, quelques heures après le discours de son homologue britannique. Celui-ci y annonçait une renégociation de la place de son pays au sein des institutions européenne et proposait d'organiser un référendum sur la sortie ou le maintien de son pays au sein de l'UE, s'il remporte les législatives 2015.

Retournement

A cette prise de position, Angela Merkel a répondu que "l'Allemagne et moi-même voulons que la Grande-Bretagne soit une partie importante et un membre actif de l'Union européenne". Ouvrant la porte aux discussions, elle a cependant précisé: "nous devons trouver le bon compromis", ajoutant que les discussions avec Londres seraient engagées mais qu'elles prendraient plusieurs mois. Un changement pour le moins radical de ton après les négociations sur le budget européen fin 2012 qui avaient fait apparaître des tensions entre le Premier ministre britannique et la chancelière allemande. Le projet de référendum sur l'Europe, agité par le premier depuis plusieurs mois, faisait en outre l'objet d'inquiétudes à Berlin. Le ministre Allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle s'en est même ému dans les colonnes du Spiegel le 11 janvier.

Hollande moins conciliant

En France, en revanche, François Hollande s'est montré beaucoup moins conciliant qu'Angela Merkel. Pour le président français, il est impossible de renégocier avec l'UE. Pour lui: "L'Europe doit se prendre telle qu'elle est."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2013 à 11:16 :
membre actif,con promis...on va se regaler
a écrit le 25/01/2013 à 8:50 :
Ah quoi bon de discuter avec une personne qui est contre l'UE. Il vaut mieux l'ignorer
a écrit le 25/01/2013 à 2:01 :
Voici l'etrait d'un article d un autre quotidien francais :
'Angela Merkel est totalement d'accord avec David Cameron sur sa conception de l'Europe. La priorité essentielle devrait être la compétitivité et le libre-échange'
En gros, nous sommes encore trop proteges. Cette Europe me debecte decidemment de plus en plus.
Réponse de le 26/01/2013 à 19:04 :
ceux qui me débectent beaucoup plus sont ceux qui par laxisme et lachété continuent à dépenser sans avoir les recettes pour continuer à bien vivre et pour transférer 2000 millards de dette à nos enfants, 70 000e par mémage...la dette tue l'emploi, la dépense publique est un crime contre la société
Réponse de le 28/01/2013 à 17:01 :
Voir les conférences en ligne
http://www.u-p-r.fr/sortie-de-leuro/faut-il-avoir-peur-de-sortir-de-leuro
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est
Réponse de le 18/02/2013 à 16:36 :
70.000? par ménage,mais quels ménages croyez vous qui seront vraiment concernés par cette dette abyssale?
Ce n'est certainement pas les cas sociaux qui ne pourront jamais y contribuer, alors le poids de cette dette sera supportée par ceux qui travaillent, qui cotisent, et qui se font plumer!
a écrit le 24/01/2013 à 21:39 :
Merkel est bien sans envergure : déjà qu'elle ne fait rien en Allemagne mais bénéficie des réformes de son prédécesseur et quand on voit l'état réel de la société allemande....non il ne faut plus négocier avec les anglais qui ont de tout temps demandé des exemptions et autres privilèges sans prendre de risques, sans être motrice mais plutôt un boulet, y'en a marre....qu'ils s'en aillent !...et si d'autres pays aussi sont tentés qu'ils fassent pareil, c'est le bon moment pour élaguer: se débarrasser des pays qui ne sont là que par opportunisme et non par conviction que nous devons aller plus loin dans l'union.
Réponse de le 26/01/2013 à 19:07 :
c'est vrai que c'est catastrophique en allemagne : peu de chômage, excédentaire au niveau du commerce extérieur, alors qu'en france on est bien, un bon niveau de sécu grâce à une dette colossale, une dépense publique sans limite qui tue l'empli, 3 millons de chômeurs, 1900 milliards de dette, 100 milliards de déficit du commerce extérieur... mais qu'ils sont nuls ces allemands, heureusement qu'on est l'intelligence du monde, on a tout compris ....
a écrit le 24/01/2013 à 18:58 :
Angela et le D Cameron, ça va passer sur quelle chaine ?

plus sérieusement, il faut virer l'angleterre, ils nous empêchent d'avancer et se foutent de l'europe
a écrit le 24/01/2013 à 16:07 :
C est pourtant simple.....la finance en Grande Bretagne plus l industrie en Allemagne.
Bon, je schematise un peu mais avouez tout de meme....et le france dans tout ca? Un immense parc de loisirs? Ah douce france.....
Réponse de le 24/01/2013 à 16:59 :
Imaginons que la City sombre because système financier zombie ou que l'Allemagne finisse d'équiper en machines outils les émergents et qu'ils commencent à en fabriquer eux-même... Vous êtes probablement de ceux qui pensent que l'histoire est linéaire... On verra
a écrit le 24/01/2013 à 16:03 :
il faut saisir l'opportunité pour proposer un nouveau texte qui agace les rosbeefs et qu'ils sortent pour de bon. L'angeterre n'est là que pour les avantages qu'elle peut tirer de l'europe mais freine toute avancée sur le plan fiscal et financier en particulier. EZlle ne veut surtout pas d'une europe fédérale alors que c'est ça qui manque. Il faut les pousser à sortir pour qu'on avance
a écrit le 24/01/2013 à 14:14 :
Sur la photo que l on voit il y a une façon de voir de MERKEL que vis a vis de CAMERON est plutot souriante et qu avant hier la façon de regardé HOLLANDE par MERKEL il y a un monde car ce sont tous les deux des saxons mais que CAMERON est un homme d état et MERKEL aussi et l on voit que notre président n est pas a leures hauteurs comme l avait été SARKOZY c'est tout ce que j ai retenu de ces deux entretiens. Quand a monsieur FABUIS il a perdu de sa superbe et cela se sent qu il a pendant tout un temps etre opposé a cette EUROPE c'est indubitable.
Réponse de le 24/01/2013 à 15:25 :
Position partisane sans aucun regard sur la société et l'économie

Le gouvernement actuel entreprend des réformes que les gouvernements précédents n'ont jamais osé faire. Le chemin sera long et difficile, les résultats pas pour tout de suite. Mais fallait osé commencer

Sous le gouvernement précédent, on n'a vu que l'économie se détériorer, le déficit se creuser (la crise n'est pas responsable de tout, meme si une partie de ce déficit peut lui etre imputé), les inégalités se creuser

Ouvrez donc les yeux au lieu de jouer les pleureuses
Réponse de le 24/01/2013 à 16:18 :
ah! Fabius! on n'a pas oublié le scandale du sang contaminé, à moins que les Français aient une mémoire de poissons rouges...ça...! c'est pas gagné
a écrit le 24/01/2013 à 14:06 :
Hier, Monsieur Cameron a en quelque sorte démissioné de ses prerrogatives de négociation majeure des traités européens jusqu'en 2015...Attendons donc son éventuelle réélection...
a écrit le 24/01/2013 à 12:53 :
Approche pragmatique de merkel; l'Europe n'a pas d'autre choix de vouloir garder la GB au sein de l'Union. Incroyable par contre, la cacaphonie minable française à ce sujet: Fabius qui souhaitait hiervouloir dérouler un tapis rouge, si jamais la GB voulait nous quitter et la déclaration (plus tard dans la journée, hier) à l'opposé extrême du chef d'état français qui souhaite le contraire, que la GB reste! Le chef d'état a un véritable problème avec l'amateurisme de certains ministres comme Fabius, qui d'ailleurs n'a aucune légitimité pour parler "Europe" car il s'est opposer dans le passé récent à sa struture prolitique et ses champs de compétences supra-nationaux. A part cela qui s'intéresse à ce que Hollande soit plus ou moins conciliant envers Cameron? Français, revenez à la réalité - politique du moins, pour l'économie vous êtes un "lost case"?
Réponse de le 24/01/2013 à 13:12 :
Quand on ne parvient pas à retirer ses oeillières d'ancien 68tard qui a glissé vers le néoconservatisme en prenant de l'âge et du patrimoine foncier, on ne voit pas la réalité de ce qu'il se passe en UK. Le pays s'enfonce dans la récession malgré qu'il possède l'arme monétaire. Le taux de pauvreté explose. Pour de basses raisons de politique politicienne, Cameron en campagne électorale agite l'euro septicisme qui est aux britanniques ce qu'est le discours de Mouammar de Nagy Bocsa à Grenoble aux français. Le rentier aigri français est un "lost case" pour la nation.
Réponse de le 24/01/2013 à 13:50 :
l'arme monétaire, sauf à l'exception de la Grande-Bretagne qui s'enfonce dans la récession et la pauvreté (comme tous les autres pays, sauf la France, n'est-ce pas?), serait l'arme "fatale" pour redécorer les paysages économiques en jardins enchantés? Ah, le fut, fut économiste de ce côté du channel aurait la baguette magique? Empêcher par l'eurocratie et ces autres organisateurs (financiers) de complots odieux? Je vous serais reconnaissant de ne pas devoir subir vos commentaires dans l'avenir, vous êtes libre - à m'écouter...
Réponse de le 24/01/2013 à 13:59 :
Essayez donc de parler français avant d'accuser les autres.
Réponse de le 24/01/2013 à 15:33 :
Ca me semble français ce qu'il écrit, en revanche l'autre on dirait le résumé d'un discours UMPiste pour rentiers cacochymes écrit par un bonimenteur à ray ban recalé de sciences po qui aurait en plus redoublé sa 6ème. Si vous voyez de qui je veux parler...
Réponse de le 24/01/2013 à 16:19 :
que des "Artistes" !
a écrit le 24/01/2013 à 12:44 :
Dites-moi : ils ne sont pas en campagne électorale ces deux là ? Quant à ceux qui en sont encore à regretter la présidence de Mouammar de Nagy Bocsa, sponsorisée par son défunt ami et guide de la révolution...
a écrit le 24/01/2013 à 11:11 :
Angela Merkel se dit "prête à discuter" avec David Cameron.
Quelle évolution, j'étais employé civil chez les alliées à Berlin.
Une telle phrase aurait été inimaginable à l'époque (1969)
Quel condescendance!
a écrit le 24/01/2013 à 10:40 :
Angela Merkel fait preuve d'une habileté manoeuvrière redoutable. Cette dernière prise de position lui rapporte sur trois plans : 1) faire contrepoids au rapprochement de Hollande vers les pays du sud de l'Union européenne - 2) préparer les esprits à l'idée que l'on puisse modifier les conditions de son appartenance à l'Europe, voire la quitter - 3) se démarquer de F. Hollande et l'affaiblir dans ses prises de position.
Réponse de le 24/01/2013 à 12:18 :
@Richane: malheureusement notre président n'a pas aussi de jujotte que vous... Ou plutôt il ne veut pas en avoir. Sa stratégie est de rentrer le tas en prenant une position critique vis à vis de l'Allemagne, donc sans beaucoup réfléchir mais histoire de faire croire au Francais que M. Hollande se démarque de la position de Sarko.

Il ne faut en aucun cas blamer Merkel. En sachant qu'elle ne peut plus compter sur la France de Hollande, elle s'ouvre vers UK, c'est normal.
Meme du point de vue de la politique interne. Un an avant les élections pour la chancellerie, il est judicieux pour elle de se démarquer du SPD (Parti de centre gauche allemand) de Peer Steinbrück qui tente de son coté le rapprochement prudent avec Hollande...
a écrit le 24/01/2013 à 10:22 :
MR HOLLANDE A surtout peur qu'on le rappelle à l'ordre avec tous ses gaspillages et son trop plein d'élus.
Réponse de le 24/01/2013 à 10:52 :
???
a écrit le 24/01/2013 à 10:09 :
Voici un extrait d'une nouvelle de Jack LONDON un auteur américain extraordinaire et sans illusions sur les blancs entendez les occidentaux et en particulier les anglo saxons. "Les terriblissimes iles Salomon";Remplacez "blancs" par exemple par "anglais", ça peut s'appliquer à d'autres mais là pour le coup c'est assez révélateur, n'est ce M. Cameron. C'est donc toujours pareil ça n'a pas vieilli malgré le temps."...s'il veut vivre aux Salomon un laps de temps honorable, c'est tout d'abord rester sur ses gardes;;mais il doit être de bonne souche et porter fortement imprimée dans l'âme la frappe authentique d du fatidique homme blanc...Il doit mépriser toutes les contingences adverses avoir en lui m^me une confiance incommensurable...il devra s'abstenir dans ses rapports avec ses frères..de s'amuser à couper les cheveux en quatre de se creuser la cervelle à tenter de comprendre instincts coutumes et mentalités ce n'est ps de cette manière que la race blanche s'est frayé autour du monde une route royale".

Réponse de le 24/01/2013 à 10:28 :
...CAMERON C'EST LE PUR ROSBIF, MAIS PERSONNELLEMENT JE ME DEMANDE CE QUI EST PIRE? LE ROSBIF OU LE TECHNOCRATE A LA FRANçAISE OU A LA BRUXELLOISE OU A LA FRANFORTOISE?,CELA SE DISCUTE MAIS J'AURAIS TENDANCE A DIRE LE TECHNOCRATE MËME SI JE REPUGNE LES MANIERES ET L'EGOISME DU ROSBIF;
Réponse de le 24/01/2013 à 10:49 :
@ OK JACK BIEN VU Vous êtes myope? On vous attend dans nos boutiques.
a écrit le 24/01/2013 à 9:57 :
Quand Hollande dit que l'Europe doit se prendre telle qu'elle est, cela veut-il dire que l'on doit se coucher devant toutes les dispositions européennes?? Alors que l'Europe a été mal faite!!!!
Et dire que l'on nous avait déclaré que le changement de monnaie était indispensable,je rappelle que la Pologne est devenue membre de la communauté européenne depuis 2004 mais sa monnaie n'est pas l'Euro ce qui lui a permis de dévaluer sa monnaie en cette période de crise. Mais apparemment certains pays ne prennent pas l'Europe telle qu'elle est!!
a écrit le 24/01/2013 à 9:54 :
MERKEL CELLE QUI BOUFFE A TOUS LES RATELIERS ET QUI N'A AUCUNE VISION DE L'EUROPE PAS UNE RIEN 0. TANTOT ELLE VEUT RENFORCER LA TECHNOCRATIE C'EST A DIRE BRUXELLES, TANTOT ELLE AUTORISE LA BCE A RACHETER DE LA DETTE POURRIE GRECQUE SANS DECOTE, TANTOT ELLE AUTORISE DRAGHI A REFINANCER LES BANQUES A TROIS ANS, TANTOT ELLE DIT OUI AUX RENFORCEMENT DES BANQUES ET A LA SECURITE DES DEPOTS EN EUROPE TANTOT ELLE RETIRE CE QU'ELLE A DIT OU ACCEPTE OU TOUT COMME. MERKEL ON N'EN VEUT PLUS OUSTE.ET LES ANGLAIS DEHORS TOUT COMME LES TECHNOCRATES DE BRUXELLES, LA BELGIQUE DEHORS ET LE PARLEMENT EUROPEEN A STRASBOURG PAS LES DEUX; L'AUTORITE BANCAIRE EURPEENNE A PARIS PAS A LONDRES? ET PAS UNE MIETTE DE TRANSACTION SUR L'EURO OU LES TITRES SOUVERAIN OU LES ACTIONS EUROPENNES 5SAUF CELLES DES GROUPES ROSBIFS) A LONDRES, RIEN. LES COURS OU FORMATIONS EN ANGLAIS PAS UNE EN ANGLETERRE PAS UNE, QUANT AU TOURISME EN ANGLETERRE CIRCULé YA RIEN A VOIR? MORTELLEMENT ENNUYEUX ET EN PLUS FUT VOIR CE QU4ON Y BOUFFE;
Réponse de le 18/02/2013 à 14:23 :
T'es vraiment l'alcolo de service, pauvre type, raciste, simpliste, médiocre, Merkel tu te la ferais bien, elle est dix fois plus canon que la gravos avec laquelle tu vis, pauvre mec
a écrit le 24/01/2013 à 9:47 :
depuis le debut les anglais nous font le coup du "accordez-nous tout ce qu'on veut sinon ont quitte l'europe". et ça marche. On devrait leur dire "chiche"
a écrit le 24/01/2013 à 9:44 :
La démarche de Merkel est la plus normale qui soit, et ça montre que Hollande aurait dû réfléchir à deux fois avant de commenter la décision de Cameron. Il est normal et nécessaire que les règles et traités européens s'adaptent aux besoins qui évoluent : rien de nouveau sous le soleil, c'est ce que dit Merkel. Mais les conditions d'adoption de ces évolutions restent les mêmes, elles doivent être adoptées par l'ensemble de l'UE. En gros Hollande répond au chantage voilé de Cameron, alors que Merkel répond aux paroles de son discours : vous voulez faire évoluer le traité, pas de problème, on en discute, avec les mêmes règles.... sous entendu, pas d'exception pour la GB.
Elle est nettement plus politicienne que Hollande.
a écrit le 24/01/2013 à 9:42 :
Dans le cas contraire elle se serait concerté avec la France avant.
a écrit le 24/01/2013 à 9:39 :
à tort ou raison .... on peut dire que ça le mérite de faire bouger les choses !
a écrit le 24/01/2013 à 9:13 :
Une renégociation britannique sera sans doute problématique. Mais sur le fond, la promesse d?un referendum a de quoi nous interpeller. Pourquoi, de ce côté-ci de la Manche, les élites européennes sont-elles si réticentes à demander l'avis des citoyens sur le projet européen ? Au sein de la zone euro, il semblerait que la survie de la monnaie unique exige l'élaboration d'une politique économique- et donc sociale- commune. Est-ce bien ce que veulent les peuples ? Sont-ils d'accord que ces politiques se fassent au niveau du Conseil des ministres ou préféreraient-ils une solution plus démocratique, plus fédérale ? Leur opinion comptera-t-elle pour grand-chose ? Il semblerait plutôt que les décideurs soient bien embarrassés par le suffrage universel. En fait, serait-il possible que les Britanniques (sans doute à leur insu !) nous donnent une leçon de démocratie ?
Réponse de le 24/01/2013 à 9:29 :
Vous avez raison !!on nous dit dans les medias : sortir de l europe c est impossible ,cela poserait des problemes etc!!!en fait chaque peuple est souverain et cameron nous le demontre!!!naturellement les consequences d une sortie de l europe pour la france serait à etudier car il n est pas sur que nous serions gagnant!!
Réponse de le 24/01/2013 à 9:48 :
Non Cameron ne donne pas une leçon de démocratie, mais de démagogie. Pourquoi attendre 2017 après sa ré-élection en plus? Pourquoi pas maintenant? Ce n'est qu'une ma oeuvre politicienne, rien d'autre.
Réponse de le 24/01/2013 à 9:54 :
Tout à fait d'accord avec vous. On ne donne pas la parole aux peuples européens tout simplement parce que l'UE est une dictature ou plus précisément, elle relève d?un despotisme éclairé. Les gens qui nous gouvernent (tout ce qui est important est décidé à Bruxelles) ne sont élus par personne mais nommés (pour servir quels intérêts ?). Et quand les français décident par référendum de rejeter un traîté (2005), Nos politiciens n'en ont pas tenu compte et sont passés en force via le parlement. Si vous souhaitez connaître la vérité sur l'Europe (celles que nos élites et nos médias nous cachent), je vous invite à jeter un oeil sur les analyses présentes sur ce site : www.u-p-r.fr (parti politique républicain totalement boycotté par les médias)
Tous les tenants et les aboutissants de cette supercherie européenne sont présents avec des éléments et arguments indiscutables car issus de source officielle. Je crois que les gens ne se rendent absolument pas compte que la grande majorité des soucis qu'on rencontre sont liées à l'UE et à l'euro.
Réponse de le 24/01/2013 à 10:09 :
Peuple souverin, democratie ..... Ne confondé pas tous cela avec politique. Pourquoi un referendum en 2017? Pour attendre sa reelection en 2015 et dire le cas echeant en 2017 nous avont negocié des accords qui ne necessite plus de referendum maintenant. Et voila une belle lecon de democratie.... Pour information je vie en Ecosse depuis 17 ans et hier soir c'est exactement ce que Mr Alex Salmon a dit " pourquoi attendre 2017 en Ecosse on demande au Ecossais s'ils veulent l'independence mais mainetenant (2014) et apres on verra le resultat.
Réponse de le 24/01/2013 à 12:25 :
Bonjour à tous, il est certain que l'Europe sert d'alibi ou de repoussoir dans un but purement électoraliste à Mr Cameron, et cela a aussi fonctionné dans beaucoup d'autres pays...
Mr Cameron utilise ce référendum pour séduire et pousser à sa réélection, et Mme Merkel ne soigne rien d'autre également que sa réélection, en favorisant un pays dont le lobby financier est totalement pro européen...
Réponse de le 24/01/2013 à 13:28 :
Merkel ne devrait pas négocier, mais menacer Cameron d'organiser avant lui un référendum Européen pour savoir si on veut ou pas virer les anglais de l'Europe. Et là, sa position deviendrait très délicate ...
Réponse de le 24/01/2013 à 14:19 :
Relisez les traîtés. On ne peut pas "virer" un pays de l'UE. En revanche un pays a droit d'en sortir (article 50). Le seul référendum qui vaille c'est de demander au français s'ils veulent ou non rester dans cette mascarade européenne.
Réponse de le 24/01/2013 à 16:22 :
à Bof c'est risqué pour lui aussi il joue à faire peur, ils resteront de toute façons dans l'Europe, whait and see !
a écrit le 24/01/2013 à 8:56 :
De toute façon, nos politiques se coucheront devant Merkel comme d'hab. On nous a contraint le changement de monnaie AMEN, les britanniques ne la voulaient pas OK, le RU paie moins que les autres pays tout en bénéficiant des aides OK et vous imaginez nos politiques ruer dans les brancards quand Merkel lachera la bride pour le royaume-unis nous serons les gentils toutous comme d'hab.
Réponse de le 24/01/2013 à 9:47 :
Pour jouer du muscle, encore faut-il avoir le courage de se rendre plus fort...
Bref, si nous voulons peser un tant soit peu dans ce genre de négociation, il faudrait avoir le courage de retrouver une économie dynamique et de faire quelques sacrifices.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :