Europe : s'ils votaient aujourd'hui, les Britanniques largueraient les amarres

 |   |  246  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Si le référendum avait lieu aujourd'hui, les Britanniques choisiraient de sortir de l'Union européenne. D'après le dernier sondage qui l'indique, publié par le Times, les indécis sont encore nombreux.

Une petite majorité d'eurosceptiques, mais beaucoupd d'indécis. Outre-Manche, 40% des sondés opteraient pour une sortie de la Grande-Bretagne de l'UE si le le référendum promis par David Cameron en cas de victoire de son parti aux prochaines législatives avait lieu aujourd'hui, selon un sondage publié vendredi par le Times. Il s'agit d'une courte majorité face aux 37% de partisans du maintien de la Grande-Bretagne dans l'UE, et surtout aux 23% de Britanniques qui ne se prononcent ni dans un sens ni dans l'autres.

53% pour le Brexit?

L'institut Populus, qui a mené cette enquête d'opinion, estime qu'une majorité de ces indécis finirait par se voter pour un "Brexit", ce qui porterait à 53% le nombre de Britanniques pour une sortie de leur pays de l'Union européenne et 47% contre cette idée. Depuis plusieurs mois, des sondages indiquant des chiffres plus ou moins équivalents à ceux-ci sont régulièrement publiés. Ainsi,  au mois de novembre dernier, 56% des Britanniques se prononçaient pour une sortie de l'UE selon une étude de l'Institut Opinium.

Renégocier la place de Londres

Face à cette apparente majorité d'eurosceptiques, David Cameron a choisi de proposer un référendum, et ce malgré la pression de certains de ses partenaires commes les Etats-Unis ou même de certains patrons. Dans un discours prononcé le 23 janvier, il a dit vouloir l'organiser si son parti est reconduit lors des élections de 2015.

>> Les dix phrases-clés du discours de Cameron sur l'Europe

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2013 à 6:06 :
Je me demande souvent si les chefs d'état européen qui ont accepté le traité de Maastricht se sont laissés acheter par les multinationales allemandes ou si c'était simplement par naiveté qu'ils ont voulu l'Euro sous de tels conditions. Traité qui n'avantagent que l'Allemagne, puisque grand pays exportateur, elle profite le plus de la libre circulation des marchandises dans l'UE en général mais surtout dans la zone euro où les dévaluations périodiques, indispensables aux économies en croissance, sont impossible. Le Diktat de Berlin faisant loi.
L'Italie est de loin la grande perdante de l'Euro, avec une production industrielle en baisse de plus de 25% depuis 2007 et qui est retombée au niveau de 1987, ceci malgré des salaires bien plus bas qu'en Allemagne et surtout qu'en France. Elle a été littéralement cannibalisée par les internationales allemandes et en moindre mesure françaises. Comment le gouvernement italien de l'époque a-t-il pu accepter de signer ces accords voulus et imposés par l'axe infernal franco-allemand et qui en fait avantagent les économies fortes et désavantagent les économies faibles?
Quoi d'étonnant à ce que des démagogues comme Berlusconi se fassent les avocats du diable et puissent se permettre de vanter les mérites de Mussolini de cette façon.
a écrit le 28/01/2013 à 17:19 :
Circus Politicus livre de Christophe Deloire et Christophe Dubois, éditions Albin Michel.

Résumé:
Mesure-t-on les conséquences du Putsch qui a été commis à notre insu, contre la démocratie ?
Après l immense succès de Sexus Politicus, Christophe Deloire et Christophe Dubois s attaquent au théâtre d ombres qu est devenue la politique française.
Désormais, celle-ci est dominée par la scène européenne mais aussi par des réseaux aussi invisibles que puissants.
S'appuyant sur des documents secrets et des archives inédites, les auteurs dévoilent les coulisses à la fois édifiantes et surprenantes de notre Circus Politicus, sur fond de crises gouvernementales et de chaos européen.
Une enquête percutante qui démontre que le système politique de l Europe est entièrement à reconstruire.
Conferences
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/leurope-cest-la-paie
a écrit le 28/01/2013 à 15:56 :
Traité de l Union Européenne

Article 50
Tout état membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles de se retirer de l Union.

L état membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil Européen. A la lumière, des orientations du conseil européen, l Union négocie et conclut avec cet état un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l?Union. Cet accord est négocié conformément à l article 188 N, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l Union européenne. Il est conclu au nom de l Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.

Ministre de 2006 à 2008 de l économie et des finances de l?Italie, Tommaso Padoa Schioppa, président du Think Thank «Notre Europe». Très grand responsable européiste. Les enseignements de l aventure européenne : revue commentaire n°87 ,1999.

«La constitution européenne est une révolution même si les révolutionnaires ne sont pas des conspirateurs, blêmes et maigres mais des employés, des fonctionnaires, des banquiers et des professeurs. L Europe ne procède pas d?un mouvement démocratique, elle s est faite suivant une méthode que l on pourrait définir du terme «despotisme éclairé».
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est
Excellent cours d histoire de 1945 à aujourd hui.


a écrit le 28/01/2013 à 13:56 :
ET NOUS, si on votait aujourd'hui, quel serait le résultat ? [Pourquoi y a-t-il toujours aucun sondage dans ce sens ?!]
a écrit le 28/01/2013 à 10:52 :
Je pense qu'il est temps d'avoir une conversation sérieuse avec les anglais et de les inviter à sortir de l'Union Européenne. A moins que le peuple britannique désavoue ce clown de Cameron. Il faut aussi que l'on revoit totalement les fondements de l'U-E et en faire comme le sont tous les grands pays de la Terre: une fédération ayant un seul gouvernement, une seule armée, une seule monnaie etc.On doit se débarrasser de tous ces minables gouvernants et je suggère que dans ce domaine la France montre l'exemple car l'UMPSFN est le cercueil de notre pays...Jean-Claude Meslin
a écrit le 26/01/2013 à 14:15 :
Et s'ils votent demain,ce sera le meme resultat et avec raison.
a écrit le 25/01/2013 à 20:44 :
Si un référendum avait lieu aujourd'hui ,la majorité Français choisiraient de sortir de l'Euro.
Réponse de le 25/01/2013 à 21:45 :
@Eleonore ; Cameron joue au poker menteur...et ne quittera jamais l' Ue.Pourquoi attendre 4ans ? (2017)
Ou le peuple Anglais est patient ou il les prend pour des C...je te laisse choisir .
Réponse de le 25/01/2013 à 23:46 :
Passés vingt heures, mamy Nonore fatigue un peu. Un bouillon, une tisane et hop dodo !
Réponse de le 26/01/2013 à 21:29 :
Inutile de faire des commentaires irrespectueux, ou arrogants, Je fais un constat Les hommes politiques ne respectent pas le peuple, je ne suis pas dupe, Cameron joue la comédie, en 2005 + de 56% des Français ont dit non à la constitution européenne. et ils n'ont pas été respectés; L'euro, cette monnaie destructrice, que les britanniques ont rejeté, a été crée par la génération des 30 glorieuses pour servir leurs intérêts.
Réponse de le 27/01/2013 à 10:34 :
l'allemagne finance l'europe, et au lieu de bien gérer pour aider l'allemagne, on se met du coté des cancres dela gestion. si on sort, on dévalue en série et on sombre deux fois plus vite, parce que ce n'est pas avec nos 2000 millards de dette, nos 100 millards de déficit extérieur, nos 3 millions de chomeurs, et notre dépense publique record d'europe qu'on va pouvoir conquérir le monde !!!!!! il faut consolider l'europe pour avancer encor plus, et gérer mieux : l'espagne et l'italie sont en train de remonter la pante à force de mesures courageuses pendant qu'on continue de dépenser l'argent qu'on n'a pas... pas la faute à l'europe, la notre uniquement....
Réponse de le 27/01/2013 à 19:15 :
En 2005 le peuple a surtout voté contre Chirac. Il y a à peine un an le peuple a voté Hollande et maintenant les sondages le mette plus bas que terre alors qu'en gros il applique son programme (je n'ai pas voté pour lui). Alors le peuple il attend quoi? Il veut quoi?
L'Euro tant décrié, le faiseur de pauvres... En Angleterre il n'y a pas de pauvres, pas de banlieues pourries, et bien si et pourtant les anglais n'ont pas l'Euro!
En étant méchant je dirai que le peuple a les hommes politiques qu'il mérite!
Réponse de le 28/01/2013 à 19:34 :
En réponse, En 2005 une majorité du peuple à voté non, mon rejet n'était pas contre Chirac mais contre une Europe imparfaite.Il y a 1 an un tiers du peuple Français a élu un Président par défaut, contre Sarkosy , il ne représente pas la majorité.C'est pour cette raison que sa popularité est en chute libre qu''il n'a pas de légitimité. il y a 10 pays qui n'ont pas opté pour l'euro. Il me semble qu'ils s'en sortent très bien.
a écrit le 25/01/2013 à 19:40 :
C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme...(Renaud)
a écrit le 25/01/2013 à 18:58 :
OUI, que les anglais quittent l' europe !!! Ils n'ont toujours que prôné leurs affinités avec les USA et mis des batons dans les roues à l' EU. Nous devrions pouvoir faire sans eux !!!
a écrit le 25/01/2013 à 18:20 :
France, ne vois-tu rien venir ? Un axe Londres- Berlin- Moscou se dessine gentiment à l'horizon... Fort heureusement, grâce à Mollande nous aurons un axe Paris- Madrid- Athènes- Alger ! Le club des charlots bronzés...
Réponse de le 25/01/2013 à 23:19 :
Il parle d'un axe Londres -Moscou pas Berlin-Moscou. Chaussez vos besicles avant de lire...
Réponse de le 26/01/2013 à 7:54 :
En effet, il faut être complétement inculte pour ignorer que nos amis britanniques ont toujours voulu éviter qu'une hyper puissance continentale émerge en Europe. Et alors le coup des anglo-saxons alliés aux russes, c'est à mourir de rire !!!
Réponse de le 26/01/2013 à 8:22 :
absolument et leur objectif maintenant va être de torpiller l'alliance allemagne-russie !
a écrit le 25/01/2013 à 17:57 :
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-estExcellent cours d'histoire de 1945 à nos jours.
a écrit le 25/01/2013 à 16:56 :
ce n'est plus, comme dans l'histoire" "Messieurs les Anglais, tirez les premiers" ! , mais Messieurs les Anglais, partez! si vous voulez ", personne ne vous enchaine, bon vent et bonne chance !
a écrit le 25/01/2013 à 15:43 :
Allez ! Une p'tite prière et un cierge à brûler pour que leurs voeux soient exaucés dans les plus brefs délais.
a écrit le 25/01/2013 à 15:26 :
S'ils savaient ce qu'un Brexit représente en terme de répercussions économiques et diplomatiques pour le pays, je pense que les anglais voteraient autrement. La désinformation fait rage en angleterre... Je pense que les medias anglais devraient être plus responsable et faire une analyse objective de la situation, mais bon ca c'est une autre tasse de thé...
a écrit le 25/01/2013 à 15:00 :
un référendum, cela reviendrait à donner la parole aux hooligans et aux piliers de Pub bourrés de guinness pour décider de l'avenir du pays, c 'est refuser son travail de représentant élu du peuple! cameron "agit" (en fait n'agit pas!) lâchement.
a écrit le 25/01/2013 à 14:58 :
et bien, il ne faut surtout pas les retenir les rosbiffs, qu'ils s'en aillent, l'Europe ne s'en portera que mieux. De Gaulle n'en a jamais voulu, il savait pourquoi et avait raison ; mais ses suivants leur ont fait des courbettes, au point de même se défroquer devant Maggy Th. la vamp !
a écrit le 25/01/2013 à 14:56 :
Et l'Ecosse alors? Elle réclame elle aussi son indépendance mais les anglais la lui refusent. Quitter l'Europe viendrait à approuver les arguments indépendantistes écossais et affaiblir encore plus le soit-disant "Royaume-Uni". Cameron a fait la terrible erreur de céder à la pression et d'ouvrir la boite de Pandore. Tant pis pour eux... Dans 10 ans, il n'y aura plus de RU mais une vieille Angleterre en grande difficulté du fait de la faillite de l'industrie locale (BMW aura délocalisé ses usines Mini) et n'ayant plus d'influence diplomatique. Même pour les Etats-unis, à quoi sert une petite Angleterre sortie de l'Europe? Pour Obama, mieux vaut faire copain avec Hollande et surtout Merkel.
a écrit le 25/01/2013 à 14:30 :
il faut voter de suite, on peut vous aider devrait dire notre mollason. l'angleterre ne voit dans l'europe que ce qu'elle peut en tirer mais veut rester en dehors pour faire son business, paradis fiscal.....il faut qu'elle sorte au plus vite, elle nous empéche d'avancer, d'aller vers une europe fédérale qui nous manque pour structurer le système bancaire et autres attentes vitales..je propose que ce soit la france qui fasse le référendum pour les virer ! ok flanby ?
a écrit le 25/01/2013 à 14:22 :
il y a eu une chose de bien c'est que CAMERON ET MERKERL se sont vus et qu ils ont faits tous les deux leures petites affaires mais sans HOLLANDE il est vrai que CAMERON ET MERKEL sont de droite ce que beaucoup ignorent et qu ils peuvent mieux diriger l EUROPE que les socialistes.
a écrit le 25/01/2013 à 14:17 :
Bon vent, et bonne chance ! ces messieurs ne sont "pas chauds"? nous non plus
a écrit le 25/01/2013 à 14:14 :
Pour une fois je suis d'accord avec les anglais.

a écrit le 25/01/2013 à 13:45 :
Chers amis britanniques, pourquoi faire demain ce que l'on peut faire aujourd'hui ? N'hésitez plus, quittez cette "chère (couteuse)" Europe dont vous n'avez jamais eu l'esprit européen ! Et ce, dès cette année ! Donnez raison à Charles De GAULLE qui ne voulait pas de vous ! Au revoir et bon vent à l'Europe...!
a écrit le 25/01/2013 à 13:42 :
Le pays de Galles , l'Irlande et l'écosse ne sont pas l'Angleterre, les anglais n'ont rien à faire dans l'europe, ils n'apporteront jamais un savoir faire à l'europe et ils seront toujours une charge pour elle, qu'ils disparaissent de notre paysage.
a écrit le 25/01/2013 à 13:15 :
Le général De gaulle ne voulait pas des Anglais dans l'Union Europ. Ils ont toujours regardé
vers les USA... Ils veulent comme toujours, le beurre, l'argent du beurre, la crémière et tout le reste.... Pompidou nous a consulté par référundum....pensant que nos amis Anglais changeraient. Ils n'ont pas adhérés à l'Euro...ce qui les avantage en jouant sur la £ (dévaluation de fait pour améliorer les exportations. Il faut limiter l'Europe à la zone ?uro!!!
Tous nouveau pays qui veut rentrer dans le CEE doit s'engager à rentrer dans l'?uro...!!!!
Réponse de le 25/01/2013 à 13:50 :
On ne peut pas quand meme critiquer le RU de n'avoir pas adherer a l'euro, si les gouvernement anglais ont eu l'intelligence de pas participer a un projet dont ils voyaient les failles et difficultes d'avance. Si la France, l'Espagne et les autres de l'euro zone (sud) pouvaient devaluer beaucoup de leurs problemes actuelles seraient plus faciles a regler. L'euro est une monnaie politique, et corriger les failles en pleine crise est tres difficile -- elle a besoin de plus de pragmatisme et moins de politique.
Réponse de le 27/01/2013 à 18:51 :
Dévaluer, très bien, mais nous n'exportons plus grand chose par contre nous importons beaucoup, résultat le pouvoir d'achat diminuerait d'autant. Dévaluation ou euro pour un smicard c'est du pareil au même...
La dévaluation c'est une fausse bonne idée, la solution de facilité, elle n'entraine aucun changement de structure et appauvrie c'est tout!
a écrit le 25/01/2013 à 13:12 :
Il n'y a pas que les anglais qui aimeraient larguer les amarres ! Beaucoup de français aimeraient sortir de ce cauchemar qu'est l'Europe.
Réponse de le 25/01/2013 à 14:18 :
+UN !
Réponse de le 25/01/2013 à 14:25 :
à pierrot le fou : sortir de l'europe ? "fort" de nos 1900 milliairds de edette, 3 millions de chômeurs, 100 milliards de déficit extérieur, la belle aubaine en effet !!!! on va consquérir le monde !! ce n'est pas l'europe qui est la faute à tous nos maux, au contraire l'allemagne nous finance ... c'est l'absence totale de gestion publique, le déficit chronique de l'état, la sécu, les collectivités qui ne cessent de dépenser plus qu'ils n'ont de recette.. il suffit d'optimiser le secteur public et politique, 40% de gains de dépense qu'on peut affecter à la relance, sans s'endetter, et c'est reparti comme en suéde... et on pourra tirer l'europe avec l'allemagne plutôt que de se ranger dans les pays sous développés par laxisme total,du courage plutôt que chercher des boucs émissaires
a écrit le 25/01/2013 à 13:09 :
Qu'ils votent ! et tout de suite !
Le Général avait raison de ne pas vouloir de ces opportunistes ! Rappelez-vous Airbus,
Au départ ils ne voulaient en entendre parler ! Deux ans après lorsqu'ils ont vu le succès ils ont tout fait pour y entrer !.... Pour tout c'est pareil !
Ils sont plus assidus que nous pour le lobing, à Bruxelles ils contrôlent plusieurs secteurs clé parce que nos représentants regardent la CE à reculon.
De toute manière (en souriant) depuis Anne de Bretagne et Jeanne d'Arc avec les Anglais nous sommes les deux pôles d'une batterie, c'est électrique.
Angleterre est une île, seuls les vikings et les romains ont empiéter dans leur gazon.
En conclusion: qu'ils vivent leur vie ! L'Europe vivra la sienne et sans dout-e respirera un peu mieux .
a écrit le 25/01/2013 à 13:01 :
Si seulement ils pouvaient se dépêcher de le faire, leur référendum !
a écrit le 25/01/2013 à 12:57 :
Perfide Albion !!
a écrit le 25/01/2013 à 12:23 :
super ta remarque, descartes !!! Très drole ......et tellement vrai !
Qu'ils s'en aillent ; de toute façon, ils ne servent qu'à ralentir l'évolution européenne afin de renforcer la position dominante de leur vrai allié de toujours : les USA.
a écrit le 25/01/2013 à 11:42 :
Occasion géniale d'exclure le totalement compromis gouvernement British des instances dirigeantes de l'UE - mais je conserverais bien volontiers les Ecossais.
Réponse de le 25/01/2013 à 11:59 :
Ce sera facilité par le fait que les Ecossais commencent a revendiquer leur indépendance également vis a vis des Anglais... Finalement, ce n'est pas le Royaume Uni qui quittera l'Europe, mais juste l'Angleterre. Après ça, ils se démerderons avec eux-mêmes :-)
Réponse de le 25/01/2013 à 14:11 :
@Facile :)) Ca ce serait "l'éclate" au sens propre et figuré !
a écrit le 25/01/2013 à 11:36 :
Les Anglais sont des insulaires qui ont conquis le Monde. Ces deux paramètres à eux seuls suffisent à expliquer leur difficulté historique, culturelle et géographique à s'intégrer à l'Europe, ce continent sans limite.
Réponse de le 25/01/2013 à 12:05 :
Si le bon Dieu a mis ces gens là sur une île, il devait avoir une bonne raison!.
a écrit le 25/01/2013 à 11:32 :
Faites nous rire!, l'Europe devait nous apporter 1000 ans de prospérité économique, il ne devait plus y avoir aucun chômeur, nous devions avoir un pouvoir d'achat sans commune mesure avec tout ce que nous avions pu connaitre auparavant, un épanouissement culturel que le monde entier nous envierait, enfin bref!, le paradis sur terre quoi!.
Réponse de le 25/01/2013 à 11:40 :
Vous confondez avec le 3ieme reich, vous vous trompez d'époque, mais vous êtes peut-être nostalgique ...
Réponse de le 25/01/2013 à 11:46 :
(Troll) heu non, ça c'était le 3e Reich pour l'Allemagne ... Si vous me cherchez suis déjà dehors ^^
Réponse de le 25/01/2013 à 12:01 :
Il n'a jamais été dit que l'Europe serait l'El Dorado de Candide.L'avenir n'est pas ce qui nous arrivera mais ce que nous ferons. Les milliardaires qui partent, ceux qui mettent leur pognon en Suisse, les patrons qui délocalisent sans raison, les fouteux payés des millions, les CGTistes qui bloquent le port de Marseille pendant un mois, les trains et metros en grève, les donneurs d'ordre institutionnels qui ne paient pas leurs petits fournisseurs, les pétés d'thunes qui s'la pètent, les retraités du train qui ne paient pas l'train, etc....LA FAUTE A QUI ? à l'EUROPE ? CERTAINEMENT PAS !!
Réponse de le 25/01/2013 à 12:03 :
Heu!..., à l'énoncé de votre phrase,tout laisse à penser que vous êtes effectivement dehors.
Réponse de le 25/01/2013 à 14:22 :
malheureusement, les promesses n'incombent pas toujours à ceux qui y croient! on nous l'a mis dans le "baba", et bien !
a écrit le 25/01/2013 à 11:15 :
"Europe : s'ils votaient aujourd'hui, les Britanniques largueraient les amarres"
J'en connais d'autres!, mais on ne leur demande pas leur avis!.
Réponse de le 25/01/2013 à 13:27 :
+1 !
a écrit le 25/01/2013 à 11:10 :
vous faites beaucoup de pub pour ce parti insignifiant. c'est lassant
Réponse de le 25/01/2013 à 11:18 :
???
a écrit le 25/01/2013 à 11:05 :
en effet on s'en fout.
a écrit le 25/01/2013 à 10:51 :
Waterloo, morne plaine.
a écrit le 25/01/2013 à 10:33 :
QUI A DIT : "L?Europe ne procède pas d?un mouvement démocratique. Elle s?est faite en suivant une méthode que l?on pourrait définir du terme de Despotisme Eclairé. »
REPONSE : Tommaso Padoa-Schioppa, un des pères fondateurs de l?Euro et Président du Think Tank Notre Europe
a écrit le 25/01/2013 à 10:32 :
C'est bien, ce chiffon rouge agité par D Cameron et les eurosceptiques, ça fait regarder le bon peuple dans une direction : l'Europe qui est responsable de tout, qui veut en particulier ruiner la city, qui abrite les plus gros truands du monde, pendant qu'ils continuent à sortir les piécettes de leurs poches, une à une. Pendant ce temps, les entrepreneurs lui disent, arrête tes conneries, ils vont finir par te prendre au sérieux. Alors il fait un discours où il dit attention, dans 5 ans je vais faire un référendum si vous me réélisez braves gens ....sinon je serais pas content, na !
Réponse de le 25/01/2013 à 10:44 :
cameron pose de très bonne et pertinente question à l'égard de l'europe. on ne peut pas se contenter aujourd'hui d'être euro-béa ou euro-phobe. il faut accepter que l'europe a de gros défaut qu'il faut corriger.
Réponse de le 25/01/2013 à 10:52 :
Ce qui font regarder le peuple dans une direction ce sont nos élites et les médias de masse à leur botte (pensée dominante et....unique). Si le peuple comme vous dites était correctement informé sur les tenants et les aboutissants de cette europe, ca ferait bien longtemps qu'il serait descendu dans la rue pour sortir de cette dictature européenne. Les arguments pro-européens ne résistent pas à l'epreuve des faits, et les faits sont édifiants.
Réponse de le 25/01/2013 à 11:08 :
sauf que les défauts à corriger selon Cameron sont à l'opposé des défauts à corriger selon les promoteurs légitimes de l'Europe. pour cameron, il faut réduire l'europe à un vaste marché libéral, pour les autres intégrer plus les états entre eux.
Réponse de le 25/01/2013 à 11:20 :
Les allemands ont viré leur cuti depuis la chute du mur. Avant ils passaient leur temps à s'excuser des dégâts causés pendant la WW2 en se disant partisans de la construction européenne. Maintenant ils sont juste "mercantiles" et l'Europe-marché leur va très bien. Comme ils sont malins, ils disent que pour avancer vers le fédéralisme, les autres pays doivent encore plus abandonner leurs souveraineté. C'est un calcul très cynique : si les autres pays acceptent, en gros ils se soumettent encore plus aux règles de l'Allemagne, puissante dominante sans aucun challenger en Europe. S'ils refusent l'Allemagne aura beau jeu de dire que ses "partenaires" n'acceptent pas les conditions du fédéralisme... PS : ne jamais faire une confiance aveugle à des gens très polis mais qui vous ont envahi trois fois en 70 ans...
Réponse de le 25/01/2013 à 11:24 :
Effectivement les faits sont édifiants : regardez ce qu'était l'Europe en 1950, un ensemble de petits pays qui se relevaient d'une bataille générale, face à deux blocs URSS/USA qui choisissaient ceux qui devaient être dans leur camp. Et deux baffes à ceux qui n'étaient pas contents. Aujourd'hui c'est la première puissance économique mondiale. Elle n'a certes pas la force politique ou militaire qui devraient aller avec. Mais, malgré les soubresauts important qu'elle subit, et un gros potentiel d'amélioration, elle constitue un bloc qui permet à ses nations de ne pas être écrasées au niveau mondial. Elle peut imposer ses propres règles sur son marché, et est capable de défendre ses orientations. Sinon ce serait une collection de petits pays où les nouveaux puissants imposeraient leurs lois, encore plus facilement. Les USA et la Chine joueraient encore plus facilement la France contre l'Allemagne sur un sujet, la GB contre l'Italie sur un autre,etc. Comme ils continuent à essayer de le faire sur certains sujets. Ouvrez les yeux, rien n'est parfait, mais ce serait bien pire chacun pour soi ! Et qu'on ne parle pas encore de la Norvège ou de la Suisse qui s'en sortent bien tout seuls, dans ce cas ils ne profiteraient pas de l'environnement sécurisé du voisin. Il faut faire évoluer fortement l'Europe, oui ! et effectivement Cameron pose de bonnes questions, mais il met évidemment l'accent sur ce qui l'intéresse. C'est normal. Mais Il est dangereux de toujours agiter la menace : attention, si vous ne faites pas ce que je veux, je m'en vais. Certains on tendance à y croire, au mépris de l'évidence.
Réponse de le 25/01/2013 à 12:08 :
Toujours les mêmes poncifs sur le contrepoids de l'Europe face aux US. Mais renseignez-vous mon cher monsieur : ce sont les US qui ont poussé la construction européenne jusqu'à en faire une colonie. Renseignez-vous sur le parcours de nos pères fondateurs de l'UE, M. Monet et Schumann, renseignez-vous sur les principaux contributeurs qui financent les fondations européistes, renseignez-vous sur la véritable position du Gal de Gaulle sur cette europe.
Réponse de le 25/01/2013 à 12:38 :
Les britiches ne sont pas des européens.Je ne comprend pas pourquoi on les a laisser rentrer dans l'Europe.
Ils sont un coin de l'Amérique enfoncé dans l'Europe . Qu'ils partent surtout et que les européens soient un peu plus patients. La grande, la sublime Amérique ne s'ait pas faite en un demi siècle. Elle a encore beaucoup a faire pour ressembler à un pays "confortable"comme le notre.
Réponse de le 25/01/2013 à 14:00 :
@@GE92. Une chose n'empêche pas l'autre, les USA ne sont pas un bloc homogène et les époques changent, lors de la guerre froide, ils avaient besoin d'un rempart politique face à celui de l'URSS et du "bloc des pays de l'est" en Europe. Mais un rempart politique uniquement. renseignez vous sur les manipulations politiques de la CIA pour faire basculer les gouvernements du bon côté. La croissance économique de l'Europe les a gênés quand elle s'est posée en concurrent sur de nombreux secteurs. Et il est bien clair et normal qu'ils s'opposent à plus d'intégration. La désunion leur facilite les manipulations.
a écrit le 25/01/2013 à 10:16 :
Personne neveut de cette supercherie européenne (à part notre oligarchie qui en profite).
Il y'a actuellement un sondage sur le site RMC TALK. La question :
"Faut-il un référendum sur notre maintien dans l'UE?". Plus de 1600 votants et 92% de oui. LES FRANCAIS VEULENT UN REFERENDUM. MERCI A LA TRIBUNE DE RELAYER CETTE INFO.
Réponse de le 25/01/2013 à 10:45 :
Ce sont les chauffeurs de taxis et les ménagères de plus de 50 ans qui participent le plus aux sondages RMC, c'est dire leur extraordinaire importance! Que des personnes extrêmement concernées par l?Europe, c'est certain. Changez de radio, vous serez changé à votre tour.
Réponse de le 25/01/2013 à 10:55 :
Ou sont vos arguments ? Parce que l'avis des taxis et des ménagères de moins de 50 ans comptent moins que le votre ? Vous êtes comme cette europe : méprisant. Vous voulez des arguments factuels pour sortir de cette arnaque ? allez sur le site le l'upr, le seul parti républicain qui dit la vérité aux français. Et comme par hasard, ce parti est totalement boycotté par les médias.
Réponse de le 25/01/2013 à 11:29 :
@ouinon
En quoi l'opinion des chauffeurs de taxi et des ménagères ne vaudrait que du vent?, n'y aurait-il que les importateurs, les commerçants, politiques et autres profiteurs du systèmes ultra libéral des portes grandes ouvertes au profit qui auraient le droit au chapitre?.
Les premières victimes qui souffrent de cette sinistre Europe sont les peuples que forment aujourd'hui la CEE!.
Faut vraiment avoir l'esprit pervers pour ne pas s'apercevoir des méfaits imposés par cette alliance que personne ne veut, chômage de masse, perte du pouvoir d'achat, récession, endettement massif,(sauf pour l'Allemagne), perte de l'identité et de notre souveraineté, ect....
Réponse de le 25/01/2013 à 11:36 :
comme le traité européen, ce n'est pas à la population de décider.
Réponse de le 25/01/2013 à 11:40 :
@ ouinon: vous savez comment se décomposent ces plus de 1600 personnes ? Vous êtes forts, assurément.
Réponse de le 25/01/2013 à 12:44 :
@ lupanar européen: j'aime beaucoup votre pseudo...
a écrit le 25/01/2013 à 10:13 :
Nous oublions trop souvent pourquoi les GB ont adhérér à la CEE alors il ne faut pas jouer les surpris de vois les anglais quitter le navire...Ils ne veulent pas d'EU politique intégrée, d'ailleurs Cameron la clairement dit. L'UE est une volonté politique sans cesse renouvellée qui commande une vision sur le strès long terme....Nous sommes des "pays" certes différents mais nous paratgeons une histoire commune faite de moments sombres mais aussi de moments grandioses. la GB n'a jamais vraiment compris que les Européens du continent puissent vouloir aller au delà de l'état nation qui nous a tous conduit à plusieurs guerres civiles meurtrières. La GB se rêve toujours en Empire et imagine volontier que la commonwealth n'est que le nouveau nom de feu l'Empire britannique. C'est une très grande nation mais la culture m^me des anglais les empêchent de voir que notre avenir apsse par la création d'une vraie fédération européenne, garante de nos spécificités. Ce que les anglais refusent c'est l'idée même de se fonder dans une structure politique car ils sont convaincu que l'Européen n'existe pas....Pour eux, seul compte le volant économique....compétition à outrance et absence d'harmonisation et de solidarité...; Est-ce l'EU que nous voulons? Je ne crois pas....voilà pourquoi, il serait bon que ce référednum ait lieu rapidement car il ne sert rien de vouloir prétendre que la GB finira pas épouser l'EU politique. Bon vent, et good bye!
Réponse de le 25/01/2013 à 11:00 :
@eurofederal: une question, vous en etes vraiment content de cette union europeenne tel qu elle est construite, organisee, geree?
Dans sa forme actuelle, on voit bien que Ca ne fonctionne pas. C est un nid d injustice...voir letraitement des elus, eurotechnocrates et personnels au service de cette usine a gaz ou l on a melanger en pele mele des pays aussi differents que l allemagne, la france, le portugal...vous trouvez normal que, meme connaissant la verite sur ses comptes, on est entre la Grece dans l euro. Tout ca pour agrandir cette union!
On meprise et bafoue la volonte des peuples....voir referendum....
Oui, c est le moment de mettre un grand coup de pied dans cette fourmilliere avant qu elle n explose
Réponse de le 25/01/2013 à 11:19 :
Bien sûr que non, mais l'EU proposée par Cameron, hélas ressemble à feu l'AELE.....à l'opposée de l'idée même que nous avons de l'EU. ceci étant dit, nous en sommes là car la politique d'expansion à tout va a perdu de vue le volet intégration....une EU @ 27 ( avec la Croatie en juillet) et les délires d'y inclure la Turquie sonnerai pour sûr la fin de l'EU. Mais la France n'est-elle pas la principale responsable de l'absence d'UE politique???? depuis Mitterrand,a ucun président, ni Chirac, ni Sarko ni mêmle Hollande n'a fait de proposition vers plus de fédéralisme....si berlin et Paris voulait vraiment faire avancer la zone euro vers ce fédéralisme eh bien, au lieu de fêter les 5O ans du traité de l'Elyzée, nos dirigeants travailleraient ensemble avec nos 15 autres partenaires, voire la Pologne et les états éyant fait le choix de l'intégration.....
Réponse de le 25/01/2013 à 11:38 :
Eurofederal, le bisounours rêveur qui ne répond pas aux questions qu'on lui pose concernant les obstacles insurmontables à ses fantasmes fédéralistes.
Réponse de le 25/01/2013 à 12:04 :
@eurofederal. Plus de federalisme, lequel celui dicte par l allemagne qui tire les marrons du feu de cette situation ou ils nous ont ammenes? N oubliez pas que dans cette europe, chacun essaie de tirer la couverture a soi.
Exemple, au lieu de parler d une meme voix pour le business avec la Chine, les etats y vont les uns apres les autres, en ordre disperse.....ou et la coalition militaire europeenne? Qui est seul sur le terrain au Mali. Preuve des divergences economiques, politiques ,militaires. Nous n avons pas la meme histoire.....
a écrit le 25/01/2013 à 10:03 :
l'europe est la perte des salariés et smicard français, tous le monde le voit mais tant que ça ne les touchent pas directement ils s'en foutent, mais ne vous inquietez votre tour viendra, et vous connaitrez les affres de la pauvreté.
a écrit le 25/01/2013 à 10:02 :

NOUS DIRA S IL A RAISON §
a écrit le 25/01/2013 à 9:56 :
Vite !! vite !!
a écrit le 25/01/2013 à 9:53 :
Ce serait une formidable occasion d'avancer en Europe, je parle dans l'intégration réciproque des économies de la zone euro tout particulièrement. L'idée est que la zone euro représente un tel poids financier que la City s'en trouve affaibli, à notre profit.
Pour cela, pas de secret : des finances publiques saines, une économie dynamique grâce à un marché du travail plus fluide, des dépenses concentrées sur l'éducation, l'enseignement supérieur et la recherche, et la construction d'infrastructures de dimension européenne.
Réponse de le 25/01/2013 à 10:21 :
Arrêtez avec votre propagande cher Guillaume ! Elle ne passe plus auprès de français. Vous travaillez forcément pour une organisation européiste. Chers concitoyens, allez voir la vérité sur l'europe sur le site de l'UPR (www.u-p-r.fr). Et vous comprendrez pourquoi l'europe est comme elle est.
Réponse de le 25/01/2013 à 11:30 :
Je suis d'accord avec cette dernière intervention. De même que je rejoins François Asselineau dans ses analyses. Je pense toutefois que vous ne devriez pas mettre les références à l'UPR à tout bout de champ, au risque de faire perdre de sa force aux arguments énoncés. Ca fait un peu prosélitisme.
Pour le reste, prendre de haut les Anglais du style "on serait mieux sans eux", ça me fait bien marrer. Ce sont eux qui seront mieux sans le carcan européiste, pas l'inverse.
Réponse de le 25/01/2013 à 12:20 :
Bonjour Clyde, ce n'est pas du prosélitisme au sens où je souhaiterais "convertir" des gens. Je souhaite juste donner des pistes pour qu'un maximum de personnes puisse avoir accès à une autre analyse que celles relayée par nos élites corrumpues. Une fois réellement informé que chacun se fasse son opinion et que tout le monde la respecte.
Réponse de le 28/01/2013 à 2:02 :
Clyde, arrêtez de me prendre pour un idiot. C'est après avoir longuement réfléchi que je pense qu'il est temps pour la France de bouleverser son environnement économique naturel, celui tant mis en avant par François Asselineau.
Je pense que la France doit petit à petit transformer son environnement économique parce qu'il n'est en rien adapté au III° millénaire. En rien. Voilà. Nos élites sont ravies que l'environnement ne change pas. Ravies.
Et c'est un projet politique à part entière : celui d'intégrer la nation dans la civilisation européenne. Ca ne veut pas dire que la nation disparaît, son projet politique évolue parce que les réalité internes comme externes ont été profondément modifiées.
En matière de propagande, vous semblez le mieux placé pour en parler. Pour ma part, je tente du mieux que je peux sans encenser d'idoles, de me faire ma propre opinion :
www.librepolitique.wordpress.com
a écrit le 25/01/2013 à 9:52 :
Un vote, vite! En 1973, j'ai été un défenseur de l'entrée de la GB dans la CEE. Aujourd'hui, je pense que la GB doit partir, elle n'a jamais voulu 'vivre ensemble" avec le continent, on n'aurait jamais dû l'accueillir, cela a été une erreur. Donc virons-la, vite......
a écrit le 25/01/2013 à 9:47 :
cela ne veut pas dire grand chose, et sondage meme sans erreur ne veut pas dire vote
a écrit le 25/01/2013 à 9:44 :
En proposant un référendum David Cameron sait très bien que l'Europe et l'euro sont morts. Nous aussi nous le savons mais nous faisons semblant de croire que si nous abandonnons l'euro tout va s'écrouler. La mafia de l'est envoi les pauvres gens tuberculeux se faire soigner en France à notre charge moyennant finance. Les frontières n'existent plus les politiques sont aux abonnés absents sur tous ses sujets. Alors cette Europe vraiment je n'en peux plus.
a écrit le 25/01/2013 à 9:36 :
alors votez Mrs les Anglais celà serait uen bonne remùise en cause du fonctionnement de l 'europe non des dysfonctionnements
a écrit le 25/01/2013 à 9:31 :
bah, on ira les repêcher juste avant que leur navire ne sombre vraiment (quand même). Mais cette fois ci, ils ne pourront pas négocier, ça sera à nos conditions...
a écrit le 25/01/2013 à 9:23 :
Mais qu'ils se cassent!!! et bouchons le tunnel!!!
a écrit le 25/01/2013 à 9:20 :
Respectons le choix du peuple britannique. Cela pourrait aussi etre une bonne opportunite pour l'europe de s'interroger sur son destin et ses objectifs...
Réponse de le 25/01/2013 à 9:33 :
nation.
a écrit le 25/01/2013 à 9:19 :

sauve qui pourra ! le politique oeuvre toujours pour lui meme avant tout (comme en FRANCE °)
a écrit le 25/01/2013 à 9:17 :
Pourquoi autant de français souvent jeunes arrivent en Angleterre ? et qui cherchent un boulot ?
Réponse de le 25/01/2013 à 9:31 :
Ensuite ils reviennent en France car de l'extérieur ils voient souvent les avantages de la France. Je connais beaucoup d'expatriés français en GB et au Canada. La vie en France est meilleure et les choses ne sont pas moins chères à l'étranger, au contraire. On gagne peut être plus mais tout est payant et au final le confort de vie est meilleure en France.
Réponse de le 25/01/2013 à 9:50 :
Pour se faire assister parce qu'en UK, quand tu te fais lourder, c'est une main devant et une derrière !
a écrit le 25/01/2013 à 9:16 :
C'est très bien !! Ainsi l'Europe n'aura plus à céder aux caprices des British, ce peuple qui se prend pour le centre du monde !
Réponse de le 25/01/2013 à 9:45 :
Je crois que vous inversez...
Réponse de le 25/01/2013 à 9:48 :
C'est vrai, on peut pas être deux en Europe à penser ça, donc, ils s'en vont, et nous on reste hihi !
www.librepolitique.wordpress.com
a écrit le 25/01/2013 à 9:15 :
L'Angleterre est une ile, et comme le disait W C si un jour elle doit choisir entre le continent et le grand large, elle choisira toujours le grand large. Il ne faut pas contrarier ces tendances profondes, les anglais sont nos meilleurs ennemis, ce sont des gens trés respectables, mais s'ils veulent partir , qu'ils partent.
Réponse de le 25/01/2013 à 9:51 :
Des "ennemis" qui viennent deux fois nous sauver, j'appelle pas ça des ennemis. Et des "amis" qui nous ont envahi 3 fois en 70 ans, ben j'appelle ça des amis qui doivent faire leurs preuves...
Réponse de le 25/01/2013 à 11:00 :
heeuu petit precision ce sont les américains qui nous ont sauvés pas les Anglais ils ont tenu que parce qu ils étaient sur une ile mais sans l approvisionnement américain ni les centaines de marins de la marine marchande envoyés par le fond par les u boot ils seraient tombés également Ca n enleve rien du courage qui a ete le leur pendant les deux guerres mais on a pas à rougir de notre détermination pendant la premiére Quand aux allemands je crois que c est Fernand Reynaud qui disaient qu on s entendait trés bien entre eux entre les guerres ::)
Réponse de le 25/01/2013 à 11:27 :
Excusez-moi mais en 14-18, ils étaient dans les tranchées avec nous et en 39-40 et en 44 ils se sont fait trouer la peau en masse sur le sol français. Ils n'avaient peut-être pas les moyens économiques mais ils ont payé avec leur sang. Donc gratitude éternelle à nos frères d'arme les "Tommies" qui nous redonnent d'ailleurs un coup de main en ce moment au Mali. Que nos autres amis américains soient venus nous aider, c'est une certitude. Quand à nos amis allemands, excusez-moi aussi, c'est certainement un grand peuple, mais l'histoire prouve qu'il servent toujours leurs intérêts. J'aime beaucoup la phrase du grand Fernand !
Réponse de le 25/01/2013 à 12:09 :
Il règne, comme toujours, une confusion entre ce que feraient les gens dans toutes les situations, et la manipulation politique perpétuelle des parasites dirigeants qui ne servent que leurs intérêts. C'est eux qui décident, et c'est leur peuple qui paie la facture, qu'elle soit économique ou militaire. Ce ne sont jamais les politiques qui vont se faire trouer la paillasse, c'est le "petit" peuple qui paie, même si c'est un non-sens. Le seul et unique danger de tous cotés, c'est la décision centralisée qui envoie la nation au casse pipe. En virant ces têtes parasitiques, on ramènera le problème au plancher des vaches, et ce sera nettement moins belliqueux.
Réponse de le 25/01/2013 à 14:28 :
tout à fait d'accord avec vous, mais avez vous une méthode, une idée de la façon, dont on pourrait "virer ces têtes parasitiques", parce qu'ils sont tous, du même acabit! c'est désespérant !
a écrit le 25/01/2013 à 9:15 :
Vite, un référendum ! Pourquoi attendre autant ?
a écrit le 25/01/2013 à 9:11 :
il faudrait murer le tunnel!!!!
a écrit le 25/01/2013 à 9:01 :
eh! bien dans ce cas : BON VENT !! on ne les retient pas!
Réponse de le 25/01/2013 à 9:13 :
que le vent souffle dans le bon sens

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :