Espagne : 5 millions d'actifs sont au chômage

 |   |  245  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En Espagne, le nombre de chômeurs vient de franchir la barre des 5 millions. Un record historique.

Un cap symbolique vient d'être franchi en Espagne. Plus de 5,04 millions de personnes y sont inscrites comme demandeurs d'emploi en février, selon des chiffres publiés ce lundi par le ministère de l'Emploi. Le nombre de chômeurs a augmenté de 59.444 en un mois. Sur un an, la proportion d'actifs au chômage a ainsi augmenté de 6,96%, soit 328.124 personnes. 

Récession

Depuis plusieurs mois, le chômage espagnol bat régulièrement des records. Ainsi, fin décembre, la proportion de chômeurs atteignait 26,06% de la population active, frappant surtout les jeunes. Or, le pays ne parvient pas à sortir de la récession. Selon les estimations de la Banque d'Espagne, le Produit intérieur brut du pays s'est replié de 0,8% entre octobre et décembre. Et sur l'ensemble de l'année, l'économie espagnole s'est ainsi contractée de 1,4%.

Les prévisions ne sont guère optimistes. Ainsi, le gouvernement prévoit pour cette année un recul du PIB de 0,5% tandis que la Commission européenne s'est de son côté montrée pessimiste. Celle-ci s'attend à une contraction bien plus grave, de 1,4%, avant un retour à la croissance en 2014. Une situation d'autant plus problématique que le gouvernement Rajoy, secoué par un scandale politique, risque de peiner à mettre en place de nouvelles réformes.

Pour aller plus loin:

>> En Allemagne, on va recruter jusqu'en Espagne

>> Le chômage des jeunes en Espagne est un désastre européen

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/03/2013 à 14:29 :
Lorsqu?un gouvernement est dépendant des banquiers pour l?argent se sont ces derniers et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation puisque la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit
L?argent n?a pas de patrie ; les financiers n?ont pas de patriotisme et n?ont pas décence ; leur unique objectif est le gain
a écrit le 06/03/2013 à 14:28 :
"Quand le pillage devient un moyen d'existence pour un groupe d'hommes qui vit au sein des élites de la société, ce groupe finit par créer pour lui-même tout un système juridique qui autorise le pillage, et un code moral qui le glorifie. "
a écrit le 06/03/2013 à 14:27 :
"Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout ".
a écrit le 06/03/2013 à 14:26 :
Le problème qui a été esquivé à travers les siècles, et pour lequel il faudra se battre tôt ou tard,
C?est le conflit qui oppose le peuple aux banques.
a écrit le 05/03/2013 à 21:34 :
Bientôt l'armée (re)prendra le pouvoir, le peuple derrière elle ! EU = paix ? Foutaise !
a écrit le 05/03/2013 à 21:01 :
Des actifs au chômages? Y font quoi alors?...... Ils ne savent même plus se qu'ils écrivent les scribouillards....
Réponse de le 06/03/2013 à 11:57 :
bé ils cherchent du travail activement
a écrit le 05/03/2013 à 15:27 :
comprend pas pourquoi il n'y a pas encore eu la revolution dans ce pays
a écrit le 05/03/2013 à 5:57 :
Il faut tenir compte de la réalité, l'Allemagne étant le pays économiquement le plus fort de la Zone Euro, a pu profiter de l'endettement des autres pays pour développer son industrie aux dépens des autres économies de la Zone Euro.
L'exemple allemand restera espérons le une exception, il nous faut maintenant trouver un remède au mal et aux préjudices causés aux autres économies de l'Union Monétaire Européenne par des traités imposés par l'axe franco-allemand et qui se révèlent être avantageux surtout pour l'économie allemande, parce-que la plus forte!
a écrit le 05/03/2013 à 5:49 :
La disparité des compétitivités à l'intérieur de l'Union Monétaire est surtout due à des facteurs naturels et immuables (taille du marché intérieur, position géographique, topographie du pays, climat, ressources et richesse naturelles (matières premières), taille du pays, natalité (faire venir de la main d'oeuvre hautement qualifiée des pays voisins, comme tentent de le faire les allemands, coûte moins cher que d'élever des enfants et de les former soi même) etc, etc.)
S'il est vrai que la France et l'Allemagne pourraient arriver à une compétitivité comparable il n'en est pas de même pour d'autres pays de la zone Euro.
Des pays aussi peu industrialisés que le Portugal, la Grèce et autres ont donc peu de chance d'arriver à la même compétitivité que l'Allemagne (à moins de devenir des paradis fiscaux).
Leur demander d'augmenter leur compétitivité par le dumping social et par le dumping des salaires et illusoire. Des pays comme la Chine, l'Inde et autres pays asiatiques ne peuvent être égalés en ce qui concerne le dumping social.
Seule solution, les accords doivent être modifiés de façon à permettre aux pays ainsi désavantagés de développer et de protéger leur économie contre des économies plus fortes afin d'arriver au sein de l'Union Monétaire à une plus grande convergence des économies.
Il est aussi important d'arriver à un partage horizontal du travail pour éviter l'exil de jeunes souvent hautement qualifiés dans les pays périphériques (Portugal, Espagne, Grèce 50% de chômage des jeunes).
Il faut tenir compte de la réalité, l'Allemagne étant le pays économiquement le plus fort de la Zone Euro a pu profiter de l'endettement des autres pays pour développer son industrie aux dépens des autres économies de la Zone Euro.
L'exemple allemand restera espérons le une exception, il nous faut maintenant trouver un remède au mal et aux préjudices causés aux autres économies de l'Union Monétaire Européenne par des traités imposés par l'axe franco-allemand et qui se révèlent être avantageux surtout pour l'économie allemande, parce-que la plus forte!
a écrit le 04/03/2013 à 19:30 :
"5 millions d'actifs sont au chômage" donc 5 millions sont inactifs
Réponse de le 04/03/2013 à 22:26 :
Essayez une fois d'être inactif sans aucunes ressources. Vous pourrez toujours pratiqué le jeûne et la méditation
a écrit le 04/03/2013 à 17:01 :
tant d?inepties sur les Espagnols confirme l?écart de compréhension entre les Français donneurs de leçons et les Espagnols qui ont en marre de ces mêmes Français. Il n?y a pas de révoltes et d?émeutes contrairement aux informations tendancieuses et mensongères des chupatintas Français. Les Espagnols sont conscients d?être eux mêmes coupables de ce qui leur arrive, avidité et crédits facilement accordés tant sur l?immobilier que sur les achats de voitures qui d?ailleurs quoi qu?on en dise, continue dans les super modèles. Il y a de plus une très forte économie souterraine qui handicape la reprise. La majorité des travaux de rénovation se font au noir, l?entretien et les réparations de voitures se font au noir. C?est d?ailleurs ce qui va arriver en France avec les taxes multiples de ces médiocres socialistes. L?Espagne d?autre part contrairement à la France procède à un immense nettoyage de corrompus. Le grand danger est dans le populisme de l?Ultra Gauche, associé de manière vicieuse aux nationalistes écervelés et dangereux tant en Catalogne, que dans d?autres communautés.
Réponse de le 05/03/2013 à 15:35 :
D'ailleurs l'Espagne est le second pays européen après Chypre et le second pays au MONDE après les USA à accueillir le plus grand nombre d'immigrés avec une immigration représentant 14 % de la population espagnole selon Eurostat pour l'année 2010 dont 64 % de cette vague migratoire est non européenne. C'est la rançon de la gloire de l'ex-empire espagnole.
Réponse de le 05/03/2013 à 20:43 :
Ben voyons les "espagnols sont conscient d'être eux mêmes coupables"... bon pourquoi pas, devant l'évidence. Cela serait déjà un progrès de leur part. Est-ce la même chose sur le fait que l'Union Européenne a financé la quasi totalité de leurs infrastructures ? Je ne pense pas, la prise de conscience a ses limites quand même. Il y a peu c'étaient les meilleurs du monde (et de superbes autruches hein) alors "poquito a poco", petit à petit, on ne va quand même pas remballer sa superbe trop vite !
Sinon concernant l'immense nettoyage de corrompus... voilà de belles paroles mais là j'ai de gros doutes. Nettoyage peut-être mais la situation à ce niveau est quand même "abracadabrantesque" et n'est pas prêt d'être résolue.
Concernant l'évolution de la Catalogne c'était prévisible depuis fort longtemps.
a écrit le 04/03/2013 à 16:47 :
Les espagnols n'ont plus leur destin entre leurs mains....
C'est Bruxelles qui décide pour l'europe , et pour le monde c'est une autre nébuleuse - qui a comme conséquence
que la souveraineté des nations d'europe est définitivement perdue..

Quel gachis de voir tous ces jeunes diplomés étre sans espoir dans leur pays , leur patrie...
Viendra le temps ou il faudra bien rendre des comptes....
Réponse de le 04/03/2013 à 18:44 :
Ce n'est pas Bruxelles qui a fait de l'Espagne le deuxième importateur au monde de ciment tellement la folie immobilière emportait tout. Il faut arrêter avec le lavage de cerveau anti Europe, si vous êtes trop aveugle pour voir ce que l'Europe nous apporte à tous depuis 50 ans il faut déménager aux US ou en Chine ou ailleurs.
Réponse de le 04/03/2013 à 19:29 :
@Rourou : Le lavage de cerveau anti-Europe, dites-vous ! Alors qu'on est inondé de décennies en décennies d'une propagande pro-européenne dans tous les médias. Qu'on nous dit que tout va bien et que ce n'est pas la faute de l'UE et de l'Euro si nous en sommes là ? Ouvrez-les yeux un temps soit peu, informez-vous sur les traités européens et vous comprendrez !
Réponse de le 04/03/2013 à 21:38 :
@ TC et nadirub+ 10000000000 !!
a écrit le 04/03/2013 à 16:25 :
C?est plutôt grave : sous prétexte qu?il existe des riches, on fait du citoyen un esclave de Big Brother. C?est un système qui ne peut évidemment pas fonctionner puisqu?il interdit la consommation et détruit le travail par l?incitation à la paresse. On dit même que les créatifs ne peuvent travailler. C?est du n?importe quoi ! La population a rejeté l?Assemblée, il est logique que la société se mobilise puisque le travail qu?ils font est excessivement nocif. On fait l?onagre atrabilaire. C?est une véritable tyrannie avec l?embrigadement et la fonctionnarisation. Exemple, l?éducation fabrique des illettrés et on ne leur dit rien. On entend même dire que les peines de prison ne sont pas effectives. C?est quoi ce travail ? C?est anti social et ça fonctionne sur le mensonge. Les appartements par exemple sont des prébendes d?Etat.
a écrit le 04/03/2013 à 15:57 :
On a perdu l?esprit ! On a un autiste au gouvernement. On entend parler de Saint Bartélémy pour libérer le pays. Ils prennent la population en otage et suppriment les libertés !
a écrit le 04/03/2013 à 15:48 :
Si le calvaire de Mandéla ou des nord coréens a duré longtemps, celui de l?Europe nous espérons qu?il soit moins long. Nous avons des erreurs gravissime au niveau des Etats et nous avons du trafic. En France il existe des réseaux occultes de gens qui bénéficient de promotions sans considération du mérite. On fait monter arbitrairement les salaires du public mais ceux du privé qui produisent n?y ont pas droit. C?est un système inique !
Réponse de le 04/03/2013 à 15:59 :
c'est bon là, l'allemagne a privatiser l'europe de l'est peinarde... c'est bon là, on peut sortir maitnenant?
a écrit le 04/03/2013 à 15:39 :
On est morts de rire tellement le politique est idiot ! On ne va pas dans une zone de monnaie forte quand on est sous compétitif. C?est une évidence triviale !
a écrit le 04/03/2013 à 15:36 :
Il faut un procès au politique ! C?est des bourreaux d?enfants. Nous devons éviter que les malades qui prônent la nord corée nuisent à la société. Quand on dit trop d?Etat sur l?activité, c?est vrai. Souvenons-nous de Galilée condamné qui disait et pourtant elle tourne parce que la théorie était juste mais elle contredisait les docteurs en place. On n?a pas à payer cher pour le travail de cochon de l?administration. Aux partisans des libertés, résistez ! La liberté d?entreprise est menacée? Ce n?est pas parce qu?il existe 3 riches qu?on doit supprimer l?humanité !
Réponse de le 04/03/2013 à 22:30 :
Apparemment, une grande partie de l'économie privée, du moins ce qui en reste, survie par les financements directs ou indirects (marchés publics) de l'Etat, donc sur son endettement.
Qui est le voleur ?
a écrit le 04/03/2013 à 15:35 :
les fonctionnaires et assimilés espagnols chôment - ils ?? ils sont pourtant comptés dans les actifs ??? en particulier, au dénominateur du ratio ???
Réponse de le 04/03/2013 à 15:52 :
C?est les bidochons en follie !
a écrit le 04/03/2013 à 15:23 :
Pour mémoire, les économistes ont toujours prévenu que l?Europe n?est pas une ZMO. On a affaire à des gignols, on ne méprise pas la compétitivité. Nécessairement on allait à la catastrophe. La dictature de du con la joie bon à rien ça commence à bien faire !
a écrit le 04/03/2013 à 15:17 :
L?Europe c?est Chronos qui dévore ses enfants. Que ce soit le laxisme, l?endettement à bon compte, les politiques uniquement fondées sur le bâtiment, la force de l?euro ou la compétitivité, c?est les pouvoirs publics qui sont responsables du fait que des millions de jeunes n?ont pas accès à la vie active. Ce qui relève de l?humanisme n?a rien à voir avec ce socialisme de la dévastation. Voyez les ravages du laxisme en Grèce. Et en France, nous avons 50% de diplômés sans emplois. Qui ose dire que le système est bon ? Le niveau de vie plonge dramatiquement, -50% depuis 2009. Si Smith a écrit richesse des Nations, on nous écrit pauvreté des Nations. C?est le gouvernement de l?imbécile ! La société rejette les syndicats, qu?on les jette.
Réponse de le 04/03/2013 à 15:28 :
Pas 50, 15% la baisse du niveau de vie français
Réponse de le 04/03/2013 à 15:35 :
Chronos, divinité du temps n'a jamais dévoré ses enfants. Cronos (sans h), roi des titans et assimilé à Saturne, ça c'est autre chose...
a écrit le 04/03/2013 à 14:16 :
Pendant combien de temps va t on encore laisser des gouvernements, dont l addition des populations représente 120 MILLIONS de personnes, décider pour les autres ? ( ALLEMAGNE 80, BENELUX 25 , Finlande3) ?
On pourraient emprunter a 0 % et on pourrait dévaluer l euro.
Cest ce qu a fait les usa avec une économie a la dérive et l économie commence à repartir.
De toute façon, la faillite de l Espagne ou l explosion politique de l Italie à venir va naturellement dévalué l euro.
a écrit le 04/03/2013 à 14:04 :
Après la Grèce, le Portugal, l'Espagne, l'Italie... Et demain les USA, la Grande Bretagne, la France bien sur...bon ! non seulement les gigantesques bulles du système financier se sont transformées en dettes sans contreparties mais en plus elles ont été transformées en dettes publiques depuis 2008 ! De plus une partie conséquente ne sera jamais remboursée ! Entre temps, les plus cupides vont s'en mettre plein les fouilles sur le dos des contribuables et des petits épargnants et ça, moi je dis que c'est beau !
a écrit le 04/03/2013 à 14:02 :
C'est une nouvelle ? Et encore ce sont les chiffres magouillés. Pourquoi l'Espagne s'écroule ? Qu'est qu'il y a eu de si soudain ? Nous avons l'exemple Polonais hors Euro qui marche bien, une fois assez débiles pour entrer dans l'Euro ils seront immédiatement à la rue ! Pourquoi ? A qui tout cela profite ? Il faut se poser ces questions, juste philosopher c'est sympa au café mais ça n'apporte rien. Avec quoi l'Espagne pourrait rebondir ? Il faut vraiment réfléchir à ça parce que la France est terminée aussi. On se regarder le nombril avec des comparaisons ridicules (on a du patrimoine, de l'épargne blablabla ...) une économie ce n'est pas ça ! Vous détruisez l'immobilier et l'épargne et vous n'avez plus rien. Seul l'entreprenariat est la solution mais voilà les grands groupes dominants interdisent la réussite, ils rachètent immédiatement comme ça rien ne démarre ! L'Europe est une super réussite pour ces groupes, une monnaie un marché ! C'est le boss de Philips qui a construit la base de l'Europe ça vous donnes une idée du délire, Le peuple qui est et restera une entité stupide sera juste utilisé et manipulé comme d'habitude (1789 = la terreur robespierre !!!). Tant qu'on refilera les allocs et qu'on fera du fonctionnaire la France sera tranquille, le gouvernement gagne juste du temps.
Réponse de le 04/03/2013 à 14:20 :
pas les fonctionnaires en cause nous sommes dans une guerre économique . sans etre anti américains car le citoyen ne peut rien mais ces banques , pourquoi ce ne sont que des agences américaine de notation qui décident de donner ou d enlever des notes et c est quoi ces notes et de plus les gouvernement abdique , et nous pauvre cloche nous devons dire amen
Réponse de le 04/03/2013 à 14:58 :
La Lettonie va entrer dans l'euro en 2014 et la Lituanie en 2015, la folie continue !
a écrit le 04/03/2013 à 13:48 :
Cela ne les empêche pas d'aller "de copas" le soir...
a écrit le 04/03/2013 à 13:43 :
La commission européenne prévoit le retour de la croissance en Espagne pour 2014. Sur la base de quoi?! Le doigt mouillé, les osselets, le mare de café? Tous les voyants sont au rouge mais demain tout ira mieux.
Réponse de le 04/03/2013 à 13:57 :
que tous les voyants sont au rouge CLIGNOTANT. bon mais Letizia et Félipe forment un très beau couple et c'est l'essentiel!
Réponse de le 04/03/2013 à 14:41 :
je suis pas d'acclord car il est trop grand et qu'elle est trop petite.Je préfaire Carla Bruni, beaucoup.
a écrit le 04/03/2013 à 13:28 :
Que se passera-t-il en Fance quand nous aurons plus de 20 % de chômeurs, chiffre qui se profile à l'horizon avec la politique menée par Bruxelles et notre gouvernement ?
Réponse de le 05/03/2013 à 16:10 :
rien comme d'hab
a écrit le 04/03/2013 à 13:16 :
Il existe une différence majeure entre l?Allemagne et l?Espagne? ou la France. Dans certains pays on conduit des politiques de chômage, dans l?autre on développe la société et l?emploi. Nous avons affaire à de la crapule politique ! En France le gouvernement méprise la compétitivité et l?innovation, il agit pour détruire les entreprises et les usines. C?est du néron.
a écrit le 04/03/2013 à 12:05 :
Il faut relancer la machine coûte que coûte. La rigueur excessive est en train de tuer ce qui reste de l'économie espagnole. C'est en période de vaches grasses qu'il faut faire des économies pas en période de vaches maigres.
Réponse de le 04/03/2013 à 12:24 :
L?Allemagne soutient que la rigueur n'a que des effets passagers, mais au final la situation est pire qu'il y a 40 ans. A l'inverse les Américains flambent sans compter.
On pourrait peut être s'inspirer de l'exemple canadien et scandinave où les gouvernements concilient réduction des dépenses inutiles avec relance dans les secteurs d'avenir pour le pays (PME, technologies....).
Réponse de le 04/03/2013 à 21:59 :
IL est écrit quelque part, que cette "crise"! j'adore ce mot ! est pire que celle de 1930....!
a écrit le 04/03/2013 à 11:58 :
En Espagne ,un tiers des habitants profite de l euro car elle a de l épargne et de bons salaires ,un tiers est à la rue ,le dernier tiers croit encore à l euro car elle a encore un travail et croit tomber dans la misère en sortant de l euro ,l euro est la monnaie de l Allemagne ,les pays faibles n ont aucun avenir avec une monnaie forte ,la limite sud de la zone euro est la France et le nord de l Italie ,l Espagne doit suivre le chemin de l Islande qui a diviser sa monnaie en deux et a retrouvé la croissance ,c est moins pénible que de diviser les bas salaires par deux pour retrouver de la compétitivité ,seule voie pour l Espagne ,de toutes façons c est le peuple qui décidera rdv dans 3,4 ans
a écrit le 04/03/2013 à 11:50 :
avant ils étaient pauvres mais fiers ! maintenant ils sont toujours pauvres et pas fiers d'avoir tout perdu au jeu de " avec l'europe ! une maison sans argent ! c'est possible " .
a écrit le 04/03/2013 à 11:40 :
une seule solution la REDUCTION DRASTIQUE du temps de travail !
Un emploi automatisé est un emploi PERDU A JAMAIS !!
Réponse de le 04/03/2013 à 11:58 :
@bernard henry botul. La folie c'est de répéter constamment la même erreur en espérant que cela donne un résultat différent. Albert Einstein
Réponse de le 04/03/2013 à 14:50 :
je connais le père de JB Botul! Nah!
Réponse de le 04/03/2013 à 15:08 :
Il était intelligent Einstein, quand même. Je partage cet avis sur le fonctionnement en boucle, et en vase clos, sectaire... un peu à la Apple... et pardon pour les fan... Souvent on croit que la folie c'est l'excentricité mais tel n'est pas le cas.
a écrit le 04/03/2013 à 11:35 :
Toutes ces politiques idiotes qui consistent a augmenter les impots et les taxes au lieu de virer 30% de fonctionnaires inutiles et nuisibles ne peuvent conduire qu'a la revolution.
Celle-ci risque d'etre meme sanglante, tellement la frustration du peuple est grande.
Pour ce qui est de l'Espagne, le malheureux Rajoy n'est vraiment pas la bonne personne pour gerer la situation. Il faudra rapeller Aznar.
Réponse de le 04/03/2013 à 12:08 :
@Kazbo. Je me permet de vous faire connaitre ci-dessous) ce qu'a écrit un internaute sur ce sujet. Et si il y avait des meneurs de quelle paroisse seraient-ils ? Lisez un peu la révolution russe.
Le soulèvement spontané d'un peuple révolté est un mythe absolu, un pur cliché hollywoodien... Ce ne fut le cas ni en 1789, ni en octobre 1918, ni même dans une moindre mesure en mai 1968. Chaque révolution à besoin d'une organisation, d'un parti ou à la limite d'une figure pour agréger les mécontentements, rassembler les forces insurgée, mener bataille en ordre groupé et finalement remplacer le pouvoir ou le système renverser. A ce jour et à ma connaissance, il n'existe aucun mouvement de ce genre en France. Toute éventuelle manifestation ou émeute pré révolutionnaire ne serait qu'un feu de paille.
Réponse de le 04/03/2013 à 14:25 :
Quand ce sera le moment il y aura toujours quelqu'un qui sortira du lot. Les révolutions se préparent sans que l'on s'en rende compte surtout "l'élite qui ne voit jamais rien sauf ses intérêts". Jean Toussaint Dessanti "philosophe des mathématiques mort en 2002" disait que le XX siècle avec ses atrocités n'aura été qu'une grande kermesse comparé au XXI siècle car les peuples ne se laisseront pas mourir de faim sans rien dire. Si de plus plus de personnes commencent à penser et à dire que cela ne peut pas durer c'est que le fond de l'air commence à sentir l'odeur du souffre.
Réponse de le 04/03/2013 à 14:47 :
Quand les gens sont "un peu moins bêtes" et en tout cas suffisamment intelligents pour comprendre qu'on se fiche d'eux. De toute façon, il suffit de prendre les transports en commun: C'EST LE MEILLEUR BAROMETRE en temps réel. Il y a ENORMEMENT d'agressivité dans les transports (mais énormément), même le dimanche après-midi. La société est en plein désarroi et c'est indéniable. Marine Le Pen n°2 des femmes politiques admirées et elle ne va faire que parquer des points dans le contexte actuel, sans même avoir à faire des efforts... je crois surtout qu'il faut commencer à ouvrir un compte aux USA...
Réponse de le 04/03/2013 à 20:32 :
"il faudra rappeler Aznar", celui qui avec sa loi sur le "ladrillo" a foutu le bazar et créé la bulle immobilière qui leur pète au nez ? Mais oui bien sûr et ben on est bien embarqué pour l'après (pseudo) révolution.
a écrit le 04/03/2013 à 11:32 :
Avant l'Euro étions nous plus malheureux ? La réponse est non.
L'Euro apporte t'il du travail et de la richesse aux peuples ? Réponse non.
Serions nous ruinés si l'Euro disparaissait ? La réponse est non. Ce qui fait la richesse d'un pays c'est sa capacité à créer et produire. (Il ne suffirait pas d'instaurer une monnaie unique au tiers monde pour l'enrichir.)
Pour faire court à qui profite l'affaire ? A ceux qui ont voulu cet Euro et veulent le garder par TOUS les moyens. Je pense aux banques plus riches que les états et aux gouvernements qui peuvent par la dette camoufler et combler encore et encore leurs erreurs.
Réponse de le 04/03/2013 à 12:23 :
EXCELLENT MAIS MAINTENANT TOUS DS LA RUE SANS LES SYNDICATS, SURVIVRE AU LIEU DE VIVRE c'est pas acceptable, plus le temps passe et pire c'est si on ne se bas pas il ne lacherons rien, c'est gens la et le système en place vous réduirons à l'esclavage juste pour toucher 1 euro de plus !!!! on à l'impression dêtre sur un champ de bataille vous êtes encore en vie mais vous voyez certain voisins tomber mais le procahin c'est peut être vous !!!!
Réponse de le 04/03/2013 à 12:44 :
@RICARDO Veuillez lire ci-dessous ce qu'un internaute a écrit sur ce sujet révolutionnaire.
Exact. Aussi, comme j'ai coutume de le dire depuis au moins une trentaine d'années, tant que vous n'aurez pas de chefs, de réseaux, de fonds, d'armes et d'hommes, pas la peine de venir me chercher. Personne, à ce jour, n'est jamais venu...
Réponse de le 04/03/2013 à 13:33 :
++++++++++++100000 !!! X 2
Réponse de le 04/03/2013 à 13:34 :
+ 1000 à suppositoire !
a écrit le 04/03/2013 à 11:29 :
La sortie de l'ue et de l'euro est la seule solution pour les peuples européens. Un référundum vite vite SVP.
a écrit le 04/03/2013 à 11:18 :
Austérité ! Austérité ! les plus riches et les dirigeants de la finance mondiale continuent de s'enrichir (sauf en Suisse).
Quand donc l'Europe amènera-t-elle un peu d'espoir aux salariés et chômeurs? à quand un plan de relance?
a écrit le 04/03/2013 à 11:18 :
Quelqu'un peut-il me donner une bonne raison pour que cela s'arrange ?
Réponse de le 04/03/2013 à 13:45 :
aucune raison, mon pauvre ami, que ça s'arrange! FAUT EN SORTIR à tout prix !!!
a écrit le 04/03/2013 à 11:08 :
Voilà ou l'on arrive avec la sévère cure d'austérité qui doit assainir les comptes. Avec un recul du PIB et un tel taux de chômage, on se demande bien comment ils pourraient rembourser leur dette. Je plains les Espagnols, ils vivent une vrai situation de misère en ce moment.
a écrit le 04/03/2013 à 10:57 :
5 millions d'actifs sont au chômage? qui ne sont plutot pas actif sur le marche du travail donc n'ont pas d'emploi et chomeurs. C'est beaucoup plus clair..Le gouvernement espagnol a tout faux comme on dit car les millions de sans -papier plombe le marche du travail et plus d'argent pour les soutenir.Les pays du sud vont avoir du mal a restructurer.
a écrit le 04/03/2013 à 10:43 :
Là où l'euro passe le peuple trépasse.
Réponse de le 04/03/2013 à 13:47 :
@ mortelle Europe + 1000
a écrit le 04/03/2013 à 10:38 :
la neige dans les pyrénées fond lentement mais sûrement.
a écrit le 04/03/2013 à 10:31 :
La France va suivre le même chemin...en pire !
Réponse de le 04/03/2013 à 11:02 :
Toujours le même commentaire simpliste récurrent ..
a écrit le 04/03/2013 à 10:28 :
Des actifs au chômage ! c'est donc des chômeurs ?
Réponse de le 04/03/2013 à 10:42 :
Population active = personne en capacité de travailler dont pas tous qui ont un job.
Réponse de le 04/03/2013 à 12:03 :
Le titre ne parle pas de population active mais d'actifs !! d'ailleurs les Echos de ce jour titrent : "Espagne : le nombre de chômeurs dépasse 5 millions".
a écrit le 04/03/2013 à 10:14 :
Le gouvernement espagnoles avait donné des papiers a un millions de "sans papiers" qui avaient des papiers étrangers........
Réponse de le 04/03/2013 à 11:21 :
Ce n'était pas des sans papiers. Ces personnes sont de langue et de culture hispanique et résidant légalement en Espagne depuis des années. Mais depuis la crise, c'est presque impossible d'être naturalisé espagnol
Réponse de le 04/03/2013 à 12:19 :
D'autant qu'une très grande partie de ces Latinos sont repartis chez eux avec la crise.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :