La Lettonie veut entrer dans la zone euro, mais pas les Lettons

 |   |  383  mots
Copyright Bloomberg
Copyright Bloomberg (Crédits : Bloomberg)
Les Lettons pourraient avoir à commercer en euro plutôt qu'en lat dès l'an prochain. Mais seule une faible part de la population est favorable à ce changement de monnaie, projet de l'actuel gouvernement de Riga.

 8% de la population lettone, voilà la petite part d'habitants de ce pays de l'Est de l'Europe qui se disent favorables à une adhésion rapide de leur nation à la zone euro, selon une enquête réalisée par la banque DNB rendue publique en janvier dernier. Visiblement, la crainte prévaut sur l'enthousiasme, alors que les dirigeants du pays viennent de procéder ce lundi à une demande officielle d'adhésion à l'euro. En cas d'accord, la Lettonie deviendrait le 18e pays à adopter la monnaie commune, abandonnant le lat.

L'opposition dit craindre une hausse des prix

Lors d'une cérémonie à Riga, le Premier ministre Valdis Dombrovskis, le ministre des Finances Andris Vilks et le gouverneur de la Banque centrale Ilmars Rinkevics ont signé le document qui devrait permettre à cet Etat balte de 2 millions d'habitants de rejoindre la zone euro au 1er janvier 2014. "Une croissance économique plus rapide est possible si la Lettonie est dans la zone euro", a estimé Andris Vilks, qualifiant cette démarche d'"historique".

Mais l'opposition s'insurge vivement contre cette initiative. "Chaque médaille a son revers que les partisans de l'euro omettent de mentionner. Les prix vont augmenter. C'est ce qui est arrivé dans tous les pays de l'UE qui sont passés à l'euro. Nous ne sommes pas une exception", affirmait Iveta Grigule, une députée du parti des Verts et Fermiers (ZZS) en janvier. Les altermondialistes et les groupes d'extrême-droite campent les adversaires les plus farouches du passage à euro.

La Commission européenne va vérifier les comptes lettons

L'examen de la candidature prendra plusieurs mois. Pour intégrer l'euro, le pays doit respecter cinq critères concernant la dette, le déficit public, l'inflation, les taux d'intéret à long terme et une parité stable avec l'euro. Les experts de la Commission européenne sont attendus à Riga dans les semaines à venir pour vérifier les comptes de ce pays. Leur rapport sera ensuite soumis à la Commission européenne et aux ministres des Finances de l'UE pour approbation en juin, avant d'être transmis à la Banque centrale européenne qui devra se prononcer de son côté en juillet.

L'Estonie est le dernier pays à avoir adopté l'euro, c'était en 2011. De son côté, la Lituanie a dit envisager de passer à la monnaie unique en 2015 ou 2016.

Avec agences

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/12/2013 à 22:16 :
Vaste FUMISTERIE QUE L.U.E ////La Commission européenne va vérifier les comptes lettons

L'examen de la candidature prendra plusieurs mois. Pour intégrer l'euro, le pays doit respecter cinq critères concernant la dette, le déficit public, l'inflation, les taux d'intéret à long terme et une parité stable avec l'euro. Les experts de la Commission européenne sont attendus à Riga dans les semaines à venir pour vérifier les comptes de ce pays. Leur rapport sera ensuite soumis à la Commission européenne et aux ministres des Finances de l'UE pour approbation en juin, avant d'être transmis à la Banque centrale européenne qui devra se prononcer de son côté en juillet.Alors que L UKRAINE est au bord de la FAILLITE ils(U.S.A//ALLEMAGNE// PARLEMENTAIRES DE L.UE qui ont tous fait pour la faire rentre dans L.U.E. Attendez vous a la 3 iémes guerres mondial ET a la pauvreté .LU.E a été crée par les U.S.A pour leur permettre de remonter sur la scène une fois la BANQUEROUTTE des U.S.A .
a écrit le 09/07/2013 à 18:35 :
Scandaleux. La voix du peuple n'est plus entendue.
a écrit le 09/07/2013 à 18:33 :
La CMU et le RSA vont en attirer plus d'un, c'est sûr.
a écrit le 09/07/2013 à 18:29 :
Seuls 8% des Lettons favorables. Je ferais de l'Europe, la nouvelle URSS
Réponse de le 26/12/2013 à 22:17 :
Vaste FUMISTERIE QUE L.U.E ////La Commission européenne va vérifier les comptes lettons

L'examen de la candidature prendra plusieurs mois. Pour intégrer l'euro, le pays doit respecter cinq critères concernant la dette, le déficit public, l'inflation, les taux d'intéret à long terme et une parité stable avec l'euro. Les experts de la Commission européenne sont attendus à Riga dans les semaines à venir pour vérifier les comptes de ce pays. Leur rapport sera ensuite soumis à la Commission européenne et aux ministres des Finances de l'UE pour approbation en juin, avant d'être transmis à la Banque centrale européenne qui devra se prononcer de son côté en juillet.Alors que L UKRAINE est au bord de la FAILLITE ils(U.S.A//ALLEMAGNE// PARLEMENTAIRES DE L.UE qui ont tous fait pour la faire rentre dans L.U.E. Attendez vous a la 3 iémes guerres mondial ET a la pauvreté .LU.E a été crée par les U.S.A pour leur permettre de remonter sur la scène une fois la BANQUEROUTTE des U.S.A .
a écrit le 05/03/2013 à 19:45 :
Le problème n'est pas dans l'euro ou pas, combien de fois faut-il l'expliquer ? Les Allemands ont l'euro et sont les meilleurs dans le monde économiquement. Donc c'est pas la faute à l'euro, mais à nous ! Il faudrait qu'on sache vendre nos produits, malheureusement nous avons dix siècles de retard dans la qualité et le marketing. Et c'est pas prêt de changer.
Réponse de le 05/03/2013 à 22:23 :
Une monnaie unique pour un ensemble économique disparate est voué à l'échec, comme toutes les fois où ce fut tenté dans l'histoire. Puisque cela crée un déséquilibre au sein de cet ensemble, il n'est guère surprenant que certains y gagnent quand d'autres y perdent. Est-ce pour autant une réussite? Les retards dont vous parlez sont par ailleurs largement imputables à notre faiblesse chronique en termes de capitalisation et capacité d'investissement (en tout cas pour les PME). Quelle en est l'origine à votre sens? Pourquoi un tel décrochage avec l'arrivée" de l'euro? Nos faiblesses évidentes et notre collectivisme sont certainement en cause, mais l'euro également. Le nier est simplement nier l'évidence, souvent par confusion entre un destin européen possible et celui de cette monnaie.
Réponse de le 18/12/2013 à 18:42 :
il ya des gens comme eurooupas qui ne comprenderont jamais ça
a écrit le 05/03/2013 à 15:03 :
De toute façon les dirigeants corrompus d'Europe agissent toujours contre la volonté du peuple. Regardez en France par quel moyen "démocratique" est passé le traité de Lisbonne. Même si un référendum est organisé en Lettonie, une opposition à la destruction du nationaliste letton ne sera pas acceptable pour les mondialistes où l'Europe ne représente que la première marche de leur propre ascension.
Réponse de le 05/03/2013 à 15:41 :
parfaitement, les grands dirigeants, les financiers en tous genres et les politiciens sont les seuls gagnants de l'Europe. Les autres perdent leur emplois ou, au mieux, une partie de leur salaire (les allemands s'adaptent par leur flexibilité). En France, le débat est faussé par l'Etat Providence qui endort sa majorité électorale en l'endettant et en lui octoyant l'impunité quand elle se fache tout rouge.
a écrit le 05/03/2013 à 14:49 :
...sont pas fous, les Lettons ! moins fous que nous....
a écrit le 05/03/2013 à 14:08 :
Comme d hab une poignee de politiciens qui defendent leurs et des interets d une minorite en faisant fi de la majorite...bienvenue au club de la democratie voyou europeene
Réponse de le 05/03/2013 à 14:50 :
bartg + 100
a écrit le 05/03/2013 à 13:53 :
Les pays baltes veulent tous de l'euro : L'Estonie a déjà adopté l'euro en 2011 et la Lituanie souhaite y rentrer en 2015/2016. Logique que la Lettonie un des 3 pays baltes l'intègre. La demande ne date pas d'hier et ce malgré la crise.
Réponse de le 05/03/2013 à 17:07 :
Erreur, les politicards Lettons veulent de l'euro. Pourquoi il n'y a pas de référendum pour demander l'avis du Peuple? Vous les fonctionnaires ou assimilés de l'UE vous n'avez que le mot démocratie mais refusez absolument tout référendum, pourquoi? Le Peuple est trop bête pour savoir ce qui est bon pour son propre pays? Ou encore la vieille rengaine qui dit que ça va faire le jeu des populistes et des lepen avec les zeureslesplussombres etc, etc......
Réponse de le 08/03/2013 à 12:43 :
@Economiste: La décision des pays baltes d'adopter l'euro est pour une bonne part stratégique et non économique. Ces trois petits pays, depuis toujours menacés par les grands impérialismes locaux, suédois, puis russes, cherchent à s'ancrer au mieux au bloc européen. L'OTAN et l'UE sont les deux verrous de leur sécurité face à l'éternel danger moscovite. La question économique est secondaire. Il doivent estimer qu'au vue de leurs performances dans ce domaine, ils parviendront à surmonter les effets défavorables de l'euro.
a écrit le 05/03/2013 à 13:47 :
Les français restent très favorables à l'Union européenne, mêlant critiques et espoir. Ainsi, plus de 85% de nos concitoyens se déclarent pour l?Europe, pour le maintien de l?euro, et en même temps pour plus d?unité, plus de gouvernance, plus de décision européenne en matière de sécurité, d?immigration, d?emploi ou d?environnement. A peine 15% d?entre eux sont anti-européens. La crispation sur la question de la souveraineté des nations, que l?on trouve dans le discours politique, n?apparaît pas dans les études d?opinion. La souveraineté de la France n?apparaît nullement menacée http://www.affaires-strategiques.info/spip.php?article7800
Réponse de le 05/03/2013 à 14:41 :
Votre pseudo vous va très mal Monsieur le Troll de l'UE.
Réponse de le 09/07/2013 à 18:32 :
@Objectivité : Je me doute que vous n'en pensez pas un mot. 85 % serait du délire.
a écrit le 05/03/2013 à 13:41 :
Marine le Pen cède à la tentation de dire "l'Europe nous a fait perdre notre souveraineté, et c'est pour cela que nous en sommes là". Ridicule! Quand elle parle de "l'Europe", elle ne pense évidemment pas au Parlement européen où elle siège sans vergogne. Elle interpelle plutôt le Conseil européen, qui n'est autre que la réunion des dirigeants nationaux. Quand on démasque "l'Europe", on tombe vite sur des gouvernements qui n'ont pas le courage d'assumer les décisions loin de leurs assemblées nationales. D'ailleurs, le petit refrain « c'est la faute à Bruxelles » ne fonctionne plus. Les citoyens européens ont bien saisi que nous étions interdépendants et solidaires les uns des autres, que le budget allemand pouvait contribuer à la croissance italienne, que la dette grecque pouvait mettre en danger les épargnants français, comme la croissance néerlandaise pouvait créer des emplois en Espagne. Ils ont bien vu que, partout, le chômage, la dette et le manque d'investissement des entreprises jettent une ombre sur l'avenir de chacun ; que la réponse ne pourrait être que commune. N'oublions pas que l'Euro a, jusqu'à aujourd'hui, considérablement contribué au bien-être des Français: nous sommes protégés contre la trop forte augmentation de notre facture énergétique, nos entreprises disposent de débouchés plus grands et peuvent donc créer plus d'emplois. Mais surtout, la monnaie unique a posé les bases d'une Europe politique, qui exigent aujourd'hui que l'Eurogroupe fasse preuve de volontarisme.
Réponse de le 05/03/2013 à 14:32 :
blablabla. Quel est le bilan de 20 ans d'europe ? La misère des peuples et le chaos (et nous n'avons encore rien vu). Ca ne marche pas. En ce qui concerne Marine LP elle sert un système qu'elle est sensée dénoncer. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'elle permet aux européistes de diaboliser des idées pleines de bon sens. Le SEUL politique crédible qui prone depuis 2007 la sortie de l'ue c'est Francois Asselineau de l'UPR. Malheureusement, ce monsieur est boycotté par les médias car beaucoup plus dangereux pour l'oligarchie européenne que MLP. Ecoutez les peuples partout en europe. Ils ne veulent plus de cette europe anti-deméocratique et gouvernée par Goldman Sachs et cie.
Réponse de le 05/03/2013 à 14:36 :
En gros, vous venez de nous faire la démonstration comme quoi nous sommes tous enchaînés les uns aux autres. Seriez vous un troll financé par l'UE ? http://www.20minutes.fr/monde/1101639-lue-finance-patrouille-trolls-contrer-eurosceptiques-reseaux-sociaux
Réponse de le 05/03/2013 à 15:18 :
@Vincent

Et la marmotte européenne a protégé l'épargne des français des subprimes? Votre discours préformaté n'est plus crédible depuis que l'épargne des européens a servi à boucher la dette des banques impliquées jusqu'au cou dans le bourbier américain résolu au moyen des dettes souveraines. Si l'économie américaine relève aujourd'hui la tête de quelques centimètres, les européens eux n'en profitent pas bien au contraire.
Réponse de le 05/03/2013 à 17:09 :
Vous êtes payés combien pour votre propagande sur le net? pas un courageux qui veut répondre? vous croyez vraiment à ce que vous écrivez?
a écrit le 05/03/2013 à 11:27 :
pauvres lettons , s'ils rentrent dans l'euro , leurs entreprises vont plus exporter , chômage de masse , les monnaies voisines qui ne sont pas dans l'euro vont rire aux éclats , puis les lettons subirons des taxes et des taxes , impôts et une pensée unique irréversible au nom du dogme , dire que ce peuple qui fut occupé par les allemands puis par les russes veuillent encore se faire duper ? , enfin on a trouvé encore des gens qui n'ont rien retenu de l'histoire , si 92% n'en veulent pas de l'euro , leurs dirigeants eux le souhaitent , voyages a gogo , salaires mirobolant , camelots électoraux , hymne a la joie pour eux , hymne a la misère pour le peuple , ben nous sommes dans de beaux draps et on plus on rajoute encore une charge de plus , suicide européen mode d'emploi ? ..
Réponse de le 05/03/2013 à 13:19 :
Pour être objectif il faut regarder ce qu'un pays reçoit de l'Europe et les multiples apports avant et après son entrée en Europe et faire un bilan global avantages et inconvénients. Bizarement les grecs ne veulent pas sortir de l'Europe ni les italiens. Il n'y a que les partis populistes pour tenter de prendre le pouvoir style Marine et la dynastie Le Pen qui prétendent pour cela que l'Europe est la cause de tous les maux. C'est le manque d'Europe et certaines corrections à faire qui posent problème pas l'inverse. On a connu la situation précédente, çà n'avait rien de satisfaisant et ce serait pire dans le contexte mondial actuel ou des pays comme la France ne représentent seuls pas grand chose. En quoi l'entrée dans l'euro signifie salaires mirobolants des dirigeants. La Grande Bretagne n'est pas dans l'euro et on y trouve des salaires plus élevés qu'en France. Pire aux Etats-Unis, également en Chine, au Japon etc, ce qui n'est pas bénéfique aux entreprises entre autres. Ce phénomène n'est pas lié à l'euro, au contraire. L'Europe veut réduire les salaires des dirigeants l'Angleterre est contre. Vérifiez avant de de diffuser des informations inexactes, çà n'apporte rien.
Réponse de le 05/03/2013 à 14:39 :
"Bizarement les grecs ne veulent pas sortir de l'Europe ni les italiens" Ah bon, ce n'est pas parce que vous dîtes un mensonge qu'il devient vérité. Les européens n'en peuvent plus de cette europe et ils ont 1000 fois raison. "Pour être objectif il faut regarder ce qu'un pays reçoit de l'Europe et les multiples apports avant et après son entrée en Europe". La France donne 21 mds à l'europe et en récupère 13. Ca nous coûte donc 8 milliards. Sans compter la perte des emplois et de nos industries liés à l'euro surévalué et l'absence d'un minimum de protectionisme que font tous les pays du monde à par l'UE. "Il n'y a que les partis populistes pour tenter de prendre le pouvoir style Marine et la dynastie Le Pen". Faux, ne feignez pas de ne pas connaître Francois Asselineau et l'UPR. Si vos patrons vous paient pour votre propagande sur les forums, c'est qu'ils le connaissent. Vouloir sortir de l'UE ce n'est pas être populiste c'est juste faire preuve de bon sens." Vérifiez avant de de diffuser des informations inexactes, çà n'apporte rien." Je vous retourne le compliment.
Réponse de le 05/03/2013 à 14:54 :
Bien dit + UN
a écrit le 05/03/2013 à 10:16 :
Ils sont les bienvenues :D


a écrit le 05/03/2013 à 9:25 :
Qu'ils restent chez eux,on est assez dans la "mouise" comme çà ,pas besoin d'en rajouter !!!
a écrit le 05/03/2013 à 9:07 :
L'UE aurait du s?arrêter à une union douanière, une libre circulation des marchandises, voire une armée commune pour faire semblant...
Réponse de le 05/03/2013 à 12:58 :
on voit que vous n'avez pas connu l'époque du serpent monétaire rendu nécessaire suite aux effets néfastes des dévaluations répétitives dites compétitives qui faisaient des dégâts terribles.
a écrit le 05/03/2013 à 9:03 :
Rien à voir avec l'Europe c'est le gouvernement Letton élu qui décide.
Réponse de le 05/03/2013 à 10:32 :
Combien vous êtes payés pour faire une veille internet et faire de la propagande?
Les peuples élisent des gouvernements et sous couvert de cette "légitimité", ceux-ci en profitent pour faire ce que bon leur semble. Démocratie?
Réponse de le 05/03/2013 à 12:57 :
Je ne fais aucune propagande mais cite la réalité. Ce n'est pas l'Europe qui impose l'entrée dans l'euro c'est le gouvernement que le peuple letton a élu. Vérifiez au lieu de délirer.
Réponse de le 05/03/2013 à 14:15 :
L europe n est qu une facade derriere il y a une poignee de financiers qui ont place certains politiciens à des postes cles (GS) qui eux memes arrosent de privileges une masse de politiciens censes nous representés (proportionnelle comment choisir...tjrs les memes cumulards) et qui defendent leurs propres petits interets (cf le matin la course à 6.30h dans les couloirs pour pointer et percevoir leur 250? ? indemnite journaliére) Elle st belle la democratie...
Réponse de le 05/03/2013 à 14:43 :
Comme en France en 2005 avec Sarkozy ?
Réponse de le 05/03/2013 à 14:57 :
+ 1000 !
a écrit le 05/03/2013 à 9:00 :
Ouf voilà la preuve que nous sommes en dictacture. On a connu l'Urss et on sait comment ça se termine, mais pour les 20 prochaines se sera dure dure pour nous
Réponse de le 05/03/2013 à 13:00 :
On voit l'Europe à la fois accusée d'être ultra-libérale et par ailleurs comparée à l'ex-Urss, autant dire n'importe quoi !
Réponse de le 05/03/2013 à 14:44 :
Vous avez raison l'UE est très sociale et c'est une vraie démocratie ou les référendums sont respectés et les gouvernements élus. Ahahahah
Réponse de le 05/03/2013 à 14:58 :
EXCACT + 1
a écrit le 05/03/2013 à 8:13 :
On a l'impression que l'Europe n'est contente qui si elle met la zone... diviser pour mieux régner sans régler le moindre problème, et on nous répètera que c'est la faute des peuples!!
Réponse de le 05/03/2013 à 9:50 :
Exact! et pourtant c'est tout le contraire qui devait se passer : harmonisation, échanges, justice, travail etc, etc ils nous ont bien eu, on l'a eu dans le c.l !!
a écrit le 05/03/2013 à 7:14 :
De toute façon, la valeur de l'euro ne vaut pas plus que celle du laiton.
a écrit le 05/03/2013 à 6:28 :
Les Lettons, aller faire une prière parce que c'est votre seul espoir de ne pas entrer dans la dictature européenne.
Réponse de le 05/03/2013 à 9:05 :
C'est sûr que Mussolini ou Hitler avant c'était mieux que l'Europe depuis plus d'un demi-siècle...
Réponse de le 05/03/2013 à 9:57 :
Godwin. Ce n'est pas avec ce genre d'argument que vous allez nous faire changer d'avis sur cette UE. Dites à vos patrons qui vous paient pour assurer la propagande sur les forums que nous n'en voulons plus de cette UE !
Réponse de le 05/03/2013 à 13:04 :
Je ne suis payé par personne, dites par contre à votre patronne Marine Le Pen à la fortune douteuse de lire l'histoire et de comparer avant et après plutôt que d'accuser l'Europe de tous les maux pour trouver un bouc émissaire facile sans arguments de fond ni objectivité.
Réponse de le 05/03/2013 à 13:58 :
L'Union Européenne chercherait à faire intégrer aux européens qu?ils ont besoin de «plus d?Europe» en s'infiltrant sur les réseaux sociaux...

Deux millions et demi d?euros. C?est la somme que le Parlement européen prévoirait de débourser pour financer des patrouilles de «trolls». D?après le Daily Telegraph, relayé cette semaine par le site français AgoraVox, des équipes de cyber-communicants financées par l'UE seront mises en place d?ici la fin du mois de février pour lutter contre les eurosceptiques qui s?expriment sur les réseaux sociaux. Une traque méthodique des conversations qui devra prouver son efficacité avant les élections européennes de juin 2014.
Réponse de le 05/03/2013 à 14:12 :
"Vive l'Europe" fait-il partie des trolls mis en place par l'UE ?
Le lien: http://www.20minutes.fr/monde/1101639-lue-finance-patrouille-trolls-contrer-eurosceptiques-reseaux-sociaux
Réponse de le 05/03/2013 à 14:47 :
Contrairement à vous je ne suis payé par personne. Je suis juste un citoyen écoeuré par cette UE aux méthodes dignes de la guestapo. "sans arguments de fond ni objectivité." Pendant votre pause, allez sur le site de l'u-p-r.fr, vous en trouverez des arguments indiscutables.
Réponse de le 05/03/2013 à 15:03 :
EU= grave maladie chronique ! on n'en veut plus, vous avez entièrement raison! + 1000000 @@ Vive l'Europe 14:47
a écrit le 05/03/2013 à 6:05 :
ça, c'est la vision Européenne de la démocratie
a écrit le 05/03/2013 à 5:58 :
Il faut tenir compte de la réalité, l'Allemagne étant le pays économiquement le plus fort de la Zone Euro, a pu profiter de l'endettement des autres pays pour développer son industrie aux dépens des autres économies de la Zone Euro.
L'exemple allemand restera espérons le une exception, il nous faut maintenant trouver un remède au mal et aux préjudices causés aux autres économies de l'Union Monétaire Européenne par des traités imposés par l'axe franco-allemand et qui se révèlent être avantageux surtout pour l'économie allemande, parce-que la plus forte!
a écrit le 05/03/2013 à 5:47 :
La disparité des compétitivités à l'intérieur de l'Union Monétaire est surtout due à des facteurs naturels et immuables (taille du marché intérieur, position géographique, topographie du pays, climat, ressources et richesse naturelles (matières premières), taille du pays, natalité (faire venir de la main d'oeuvre hautement qualifiée des pays voisins, comme tentent de le faire les allemands, coûte moins cher que d'élever des enfants et de les former soi même) etc, etc.)
S'il est vrai que la France et l'Allemagne pourraient arriver à une compétitivité comparable il n'en est pas de même pour d'autres pays de la zone Euro.
Des pays aussi peu industrialisés que le Portugal, la Grèce et autres ont donc peu de chance d'arriver à la même compétitivité que l'Allemagne (à moins de devenir des paradis fiscaux).
Leur demander d'augmenter leur compétitivité par le dumping social et par le dumping des salaires et illusoire. Des pays comme la Chine, l'Inde et autres pays asiatiques ne peuvent être égalés en ce qui concerne le dumping social.
Seule solution, les accords doivent être modifiés de façon à permettre aux pays ainsi désavantagés de développer et de protéger leur économie contre des économies plus fortes afin d'arriver au sein de l'Union Monétaire à une plus grande convergence des économies.
Il est aussi important d'arriver à un partage horizontal du travail pour éviter l'exil de jeunes souvent hautement qualifiés dans les pays périphériques (Portugal, Espagne, Grèce 50% de chômage des jeunes).
Il faut tenir compte de la réalité, l'Allemagne étant le pays économiquement le plus fort de la Zone Euro a pu profiter de l'endettement des autres pays pour développer son industrie aux dépens des autres économies de la Zone Euro.
L'exemple allemand restera espérons le une exception, il nous faut maintenant trouver un remède au mal et aux préjudices causés aux autres économies de l'Union Monétaire Européenne par des traités imposés par l'axe franco-allemand et qui se révèlent être avantageux surtout pour l'économie allemande, parce-que la plus forte!
a écrit le 05/03/2013 à 0:22 :
Décidément tout ce qui touche de près ou de loin à l'Euro et au fonctionnement de l'UE devient de plus en plus non démocratique ou anti démocratique... 8% des gens veulent la disparition de leur monnaie au profit de l'Euro et on y va! Scandaleux et mortifère à terme pour l'Europe. Les américains n'auront aucune difficulté à ramasser la mise en proposant une monnaie commune une fois le nouveau Grand marché conclu.
Réponse de le 05/03/2013 à 13:30 :
En quoi les américains auraient avantage à une monnaie commune EU/Europe compte tenu de l'avantage de bénéficier des fluctuations et alors que d'autres pays diversifient et ont intérêt à diversifier leurs avoirs en dollars vers l'euro (Chine, Russie, Brésil, Moyen-Orient etc) ? Ce n'est par ailleurs pas l'Europe qui impose l'euro aux lettons c'est le gouvernement actuel élu de Lettonie et c'était prévu à son programme électoral. Une part d'environ 30% des électeurs est souvent opportuniste et versatile, les exemples pour le démontrer et confirmer ne manquent pas. Pour autant cette part a-t-elle raison ? En Italie ils ne voulaient plus de Berlusconi il y a seulement 6 mois et ont voté assez massivement pour lui, autant dire que faire une Europe à 27 en tenant toujours strictement compte de cettte part versatile d'électorat à tout instant t risque de mener qu'à des déconvenues et handicaps certains. Il y a 2 ans l'Europe devait imploser, la Grèce, l'Espagne, l'Italie etc sortir de l'euro. A présent Standard & Poor envisage une perspective positive pour la note française. Cà change nettement.
Réponse de le 05/03/2013 à 13:30 :
En quoi les américains auraient avantage à une monnaie commune EU/Europe compte tenu de l'avantage de bénéficier des fluctuations et alors que d'autres pays diversifient et ont intérêt à diversifier leurs avoirs en dollars vers l'euro (Chine, Russie, Brésil, Moyen-Orient etc) ? Ce n'est par ailleurs pas l'Europe qui impose l'euro aux lettons c'est le gouvernement actuel élu de Lettonie et c'était prévu à son programme électoral. Une part d'environ 30% des électeurs est souvent opportuniste et versatile, les exemples pour le démontrer et confirmer ne manquent pas. Pour autant cette part a-t-elle raison ? En Italie ils ne voulaient plus de Berlusconi il y a seulement 6 mois et ont voté assez massivement pour lui, autant dire que faire une Europe à 27 en tenant toujours strictement compte de cettte part versatile d'électorat à tout instant t risque de mener qu'à des déconvenues et handicaps certains. Il y a 2 ans l'Europe devait imploser, la Grèce, l'Espagne, l'Italie etc sortir de l'euro. A présent Standard & Poor envisage une perspective positive pour la note française. Cà change nettement.
a écrit le 05/03/2013 à 0:13 :
L'est-on ou pas ?? en quelque sorte un remake de "to be or not to be " :-) Allaitons-les et mangeons des thons laids avec ton lait de letton:-)
Réponse de le 05/03/2013 à 7:16 :
Viens voir Raymond, ton frère John a trouvé un concurrent !!!
Réponse de le 05/03/2013 à 9:52 :
Viens voir Raymond ! j'ai le même à la maison..!!
a écrit le 04/03/2013 à 21:57 :
Je croit que nos dirigeants européens n'ont rien compris au film......
Réponse de le 04/03/2013 à 23:21 :
nos dirigeant sont si nul avec 27 ont va pas en rajouter et prendre les décisions aprés
pour que sa marche c comme pour une entreprise on fait un prévisionel eux l'ont pas fait avant de faire l'EUROPE
a écrit le 04/03/2013 à 21:51 :
Jusqu?à il y a quelques années, le risque politique était considéré comme quasiment inexistant en Europe. Cependant la crise de la dette souveraine est venue changer brutalement la donne.

Le spectre des défauts de paiement sur le Vieux-Continent est réapparu et avec lui les mesures d?austérité qui entraînent toujours les mêmes fléaux : mouvements sociaux, rejet de la démocratie et repli sur le populisme? pouvant jusqu?à entraîner un changement de régime.

On a tort de croire que la paix et la démocratie sont définitivement installées dans la zone euro. C?est une croyance qui fait fi des nombreux défis de l?Union. Il suffit par exemple de s?arrêter sur la situation de l?Espagne pour se rendre compte qu?un changement de paradigme est possible à tout moment.

Le taux de chômage dans le pays est autour de 26 %, avec un taux de chômage des jeunes qui est à près de 60 % selon les derniers chiffres. L?actuel gouvernement est aux prises avec un scandale massif de corruption qui semble toucher tous les niveaux de décision au sein du Partido Popular et, enfin, le 23 janvier dernier, l?Assemblée de Catalogne a déclaré solennellement que la région est une « entité légale et politique souveraine ». En d?autres termes, la Catalogne est prête à faire sécession. Bref, l?Espagne est au bord du précipice
a écrit le 04/03/2013 à 21:51 :
Manifestement le foirail européen est le club d'une nomenclature qui se moque de ses citoyens en se targuant d'être une zone démocratique. C'est pour cela que les originaux qui prêtent l'oreille à leurs concitoyens sont diabolisés en affreux populistes.
a écrit le 04/03/2013 à 21:03 :
Mais qu'avons nous à foutre de ce conféti!
a écrit le 04/03/2013 à 19:24 :
Bienvenu à la Lettonie ! Plus on est fou plus on rit ! Et croyez moi dans la zone euro on est sacrément fou ! alors on va bien rire !!!
Réponse de le 07/08/2015 à 15:04 :
Il y a quelques semaines, c'était titré "VW dépasse Toyota, et maintenant le journal veut faire croire à une descente au enfer du groupe...
Dans tous les cas, fiabilité, vente, chiffre d'affaire, bénéfice, Vw surclasse et de très loin nos peugeot et le groupe Renault (qui ne doit son salut que grâce à Nissan)...
Réponse de le 08/08/2015 à 16:04 :
Il y a quelques semaines, nous apprenions que Vw avait doublé Toyota et maintenant c'est la chute...
La réalité : fiabilité, rentabilité, chiffre d'affaire, bénéfice, Vw surclasse largement nos constructeurs...
Mon seul regret, c'est de ne pas avoir acheté Vw plus tôt, ça m'aurait évité de passer par la case Renault...
a écrit le 04/03/2013 à 19:05 :
PLUS ON EST DE FOUS, PLUS "ON RIT".....
a écrit le 04/03/2013 à 18:48 :
"La Lettonie veut entrer dans la zone euro, mais pas les Lettons" donc il faut dire "LA LETTONIE NE VEUT PAS ENTRER DANS L'EURO" CQFD !! Les politiques c'est quoi ? C'est qui ? Ils sont élus et font ce que le peuple demande, c'est leur unique fonction sauf si on est dictature comme Sarko avec Lisbonne !
Réponse de le 04/03/2013 à 20:50 :
Pas raté! + UN !
a écrit le 04/03/2013 à 18:27 :
La commission europeenne va verifier les comptes letton.....c est a mourir de rire, retour vers le passe....la commission europeenne va verifier les comptes de la grece.....c est fait par les memes equipes de technocrates....?
a écrit le 04/03/2013 à 17:45 :
Nous pouvons donc en déduire que la Lettonie est une dictature.
Réponse de le 04/03/2013 à 18:08 :
Pas faux, mais que peut-on déduire de la France après le référendum de 2005, alors ?
Réponse de le 04/03/2013 à 19:09 :
ouais!! le Français n'a malheureusement pas une mémoire d'éléphant! qu'en est il advenu de notre "NON" ! au référendum de 2005, transformé en un magnifique "OUI", par le zébulon Sarkosy ?!!! si la Lettonie est une dictature, que sommes nous ?! à méditer, on ne le ressasse pas assez!!!!
Réponse de le 05/03/2013 à 6:34 :
Ah mais ceci n'empêche pas cela ! J'ai toujours écrit que la France actuelle était une dictature aussi.
a écrit le 04/03/2013 à 17:25 :
Encore un bel exemple de Démocratie ... 8% sont pour et donc 92% CONTRE le passage à l'euro et ils y vont ??? Les politiciens Letton sont ils vraiment bien dans leur tête ? Ils prennent un risque fort d'être déposés par le peuple ?
Réponse de le 04/03/2013 à 17:52 :
@Paulo: déposés par les gueux ? Les révolutions sont le fait de gens éduqués qui savent organiser le soulèvement et le ralliement des foules, pas le fait de moutons râleurs :-)
Réponse de le 04/03/2013 à 21:27 :
Vous avez raison .... déposés par le peuple éduqué et les autres .... lol)
Réponse de le 05/03/2013 à 0:05 :
@Paulo: si tu étudies la révolution française, tu verras et tu sauras que la suite des évènements (après la terreur), c'est le combat pour la prise du pouvoir dans lequel les gueux ne sont pas non plus intervenus ...si ce n'est pour aller se faire casser la g... pour Napo et ses ambitions dictatoriales :-)
a écrit le 04/03/2013 à 17:04 :
un de plus, un de moins...on sera plus nombreux à sombrer...Tous en coeur!
a écrit le 04/03/2013 à 17:02 :
"La Lettonie veut entrer dans la zone euro, mais pas les Lettons" .... et les Européens ?
a écrit le 04/03/2013 à 17:01 :
Car il est certain que comme partout ailleurs , l'euro est source de misère , au détriment des peuples , et il est pratiquement l'équivalent de 45%d'augmentation du côut de la vie , et cela à tous les niveaux !!!
Réponse de le 04/03/2013 à 17:18 :
tiens un employé de l'UE qui fait de la propagande sur le net.
C'est certain que l'UERSS est synonyme de progrès, le taux de chômage baisse et l'avenir est joyeux, youpi!
Réponse de le 04/03/2013 à 20:57 :
+ 1
a écrit le 04/03/2013 à 16:47 :
Comme chez nous les médiocres sont contre l'Europe, le problème c'est qu'ils sont les plus nombreux. Se souvenir de Georges Frêche ( moi, je suis élu par des cons).
Réponse de le 04/03/2013 à 17:07 :
C'est une remarque d'électeur ça !!! ;)
Réponse de le 04/03/2013 à 17:48 :
En même temps, Frêche était socialiste, comme vous. Je le rejoins donc sur son analyse.
Réponse de le 04/03/2013 à 19:11 :
+ 1
a écrit le 04/03/2013 à 16:31 :
Espérons que leurs comptes sont plus fiables que ceux de la Grèce !
Réponse de le 04/03/2013 à 17:02 :
92% des lettons sont contre l'entrée dans la zone euro... n?espérons rien du tout et laissons leur leur souveraineté
Réponse de le 04/03/2013 à 17:17 :
Et plus fiables que les comptes français aussi, espagnol etc etc ...
Réponse de le 04/03/2013 à 17:23 :
92% des lettons sont opposés à une entrée immédiate dans l'euro. Seulement 41% des lettons sont opposés à une entrée dans l'euro dans l'absolu. Manipuler les chiffres c'est assez malhonnête...
Réponse de le 04/03/2013 à 18:07 :
Pas faux, mais néanmoins ils ne sont que 8% à en vouloir. Donc 41 à 8, et le reste qui ne se prononce pas vraiment, ca reste quand même une écrasante majorité...
a écrit le 04/03/2013 à 16:26 :
Souhaitons que l'equipe d'expert ne soit pas la meme que celle qui a audité la grece...
a écrit le 04/03/2013 à 16:26 :
quand on voit la façon dont l'Europe est gérée, et si on se souvient, que malgré les promesses, l'arrive de l'euro a bien engendré une inflation importante (chez nous en tout cas) !
a écrit le 04/03/2013 à 16:26 :
Les Français veulent sortir de la zone Euro mais pas la France ;)
Réponse de le 04/03/2013 à 17:01 :
+ 10000 !!
Réponse de le 04/03/2013 à 17:43 :
+200000 mais pour une sortie de la zone euro et de l'ue. LE PLUS VITE POSSIBLE.
a écrit le 04/03/2013 à 16:17 :
La democratie a la sauce technocrate europeenne qui pietine allegrement le droit des peuples a l'autodetermination, pour conserver les privileges des technocrates de Bruxelles qui se gavent
Réponse de le 04/03/2013 à 17:01 :
eh! oui, exact
a écrit le 04/03/2013 à 16:02 :
Signe des temps, on va frapper des pièces en letton (laiton) plutôt qu'en or parce qu'on est sur la paille :-)
Réponse de le 04/03/2013 à 16:29 :
RIRE
Réponse de le 04/03/2013 à 16:43 :
j'adore les pailles d'or à la framboise .
a écrit le 04/03/2013 à 15:58 :
Ouais,on connaît,nous,les français ne voulait pas de cette Europe mais la France oui...Les français ont gagné le référendum, et les gouvernements ont continué,piétinant d'entrée la loi.Ce sont les banques qui commandent pas les cravatés qu'on a à la TV.
a écrit le 04/03/2013 à 15:56 :
Chers amis Lettons sachez que là ou l'euro passe le peuple trépasse. Bienvenus au club de la misère et la mise sous tutelle.
Réponse de le 04/03/2013 à 17:02 :
+ UN

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :