L'Europe avance dans son combat contre l'évasion fiscale... grâce aux Américains

 |   |  890  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Luxembourg reconnaît « ne pas pouvoir refuser aux Européens ce qu'il accepte avec les Américains », c'est-à-dire la fin du secret bancaire. Les ministres des Finances des cinq premiers pays européens veulent aller très vite dans la transparence entre administrations fiscales des différents pays. Ils tentent même de l'imposer à l'ensemble des Etats du monde, à l'image de ce que font les Américains

Le Luxembourg, qui se dit désormais d'accord pour lever une partie de son secret bancaire, a-t-il plié sous la pression de la France et de l'Allemagne ? Ou à la suite d'Offshoreleaks, à savoir la publication par la presse internationale de nouvelles informations sur l'évasion fiscale ? En fait, comme le reconnaît et l'affirme le premier ministre du Grand Duché, Jean-Claude Juncker, c'est "surtout en raison de la position radicale des Etats-Unis" que son pays va "céder".
De quelle position s'agit-il ? C'est celle concernant le désormais fameux Fatca, (Foreign Account Tax Compliance Act), par lequel les Etats-Unis imposent aux banques du monde entier de fournir aux services fiscaux américains les données concernant les comptes de tous les citoyens et résidents américains (à compter du premier janvier 2014).

Négociations bilatérales

Les pays européens ont entamé des négociations bilatérales pour mettre en ouvre ces procédures, afin d'alléger la charge pour les établissements financiers. Les banques transmettant l'ensemble des ces informations au fisc de leur pays, l'objectif est d'éviter de leur imposer de mettre en place toute une infrastructure supplémentaire en direction des autorités américaines : ce seraient donc, finalement, les fiscs de chaque pays européen qui se chargeraient de transmettre à l'IRS, le fisc américain, les informations. « Le traitement fiscal de citoyens ou résidents des Etats-Unis qui sont clients d'instituts financiers au Luxembourg, fera l'objet d'un accord bilatéral actuellement en négociation entre le Luxembourg et les Etats-Unis", soulignent les services de Jean-Claude Juncker.

"Nous ne pouvons pas refuser aux Européens ce que nous acceptons avec les Américains" admet le premier ministre luxembourgeois
Et le premier ministre luxembourgeois d'expliquer la situation en toute simplicité : « Les Américains veulent seulement travailler avec les pays qui acceptent l'échange automatique d'informations » (à savoir la transmission automatisée des données, chaque année, sans qu'une demande des administrations concernées soit nécessaire) . « Notre place financière ne peut pas se retirer du marché américain". Or, ajoute-t-il, ""nous ne pouvons pas refuser aux Européens ce que nous acceptons avec les Américains".

Les grands pays s'engouffrent dans la brèche
C'est dans cette brèche que s'engouffrent les ministres des Finances des « grands » pays européens. Pierre Moscovici et quatre de ses collègues européens (les ministres allemand, italien, espagnol et britannique) ont écrit au commissaire à européen chargé de la fiscalité, le lituanien Algirdas Semeta, pour lui demander de mettre en ?uvre un « Fatca européen », selon l'expression du ministre français. « Après avoir construit ensemble un modèle d'accord bilatéral pour mettre en ?uvre la législation américaine », ces ministres « souhaitent donner à celui-ci une dimension multilatérale, en s'engageant à échanger entre eux les mêmes informations que celles qu'ils transmettront aux autorités fiscales américaines » souligne un communiqué de Bercy. Autrement dit, entre la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et la Grande-Bretagne, l'accord signé avec les Américains s'appliquera de facto. Et il s'agirait de l'étendre à l'ensemble de l'Union européenne.

Une accélération du calendrier prévu
En fait, il s'agirait surtout d'une accélération du calendrier prévu par les directives de l'UE, qui programmaient un échange automatique complet à compter de 2017, entre pays membres. Et d'une extension des informations à transmettre, sur le modèle de Fatca, qui couvre la plupart des revenus, du travail comme de l'épargne. Au-delà, « cette percée doit permettre enfin l'adoption, au niveau de l'Union européenne, de règles communes de même nature vis-à-vis des Etats tiers », affirme le communiqué de Bercy.

Une transparence avec tous les Etats du monde

Autrement dit, tous les Etats du monde, dont les banques abritent des comptes appartenant à des résidents européens, devraient transmettre aux administrations concernées dans l'UE les informations concernant ces comptes. Il s'agit de tendre vers l'objectif fixé ce mercredi par François Hollande, à savoir « l'éradication » de tous les paradis fiscaux « en Europe et dans le monde ». Le président français a résumé la problématique : il faut « un échange automatique d'informations », et non plus uniquement à la demande, « sur les revenus et le patrimoine détenus par les Français à l'étranger ou par des étrangers en France ». « Ce doit être la règle en Europe pour que nous puissions mettre un terme au secret bancaire et à la dissimulation des avoirs », a-t-il insisté.

 Un objectif difficile à atteindre

Cet objectif de « mondialisation » de la transparence risque d'être plus difficile à atteindre, selon les experts européens. Cela supposerait au préalable que la commission européenne ait un mandat pour négocier avec le reste du monde un texte semblable à Fatca. « A 27, la seule définition d'un tel mandat peut prendre plusieurs mois » estime un expert.
L'autre option serait d'obtenir un même résultat via l'OCDE, qui milite désormais en faveur de l'échange automatique d'informations à travers le monde, et qui dispose d'un pouvoir de pression certain sur l'ensemble des Etats, même ceux qui ont longtemps favorisé l'évasion fiscale. Il y a « une tendance internationale irrésistible pour que nous passions à l'échange automatique » d'informations fiscales, admet Jean-Claude Juncker. « Nous devons participer a la lutte contre le blanchiment et la fraude fiscale internationale" ajoute-t-il. Un peu contraint et forcé....

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/04/2013 à 8:43 :
"Chassez le moustique et laissez passer le chameau !"
a écrit le 11/04/2013 à 20:58 :
un salarié a une probalité 10 fois plus élevée qu'un riche d'être controlé, les moyens de controle avaient été allégés de longue date sur les grosses fortunes, "logique" !! de qui se moque t on ? et on s'étonne que woerth ai soutiennu cahuzac ?
a écrit le 11/04/2013 à 19:00 :
Bonjour, il est sur qu'il faut entreprendre une action contre l'évasion fiscale, car cela n'est plus possible..... Dommage que l'Europe n'est pas le courrage d'entreprendre quoi que se soit sur le sujet.... Ensuit pour pouvoir avoir une action sur un état ( action militaire) ils nous faut une arme européenne, mais la aussi rien n'est fait, car il n'y a pas de volonté de défense..... Mais bientôt les extrémiste tuerons des citoyens dans nos rues, espérons qu'ils ne sera trop tards..... Sujet de réélection
a écrit le 11/04/2013 à 13:48 :
Et dire que l'on nous rabache que rien ne peut se faire sans l'Europe. malheureusement force est de constater que rien ne peut se faire sans les Etats Unis et que l'Europe ne fait rien (comme pour l'ex Yougoslavie). qu'attendre de l'EUrope qui en son coeur (lEurope initiale des 6) abrite un état paradis fiscal: le Luxembourg. Qu'est ce qui peut expliquer que le PIB par tête d'habitant du luxembourg soit le double de celui de l'Allemagne : son industrie sidérurgique? non ses banques et ses sièges sociaux bidons!
Réponse de le 11/04/2013 à 14:50 :
Quel esprit petit, vil et mesquin ! On se fout totalement de savoir d'où vient le bien-être d'une population, d'où vient sa qualité et son niveau de vie. C'est grâce à son secteur bancaire ? C'est parfait ! Au moins cela crée moins de pollution et de nuisances, cela provoque moins de maladies souvent mortelles, que l'industrie (métallurgique, chimiquen, aéronautique, automobile, ...) qui, bien souvent ne garde la tête hors de l'eau que parce que tous les contribuables passent à la caisse via des aides d'état plus ou moins déguisées. Un pays comme le Luxembourg a nettement plus de légitimité et de crédibilité qu'une france de baltringues dirigée par des voyous qui escroquent systématiquement des moutons. Mais bon : la france reste la france et les français sont malheureusement ce qu'ils sont : obnubilés par leur nombril de plus en plus insiginifiant, ils ont la culture du nivellement par le bas et de la médiocrité. Et sont toujours jaloux et envieux de ceux qui refusent de survivre comme eux et qui vient nettement mieux. Ca en devient aussi pathétique que pitoyable. Mais que ceux qui cautionnent le racket fiscal étatisé ne se plaignent pas : ils agissent comme des moutons, ils vont être servis. Mais qu'ils n'imposent pas ce pitoyable état d'esprit à ceux qui visent légitimement plus haut !
Réponse de le 12/04/2013 à 9:56 :
Votre vue du bonheur sur terre c'est : les Banques et (bien sûr !) les Banksters !!! Mais ils ne vous mettront même pas une Salade dans l'assiette pour manger ce midi !!! Quant au reste ,utile pour vivre, ce ne seront pas les Banksters (fussent-ils Luxembourgeois !) qui vous le procureront ....pour votre petit confort !!!! Bon appétit ! Mangez donc quelques billets de Banque !!!
a écrit le 11/04/2013 à 13:07 :
Le Gouvernement britannique se met aussi du côté des pourfendeurs de paradis fiscaux ? C'est nouveau, il va y avoir des trous d'air aux îles Caïman et dans les îles sous protectorat britannique ! Chiche...
a écrit le 11/04/2013 à 12:51 :
Avant de s'insurger sur l'évasion fiscale, il serait grand temps de remettre en question l'enfer fiscale que les Français subissent ainsi que l'instabilité fiscale.
Réponse de le 11/04/2013 à 13:27 :
Vous avez entièrement raison ! Car qu'est-ce qu'un "paradis" fiscal, si ce n'est une réponse juste, saine, morale et normale aux véritables enfers fiscaux qui rackettent les contribuables ? Enfers fiscaux ? Ils sont malheureusement nombreux et il ne faut pas aller les chercher très loin : france, belgique, grande-bretagne, ... et beaucoup d'autres encore. Aujourd'hui, l'administration fiscale s'érige comme le bras armé de la voyoucratie qui confond imposition et racket. D'ailleurs, l'impôt sur le revenu, outre le fait qu'il est totalement contre-productif car il empêche sciemment le contribuable de soutenir le commerce national et la croissance intérieure (et on viendra ensuite se plaindre des entreprises qui mettent la clé sous la porte et du nombre croissant de sans-emplois !), est totalement inutile et n'est qu'une escroquerie étatisée. Car il ne s'agit en fait que d'un impôt... supplémentaire ! Chaque fois que vous achetez de quoi manger, chaque fois que vous prenez du carburant, que vous regardez la tv, que vous vous connectez à Internet, que vous ouvrez le robinet, que vous prenez une douche ou un bain, que vous allez au ciné ou au resto, que vous faites du sport, que vous allumez la lumière, ... vous payez déjà des lourds impôts. Certes, ils ne prennent pas cette appellation-là et sont déguisés sous une multitude de dénominations fallacieuses (dont la tva), mais il s'agit bel et bien d'impôts. Dans un état correctement géré, ces impôts doivent suffire à assurer tous les besoins des citoyens, y compris les frais liés à l'enseignement, aux soins de santé, aux retraites, etc etc. D'ailleurs, la comparaison est vite faite ! Comment se portent au niveau économique, social, financier, humain, ... les états-voyous qui pratiquent à outrance le racket de l'imposition ? Ils sont dans le plus profond merdier ! Tous, sans la moindre exception ! Justement parce qu'ils truandent leurs populations et parce que l'impôt sur le revenu ne sert qu'à payer grassement les gaspillages les plus crapuleux : depuis l'achat inutile de nouveaux avions présidentiels jusqu'à l'envoi de troupes (françaises en l'occurrence) dans des pays souverains (Côte d'Ivoire, Mali, etc etc), en passant par une multitude de gaspillages et de détournements pratiqués au quotidien par des politiciens voyous et par des administrations qui ont le gaspillage et la mauvaise gestion pour lignes de conduite. Par contre, tous les états qui sont qualifiés, souvent abusivement d'ailleurs, de "paradis" fiscaux - qui appliquent une imposion zéro sur le revenu, ou une imposition totalement dérisoire - offrent à leur population une qualité et un niveau de vie nettement supérieurs. Tous, sans exception ! Et meme tellement supérieurs qu'ils suscitent la jalousie d'une partie du populo qui ne vise que le nivellement par le bas et qui n'a pas l'élémentaire honnêteté, ni le courage d'oser penser par lui-même. Quant aux politiciens à la tête de ces états racketteurs, ils s'empressent bien vite de "dénoncer" et critiquer les paradis fiscaux juste parce qu'ils sont incapables (et qu'ils n'ont d'ailleurs aucune volonté) d'offrir à leurs populations respectives (allemandes, françaises, belges, ...) des conditions de vie aussi optimales. Dans ces conditions, ce que certains osent encore appeler la "fraude" fiscale s'apparente plus à une légitime mesure d'auto-protection. Lorsque l'on est confronté à la mafia, on prend toutes les mesures pour s'en protéger. Lorsqu'un gosse se fait racketer à l'école, les enseignants et parents (quand ils ont un minimum de conscience et de sens des responsabilutés, en tout cas) prennent toutes les dispositions nécessaires pour que cela n'arrive plus. Quand on se trouve confronté à une administration fiscale qui pratique le racket et que celui-ci est institutionnalisé, lorsque la classe politicienne voyou change constamment les règles du jeu pour truander chaque jour davantage le contribuable, il est légitime, sain, normal et moral d'agr de même et de se protéger du racket. Par tous les moyens possibles.
Réponse de le 11/04/2013 à 14:23 :
Avant de parler de la fiscalité française, vous feriez bien de vous renseigner sur l'évasion fiscale dans les pays concurrents. En Allemagne, elle est plus importante qu'en France, et même au Etats Unis, et malgré leur faible fiscalité, la fraude fiscale est un problème national (d'où le FACTA). Même chose, en Italie, Espagne, et dans tous les pays développés.
La preuve qu'avec ou sans enfer fiscal, il est impossible de raisonner ces quelques riches qui se croient au dessus des lois, si ce n'est en les traquant et en leur prélevent une partie non négligeable de leur patrimoine expatrié en cas de non respect de la loi.
Réponse de le 11/04/2013 à 15:01 :
Mais vous avez raison. t si je mentionnais spécialement la france, c'est parce que "la tribune" est une gazette "made in france"mais l'hexagone ets malheureusement loin d'pêtre le seul état-voyou en la matière. Et, de fait, l'allemagne, la belgique, ... (que je cite d'ailleurs dans mon com' précédent, si vous aviez eu la sagesse de le lire correcement)le sont tout autant. cela n'enlèvre rien au fait que l'impôt sur le revenu est contre-productif et qu'il s'agit d'une monstrueuse escroquerie étatisée. Que ce soit chez les petits franchouillards, chez les teurons ou chez les rosbifs. Devenu racket, l'impôt sur le revenu a été dévoyé et détourné de ses objectifs initiaux. Devenu racket, il doit impérativement être combattu et, s'il n'est pas possible de le combattre (les politiciens véreux qui vous escroquent s'empressent d'ailleurs de tout verrouiller pour que ce soit impossible), il faut avoir l'intelligence, le bon-sens et la moraluté suffisante que pour s'en protéger par tous les moyens possibles. certains nervis et collabos osent appeler cela de la "fraude fiscale". Entre fraude et racket, le choix ne (me) pose aucun problème ! Et au terme de "fraude fiscale", je préfère ceux de prévoyance, de moralité et de lgitime auto-protection. Après tout, tout le monde ne doit pas accepter d'être corvéable et truandable à merci, comme un bon petit esclave. Ni accepter d'être un mouton chaque jour plus tondu. Si c'est votre choix, c'est en tout cas loin d'être le mien. Et je ne men fais pas trop : personne ne veut "éradiquer" les paradis fiscaux. ils sont bien trop essentiels, importants et même vitaux. Sarko en son (peu regretté) temps, Hollande et les autres pitoyables fantoches peuvent toujours gesticuler et parader : les solutions d'auto-protection existeront toujours. Et, comme je le disais, c'est sain, normal, légitime et moral. Ne vous en déplaise...
a écrit le 11/04/2013 à 12:48 :
En exclusivité pour la Tribune l'interview (fictive) de Jean Claude Van Damme !
- Esse que les E-U sont aware dans la lutte contre l'évasion fiscale?
-Ils ne sont pas au courant ,les pauvres, ils savent pas ! Il faut qu'ils se mouchent ! Snif ! Moi je suis aware, je connais le Delaware !
-Quoi tu veux dire...
- Ouais le Delaware n'est pas aware !!!!
a écrit le 11/04/2013 à 12:15 :
<Suivant que vous serez puissant ou misérable .... > Cahuzac n'était qu'un dévoyé riche misérable, pas miséreux. On le lynche, par dessus la tête de la justice et on s'étripe dans le marigot de la chose. Le foirail d'Europe est délétère mais aussi pervers : c'est en toute simplicité que le Juncker de service dans l'euro-foirail a expliqué qu'il ne pouvait plus mentir et truander ses collègues du vieux Continent parce que l'Amérique l'avait coincé et obligé de ne plus tricher. On ne le lynche pas, on ne fait pas le ménage dans la fausse Union Européenne ! Ce serait très difficile. On nous prend totalement pour des abrutis. Continuons à voter pour les mêmes !
a écrit le 11/04/2013 à 12:09 :
Il faut quand même apprécier ce mouvement vers plus de transparence (même si il faudra du temps)
La Suisse,en dehors de l'Europe, pouvait encore revendiquer une exception sur ce sujet mais le régime du Luxembourg est vraiment inacceptable. Jersey et consorts également...
Quand à Monaco, c'est intolérable. Albert est un des plus gros bénéficiaire de la PAC...
a écrit le 11/04/2013 à 11:08 :
c'est à voir - aux braves gens, au petit peuple de payer des impôts et la rigueur pour eux ! aux politiques de gruger !
qui a encore envie de voter pour ces bandits ? le problème c'est que c'est aussi l'europe qui ressemble à cela !
a écrit le 11/04/2013 à 10:48 :
Adoptons dès maintenant les lois américaines au lieu de créer une énième haute autorité et une xième commission THEODULE.
a écrit le 11/04/2013 à 8:35 :
Complètement d'accord, d'autant que les niches fiscales disparaissent aussi ! On en profite en passant pour supprimer la sécu et les pensionsi, comme ça les rentiers à qui tout ça profite sans avoir jamais cotisé à la hauteur, apprennent à se débrouiller dans la vie !
Réponse de le 12/04/2013 à 10:49 :
Soit dit en passant,vous avez raison à propos des niches fiscales qui ne sont que de ""petits paradis fiscaux"" ,bien de chez nous , et là ! il peut agir dès demain notre notre petit gros !!!
a écrit le 11/04/2013 à 8:06 :
La seule façon de supprimer la fraude fiscale, c'est de supprimer les impôts.
a écrit le 11/04/2013 à 8:01 :
les elus...
a écrit le 11/04/2013 à 6:26 :
J ai appris que la France et la Slovénie étaient les DEUX seuls pays de l 'UE à ne pas autoriser le control fiscal de ses élus !! 2 sur 27 ... infos de mon controleur des impots!! Avec les lois mise en route par ce gouvernement ce sera terminé ..ce gouvernement devient il efficace ? j'en suis pas encore sûr mais bon +1.....
a écrit le 10/04/2013 à 23:37 :
Pétition à signer pour un référendum de moralisation de la vie politique :
Il faut que soit mis un terme à l?habitude prise en France de gouvernements pléthoriques, comportant jusqu?à 40 ministres et ministères, des Assemblées pléthoriques, près de 600 députés pour l?Assemblée, près de 300 sénateurs, des cabinets qui font double emploi avec les administrations dont le ministre a la charge.
Il faut que les parlementaires et les élus se trouvent à égalité de traitement avec l?ensemble des citoyens, notamment en matière d?égalité devant l?impôt. Il n?est pas acceptable que les élus votent des impôts que, pour nombre d?entre eux, ils ne sont pas appelés à acquitter eux-mêmes.
http://www.change.org/fr/pétitions/moraliser-la-vie-publique-une-urgence
a écrit le 10/04/2013 à 23:21 :
Pendant la guerre d'Irak, lors des représailles contre les pays "non participants", les services de GW Bush, sous prétexte d'anti-terrorisme, ont exigé et mis la main sur plusieurs bases de données financières en Europe, par exemple la société Swift et bien sûr en Suisse. Des informations suffisantes pour exercer du chantage sur nos politiques et industriels pendant au moins dix ans encore. De plus, connaissant la porosité entre les pouvoirs publics et les industriels US, la possession d'informations sur la situation financière d'entreprises étrangères peut leur donner un avantage décisif en cas de compétition internationale.
Réponse de le 10/04/2013 à 23:29 :
La situation financière des entreprises n'est pas opaque et la théorie du chantage que vous évoquez n'a jamais été démontrée;
Réponse de le 10/04/2013 à 23:49 :
@ Fiscaliste - Juste. Lire la situation financière de PERSONNES responsables dans des entreprises.
a écrit le 10/04/2013 à 23:21 :
Entre français nous sommes très seuls. Moins nous tous, ça fait pas grand monde.
a écrit le 10/04/2013 à 23:02 :
Le "wording" de cet article est effrayant et révélateur ... le titre évoque une "évasion fiscale". Ce qui signifie que les contribuables français sont des prisonniers. Plus loin dans le texte, nous découvrons, avec affliction, que notre président souhaite éradiquer les "paradis fiscaux". Ce qui signifie que la France est un enfer fiscal. C'est pitoyable et désespérant de constater que l'objectif avoué de nos "gouvernants" se limite à un rôle de gardiens de prison en enfer. Ils ont fait leur temps. Ils ont zéro ambition. Ce n'est pas cela que nous voulons. Qu'ils partent ! VITE !
Réponse de le 10/04/2013 à 23:26 :
Le gouvernement applique la même règle pour tous c'est plus de la justice. Vous raisonnez comme un fraudeur car pourquoi aller mettre votre argent ailleurs si vous travaillez et bénéficiez des services français. On croirait Depardieu ou Halliday qui veulent bien percevoir des recttes en France mais ne pas y payer d'impôts et laisser les charges aux autres, c'est incroyable cet égoïsme.
Réponse de le 10/04/2013 à 23:58 :
en phase avec Decidage : la médiocrité des ambitions de nos gouvernements successifs de droite ou de gauche est désespérante. Ils se contentent de faire du gratte-sous à la petite semaine. L'actuel gouvernement est vraiment le pire de tous. Il a tué tout espoir.
Réponse de le 11/04/2013 à 0:24 :
+1 : le but des politiciens n'est pas de détruire les paradis fiscaux, mais de détruire toute initiative, toute entreprise et de transformer la population en zombis bien pensants et bien votants
a écrit le 10/04/2013 à 22:58 :
Donner aux Européens ce qu'ont obtenu les USA était quand même la moindre des choses . La Suisse sera obligée de faire de même . On commencera enfin à sortir de ce bourbier européen . Restent les Caimans, Bahamas, Panama et autres endroits sympa comme Porto Rico ...sans oublier le Delaware et Jersey pour les trusts ...etc...etc...sans oublier Monaco , sous la "tutelle" ( ???) du gouvernement français qui permet aux fonds "non français" de s'ébattre sans trop de difficultés . Alors où est la morale dans tout cela ?
Réponse de le 10/04/2013 à 23:08 :
En clair : Flamby ne sert strictement à rien : c'est Obama qui fait le boulot ... y a surement une économie à faire dans le budget de l'état là ...non ??
Réponse de le 10/04/2013 à 23:23 :
Hollande fait le job que les autres n'ont pas fait avant, c'est une très bonne chose de sa part.
Réponse de le 11/04/2013 à 1:18 :
A parce que Obama va faire en sorte de supprimer les paradis fiscaux sur son propre sol comme le Delaware, le Nevada et autres?

"La Suisse sera obligé de faire de même"? La Suisse sera obligé à rien du tout! La Suisse est l'un des principaux céranciers de la France et plus de 160'000 français viennent travailler tous les jours en Suisse.

La Suisse n'aura aucun problème à remplacer les français par des Espagnols ou des Portugais qui se battent pour travailler en Suisse.

Si la Suisse revent en un coup tous les emprunts d'Etat de la France en sa possession, les taux d'intérêt de la dette française augmenteront tellement vite que la France se transformera en Chypre avant que Hollande n'ai eu le temps de faire écrire un joli discours pour endormir le peuple.

Le problème du français moyen est toujours le même: Il veut jouer au coq alors qu'il n'a en pas les moyens
Réponse de le 11/04/2013 à 9:50 :
@un peu de réalisme...Un Suisse qui nous menace de nous transformer en paradis fiscal pour Russes...cela veut dire la Suisse ruinée par une évasion de fonds vers la France devenue aussi pauvre que Chypre..HOU ça fait peur, mais les Suisses au pouvoir sont trop racistes pour accepter des Espagnols sur leur sol...et puis pas de panique, si vous vendez tous vos emprunts Français en ce moment vous allez perdre des sous...et on se contentera de vous envahiiiir avec notre arméééée...yes... où alors on fera un centre d'entrainement d'essais nucléaires avec les cantons germanophones, un parking quoi..
Réponse de le 11/04/2013 à 17:56 :
Encore un qui ne connait rien à la Suisse, mais qui l'ouvre: La Suisse "raciste" a 25% de sa population de nationalité étrangère (et on ne compte pas içi les étrangers qui ont pris la nationalité suisse): plus de 300'000 italiens, 210'000 Serbe-Montenegro, 180'000 portugais, 165'000 allemands, 80'000 turcs, 78'000 espagnols, 74'000 français, 62'000 macédoniens, 49'000 bosniens, 42'000 croates, 35'000 autrichiens, etc. Quand à l'armée français, une lecture de la presse française (lepoint pour ne pas le nommer: http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/l-armee-de-terre-craint-d-etre-le-dindon-de-la-farce-des-reductions-budgetaires-22-03-2013-1644228_53.php) indique que l'armée de terre française est actuellement moins nombreuses et moins équipées que l'armée de terre suisse. Voilà qui va faire trembler notre petit voisin... Trembler de rire! Déjà qu'ils se marrent en voyant nos politiques nous présenter leur patrimoine au journal télévisé du 20 Heure...
a écrit le 10/04/2013 à 22:36 :
notre gouvernement (qq il soit) est toujours à coté de ses pompes .Il ne traque surtout pas ceux qui se livrent à des opérations de haut niveau et se contente de fustiger les "petits " riches tels Cahuzac ou Le pen .Histoire de faire un peu de morale .Mais la Direction d'un pays c'est l'efficacité non pas devant les petits fraudeurs ,mais pour ceux qui parasitent notre économie sans rien apporter..Il ne parait par contre pas utile d'emmerder ceux qui créent des emplois et dynamisent notre économie.Il faut donc à mon sens faire le bilan des apports et des profiteurs de notre économie
Réponse de le 10/04/2013 à 23:32 :
Les règles proposées concernent aussi les entreprises c'est bien normal et pas seulement les particuliers. Quant au Le Pen on ne peut pas les considérer comme petits après le détournement d'héritage des ciments Lambert et leur pavillon de milliardaires à Saint Cloud.
a écrit le 10/04/2013 à 22:26 :
Nos informations les plus sensibles, financières et privées, sont stockées et centralisées aux Etats-Unis où elles sont exploitées, voire filtrées et re-diffusées comme ce fut probablement le cas des "offshore leaks". Notre rôle est celui de subalternes, mal informés, contraints de réagir dans l'instant aux exigences qui viennent d'outre-atlantique. A l'inverse, il est impensable qu'une autorité européenne aille remuer les informations des financiers et des paradis fiscaux directement aux Etats-Unis.
a écrit le 10/04/2013 à 21:43 :

Les paradis, s?ils sont une oxymore en démocratie en terme d?évasion, puisque par essence la vie du citoyen va vers un mieux être, ce qu?on nous impose est un immonde servage, une régression, un barbarisme. La question que nous pauvres citoyens nous posons est évidente, comment se fait-il que soudainement on parle des paradis pour les uns et de l?enfer du citoyen français vendu à on ne sait quelle entreprise étrangère, récemment le Quatar pour le Printemps. Voila qu?on tord le cou aux hirondelles, nous sommes dans le stalinisme hibernatusien sans le moindre doute ! Rappelez-vous que 75% des français considèrent les journalistes comme des charlatans. Un peu de liberté d?expression, voila une bouffée d?air frais dans cette France qu?on étouffe, on fait dans le médecin phlébotomiste ! Le bon roi Dagobert a mis sa croissance à l?envers, le bon saint? bla bla bla fesez tous comme moi !
Réponse de le 10/04/2013 à 22:19 :
On a un peu de mal a vous suivre. La liberte citoyenne passe par les paradis fiscaux... surprenant.
Réponse de le 10/04/2013 à 23:34 :
"75% des français considèrent les journalistes comme des charlatans", vous déconnez Pip !
a écrit le 10/04/2013 à 21:42 :
Les états Unis sont aussi un paradis fiscal, et pas un petit ( Delaware...)....C''est l'hopital qui se fout de la charité
a écrit le 10/04/2013 à 21:34 :
Le plus sûr et le plus hermétique des paradis fiscaux est Monaco, un paradis fiscal Français qui pille les ressources de tous les pays ( Allemagne, et même Luxembourg et Suisse, mais qui est interdit aux...français, obligés de payer.
Réponse de le 10/04/2013 à 22:13 :
Plus 'amusant' encore les monégasques habitent pour la plupart en France (leur immobilier vaut des milliards mais est occupé à 99% par des non monégasques), mais sont évidemment domiciliés à Monaco et ne payent rien chez nous, pas d'IR ou d'ISF. Et je n'ai jamais entendu beaucoup parler d'efforts particuliers du fisc pour leur courir après, comme si tout cela était connu et convenu avec l'Etat français, c'est peut être d'ailleurs le cas, qui sait?
a écrit le 10/04/2013 à 21:30 :
L?évasion fiscale des riches c?est tout sauf la démocratie ! Nos classes moyennes sont des colombes qui font tout le travail et qu?on envoie au fossé ! On verse dans la piraterie !
a écrit le 10/04/2013 à 21:23 :
Tiens, moscovichy est encore là ? Cahuzac l'attend !
a écrit le 10/04/2013 à 21:23 :
les americains prechent pour leur propre paroisse,detruire luxembourg c est favoriser ses propres paradis fiscaux,delaware et iles caribéennes entre autres
etrange qu on ne parle egalement jamais des iles anglo normandes, d hong kong ou macao
a écrit le 10/04/2013 à 21:16 :
IL faut faire le maximum pour empêcher le secret bancaire et autres sociétés offshore, y compris Jersey, Guernesey, la Suisse, et tant d'autres. Cela permettra de moraliser le système financier, de limiter les moyens de cacher les trafics et la corruption, de limiter l'évasion fiscale qui fait payer plus cher en impôts les honnêtes gens, etc. Il faut être très ferme contre tous ces tricheurs.
Réponse de le 11/04/2013 à 1:09 :
On se marre! Hollande n'est pas capable de faire le ménage dans son propre parti politique et il irait faire le gendarme dans d'autres pays en leur expliquant les lois qu'ils doivent appliquer dans leur pays? Foutaise! Que la France commence par devenir fréquentable en mettant un terme à toutes ces guignoleries de politicard: Les smicards ne vont pas voir leur situation s'améliorer parce qu'un clown vient présenter au 20Heures de Pujadace la liste des ses maisons ou des voitures qu'il a acheté il y a 10 ans
a écrit le 10/04/2013 à 20:45 :
Est-ce que l'Europe ne pourrait pas avancer aussi sur la rémunération de ses représentants et de leurs assistants donneurs de leçon ?
http://www.euractiv.fr/election-presidentielle/dossier/melenchon-europe-rouge-14315.html#carte-d-identite
a écrit le 10/04/2013 à 20:45 :
Le bon Président Normal 1er va aller faire la morale à Obama pour ses états US comme le Delaware ou le Nevada qui sont plus opaques que le pire des paradis fiscaux... Aller faire rendre grâce à Singapour et autres paradis fiscaux liés à la Couronne d'Angleterre (Iles Vierges, Iles Caïmans, la City de Londres, Iles Anglo-normandes, etc.)? Bien sûr que non! Normal 1er va se limiter à montrer les muscles auprès de plus petit que lui, comme la Suisse ou le Lichtenstein, et va se dépécher de passer à autre chose pour préparer sa prochaine élection
Réponse de le 10/04/2013 à 21:24 :
Des muscles, flnaby ? du gras double, oui !
Réponse de le 10/04/2013 à 21:43 :
Il y a certainement eu plus de français qui ont bricolé au luxembourg que dans le delaware. Et prendre le pli des américains est une occasion en or qu'il ne faut surtout pas rater, parce que justement ils auront du mal à ne pas devoir traiter leurs problèmes de manière similaire à ce qu'ils demandent aux autres. On peut juste regretter qu'une fois encore l'Europe soit à la traine, sans tête politique unique, et qu'on avance en ordre dispersé. Hollande peut remercier les US, sans eux il n'aurait strictement rien à dire à part sa tranche de baratin habituel.
a écrit le 10/04/2013 à 20:08 :
Et quid de la Grande Bretonnie et de sa galaxie de satellites insulaires???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :