François Hollande fait l'éloge d'Angela Merkel

 |  | 465 mots
Lecture 3 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le président français nie toute brouille avec la chancelière selon le Spiegel. Pendant ce temps, le représentant du parti libéral FDP, allié d'Angela Merkel qualifie la France de "bombe à retardement", comme l'avait fait The Economist. La veille, d'autres représentants politiques allemands se sont offusqués du délai accordé par Bruxelles à Paris pour réduire son déficit.

"Il n'y a pas d'animosité personnelle entre Merkel et moi", affirme François Hollande, selon le quotidien allemand Der Spiegel dans son édition à paraître lundi. Lors d'un entretien avec le ministre des Affaires étrangères du Luxembourg Jean Asselborn, le président français aurait nié avoir gelé la coopération avec Angela Merkel jusqu'aux élections générales en Allemagne en septembre, rapporte le journal. Le président français aurait même complimenté Angela Merkel en qui il voit "une interlocutrice fort sympathique", indique le Spiegel. Cette mise au point intervient après un "couac" au Parti socialiste français dont un projet de texte incendiaire à l'égard d'Angela Merkel a été dévoilé fin avril. Le document décrivait la dirigeante allemande comme "Chancelière de l'austérité", l'accusant d'"intransigeance égoïste".

La France, cette "bombe à retardement"

Tandis que le président français faisait cette mise au point, de nouvelles critiques à l'égard de la France étaient lancées depuis l'Allemagne. "La France est notre partenaire le plus proche mais je suis très inquiet de son évolution", a ainsi déclaré Rainer Brüderle, représentant du FDP, parti libéral allié d'Angela Merkel. Ce dernier a également décrit la France comme "une bombe à retardement au coeur de l'Europe". Une image utilisée par le quotidien britannique The Economist quelques mois auparavant

Le représentant politique a estimé que l'on pouvait "voir en France ce qui se passe avec une économie qui mise sur la redistribution, des impôts plus élevés, un temps de travail réduit et un départ précoce à la retraite". A ses yeux, "cela conduit à moins de croissance, à l'endettement (...) à l'affaiblissement de la compétitivité". En pleine campagne pour les élections législatives outre-Rhin, Rainer Brüderle en a profité pour tacler son opposant social-démocrate Peer Steinbrück, taxé de soutenir les socialistes français. "L'Europe attend impatiemment que François Hollande ait son 'moment Mitterrand' ", a encore affirmé Rainer Brüderle. Il faisait référence au tournant opéré deux ans après l'arrivée au pouvoir de l'ancien occupant de l'Elysée. 

Le délai accordé par Bruxelles passe mal

Cette nouvelle diatribe intervient au lendemain de celle du FDP, Philipp Rösler qui a d'ailleurs qualifié d'"irresponsable" le choix de la commission européenne de remettre "en cause la politique de consolidation budgétaire dans les pays de l'UE" en accordant plus de souplesse à la France pour réduire ses déficits. Comme lui, d'autres conservateurs et libéraux se sont offusqués de ce sursis

Auparavant, un rapport interne du ministère de l'Economie allemand, rendu public par le Handelsblatt, se montrait lui aussi très critique à l'égard de la politique économique française. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/05/2013 à 17:37 :
Bonjour, socialiste hypocrite..... Tout vas bien Mad la marquise.....
a écrit le 08/05/2013 à 9:46 :
La strategie de Hollande est la bonne, se batter sur tous les fronts, harceler l'adversaire par tous les moyens et ensuite faire comme si de rien n'etait, prendre l'air du premier de la classe qui aime tous ses camarades en particulier ses principaux competiteurs. Le seul pb est que cela valide la strategie suicidaire de l'allemagne en Europe consistant a considerer que la faiblesse des autres fait sa force.
a écrit le 08/05/2013 à 7:06 :
Quel avenir pour les ruines d'Oradour-sur-Glane ? Méfions nous de nos amis tetons.
a écrit le 07/05/2013 à 6:28 :
Bonjour, je ne savez pas ( je ne sais pas grand chose ) que Socialiste rimée avec hypocrite, à non pardonner moi, il y a juste des même 1er lettre avec Hollande..... Vous pouvez croire qu'il n'y a pas de problème, même croire que la terre est le centre de l'universel, que l'europe n'est rien sans la France, que nous marcherons bientôt sur le Soleil..... Vous pouvez le croire..... Pauvre de nous, le moins drôle s'est qu'ils nous prenent que pour des cons.....
a écrit le 06/05/2013 à 17:45 :
Il a envoyé ses sous -fifres au charbon pour taper sur Mme Merkel et l Allemagne !!!puis il a remarqué qu' en Allemagne on lui répondait froidement !!!donc maintenant il fait du lèche botte!!!c est la méthode Hollande !!mais l Allemand n a pas une mémoire d éléphant et si Mme Merkel gagne les élections on va souffrir!!
a écrit le 06/05/2013 à 17:29 :
Le président Hollande est très difficilement lisible et doit complètement déstabiliser les aficionados du parti pour lequel il a combattu et obtenu son prestigieux poste. A force de vouloir appliquer sans vouloir le dire une rigueur qui n'en est pas une, personne n'y comprend rien et attend.....rentrant dans le jeu de l'effet d'une annonce qui ne se concrétise guère.Seuls souffrent les petits, les gens dont l'usine a fermé, les ouvriers qui mettent un cher carburant dans l'auto pour aller bosser, les salariés de plus en plus craintifs et stressés à la merci de trous du cul de petits chefs( écoutez la chanson des Glochos qui s'appelle les petits chefs: un délice) Tant que certaines GROSSES prestations à des gens qui ne font rien ou pas grands chose, n'ont pas baissé, eh bien il n'y a rien de fait.
a écrit le 06/05/2013 à 15:18 :
il fait du leche vitrine ou quoi ce malandrin et après l avoir mis plus bas que terre voila qu il fait le mariol auprès d elle pour en faire son éloge décidement il avance des pas et pour l un de ceux ci c'est la folie pour qu elle puise lui sauver la vie et c'est véritablement desastreux de la part de la FRANCE de changer de fusil d épaule a chaque fois qu il s agit de cette dame que j admire et que je souhaite que les électeurs de septembre lui redonne son titre car c'est la seule femme après TATCHER qui peut tout sauver aussi je lui dis merci madame vous avez tout et bien j éspère que vous receverez bientot un homme comme un bougeois de Calais je veux parler de HOLLANDE.
a écrit le 06/05/2013 à 14:00 :
il est où l'eloge de Hollande à Merkel dans cet article ???
a écrit le 06/05/2013 à 13:38 :
Sarkozi, Merkel, Montebourg, Moscovici, Hollande, Lagarde, Schäuble, Cameron, etc ..., à chaque fois j'entends leurs déclarations, j'ai l'impression d'assister à un casting de clowns pour le cirque Pinder ! C'est vraiment à qui dira la plus grosse connerie pour faire le plus de buzz. En attendant, y'en a d'autres qui trinquent, et ce n'est que le début ...
a écrit le 06/05/2013 à 12:42 :
Que l'ALLEMAGNE commence par donner à l'Europe la même contribution que celle que donne la France chaque Année et après on pourra accepter leur critique
a écrit le 06/05/2013 à 12:03 :
Mitterand avait réussi l'impossible mais fut aider par un moment d'une dimension historique: il parviendra à faire accepter l'euro aux allemands mais en échange de son acceptation de la réunification. Hollande ne maitrise rien, mais pourra entrer dans les livres historiques grâce à la puissance dévastatrice du feu et de la haine qu'il sert à enflammer. Souffrant de phobies diverses, phobie du monde de la finance, xénophobie et une peur de faire face aux conflits de société qui sont économiquement inévitables et à jamais irréversibles, il met en péril la prospérité et l'avenir de la France ainsi que l'Europe et l'avenir de l'Euro. Toutes les bases des politiques économiques nécessaire au fonctionnement de la zone euro et base de la participation de l'Allemagne à l'euro ont été modifié: critéres de convergences / stabilité bugétaire / clause de non-renflouement / Interdiction de crédit de la banque centrale. L'Allemagne a participé à ne pas respecter les bases fondamentales. Mais avec une grande inquiétudes et en essayant de recréer des bases solides ( le mécanisme européen de stabilité ainsi que le renforcement du pacte de stabilité) pour que l'euro reste viable. L'erreur fatale a été maintenant commise par la France et Mr Hollande: en affichant une ignorance totale de sa propre situation économique précaire, ainsi du dédain pour toutes tentatives de réglementations européennes, Mr Hollande sera alors le président qui poussera l'Allemagne à sortir de l'euro? Aujourd'hui, seul l'Allemagne pourra faire ce pas. Un pas qui sera désastreux pour l'Europe, mais les conséquences seront inégalement réparties, déjà entre la France et l'Allemagne; car la France déjà dépend d'une manière beaucoup plus fortes des échanges en euro que l'Allemangne et ne parvient pas, contrairement aux succès allemand (succès très inquiétants d'ailleurs pour les pays de la zone euro) dans la matière, à réduire sa dépendance; L'anachronisme d'Hollande ne pourra plus durer car le risque que l'Allemagne y mettra fin de son côté devient de plus en plus probable. Notre pyromane a choisi les petites flammes, une méteo humide sans vent, donc l'écran de fumée domine encore le paysage européen, mais l'été viendra et il sera chaud. Nous vivons des moments à potentiels historiques et dramatiques, je ne veux ni d'histoire, ni de drame: que la France, son gouvernement et président se ressaisisse!
a écrit le 06/05/2013 à 10:27 :
Les cadres du PS, en énarques, affichent une méconnaissance totale du fonctionnement du mode de production capitaliste qui n?est pas produire des slogans démagogiques mais générer des profits conséquent au capital investis ou placé en leur absence dans un espace socioéconomique apparait le désinvestissement par euphémisme on l?appelle délocalisation des industries et des services voir la fuite de capitaux de certaines activités et même leur abandon total. Dans un but électoraliste il avait imputé une crise financière et économique inhérente au fonctionnement de la production et la répartition des biens et services dans le capitalisme mondialisé à la personne et au diner de l?ex président avec des promesses dont certaines accentuent la crise et d?autres purement superficielles et non urgentes. Devant la nécessité de réformes profondes et douloureuses à entreprendre, sous peine de sombrer, le PS reprend son discours xénophobe et dangereux à l?égard du bon gestionnaire dans la zone ? que représente l?Allemagne et ce contrairement même à sa référence culte en politique feu Mitterrand. L?Allemagne participe à hauteur de 33% dans l?aide aux sept pays en difficulté elle n?a cessé, sans être suivie, de prôner plus de fédéralisme et de soutenir la monnaie unique par des convergences des politique économique et fiscale des Etats de la zone ?. Le temps de vérité a sonné pour le PS il ne peut être masqué encore plus longtemps par une approche et des discours anachroniques tout en continuant à miser sur un temps de travail le plus réduit en OCDE, la répartition sans croissance qui pousse aux creusant des déficits transférant la dette aux générations à venir et amenant à plus d?impôt, la non réforme du système de couverture sociale de défit croissant et chronique aussi le départ à la retraite le plus court en UE. Par ailleurs le PS devrait comprendre que le développement du capitalisme est arrivé dans sa mondialisation à un stade de mutation induisant de nouvelles divisions de travail, de plus de regroupements et de rapprochements entre groupes transcontinentaux financiers , industriels et de services avec l?émergence de nouveaux secteurs porteurs et de nouveaux espaces économiques à plus de profits en Asie, en Amérique Latine et en Afrique. L?ignorer, en réactualisant bêtement un discours anachronique injuste et non justifiable, c?est commettre une erreur fatale pour la France la construction et la consolidation de l?UE.
Réponse de le 06/05/2013 à 12:26 :
Vous parlez beaucoup du socialiste Hollande, mais quid du radical socialiste Sarkozy et de son prédécesseur qui n'ont rien fait (à part des effets de manche pour NS) ? C'est bien beau de tout coller sur Hollande (m'en fous, suis pas de gauche) mais faudrait pas oublier les dégâts des autres !
a écrit le 06/05/2013 à 10:20 :
mercredi le 8.mai c'est la bonne occasion (voir armistice) de rappeler aux allemands qu'ils ont
perdu la guerre et que ne devons plus essayer de nous envahir avec leurs Mercedes,Audi,VW
et autres produits " made in germany" peine de les rejeter au de la du Rhin,fermer le pont de
l'Europe et ériger une ligne Maginot avec à la tete Hollande et tous les revanchards de droite
comme de gauche.On passera à nouveau par la Belgique.
a écrit le 06/05/2013 à 9:01 :
Rien de nouveau, c'est le jeu politique habituel.L'Allemagne libérale défend ses intérêts et son modèle, la France un tout petit peu moins libérale ,itou. Quant aux réformes "structurelles", qui ne sont en fait qu'une flexibilisation généralisée du travail, voire carrément une refonte du Code du Travail elles ne seront vraiment efficaces que lorsque nous atteindrons les coûts salariaux de la Chine. Ce n'est certainement en précarisant et en appauvrissant tout le monde que la machine va repartir. En regardant de près, faut-il vraiment que la machine reparte comme avant, alors qu'elle est vieillissante, usée, polluante...
a écrit le 06/05/2013 à 9:01 :
Rien de nouveau, c'est le jeu politique habituel.L'Allemagne libérale défend ses intérêts et son modèle, la France un tout petit peu moins libérale ,itou. Quant aux réformes "structurelles", qui ne sont en fait qu'une flexibilisation généralisée du travail, voire carrément une refonte du Code du Travail elles ne seront vraiment efficaces que lorsque nous atteindrons les coûts salariaux de la Chine. Ce n'est certainement en précarisant et en appauvrissant tout le monde que la machine va repartir. En regardant de près, faut-il vraiment que la machine reparte comme avant, alors qu'elle est vieillissante, usée, polluante...
a écrit le 06/05/2013 à 8:10 :
François Hollande veut faire copain - copain avec la Chancelière Allemande.
Discours fictif de FH : "Je ne travaille pas à la réduction du déficit structurel de la France.
Mon parti le PS travaille à l'augmentation du coût du travail, à la réduction du temps de travail (35h), à l'augmentation du nombre de fonctionnaires qui constituent mon électorat de base, à l'augmentation des impôts, à la lutte contre les catholiques, à l'installation définitive de milliers d'étrangers en France.
Ma politique c'est : diviser pour régner, faire un maximum de chômeurs qui puissent dépendre de ma politique de redistribution, donner le droit de vote aux étrangers pour qu'ils puissent voter PS.
Je souhaite que l'on soit copain / copain car je ne n'aime pas recevoir de critiques que ce soit en France ou de la part de mon partenaire allemand concernant ma politique ou celle de mon parti."
Réponse de le 06/05/2013 à 8:38 :
Excellent !
Réponse de le 06/05/2013 à 9:13 :
@Copain-copain
La lutte contre les catholiques, faut pas exagérer. Quels catholiques d'ailleurs? Les intolérants, les nostalgiques de la Grande Inquisition. ceux qui croient au péché, les bien-pensants de droite qui auraient la vérité infuse,un droit sur les âmes et la mission de baliser le chemin, surtout celui de l'usine où tu devras suer sang et eau pour ta rédemption et...les bénéfices de ton patron. Il y a aussi de catholiques progressistes qui ne votent pas FN.
Réponse de le 06/05/2013 à 9:13 :
@Copain-copain
La lutte contre les catholiques, faut pas exagérer. Quels catholiques d'ailleurs? Les intolérants, les nostalgiques de la Grande Inquisition. ceux qui croient au péché, les bien-pensants de droite qui auraient la vérité infuse,un droit sur les âmes et la mission de baliser le chemin, surtout celui de l'usine où tu devras suer sang et eau pour ta rédemption et...les bénéfices de ton patron. Il y a aussi de catholiques progressistes qui ne votent pas FN.
a écrit le 06/05/2013 à 7:38 :
Les commentaires des rentiers germanolatres sont assez piquants : après avoir tout fait pour écourter leurs carrières de planqués et usé de tous les stratagèmes pour en foutre le moins possible, nos amis de la génération feignasses réclament que les suivants travaillent jusqu'à 70 ans ...
a écrit le 06/05/2013 à 5:47 :
La disparité des compétitivités à l'intérieur de l'Union Monétaire est surtout due à des facteurs naturels et immuables (taille du marché intérieur, position géographique, topographie du pays, climat, ressources et richesse naturelles (matières premières), taille du pays, natalité (faire venir de la main d'oeuvre hautement qualifiée des pays voisins, comme tentent de le faire les allemands, coûte moins cher que d'élever des enfants et de les former soi même) etc, etc.)
Des pays coome le Portugal, la Grèce et autres ont donc peu de chance d'arriver à la même compétitivité que l'Allemagne (à moins de devenir des paradis fiscaux).
Leur demander d'augmenter leur compétitivité par le dumping social et par le dumping des salaires et illusoire. Ni la Chine, ni l'Inde et beaucoup d'autres pays asiatiques ne peuvent être égalés en ce qui concerne le dumping social.
Seule solution, les accords doivent être modifiés de façon à permettre aux pays de l'Union Monétaire désavantagés de développer et de protéger leur économie contre des économies plus fortes afin d'arriver au sein de l'Union Monétaire à une plus grande convergence des économies.
Il est aussi important d'arriver à un partage horizontal du travail pour éviter l'exil de jeunes souvent hautement qualifiés.
Le modèle allemand restera, espérons le, une exception, il nous faut maintenant trouver un remède au mal et aux préjudices causés aux autres économies de l'Union Monétaire Européenne par des traités imposés par l'axe franco-allemand et qui se révèlent être avantageux surtout pour l'économie allemande, parce-que la plus forte!
Réponse de le 06/05/2013 à 7:32 :
Vous avez raison dans votre analyse:il faut tenir compte de la démographie,du capital humain,mais vous oubliez le role de l'énergie;l'énergie remplace le travail en améliorant la productivité;elle doit être associée au travail pour financer les charges sociales affectées au seul travail,c'est à dire les retraites.
Réponse de le 06/05/2013 à 8:38 :
Vous oubliez que la Chine et l'Inde voient leurs salaires monter, leur monnaie va bientôt le faire également (les chinois font tout pour faire baisser artificiellement le renminbi). Alors, si les pays en crise retrouvaient leurs monnaies nationales cela leur donnerait une marge de manoeuvre, notamment à l'exportation.
a écrit le 05/05/2013 à 21:46 :
Un jour les allemands vont s apercevoir que la France est un gros boulet pour son avenir et son développement ,ils vont s apercevoir que toujours payer pour les canards boiteux çà suffit !!!alors ce jour là ils vont se tourner vers l est et le nord et nous nous pourrons toujours faire l Europe du sud des canards boiteux!!!
Réponse de le 05/05/2013 à 22:01 :
Mais c'est déjà comme cela depuis la réunification qui leur a permis de retrouver "leur zone" d'influence naturelle. C'est peut être pour cela qu'ils abattent l'Europe du Sud. Quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage.
Réponse de le 06/05/2013 à 5:30 :
@ Lol,
bien vu!
a écrit le 05/05/2013 à 21:20 :
pourquoi je suis censurer dans mon post (5*8)
Réponse de le 05/05/2013 à 22:03 :
vous n'êtes pas seul à être censuré.
a écrit le 05/05/2013 à 21:18 :
La réciproque est moins que sure
a écrit le 05/05/2013 à 19:50 :

Bombe a retardement ? The Economist est bien connu " always wrong, never in doubt"... Quant à UK, après être passée du 6ieme rang des exportateurs mondiaux au 10ieme rang, derrière la Belgique, la meilleure chose que les Brits devraient faire serait " to mind their own business"... Pour rester poli... Nb la France est encore no 5...
a écrit le 05/05/2013 à 19:36 :
Que de la politique, rien d autre, comment justifier au peuple Allemand les sacrifices si personne n est d accord pour suivre leurs politique les efforts seront réduit à néant et Allemagne tombera vite après la France. La bombe à retardement c est un
Moyen de frapper les esprits le dernier qui en a parle à perdu son triple À avis aux amateurs.
a écrit le 05/05/2013 à 19:26 :
il n'y a aucune animosite si les allemands acceptent de financer ' la retraite a 30 ans pour tous payee par personne via eurobonds'
a écrit le 05/05/2013 à 19:24 :
c'est "le dîner d'cons " en live ?
Réponse de le 05/05/2013 à 20:14 :
Hein ?
a écrit le 05/05/2013 à 18:10 :
Le parti libéral "FDP" est tout simplement dans son rôle quant à "The Economist" je lui propose d'étudier de près une autre bombe à retardement soigneusement cachée, celle de la GB.
Réponse de le 05/05/2013 à 18:37 :
La bombe à retardement de la GB, j'espère, comme les économistes qui s'en inquiètent qu'elle n'explosera pas.
Réponse de le 05/05/2013 à 18:55 :
Et la bombe des US ? voir source: http://la-chronique-agora.com/indicateur-krach-inedit/
Réponse de le 05/05/2013 à 18:59 :
La france doit faire ces reformes structurelles et pour l'instant rien a ete fait.
Réponse de le 05/05/2013 à 19:35 :
La GB contrairement à la France a entreprise des réformes afin de relancer son commerce.
Réponse de le 05/05/2013 à 21:57 :
Relancer le commerce en faisant du chômage d'abord ?
a écrit le 05/05/2013 à 17:43 :
Enfin un moment de lucidité chez notre Flamby national.
Qu'il aille jusqu'au bout de sa pensée et qu'il applique la politique d'angela s'il en a le courage...
Réponse de le 05/05/2013 à 18:37 :
la politique d'angela est celle des riches allemands qui défendent leurs finances ! elle n'est peut être pas la panacée pour la France qui tombe en récession ! hollande doit aussi se différencier , l'allemagne qui vieillit est aussi différente de la france....
Réponse de le 05/05/2013 à 19:29 :
les francais, ca fait 30 ans qu'ils savent qu'ils doivent se reformer, mais ne le font pas en rigolant et en croyant qu'ils vont trouver des idi... pour payer l'adddition a leur place... a lors oui c'est pas le bon moment, mais non, votre pays n'a plus le temps de discutailler en rigolant et en se foutant du monde de facon permanente au nom de l'exception culturelle francaise!!!! ras le bol de l'arrogance!
Réponse de le 05/05/2013 à 19:41 :
L'argent tombe du ciel c'est bien connu !!!!!!!! que je pense à mettre mes bassines sous les gouttière... 8 et 9 mai fériés (une semaine foutue ... bref !) ! vive la France !
Réponse de le 05/05/2013 à 20:00 :
@churchill: Oh, ils trouveront ceux qui vont payer pour eux. En fait ils les ont déjà trouvé : C'est les générations futures qui vont inexonerablement payer sans qu'ils puissent dire leur mots.
Réponse de le 05/05/2013 à 21:15 :
à pmxr
ouvrier en 5*8 ,pas de semaine foutue
s'il ny a pas de ouvriers pas de chefs pas de boss pas de fric pas de pouvoir etc
Réponse de le 05/05/2013 à 21:24 :
Eh oui monsieur il y a de quoi être jaloux de la france parceque ce pays il brille et reste admiré sur toute la planète grace à ces idéaux et ses luttes humanistes que personne ne peut contester. Et oui Mr "Churchill"(dont le nom de ce grand homme comme pseudo n'a rien avoir avec vos propos), je lutterais pour que la france puisse rester, ou au moins puisse le devenir, l'inspiration de gouvernance de l'Europe et pas le modèle d'un peuple sans fantaisie, sans humanisme, cynique, et responsable de millions de morts qui veut nous rendre tous esclaves de leur dictature libérale. Et je ne suis surtout pas communiste.
Réponse de le 06/05/2013 à 6:36 :
Et bien,, on voit que vous ne sortez pas beaucouo de votre campagne. Si la France fut un modèle, ce n'est plus le cas aujourd'hui.
a écrit le 05/05/2013 à 17:40 :
Excellente analyse du président du FPD, fin 2013 on aura 0,8 de croissance négative. Et actuellement les français qui remplissent leur déclaration de revenus constate qu en fin d année l'addition fiscale sera difficile à payer, alors en 2014 se sera pire !!!!






Réponse de le 05/05/2013 à 19:29 :
un gars qui parle "politique " on aura 0,8 de croissance négative".... Monsieur le banquier suis pas en découvert ... simplement en "crédit négatif! " c'est différent !
Réponse de le 05/05/2013 à 20:15 :
Pfff !!!
a écrit le 05/05/2013 à 17:36 :
FH a beau dire ce qu'il veut pour enfumer, mais on juge par les actes et les faits...et nous savons tous qu'il est non seulement en désaccord avec Angela mais en plus de peut pas l'encadrer... Par ailleurs, sur cette photo, on se demande bien en fait son état d'esprit; flatteur, charmeur, moqueur, simplet? Je pense qu'il est menteur pathologique...?! A quand la démission?!...
Réponse de le 05/05/2013 à 19:33 :
je vote pour "simplet" !
a écrit le 05/05/2013 à 16:49 :
C'est l'alliance de la carpe et du lapin, la naissance d'un axe franco-allemand socialo-conservateur. Les enjeux électoraux ont pris le dessus: élections législatives en Allemagne et municipales en France. Le délai accordé par Bruxelles constitue la dot mais chacun des deux doit feindre la surprise pour rester crédible. Qui peut croire que Bruxelles a pris cette décision sans concertation préalable au sommet ? Les troupes respectives sont encore en effervescence car elles n'ont pas encore compris la nouvelle donne.
Réponse de le 05/05/2013 à 18:57 :
Cet axe franco-allemand socialo-conservateur ressemble moins à une naissance qu'à une reconnaissance de l'alliance de la carpe et du lapin, précédemment sous pleine lune. Quant à Bruxelles, depuis toujours, la Commission, taxée de technocratie despotique, fait ce que chefs d'états et de gouvernements du Conseil lui disent de faire. Quant à la nouvelle donne, elle n'est que de l'ajustement marginal imposé par les dégâts "collatéraux" qui se multiplient chez les "mauvais"du "club-méd" et qui semblent tracasser FMI,OCDE,voire USA. Dans ces conditions, rejeter l'idée de sursis signifie trancher irrémédiablement à la hache chaque tête dépassant l'alignement fixé. Pareil dilemme, éventuellement pris en considération , a deux issues possibles : soit, la "déflation" de 25 à 50% des niveaux de vie des nations "condamnées", soit des amputations de 50% à X % des créances irrécouvrables en circulation. Sauf avec le diktat de la troïka qui a désigné les créanciers privés, pas publics, de la Grèce comme "volontaires d'office"pour le sacrifice et sauf le cas de Chypre, cette seconde hypothèse est soigneusement exclue, d'autant plus que l'on veut en même temps la réduction des endettements et faire du "quantitative easing". Dans pareille acrobatie, c'est le temps qui décide des solutions insatisfaisantes et adapte la danse de la carpe et du lapin. Une solution médiane serait un euro monnaie commune à des monnaies nationales adaptables, pour pratiquer les déflations inévitables ; ce serait cohérent avec les "particularismes" des 17 ou 27 maquignons antagonistes du foirail européen.
Réponse de le 05/05/2013 à 19:26 :
Tout a fait yokibon " la Commission, taxée de technocratie despotique, fait ce que chefs d'états et de gouvernements du Conseil lui disent de faire". Conseil de gouvernement en majorité à Droite. Et oui on ne peut pas dire que les résultats soient folichons. Avec la réduction inéluctables via déflation interne des niveaux de vie , même les riches clients du premium Allemand vont trinquer car eux aussi dépendent des autres , que ce soit des actifs pour payer leur retraite, que ce soit des actifs pour acheter leurs produits et services. L'Allemagne s'en foutait car elle vend beaucoup aux USA et en Chine. Mais si l'Europe n'achète plus de produits chinois la croissance chinoise va aussi chuter et plomber les Allemands par retour de boomerang. Pour les américains , étrangement il n'y a que la bourse qui va bien la bas, tout le reste vivote gentiment, pas sur que cela suffise pour continuer a doper les exportations Allemandes.
Réponse de le 05/05/2013 à 22:56 :
Tout est de la faute à la droite, c'est bien connu. La méchante droite versus la gentille gauche, qui, pourtant, ne fait que ruiner les économies par des politiques laxistes.
a écrit le 05/05/2013 à 16:37 :
la lecture de la presse d'outre Rhin ma cette semaine réconfortée nous allons redresser les comptes en 2 ans faire payer les plus de 3000 euros pour les ponctionnaires et ainsi rétablir l'ordre financier avec le parti de la stabilité (PS)' a part votre contribution de votre travail mes chers amis ALLEMANDS je ne vois rien d'autre!!!!!
a écrit le 05/05/2013 à 16:28 :
tout le monde sait que hollande ne sait jamais rien, n'est au courant de rien, les insultes socialistes envers madame Merkel, il ne les a pas entendues, ce n'est pas de son fait, lui il ne sait rien, il n'entend rien, il ne voit rien mais il ne fait rien. Ah si "il coule la France maintenant" nouveau slogan socilao.
Réponse de le 05/05/2013 à 17:16 :
Tu as raison. On a un mec à la tête de l'état qui entend et vois jamais rien....
Et il a les clefs du pays!
Réponse de le 05/05/2013 à 18:05 :
"ne sait jamais rien" ou "ne sait rien sur tout" ?
Réponse de le 05/05/2013 à 18:55 :
@semantique. RAF les profs me donnent des boutons.
Réponse de le 05/05/2013 à 18:58 :
certains regrettent ils le prédécesseur très fort en com qui doubla pourtant le déficit et nous laissa en récession ! la politique du pays ( son résultat) est antérieure à un an ! ouvrez donc les yeux au lieu de bâtir des slogans qui nous font piétiner -
proposez des solutions pour faire repartir le pays ......
Réponse de le 05/05/2013 à 19:16 :
Parce que Merkel sait , elle ? Cela fait 10 ans qu'elle est au pouvoir , la croissance Allemande est à peine supérieure à la croissance Française (et encore au dernier trimestre 2012 elle était à -0,6% nous à seulement -0,3%) , certes ils ont moins de chômeurs mais 30% de temps partiels (nous que la moitié) et mini jobs. Et elle a cette pauvre croissance a peine supérieure à la France tout en "drivant" l'Europe pour garder un Euro adapté pile-poil a son économie et des exportations "énormes". Bref pas terribles les résultats de "la Merkel" , plutôt que de tacler les socialistes français pour détourner ses électeurs d'un bilan finalement pas si génial, elle ferait mieux de réfléchir aux perspectives qu'elle eut donner au Européens puisque c'est elle qui "drive" l'Europe. Si les Européens finissent par voter pour des partis Anti-Europe et par sortir de l'Europe ce sera la faute à qui ? à votre chère Merkel "qui sait".
Réponse de le 06/05/2013 à 6:39 :
Merkel a au moins le mérite d'avoir une croissance plus forte que la nôtre et un budget excédentaire. Le reste n'est que jalousie.
Réponse de le 06/05/2013 à 6:44 :
@mimosa : sachez que votre idole bat de nouceaux records en terme de déficit public, et ceci, malgré les augmentations d'impôts. Et oui, votre Hollande adoré ne sait pas faire grand chose, si ce n'est diviser les français, entre ceux qui créent des richesses, et ceux qui se la coulent douce en vivant de l'argent de ces derniers, qui, il est vrai, sont d'horribles exploiteurs capitaliste du gentil peuple.
Réponse de le 06/05/2013 à 9:09 :
Merkel a certainement des défauts mais nous avec Flamby on est pas aidé, il n'y a pas photo. L'une se bat et notre mou national pedale sur son pédalo. Donc on ne fera jamais la course en tête avec des Montebourg, duflot et autres bons à rien du PS.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :