Le chômage en Grèce bat record après record, la situation sanitaire s'aggrave

Le taux de chômage en Grèce a continué d'augmenter et battu un nouveau record en touchant 26,8% de la population active au mois de mars, a annoncé jeudi l'institut national des statistiques Elstat. Les réponses à la situation critique que traverse la Grèce sur le plan social se font toujours attendre.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Certains observateurs voient une amélioration de la situation économique en Grèce. Mais le chômage, lui, continue de battre des records, mois après mois. En mars, il a atteint 26,8% de la population active selon l'institut des statistiques grec Elstat. La banque centrale grecque prévoit un pic du taux de chômage à 28% avant un début de reflux à partir de 2015. "C'est le chômage de longue durée qui est le plus préoccupant : il dépasse 60% (du total)", souligne Angelos Tsakanikas, du cercle de réflexion IOBE, rappelant qu'en 2008, plus de 45% des chômeurs étaient sans emploi depuis plus d'un an. Par tranche d'âge, les jeunes restent les plus touchés avec un taux de chômage de 58,3%, malgré une légère baisse.

Les conditions de vie se dégradent

La Grèce, qui traverse sa sixième année consécutive de récession, a vu son taux de chômage tripler depuis 2009. Cette envolée se traduit entre autres par une forte augmentation du nombre de sans-abri. Selon l'organisation non gouvernementale Klimaka, 60% des personnes vivant dans la rue aujourd'hui ont perdu leur logement au cours des deux dernières années et 47% d'entre elles ont des enfants à charge.

Autre conséquence de cette explosion : une dégradation de la situation sanitaire comme le notaient deux chercheurs américains dans une note récente. Le budget du ministère de la Santé a en effet été diminué de 23,7% de 2009 à 2011. Cette réduction des services de santé publique s'est produite au moment où les Grecs, massivement touchés par le chômage, ont été contraints de réduire ou même abandonner le recours aux soins médicaux privés pour se faire soigner dans des institutions publiques dont les moyens étaient également très réduits et plus entièrement gratuits. Beaucoup renoncent désormais à se faire soigner faute de moyens.

Bientôt une réponse européenne contre le chômage ?

Pour tenter de lutter contre la montée du chômage, le gouvernement grec souhaite mobiliser quelque 170 millions d'euros de fonds de développement régional de l'Union européenne mais il attend la décision de la Commission. 

A la Commission européenne, on dit avoir conscience des difficultés rencontrées par les citoyens européens en proie à l'austérité et les messages en faveur d'une politique européenne de l'emploi se multiplient. Le 14 juin prochain, François Hollande, Angela Merkel, Mariano Rajoy et Enrico Letta doivent se réunir en vue de formuler des propositions communes pour relancer l'emploi en Europe avant la réunion du Conseil européen consacrée en partie à ce sujet. Les réponses concrètes, s'il y en a, devraient être formulées les 27 et 28 juin prochains, à l'issue de la réunion des vingt-sept.

LIRE AUSSI Suicides, criminalité, santé... l'austérité engendre un drame social en Grèce

LIRE AUSSI Pour les États-Unis, l'Union européenne traverse une crise humanitaire grave

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 24
à écrit le 07/07/2013 à 8:06
Signaler
en grece aussi ils ont eu 60 ans d'umps ...on voit ce qui nous attend !

à écrit le 07/06/2013 à 12:36
Signaler
par pitié grecs , sortez de l'Euro , déclarez vous en faillite... vous ne pourrez jamais rembourser ni les aides , ni les intérêts.. Faites comme l'Islande...comptez sur vous ...et puis élisez des dirigeants honnêtes (Il en existe chez vous ) Berceau...

le 11/06/2013 à 11:05
Signaler
excellent commentaire.

à écrit le 07/06/2013 à 11:57
Signaler
D'ici que ça se passe en France....les plus arrogants parleront autrement dans ce cas! là, ce sont des parias, des moins que rien, qui parait-il ne payent pas leurs impots, mais si ça arrivait en France (?...), vous entendriez : haro sur ces politic...

à écrit le 07/06/2013 à 11:20
Signaler
Je rappelle que c'est Mario Draghi, à l'époque VP Europe de Goldman Sachs en charge des états, qui a aidé la grèce à maquiller ses comptes pour rentrer dans l'euro. Comme il a bien fait son travail, il a été promu par Goldman Sachs à la tête de la BC...

le 09/06/2013 à 3:22
Signaler
+99999

le 11/06/2013 à 11:06
Signaler
nous ne remercierons jamais assez les médias mensonges qui tentent de nous mener en bateau. heuresement l'UPR nous ouvre les yeux

à écrit le 07/06/2013 à 10:37
Signaler
avant d'entrer dans l'europe et de beneficier des largesses de ses partenaires, ils avaient quoi comme niveau de vie?

le 07/06/2013 à 11:21
Signaler
Comme pour les français, ils vivaient mieux avant l'euro.

le 07/06/2013 à 11:27
Signaler
Un niveau de vie lamentable! mais il y avait beaucoup de dignité et de gentillesse chez les Grecs. Ah! les fonds européens ont gâché les mentalités ... le modèle américain a fait pire.

à écrit le 07/06/2013 à 9:16
Signaler
Une petite question : un chômage de 26,8% de la population active, cela représente combien de personnes concrètement ? L'Europe a exigé beaucoup de la Grèce (on comprend pourquoi), en échange il serait bon de savoir exactement combien de personnes so...

à écrit le 07/06/2013 à 7:32
Signaler
Tout est en train de se mettre en place la Grèce premier sur la liste ,destruction du paye , pour le reconstruire à un modèle bien définie elle finira en station balnéaire de l'Europe . Chaque paye aura une tâche bien défini . C'est un modèle qui a c...

à écrit le 07/06/2013 à 6:38
Signaler
Ne nous inquiétons pas... le sort des grecs sera le nôtre. Transformer la France en Allemagne détruira une grande partie de l'économie française, car celle-ci est principalement destinée à consommation locale et non à l'export. Par exemple, le secteu...

le 09/06/2013 à 11:34
Signaler
idiot comme raisonnement. Notre consommation repose sur la consommation de produit étranger ( allemand notamment) ce qui aggrave notre déficit commercial et notre déficit public puisque nous sommes pas capable de nous réformer depuis plus de 30 ans. ...

à écrit le 07/06/2013 à 3:14
Signaler
Oui c'est une partie de l'Europe de son nom Grèce .

à écrit le 07/06/2013 à 0:24
Signaler
Quel était le taux de chômage quand il n.y avait que des olives et des figues à ramasser... Comme l'Espagne avant qu'ils ne démarrent la bétonnière...

à écrit le 06/06/2013 à 23:02
Signaler
Une situation inacceptable, mais dans «l'Union», elle ne pose pas plus de problème que ça. Alors qu'on sait que la politique économique libérale prônée par la Commission européenne ne marche pas (voir le mea culpa récent du FMI), elle la poursuit néa...

le 07/06/2013 à 11:17
Signaler
Vous êtes sérieux là ? l'UPR, parti REPLICAIN, a été créé en 2007 et son discours et programme n'a pas bougé d'un iota depuis (sortir de l'ue/euro/otan). Reprenez la profession de foi du FN aux présidentielles 2012, ils ne parlent même pas de l'euro...

le 07/07/2013 à 8:08
Signaler
le fn ne parle pas de l'europe en 2012 ? LOOL ! apprends a lire, le fn a 50 ans d'avance sut tout le monde

à écrit le 06/06/2013 à 22:59
Signaler
les français sont outrait par certaine mort pas toutes c'est un peu comme pour les énergies

à écrit le 06/06/2013 à 21:11
Signaler
le travail au noir est un sport national. le chômage est donc relatif. très relatif

à écrit le 06/06/2013 à 20:27
Signaler
Pour avoir les prévisions 2014, relire l'article en remplaçant Grece par France...

à écrit le 06/06/2013 à 19:40
Signaler
La Grece c'est vraiment fini. Presque 30% de chomage!!! Pourquoi cette obstination thérapeutique sur un patient qui appartient a un autre monde? Laissez partir les grecs sur leur propre chemin........

à écrit le 06/06/2013 à 18:30
Signaler
...60%vivent dans la rue, ayant perdu leur logement, 47% de personnes ont des enfants à charge ! Dégradation sanitaire, beaucoup renoncent à se faire soigner, faute de moyens.......La HONTE! laisser un pays, des individus dans un tel délabrement , ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.