- 51,1% : c'est la baisse du déficit commercial de l'Espagne sur un an

 |  | 394 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le déficit commercial espagnol a fondu. Il est passé de plus de 3 milliards d'euros en avril 2012 à 1,6 milliard d'euros en avril 2013, notamment grâce à la hausse des exportations. Le FMI a salué les progrès accomplis tout en pointant du doigt un niveau de chômage "inacceptable", qui nécessite pour se résoudre le retour à la croissance économique.

La fonte est loin d'être négligeable. Entre avril 2012 et avril 2013, le déficit commercial de l'Espagne, enfoncée dans la récession, est passé de 3,355 milliards d'euros en avril 2012 à 1,642 milliard d'euros. Une diminution de plus de 50%, notamment grâce à une nette augmentation des exportations, a annoncé mercredi le ministère de l'Economie. 

Une réorientation des exportations espagnoles

Les exportations vers les 27 pays de l'Union européenne ont augmenté de 13,2% (11,6% pour la seule zone euro). Toutefois, le ministère souligne avant tout la "réorientation marquée des exportations vers les autres marchés, avec une croissance très supérieure, de 28,3%", notamment vers l'Afrique (+30,4%), la Chine (+32,1) ou encore l'Amérique latine (23,9%).

Le FMI entrevoit la fin de la récession mais pointe du doigt un taux de chômage "intolérable"


En cumulé entre janvier et avril, le déficit commercial de l'Espagne a donc diminué de 59,4% par rapport à la même période en 2012. Un bon début certes. Le FMI a d'ailleurs salué les efforts de Madrid. Mais l'institution internationale a cependant mis en garde la péninsule ibérique contre son trop fort taux de chômage - un seuil historique - qu'elle juge "intolérable". "Il faudrait une action urgente pour générer de la croissance et de l'emploi, tant par l'Espagne que par l'Europe". "Affecté par le désendettement du secteur privé, la rigueur budgétaire et les rigidités du marché du travail, le PIB est en recul depuis sept trimestres et le chômage a atteint 27%", relève l'organisme international, qui entrevoit un retour à la croissance courant 2013.

1,5% de croissance au minimum pour créer de l'emploi

"Dans notre scénario de base, nous prévoyons que la croissance redevienne positive au cours de l'année et augmente progressivement jusqu'à atteindre 1% à moyen terme", écrit le FMI, qui prévient toutefois que cela s'accompagnera de "bénéfices faibles en termes d'emplois". En effet, "historiquement, l'Espagne n'a jamais créé d'emplois avec une croissance inférieure à 1,5%", a rappelé, lors d'une conférence de presse, James Daniel, chef de la mission du FMI dans ce pays: "il faut donc une croissance plus forte ou plus riche en emplois". Pour l'heure, le pays s'est déjà délesté de quelque 98.265 chômeurs au mois de mai
 
Pour aller plus loin: plus de 6 millions de chômeurs en Espagne

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/07/2013 à 14:37 :
Ce sont les Espagnols qui nous donnent des leçons économiques !
a écrit le 20/06/2013 à 13:18 :
Cela confirme le dynamisme retrouvé de l'Espagne . D'ailleurs , le FMI , qui n'augurait pas la fin de la récession pour 2013 , change et l'annonce pour la fin de l'année... Les clignotants espagnol passent de rouge à orange, voire au vert . Certes , il y a le chômage , mais quel grand pays européen en est exempt ? L'Italie ? l' Allemagne ? ( avec des mini jobs si mal payés et qui font certes baisser le taux de chômage mais qui font augmenter la pauvreté en Allemagne ! ) la France et ses 5 millions de chômeurs !!!... exportations en hausse pour l Espagne signe que la compétitivité retrouvée et surtout vers les émergent ainsi que vers l'Europe ... Les réformes accomplies par le gouvernement espagnol commencent à porter leurs fruits . L'Espagne surprend par sa capacité à modifier ses modèles économiques , à se réformer vite ... les progrès confirment qu'ils sont sur la voie du redressement A suivre ....
a écrit le 20/06/2013 à 9:17 :
on pourrait dire BRAVO mais je suis circonspect
les salaires sont minimes smig a 630? les charges sociales sur les salaires sont moins
fortes qu´en france.
La plupart des ouvriers perçoive 40% de leur salaire au black!!!!!!!!!!!
Dans ma ville la plupart des travaux du batiment sont fait au noir,( comment expliquer
que les véhicules des artisans soient tous équpés de sièges bébe´???
tous les travaux que j ai fait exécuté j´ai du plus qu´insisté pour obtenir une facture
a écrit le 19/06/2013 à 22:41 :
Demandez à Madrid d'envoyer ses conseillers à Paris...
a écrit le 19/06/2013 à 17:05 :
c'est surtout que la demande intérieure espagnole est déprimée ce qui induit une baisse des importation qui a permis la baisse du déficit commerciale. La situation de l'Espagne reste tendu tant au niveau du chômage avec un taux chez les moins de 25 ans de 53% qu'au niveau de la consommation et de l'investissement qui reculent.
Réponse de le 19/06/2013 à 18:27 :
Cette observation ne tient cependant pas compte du fait que les importations ont augmenté en avril (+7,2% par rapport à avril 2012) et ce n'est pas la première fois que ça arrive cette année. Ce sont donc bien les exportations en hausse qui réduisent le déficit commercial...
Réponse de le 19/06/2013 à 18:29 :
D'autant plus que la production industrielle est en baisse. En fait, ce que les Espagnols ne peuvent même pas se payer eh bien est exporté. Schéma classique de la paupérisation. Si les importations baissent et sont remplacées par la production intérieure ce serait bon signe.
Réponse de le 19/06/2013 à 19:25 :
A bof : vous avez raison. J'avais en tête la baisse des importations en mars de 15%. Mais quelque chose que je trouve bizarre, c'est que dans les principaux pays en population de UE, les importations ont baissé Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni, comment l'Espagne peut arriver à vendre 13% de plus!!! Pas très logique. Curieusement le seul pays Espagne aurait une croissance des importations, avec une vrai recession!!! De plus les ventes dans les magasins au détail ont baissé en avril de 4,7% par rapport à avril 2012 http://es-us.noticias.yahoo.com/las-ventas-minoristas-encadenan-33-meses-baja-en-072345251.html
Réponse de le 19/06/2013 à 22:39 :
A linus : en effet, schéma classique de la paupérisation.... comme l'Allemagne l'a fait (il suffit de voir l'état de la consommation intérieure dans le pays). Sauf que, quand c'est l'Allemagne, tout le monde trouve ça génial, là, parce que c'est l'Espagne, ça serait mauvais ?
A Linus : réorientation assez importante des exportations vers d'autres zones, je pense.
Réponse de le 20/06/2013 à 20:28 :
A bof : La production industrielle continue à baisser en Espagne et ils arrivent à exporter, c'est complètement ouf. Les usines automobiles espagnoles qui exportent 80% de la production, je ne sais pas vers ou elles exportent vu que les pays européens ont vu une baisse d'immatriculations y compris Allemagne. La consommation est très basse en Union Européenne et zone euro comment arriver à faire 11,6 % de plus en exportations par rapport à Avril 2012 ou les économies européennes étaient moins confrontées à la sous-consommation. Attendons le résultat du prochain mois de mai. Comme on dit affaire à suivre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :