Droits de succession : les Suisses ne veulent pas "payer" pour les Français

 |   |  461  mots
La nouvelle convention sur les droits de succession signée entre la Suisse et la France va désavantager les citoyens helvétiques / Reuters
La nouvelle convention sur les droits de succession signée entre la Suisse et la France va désavantager les citoyens helvétiques / Reuters
Une dizaine d'élus helvétiques partent en croisade contre la nouvelle convention sur les droits de succession signée entre la France et la Suisse la semaine dernière. Elle prévoit d'appliquer des droits de succession aux héritiers de résidants français ... et de Suisses domiciliés en dehors de la Confédération.

"Touche pas à ma maison !" Ce pourrait être le slogan des élus suisses partis en croisade contre les gouvernements français et helvétique. Ce mercredi 17 juillet, une dizaine d'hommes et de femmes politiques - de droite et du centre - de la Suisse romande ont organisé une conférence de presse, à Lausanne, pour dénoncer les méfaits de la nouvelle convention sur les droits de succession signée, la semaine dernière, avec la France.

Jusqu'ici, les enfants d'un Français domicilié en Suisse ne payaient quasiment aucun droit de succession sur le patrimoine de leurs parents. Leur montant, fixé par les cantons, était quasi-nul.

Avec ce nouveau texte - réclamé par la France - les héritiers seront désormais soumis à la législation française qui est, dans ce domaine, beaucoup moins intéressante (les droits peuvent grimper jusqu'à 45%)... Le but de l'opération ? Décourager tout bonnement les Français les plus fortunés de s'installer dans la Confédération. 

Les Suisses aussi devront payer

Sauf qu'au final, cette convention va avoir des répercussions sur les citoyens suisses eux-mêmes. En plus du manque à gagner pour l'Etat helvétique qui risque de voir de nombreux Français retraverser la frontière, ou même s'installer en Belgique, les Suisses résidant en France devront désormais payer des droits de succession sur la maison qu'ils hériteront de leurs parents. Une règle "absurde" et "confiscatoire", selon Caroline Gueissaz, une élue libérale du canton de Neuchâtel.

La députée a ainsi calculé qu'un de ses concitoyens résidant en France devrait débourser 156.000 ? d'impôts à l'Etat français lorsqu'il héritera d'une maison de 850.000 francs suisses (686.000 ?). Cette convention est une "catastrophe", a fustigé le député Bertrand Buchs (Parti démocrate chrétien/Grand Conseil) en rappellant que "53.000 Suisses vivent dans les départements de l'Ain et de Haute-Savoie".

Un référendum pour contrer la convention

"Le Conseil fédéral a signé cette convention sans consulter les cantons: c'est bafouer le fédéralisme", a critiqué, de son côté, Catherine Labouchère, une élue libérale du canton de Vaud.

Les frondeurs ont demandé au Parlement suisse de ne pas ratifier cette convention sous menace de lancer eux-mêmes un référendum cantonal sur la question. Il faudrait alors qu'au moins huit cantons le réclament. "Aujourd'hui nous sommes sept, les six cantons romands et le canton de Berne. Nous sommes convaincus que nous trouverons au moins un canton alémanique" supplémentaire, a calculé Philippe Nantermod du PLR, le Parti des libéraux-radicaux.

Ce scrutin, s'il était organisé, risquerait bien de faire capoter l'accord fraîchement signé entre la France et son si peu cher voisin.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/08/2013 à 16:04 :
Mme Caroline Guessaz devrait mieux réviser. Même en admettant la pire des situations, c'est à dire 1 personne possédant une maison entièrement payé (sans dette) de 850000 frs avec 1seul enfant, l'impôt se monterait à 108053,7? (15% de l'héritage).... exactement le m^me impôt qu'aurait payé son voisin héritant d'une maison de la m^me valeur en France. De plus comme ilvit en France et non en Suisse, il peut vendre cette maison sur la côte et ainsi avoir la confortable somme net d'impôt de 578000 euros soit 716000 frs cash... Il y a pire!

Une situation plus réaliste, mais déjà privilégié, M. et Mme X ont une maison de 850000 frs payé, ils ont deux enfants, alors l'impots payé par chacun ne sera que de 11888 ? soit 3,47%, soit à peu près les frais de l'agent immobilier, et ils repartiront chacun avec 400000 frs cash.

Un pays est libre de fixer ses taux d'impôt (nous la Suisse) mais un autre est libre de signer ou pas une convention de double imposition (la France). Il n'y a de diktat de personne ici. Chacun est ici parfaitement libre de faire une pesée d'intérêts qui lui est propre.


a écrit le 27/07/2013 à 4:51 :
Bravo, la démocratie directe suisse : celle du bon sens...
a écrit le 18/07/2013 à 17:44 :
La Suisse est dans une position difficile car même si elle refuse de ratifier la nouvelle convention, les autorités françaises ont toujours la possibilité de dénoncer l'ancienne convention ce qui aura des conséquences très similaires.
Réponse de le 18/07/2013 à 18:37 :
La convention est déjà morte et cela grâce au comportement hautain de Moscovici qui en un seul interview sur une chaîne de télévision suisse a réussi à se mettre à dos tous le pays. C'est que le monsieur n'est pas habitué à devoir composer avec le peuple. La convention va être refusé par le peuple suisse. Ensuite la France pourra toujours dénoncer la convention. Résultat: Cela aura surtout pour conséquence d'inciter plus de monde encore à quitter la France: Les Suisses vont vendre leurs biens immobiliers sur France, les héritiers français encore actifs en France vont partir rejoindre papa en Suisse ou ailleurs.
Réponse de le 18/07/2013 à 19:08 :
Ca fera baisser les prix des baraques en Savoie !!!
a écrit le 18/07/2013 à 17:03 :
Sans polémiquer, je trouve dommage qu'une très grande démocratie comme la notre tente de dicter ses lois à d'autres plus petits.
a écrit le 18/07/2013 à 16:37 :
Le suisse de permanence parlait de l'arrogance francaise. C'est de l'arrogance helvétique dont il devrait se garder. Car Papa Yankee et maman Teutonne ne sont pas du tout contents de la suisse qui a trop fait joujou avec le pognon de leurs enfants prodiges. Va falloir dare dare qu'ils rentrent à la maison avec leurs valises pleines, les bambins, sinon ça va mal se passer ! Et si le petit banquier helvétique ne l'a toujours pas compris, y aura même pas besoin d'envoyer les GI's ...
Réponse de le 18/07/2013 à 17:04 :
Papa Obama, Maman Merkel? Mais vous oubliez le petit dernier: Le petit François! Ce n'est pas la Suisse qui parle de l'arrogance française. Profitez de la période estivale pour sortir de vos frontières, vous pourrez constater que c'est l'avis du monde entier! Demandez l'avis de Maman Merkel quand le petit François est venu expliqué à une grande personne comment il fallait gérer l'UE, lui à la tête d'un pays en faillite... Elle à la tête d'un pays en pleine réussite...
Réponse de le 18/07/2013 à 18:06 :
en pleine réussite le pays de Merkel? holà; mon brave comme vous y aller! un pays où l'on se goinfre aussi sur les ouvriers payés 4 eur de l'h, c'est chouette, il nous refourgue leurs bagnoles (en grande partie à l'UE, évidemment! ), et si on arrêtait de leur acheter leurs véhicules, ils en feraient quoi?.....(ils nous refourguent ) bonne question!
Réponse de le 18/07/2013 à 18:23 :
C'est bien connu : les autres pays vont vachement bien ! Ca sent le rentier franchouille aussi cette réflexion !
Réponse de le 18/07/2013 à 18:26 :
@@petit louis: Ben oui, va falloir s'y habituer, mais un pays est en train de sortir de la crise pendant que l'autre s'enfonce un peu plus.
Alors on pourra toujours critiquer les voitures allemandes, ou leur arrogance, ou bien la soi-disant misère dans laquelle ils vivent, mais les faits sont tétus: plus on se rapproche du socialisme, et plus on vit mal...
Quant à la crise des subprimes, c'est une bonne bulle spéculative sur l'immobilier comme on en a eu des dizaines depuis que les banques centrales manipulent les taux d'intérêt à leur profit...
Réponse de le 18/07/2013 à 18:45 :
Les allemands ne vous forcent pas à acheter chez eux! Achetez des voitures de marque française fabriquées au Maroc, en Turquie, en Slovaquie ou en Roumanie.... Vous aiderez ainsi l'économie français ou plutôt celle de Renault ou PSA! Pour info, l'Allemagne porte actuellement l'UE a bout de bras, sans son argent Baroso et ses petits copains de Bruxelles ne toucheraient pas leur salaire à la fin du mois. Mais serait-ce vraiment une mauvaise idée de ne plus les payer?
Réponse de le 18/07/2013 à 19:02 :
Quand les clients du "pays qui va bien" s'enfoncent dans la crise, qu'est ce qui se passe hmmm ? Le pays fait des remises sur ses panzers à roulettes, hmmm ?
Réponse de le 18/07/2013 à 22:50 :
hahahaha on va vous croire que l'allemagne sauve l'europe, c'est le contraire, l'allemagne a besoin des con sommateurs européens pour acheter ses bmw mercedes.
Réponse de le 18/07/2013 à 23:28 :
Mais vous croyez ce que vous voulez, le monde s'en balance de la France. Vous pouvez continuer à pleurer et à considérer que le monde entier est responsable de la chute du pays. Le monde continue de tourner avec ou sans la France.
Réponse de le 19/07/2013 à 15:46 :
tant mieux, fichez nous la paix;
a écrit le 18/07/2013 à 14:19 :
si personne ne peut travailler en France , c' est que contrairement à d' autres pays il faut être déjà riche pour travailler du fait des taxations imposées à l' avance avant résultat et surtout il faut déjà avoir pu commencer quelque part mais on ne sait pas comment on peut réellement commencer du fait que toutes les annonces demandent des salaries déjà expérimentés alors que dans le pays anglo-saxons on vous prend de suite à l' essai sans conditions étant entendu qu' on vous vire également rapidement si on ne convient pas mais au moins on a pu tenter sa chance pour une entrée dans le monde du travail

il s' agit donc en France d' une véritable comédie de la part d' un pays qui ne veut pas former ses jeunes, pour se débarrasser de ceux ci et conserver le gâteau
Réponse de le 18/07/2013 à 14:37 :
On remercie encore la grande génération issue des barricades et ses trentes ans de règne...
Réponse de le 18/07/2013 à 14:41 :
Et pendant ce temps les autres pays (Royaume-Unis, Allemagne, Suisse, Etats-Unis, etc.) profitent des investissements de la France pour éduquer ses jeunes en accueillant à bras ouvert les jeunes diplômés français dans leur marché du travail. Ce n'est pas les autres pays qui spolient la France, c'est la France qui est gouvernée par des arrivistes incapables qui est la seule responsable de cette situation
a écrit le 18/07/2013 à 13:37 :
La profondeur de la crétinerie des commentaires est insondable. Le franchouillard moyen veut le beurre (la bonne planque bien payée ou la rente peinarde) l'argent du beurre (la bonne retraite indexée et le plus tôt possible) le sourire de la crémière (le moins d'impôts possible) ainsi que si possible le f..n de la même crémière (des services gratuits en bas de chez lui, pas de nuisances près de chez lui, pas d'immigrés pour faire le boulot qu'il a toujours refusé de faire etc.). La beaufitude dans toute sa splendeur et avec le droit de vote en plus !
Réponse de le 18/07/2013 à 13:52 :
Je vous rappelle que le ton de votre commentaire est tout aussi beauf que ne l'est votre critique à son égard.
Réponse de le 18/07/2013 à 13:56 :
La suisse, le pays des surhommes et des humains parfaits et géniaux...
Réponse de le 18/07/2013 à 14:01 :
Bof, cui ki dit ki y est, c'est niveau maternelle !
Réponse de le 18/07/2013 à 14:03 :
En résumé : le "Toutpourmagueulisme" est ce qui tient lieu de pensée économique aux commentateurs
Réponse de le 18/07/2013 à 14:12 :
A part les imbéciles, tout le monde a compris que ça ne pouvait pas tenir...Bon ça fait du monde apparemment !
Réponse de le 18/07/2013 à 14:43 :
A quel bonheur de lire la personne qui utilise les pseudonymes "suisse", "Swiss". A la vue de ses commentaires, certainement un frontalier français qui croyait que la Suisse allez le payer pour rien faire comme il le fait en France...
Réponse de le 18/07/2013 à 16:28 :
Attention les mots suisse et swiss sont des marques déposées et interdiction pour toute autre nationalité d'utiliser ces 2 mots, sous peine de torture dans un goulag suisse.
Réponse de le 18/07/2013 à 17:44 :
Effectivement les mots "suisse" et "swiss" sont déposés depuis que n'importe qui utilise cette marque pour faire croire aux gogos qu'il s'agit d'un produit de qualité. C'est ainsi qu'aux USA, plein de petits malins ont commercialisés tout et n'importe quoi en indiquant "Swiss Army". On excuse votre ignorance puisque mentionner "French Army" sur un produit pour booster les ventes n'est venu à l'idée de personne. La Suisse exige d'ailleurs à ses entreprises des conditions drastiques pour permettre la mention "swiss made": il est ainsi impossible pour une société suisse de produire en Chine ou en Pologne et de faire croire que le produit est suisse. Encore une idée que la France aurait tous avantage à prendre pour son compte! Nous aurons ainsi une pensée pour cette sauce tomate "Provencale" mis en bouteille en France avec de la purée de tomate venue de Chine (si, si, c'est véridique!)
Réponse de le 18/07/2013 à 22:52 :
qualité suisse ? Vous confondez avec made in germany , bien meilleur.
Réponse de le 18/07/2013 à 23:43 :
Tiens le blaireau polémiste qui se fait appelé un coup "swiss", un coup "suisse", un coup "allemagne", un coup "deutsch" est de retour. Va dormir gamin et laisse discuter les grandes personnes...
Réponse de le 19/07/2013 à 15:47 :
non papa, je veux pas dormir, laisse moi parler aussi dans ta dictature.
a écrit le 18/07/2013 à 13:33 :
Les français ne veulent pas payer plus d'impôts parce que la Suisse facilite l'évasion fiscale.
1 partout.
Réponse de le 18/07/2013 à 15:41 :
Ce n'est pas la Suisse qui facilite l'évasion fiscale, c'est la France qui pousse ses propres citoyens à fuir! C'est bien là tout le drame de cette histoire...
Réponse de le 18/07/2013 à 16:13 :
Ton pseudo colle parfaitement à ton commentaire !
Réponse de le 18/07/2013 à 16:39 :
Votre remarque serait pertinente si les Français ne s?expatriaient qu'en SUISSE, mais c'est oublier le Luxembourg, la Belgique , l'Angleterre etc...
Réponse de le 18/07/2013 à 16:40 :
@ Changes pas: Cela prouve au moins que je connais ma vraie valeur. Peut-on en dire autant de l'arrogante France qui, alors qu'elle est en faillite, veut expliquer au monde entier comment il faut faire?
Réponse de le 18/07/2013 à 17:55 :
Ah parce que les USA et le Japon vont bien ? Avec un niveau de dettes insoutenables et la planche à billets qui marchent à fond, une déflation de 20 ans au Japon et un morceau du territoire inhabitable à cause de la cupidité des nucléocrates ? 45 millions d'américains qui sont aux food stamps ? Ca va aussi vachement bien en UK, au Portugal, en Grèce, en Irlande, etc. Le propos soit disant anti français ressemble étrangement à celui des petits rentiers, aigris qu'on leur explique qu'ils se sont enrichis sans causes sur une bulle gigantesque de spéculations de tous ordres !
Réponse de le 18/07/2013 à 18:49 :
@@Lagaffe: Personne n'a dit que les USA et la Japon allaient mieux que la France! Seulement eux, ils ne viennent pas faire la leçon aux pays qui ont une économie plus saine que la leur
Réponse de le 18/07/2013 à 19:15 :
Ah bon ? Obama ne vient pas faire régulièrement la leçon à l'Europe en demandant de relancer ? Les Chinois ne viennent pas faire la leçon aux américains sur leurs dettes ? Les anglais ne donnent pas de leçons de gouvernance alors qu'ils sont plombés par la finance casino ? Tout le monde donne des leçons... Curieux, vraiment curieux cette remarque ! Qui a une économie saine sinon, qu'on rigole un peu ?
Réponse de le 18/07/2013 à 19:20 :
"Economie plus saine" : Ah ah ah , hi hi hi, oh oh oh, j'en ai mal au ventre de rigoler ! LOL !!
a écrit le 18/07/2013 à 12:27 :
Ce qui est bien en Suisse et que personne n'a relevé, c'est la possibilité de déclencher un referendum, même si le gouvernement ne soit pas d'accord, juste faire parler le peuple, je trouve ça formidable, on devrait avoir ça en France, à la limite, au moins pour diminuer le record mondial d'élus par habitant, ou pour le non cumul des mandats, ou pour plein plein de problèmes impossible à résoudre avec le corporatisme ambiant, le clientélisme électoral, les privilèges des députés, sénateurs, et j'en passe des bataillant. La suisse me semble le plus démocratique des pays, le peuple peut décider au nez et à la barbe de tous les politiques, elle est pas belle la suisse ?
Réponse de le 18/07/2013 à 13:00 :
Les référendums des peuples ne sont pas compatibles avec la dictature de l'Europe, vous n'avez pas remarqué cela lors du referendum pour l'Europe en France ?
Réponse de le 18/07/2013 à 13:49 :
CS il ne faut pas tout confondre dictature et référendum : le plus grand dictateur Européen (A Hitler) a organisé des référendums (dont il choisissait les sujets...)
Il est fait mention que 8 cantons sur 28 peuvent demander un référendum (soit 28% des cantons) (en France 1/5ème des membres du parlement peuvent demander un référendum (soit 20%))....


Réponse de le 18/07/2013 à 14:24 :
Bien qu'inclus dans notre constitution, les decrets d'application du referendum populaire n'ont jamais été publiés , ni par Sarko, ni par Hollande . Manifestement ces messieurs ne sont pas des fans de notre constitution et semblent avoir d'autres priorités ( y compris constitutionnelles )...
Réponse de le 18/07/2013 à 14:47 :
Si on veut le bien du peuple, on ne peut pas lui demander son avis... Ce ne sont que des enfants, ils ne comprennent pas les choses de la vie. Il faut laisser cette responsabilité à des enarques, des gars qui savent où se trouve le bien de la république, des gars qui ont une éthique, des gars qui savent se sacrifier pour le bien de la nation, des gars qui poussant le sens du sacrifice à l'extrême choississent leurs copains d'étude pour prendre la tête des grandes régies plus ou moins inféodées à l'Etat: Total, Indo-Suez, Renault, Airbus, etc.... C'est à lire au second degré bien sûr!
Réponse de le 18/07/2013 à 15:00 :
stf67, l'Europe de Bruxelles est bien une dictature masquée dans un gant de velours une main d'acier, les nouveaux dictateurs ou tous un beau visage maintenant.
Réponse de le 18/07/2013 à 15:11 :
" Comme nous devons nous occuper de chacun, nous devons contrôler ce que chacun fait" Jonathan Gullible
Réponse de le 18/07/2013 à 16:14 :
On en sait un peu plus sur le "métier" de Jojo dans la fonction publique : contrôleur des travaux non faits...
Réponse de le 18/07/2013 à 16:34 :
@stf67: Un référendum, en Suisse, peut être lancé par 8 cantons, mais aussi aux niveaux communal, cantonal ou fédéral, par un certain nombre de citoyens. Pour le détail: https://www.ch.ch/fr/referendums/ La pratique du référendum permet de ne laisser aucune question en suspend. Il ne peut y avoir de sujet tabou, de blocages administratifs ou politiques, d'exclusive sur aucune question. Le référendum permet à la société d'avancer plus vite et plus sereinement. Il n'y a pas de sujets éternellement débattus mais jamais tranchés. La France gagnerait beaucoup à l'adopter. Ceci dit, il y faut deux conditions: l'indépendance politique réelle, et des citoyens politiquement formés.
Réponse de le 18/07/2013 à 17:56 :
@arcesilas : et une troisième condition en France: une bonne soixantaine de millions d'euros en hypothèse basse dont 40 pour l'impression des bulletin, et le reste pour la préparation et la logistique. Le dernier référendum tenu en France en 2005 (pour le TCE) avait couté 130 milions d'euros mais avait donné lieu à l'impression de beaucoup de papier, donc on peut espérer organiser un referendum pour moins cher, mais 60 millions on ne va pas s'amuser comme en suisse à en organiser trois fois par semaine... On a une tradition en France, c'est de ne pas élire des potiches qui vont nous demander tout le temps ce qu'ils doivent faire. On les élit, ils font, on râle (autre tradition française) et puis on revote. En plus chez nous un réferendum se transforme rapidement en plébiscite du genre "stop ou encore", donc deux fois sur trois on ne répond pas à la question posée (suffit de voir la quantité de hors sujets postés sur le forum). Bref, ce qui est peut être bon chez vous ne l'est pas forcément chez nous.
Réponse de le 18/07/2013 à 18:53 :
En Suisse, le peuple vote 4 fois par année (une votation peut comporter plusieurs objets). En automne 2012, il y a eu une votation comportant 7 objets de votation différentes. Cela se passe très bien et cela coûte moins cher au pays que le cirque que font les UMP et autres PS tout au long de l'année avec le pognon de nos impôts
a écrit le 18/07/2013 à 12:21 :
Il faut dire que le nouveau texte ne respecte pas les directives de l'OCDE, un immeuble est toujours taxé par l'état de situation de l'immeuble et pas par l'état de résidence de l'héritier, premier problème, il n'y a pas de raison que la France s'arroge une compétence en marchant sur le jardin des cantons suisses, car il n'y pas d'impôt sur les successions prélevés par la Confédération, on se demande bien comment le responsable politique suisse a satisfait les desiderata du ministre français, il y a quelque chose qui ne je joue pas. Ensuite, à force d'augmenter toujours les impôts cela devient malsain, pour une société.
Réponse de le 18/07/2013 à 12:46 :
Ou alors ce n'est plus un état souverain.
Réponse de le 18/07/2013 à 12:53 :
Le ministre français à dit à la responsable suisse qu'après le Mali ce serait le tour de la Suisse d'être libéré des terroristes
Réponse de le 18/07/2013 à 13:26 :
A le mirage malien: "une chasse de va-nu-pieds dans un désert" transformé par les média en une réussite militaire à la Napoléonienne. Déjà que l'armée française avec l'aide des US n'a pas réussi à se faire respecter en Afghanistan, on est pas prêt de faire les malins face à la Suisse qui contrairement aux idées reçues françaises n'a rien d'un Monaco à qui on peut faire les gros yeux avec 3 cars de CRS à la De Gaule. La Suisse, c'est une armée moderne de 200'000 hommes actifs entrainés et équipés et une réserve de 2 millions d'hommes avec arme de guerre à la maison qui sont entrainés au tir: Avec leur fusil d'assaut, ils font mouche à 300m alors que nous arrivons péniblement à toucher qqch à 200m. Côté français? Toujours les mêmes 10'000 à 20'000 hommes envoyés sur tous les fronts du monde avec en pointe la légion étrangère...
Réponse de le 18/07/2013 à 14:40 :
Vous êtes un expert ! Mais sachez que 1/ les 10 à 20 000 hommes en question ne sont pas toujours les mêmes et que la Légion ne compte que pour moins de 10% des effectifs de l'AT, 2/ que la difficulté de l'affaire Malienne résidait autant dans le théâtre difficile et inhospitalier et dans les élongations logistiques que dans les combats d'infanterie légère avec les djihadistes, 3/ Qu'en Afghanistan l'armée française a parfaitement rempli ses misions dans un cadre effectivement un peu trop US et rigide 4/ Que l'armée suisse est une armée de défense territoriale "sur place" alors que l'armée française d'aujourd'hui est une armée de projection et que comparer les 2 n'a guère de sens. Quant à imaginer une guerre franco suisse...
Réponse de le 18/07/2013 à 16:42 :
@sceptik: En gros avec la France, c'est comme au foot! Quand les bleus gagnent, c'est grâce à la qualité des joueurs français. Quand les bleues perdent, c'est la faute à l'arbitre et à la qualité de la pelouse...
Réponse de le 18/07/2013 à 17:00 :
il semblerait que la France veuille déclarer la guerre aux Suisse... un ministre Helvet n'aurait pas voulu partager son Toblerone
a écrit le 18/07/2013 à 12:21 :
Le probleme est que la France veut le beurre, l'argent du beurre et la cremiere. Lors des successions internationnales, les biens immobiliers sont taxés selon la loi du dernier domicile du defunt. Un anglais heritant d'un immeuble en France sera taxé en France. Pourquoi en serait-il autrement avec la Suisse ?
a écrit le 18/07/2013 à 11:54 :
Originaire de Franche-Comté, je trouve que si cette ratification se fait, cela épurera un peu le marché de l'immobilier frontalier côté français. En effet, entre les résidents français qui travaillent en Suisse et les suisses qui achètent de la résidence en France, les prix de certains biens sont à des niveaux tout à fait anormaux du fait des possibilités financières supérieures de ces populations. Surtout si on y ajoute les fiscalités "arrangeantes".
Réponse de le 18/07/2013 à 12:09 :
Il n'y a plus qu'à épurer le marché du travail suisse des frontaliers français est tout sera résolu: 1) Du travail pour les Suisses avec un salaire qui n'est plus poussé par le bas 2) Des prix de l'immobilier sur France qui reviendra au prix des autres régions de France, des régions économiquement mortes
Réponse de le 18/07/2013 à 12:36 :
La Suisse devrait fermer ses frontières aux travailleurs français, sauf s'ils prennent la nationalité Suisse..
a écrit le 18/07/2013 à 11:19 :
C'est très marrant de voir à quel point les financiers et banquiers suisses s'énervent ! Eh oui, les temps ont changé : maintenant il faut se plier à un certain consensus international qui exige que les contribuables des grands pays développés doivent payer leurs impôts et ne peuvent plus tellement être protégés en Suisse. Va falloir que la suisse oublie le magot des fraudeurs fiscaux et compense par autre chose : moins de confort, plus de travail, plus d'industrie ...des efforts quoi !
Réponse de le 18/07/2013 à 11:47 :
La Suisse est le pays le plus industrialisé au monde proportionnellement à son nombre d'habitants, le pays le plus innovant et le plus compétitif. Combien de fois faudra-t-il répéter à nos amis Français que la finance suisse ne représente que 9% de son PIB, tandis que le secteur industriel s'élève à peu près à 23% du PIB..

Quant à la suggestion de "plus de travail", c'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité...Les 35 heures n'existent pas en Suisse. La durée moyenne du travail, c'est 42 heures par semaine. La retraite est à 65 ans....Avant de sortir les habituels clichés sur la Suisse qui datent bientôt de la préhistoire, je vous suggère de vous renseigner sur ce pays, ailleurs que sur TF1 ou "Voici Magazine"

Bien à vous
Réponse de le 18/07/2013 à 12:12 :
du calme le Suisse, vous allez faire un ulcère!!
Réponse de le 18/07/2013 à 12:12 :
Un français qui exige de la Suisse "moins de confort, plus de travail, plus d'industrie ...des efforts quoi !" ? LOL La France arrogante qui ne travaille que 35 h/semaine avec un départ à la retraite à 60 ans (quand ce n'est pas certains fonctionnaires qui ont la retraite à 52 ans) qui dit à la Suisse (42-45h/sem, retraite à 65 ans) de travailler plus? On croit rêver.... Y a pas à direl la France a la classe politique la plus bête du monde, mais elle a une classe politique à l'image de sa population...
a écrit le 18/07/2013 à 10:38 :
Une fois encore nos amis Suisses vont empêcher l'état Français de faire une bêtise, du moins espérons-le.
Réponse de le 18/07/2013 à 11:18 :
Ne vous en faites pas, on ne le laissera pas faire! A la fin la France fera comme d'habitude, dénoncer la convention actuelle quand nous aurons finalement refusé cette grosse arnaque.
La votation arrivera et le NON sortira!
a écrit le 18/07/2013 à 10:26 :
Ici, c'est le bal des pleureuses tous les jours : les enrichis sans cause de l'immobilier commentent l'actualité en pleurant sur leurs pauvres sorts. Comme ils sont très malheureux, je leur propose de se mettre à bosser (ou remettre pour les plus fainéants partis en retraite trop tôt) : ils verront ce que c'est que de se faire tondre à coups de charges et d'impôts sur son travail quand on est chef d'entreprise ou salarié du privé ! Tout ça pour financer les pensions Ponzi, les Scellier, PTZ et autres niches fiscales sur les plus values dont il rêve toutes les nuits !
Réponse de le 18/07/2013 à 11:13 :
Il ne connait même pas le sens des mots qu'il utilise!
Réponse de le 18/07/2013 à 11:39 :
Il a très bien compris et vous aussi : ça fait trente ans que votre génération de boomers sait que la retraite par répartition est une escroquerie ...
Réponse de le 18/07/2013 à 12:10 :
14 points de PIB (record du monde) qu'ils nous pompent et avec les départs massifs en retraite, les ponzi papys vont nous coûter 16 points d'ici 2020
a écrit le 18/07/2013 à 10:02 :
Les suisses sont de vrais démocrates, ils se sortirons de ce piège facilement.
a écrit le 18/07/2013 à 9:47 :
moi je trouve plutôt bien que les "expatriés fiscaux" qui ont fait fortunes grâce à la France, études payées + dépenses de santés, assument leur responsabilités et renvoient l'ascenseur. Après tout les enfants n'ont pas travaillé pour mériter cet héritage. Pas d'état d'âme avec les traitres et les égoïstes. même pas désolé . j'espère que le gvnt français ne lâchera pas....
Réponse de le 18/07/2013 à 10:05 :
Ce n'est pas au gouvernement français de décider mais aux citoyens suisses
Réponse de le 18/07/2013 à 10:16 :
les expatriés fiscaux font fortunes grace à quoi ? à eux ou à la France ? La possibilité de l'exil est le seul droit qu'il leur reste pour fuire une situation qui ne leur convient pas . Ou bien sous entendez vous qu'ils sont les cerfs de la France et notamment de tout ceux qui ont décidé que ceux qui réussissent doivent leur payer des royalties ?
Réponse de le 18/07/2013 à 10:57 :
Vous en faites un beau de "cerf", d'ailleurs vous bramez trop tôt : c'est pas la saison ...
Réponse de le 18/07/2013 à 11:21 :
@issanissa, expliquez moi pourquoi un exilé attend la fin de ses études pour se rendre compte que la situation ne lui plait pas, outre le fait de "fuir" (une belle preuve de solidarité).
La vérité c'est qu'on tente tous de maximiser nos avantages, arrêtons la l'hypocrisie, et ceux qui pensent être des "self made men" bien à l'américaine oublient très largement qu'il ont eu la chance de faire des études (qu'elles soient professionnalisantes ou générales). Si on taxe en France c'est en partie pour conserver ce droit, qui pour moi est magnifique, qu'est celui d'accéder aux études gratuitement, et qui a pour but d'augmenter l'égalité des chances.
Réponse de le 18/07/2013 à 12:08 :
@ Bon Sens : en quoi la solidarité intervient-elle là dedans ? Les études et la sécu ne sont pas payées par l'état, mais par les impots des parents de la personne, il n'y a aucune espèce de solidarité là dedans, juste des transferts sociaux inefficaces car la fonction publique en prend une large part pour rien ...
Réponse de le 18/07/2013 à 13:09 :
Et vous qui observez la fonction publique de l'intérieur, vous êtes bien placé pour savoir ce que c'est que d'être payé à bavasser sur internet...
a écrit le 18/07/2013 à 9:32 :
Ce n'est qu'un juste retour... Nous payons bien pour les exilés fiscaux le manque à gagner à l'Etat français. C'est que les Suisses (une minorité de minorité, du moins), ils ne sont pas partageux ! Et cela va concerner les plus fortunés, alors il n'y a aucun état d'âme à avoir.
Réponse de le 18/07/2013 à 11:23 :
Et parce-que les Suisses ne payent pas non plus pour ces gros privilégiés? n'importe-quoi!
Un salarié normal paye plus d'impôt en pourcentage qu'une personne au forfait.
Les forfaits sont progressivement abandonnés ou d'autres cantons les soumettent à une hausse énorme!
En quoi les Suisses devraient partager? La France partage quoi? Elle n'a qu'à retenir ses riches au lieu de les faire fuir!
a écrit le 18/07/2013 à 9:15 :
Les droits de succession, idée fumeuse issue du manifeste du parti communiste de 1849 dont le seul but est de spolier les possédants, sont une atteinte fondammentale aux droits de l'homme, et sont donc anti-constitutionnels. A moins que nous ne soyons plus la patrie des droits de l'homme ???????
Réponse de le 18/07/2013 à 9:42 :
De quelles droits de l'homme parlez vous? Il serait temps de remettre a jour votre logiciel. Par ailleurs des droits de successions existaient en France bien avant le XIXeme. Pour ce qui est des Suisses je ne vois pas ou est le pb pourquoi devrait il y a voir une difference entre les heritiers residents en Suisse et les autres?
Réponse de le 18/07/2013 à 10:28 :
C'est notre série estivale à nous : les bons conseils de Jojo, notre fonctionnaire émérite de permanence sur LT sous ses divers pseudos, pour nous éduquer sur les vertus du libéralisme qu'il ne connaît qu'au travers de ses vieux grimoires...
Réponse de le 18/07/2013 à 11:54 :
Moi je l'aime bien Johnny, il a le mérite d'énerver les envieux qui sont aussi de permanence sur la Tribune.
Réponse de le 18/07/2013 à 12:16 :
@ DRRW : vous savez, ceux de 1789, cad le préambule de la constitution française, cad les droits fondamentaux des êtres humains, vous êtes bien un être humain non ? Pour votre information, c'est à la révolution française que l'on acréé des droits de succession, qui s'élevaient alors à ........1 %. C'est en 1901 qu'ils sont devenus progressifs, avec la mentalité marxiste qui a commencé à imprégner les hommes politiques ... Quand au problème évoqué, la règle est la territorialité. Cad que vous payez là où vous êtes résident. La France veut que vous payez si vous êtes résidents français en France, et si vous êtes français ailleurs, ce qui induit une double imposition avec la territorialité appliquée partout. Accessoirement, après les 200 000 jeunes ayant quitté la France depuis 2008, nous allons avoir un abandon massif de la nationalité française de la part des français à l'étranger (il y en a entre 3 et 4 millions).
Réponse de le 18/07/2013 à 13:10 :
Jojo on t'a reconnu ...
Réponse de le 18/07/2013 à 13:16 :
Envieux d'un fonctionnaire qui s'ennuie ou d'un rentier oisif ? Pourquoi ?
a écrit le 18/07/2013 à 9:07 :
Une seule solution : Harmoniser la fiscalité au niveau de l'Europe !
Réponse de le 18/07/2013 à 12:15 :
La Suisse ne fait pas partie de l'Europe! Et c'est bien pour cela que tous va bien pour elle...
a écrit le 18/07/2013 à 8:56 :
La réaction des Suisses illustre la confiscation fiscale de l'état Français. Appliquez les règles fiscales de notre pays à un pays tiers fait passer ces ressortissants dans un autre monde. Dans le passé j'ai travaillé en UK, les Anglais avaient la même réaction par rapport au droit social. La France est vraiment un pays à part, pas étonnant que nos jeunes bien formé et ouvert au monde quitte ce pays.
Réponse de le 18/07/2013 à 10:58 :
Etant un jeune en question effectivement je souhaite travailler à l'étranger, cependant c'est par envie de découverte de cultures, de langues et de qualité de vie. Maintenant il ne faut pas se leurrer, les jeunes français ( allemands, suisses etc.) bien formés qui gagnent leurs 5000? mensuels ne trouveront pas leur bonheur au même endroit qu'un ouvrier roumain, si leur bonheur passe par leur porte monnaie. La qualité de vie c'est avant tout d'avoir le plus de droits "gratuits", et pas d'acquérir des droits par son salaire, en cela la France passe pour un pays d'assistanat la ou je voit ça comme de l'humanisme ( qui paye les dérives de sa gentillesse et d'un très mauvais contrôle des dépenses).
Réponse de le 18/07/2013 à 14:19 :
Si vous voulez rester en France pour des raisons humanistes, c'est votre plus grand droit. A votre age, je devais penser un peu la même chose.
J'espère pour vous que vous ne serez pas aigri dans le futur. Sachez que comme futur retraité il est de mon intérêt d'avoir des jeunes entreprenants, dynamiques qui restent en France. Et que d'autre part ayant travaillé à l'étranger le désir profond de rentrer en France a toujours été permanent. Cependant l'assouvissement de cette envie coute très cher.
a écrit le 18/07/2013 à 8:32 :
Sont rigolos les suisses, ils voudraient que leur nationalité détermine le droit qui leur est appliqué quand ils vivent à l'étranger. Suivant ce principe les anglais auraient donc toute licence de circuler à gauche, les français de refuser de payer la taxe de circulation et les émirati, de payer quoi que ce soit.... Chaque pays est souverain sur son territoire et c'est son droit de décider les lois applicables, et si ça ne fait pas plaisir aux émigrés, la frontière leur est ouverte.
Réponse de le 18/07/2013 à 9:46 :
Renseignez vous sur ce qu'est le statut de résident non domicilié au Royaume-Uni... Il n'y a que les français qui se font avoir dans 100% des cas. Tout les autres pays proposent des avantages pour les étrangers (même en Espagne, on peut s'installer "au forfait")
Réponse de le 18/07/2013 à 10:10 :
faux minaccia ...savez vous par ex qu'aux us, un americain vivant en france, paiera un impot egalement aux etats unis sur sont patrimoine en france, arretez de chouiner sans arret les francais . ! ! !!
Réponse de le 18/07/2013 à 10:30 :
Le rentier oisif, par définition, ça chouine, ça pleure, ça hurle...
Réponse de le 18/07/2013 à 11:58 :
et le jeune envieux, ça envie par définition
Réponse de le 18/07/2013 à 12:18 :
@ minaccia : Si les suisses veulent renoncer à une partie des impôts qu'ils auraient pu percevoir chez les étrangers installés sur leur sol, c'est leur droit et leur problème. Mais ils n'ont aucune légitimité pour empêcher que l'état français applique aux étrangers installés sur le sol français, les mêmes taxes qu'aux nationaux. La seule exception relavant éventuellement d'accords fiscaux bilatéraux, mais un accord ça doit être accepté par les deux parties. Et à défaut c'est le droit local qui prîme et en général c'est même le principe de double imposition qui prévaut.
Réponse de le 18/07/2013 à 12:18 :
@ minaccia : Si les suisses veulent renoncer à une partie des impôts qu'ils auraient pu percevoir chez les étrangers installés sur leur sol, c'est leur droit et leur problème. Mais ils n'ont aucune légitimité pour empêcher que l'état français applique aux étrangers installés sur le sol français, les mêmes taxes qu'aux nationaux. La seule exception relavant éventuellement d'accords fiscaux bilatéraux, mais un accord ça doit être accepté par les deux parties. Et à défaut c'est le droit local qui prîme et en général c'est même le principe de double imposition qui prévaut.
Réponse de le 18/07/2013 à 12:31 :
C'est justement parce que la Suisse est un pays souverain que les exigences de Bersy vont être jetée à la poubelle. Le gouvernement suisse qui est composé d'incapables va tout simplement être remis à l'ordre par une votation du parlement suisse ou par le peuple lui-même. Moscovici croit pouvoir imposer ses désirs à la Suisse, il va vite se rendre compte que la Suisse ne fonctionne pas comme cette France devenue en moins de 10 ans la risée du monde
Réponse de le 18/07/2013 à 13:11 :
Pourquoi voulez-vous qu'un jeune ait envie de ressembler à Harpagon et de finir aigri ?
Réponse de le 18/07/2013 à 13:22 :
Le jeune va bientôt faire savoir qu'il en a marre d'entretenir le rentier. Petit rentier, quand la jeunesse de talent aura quitté le pays, il restera les chômeurs et les cas sociaux pour occuper ton "investissement" immobilier
Réponse de le 18/07/2013 à 13:31 :
@ @ JM57 : et bien moi je vous dis que votation suisse ou pas, les ressortissants suisses installés résidents sur le territoire français seront soumis aux lois françaises.... :-) et que si les suisses veulent continuer à choyer des millionnaires français, et bien il faudra que les suisses installés en France paient ce qu'ils n'ont pas payé ici.
Réponse de le 18/07/2013 à 13:59 :
@JM57: Ce que vous reprochez à la Suisse est justement ce que la France veut imposer à la Suisse! La France veut faire payer les français installés en Suisse, veut faire payer les Suisses ayant quitté la France depuis moins de 8 ans, veut faire payer les Suisses installés en France sur les héritages qu'ils obtiendraient de leur propre famille suisse installée en Suisse! Mais vous croyez quoi? Ce n'est pas parce que la Suisse a un gouvernement aussi incapable que celui de la France (mais au moins eux n'ont que 7 conseillers fédéraux à payer et pas une trentaine de ministres) que le peuple suisse va accepter cette ignominie et ce vol organisé depuis Bercy!
Réponse de le 18/07/2013 à 14:15 :
@ volo : moi je ne crois rien, je constate que les suisses en se livrant au dumping fiscal encouragent l'exil fiscal et nuisent aux intérêts bien compris de la France et que cela ne saurait durer. Je comprends que les suisses soient un peu nerveux depuis les USA ont dynamité la clef de voute de leur richesse, à savoir le secret bancaire mais les temps ont changé... faut s'y faire.
Réponse de le 18/07/2013 à 14:50 :
La France étant le 169 pays sur 174 par son niveau d'imposition, cela veut dire que 168 pays se livrent à du dumping fiscal ? Et si c'était la France qui était tout bonnement un enfer fiscal ???? Sinon, la banque n'occupe que 9 % du pib en suisse, c'est le pays le plus compétitif et innovant du monde, l'industrie occupe 23 % du pib (l'un des premiers au monde) la pharmacie c'est autour de 20 %, alors la clé de voute de leur richesse, si c'était plutôt la bonne gestion et le travail des suisses non découragé par des impots confiscatoires ? mais je me pose des questions, suis-je encore français ???
Réponse de le 18/07/2013 à 14:57 :
"...USA ont dynamité la clef de voute de leur richesse" Ah bon! Vous prenez vos rêves pour des réalités mon pauvre JM57 ou vous vous laissez leurrer par des média à la solde du pouvoir. Prenez la peine de vous renseigner (faites une recherche sur le web, c'est fait pour cela): Depuis que les USA et l'UE cherchent des poux à la Suisse, l'afflux d'argent provenant de l'étranger vers les coffres suisses est en forte augmentation . Ce n'est pas quelques politicards en mal de publicité dans leur pays qui vont changer la donne: Plus personne n'a confiance à des pays au bord de la faillite qui ne rêvent que de voler l'argent du contribuable et que font-ils: Ils mettent leur argent en sécurité en Suisse, un pays stable et bien gérer. Certains le déclarent au fisc de leur pays, d'autres pas, mais tous se dépêchent de mettre leur argent en lieu sûr
Réponse de le 18/07/2013 à 15:41 :
Oui bien entendu : un gars qui passe ses journées au bureau à buller sur internet, peut être qualifié de "français occupant un poste dans la fonction publique". Ça va ? Rassuré ?
Réponse de le 18/07/2013 à 15:59 :
@ JG et XX : le secteur bancaire suisse contribue pour 12% au PIB annuel (2.4% en France) cela représente une exposition financière considérable et essentiellement offshore. Pour ce qui est de l'effet de la perte du secret bancaire, il a été estimé selon les sources, qu'il pourrait représenter une perte de 3% à 20% du PIB. RDV dans 2 ans pour faire le bilan. http://www.bilan.ch/economie-exclusif/ce-que-coutera-la-suisse-la-perte-du-tresor-offshore
Réponse de le 18/07/2013 à 16:44 :
Mais est-ce que dans 2 ans la France et l'UE seront encore là pour faire un quelconque bilan?
Réponse de le 18/07/2013 à 16:52 :
La finance représente à peu près 11% du PIB suisse. Lorsque l'on parle de finance, il ne s'agit pas seulement de banques liées au secret bancaire. Les banques suisses ont bien d'autres activités que la gestion de fortune. Et il faut également compter le secteur des assurances, qui est très important en Suisse. Par ailleurs, même sans secret bancaire, la Suisse reste un pays stable politiquement et économiquement, c'est pour cette raison également que les gens mettent leur argent en lieu sûr dans ce pays.
Réponse de le 19/07/2013 à 8:24 :
En complément à ce qu'expose Ardisson et en réponse à JM57 qui a l'air bien mal renseigné, une récente étude à démontrée que la part réelle au PIB suisse se situerait plutôt aux alentours des 4% et non pas 10%. Lire cet article du journal le Temps: http://www.letemps.ch/Facet/print/Uuid/37ba4404-dd9a-11e2-806a-6dc33313afd4/Limportance_des_banques_suisses_serait_surestim%C3%A9e
Au passage l'industrie représente une contribution de plus de 24% au PIB suisse.
a écrit le 18/07/2013 à 8:19 :
Ce n'est qu'une histoire de jalousie du gouvernement français surendetté et incapable de se réformer. Il est toujours plus facile de taper sur les autres que de faire mieux soi-même.
a écrit le 18/07/2013 à 7:49 :
les droits de succession ne devraient pas exister, c'est l'etat qui n'a pas créer cette richesse et qui se l'accapare
Réponse de le 18/07/2013 à 9:17 :
Le problème de fond est que l'on assiste a une ré-monarchisation totale de l'Etat Francais. Alors que l'Etat devrait être a notre service, s'agissant d'une mise en commun de moyens du peuple, nous sommes de plus en plus des laquais de l'Etat qui se comporte comme si nous vivions chez lui. Désolé, il faut revenir aux bons fondamentaux. C'est l'Etat qui vit chez le peuple français, et pas l'inverse.
Réponse de le 18/07/2013 à 11:36 :
L'état français, c'est en vérité le peuple français, si vous n'avez pas compris cela, vous n'avez rien compris.
Réponse de le 18/07/2013 à 12:33 :
En France, l'état n'est pas le peuple... L'état est un club d'enarques et de fonctionnaires profiteurs vivant sur le dos du peuple...
Réponse de le 18/07/2013 à 14:04 :
avec leurs cousins, les rentiers cupides et paresseux
Réponse de le 18/07/2013 à 14:17 :
Hahahahahahaha et d'où viennent les énarques et les fonctionnaires ? Du ciel ou du peuple français ? Ça doit être ça l'humour suisse...
Réponse de le 18/07/2013 à 14:53 :
l'état n'est pas le peuple, tous les régimes totalitaires veulent le faire croire, mais il faut bien comprendre qu'un n'état n'a de justification qu'au service des individus, si c'est l'inverse, eh bien, je laisse un certain Mussolini expliquer ce que c'est : « La conception fasciste de la vie insiste sur l?importance de l?Etat et n?accepte l?individu que pour autant que ses intérêts coïncident avec ceux de l?Etat. Cette conception s?oppose au libéralisme classique qui écarte l?Etat au nom de l?individu ; le fascisme réintroduit les droits de l?Etat comme étant l?expression de la véritable essence de l?individu. Si le libéralisme défend l?individualisme, le fascisme défend le gouvernement. » choisissez votre camp ....
Réponse de le 18/07/2013 à 14:59 :
Le peuple français c'est 65 millions de personnes. Combien sont les enarques et les fonctionnaires syndiqués qui ont pris le pouvoir dans ce pays? Combien sont cette petite minorité (dont vous) qui sucent le sang des français comme des puces sur le dos d'un chien?
Réponse de le 18/07/2013 à 16:30 :
Vous confondez état et banques. Tiens que font les grandes banques en Suisse ?
Réponse de le 18/07/2013 à 16:49 :
Les commenateurs français n'ont de cesse de confondre les banques et l'état suisse: Il y a plus de banques étrangères en Suisse que de banques suisses (dont toutes les banques françaises qui sont certainement là pour offrir du petit crédit aux citoyens suisses dans le besoin) . On arrête pas de nous bassiner avec M Falcani et les données volées de la banque suisse HSBC. HSBC est une banque de Hong Kong anglaise et chinoise qui a une filiale en Suisse.
a écrit le 18/07/2013 à 7:36 :
Ah, ces suisses dont les français se moquent tant, comme je les envies !
Si seulement ils avaient la mer....

A quand les votations et referendum en France ? a mon avis,jamais, ils ont trop peur du peuple.
a écrit le 18/07/2013 à 6:49 :
L'impôt devrait être en effet lié à la géographie( là où son produit est dépensé), c'est à dire la souveraineté d'un territoire, il est vraiment étrange que la suisse ai accepté cette horreur sur les droits de succession, c'est bafouer le rôle des cantons et de la raison.
A quand une convention avec la corée du nord ou cuba qui va taxer les citoyens ailleurs à 90-100% ?
Réponse de le 18/07/2013 à 7:22 :
et que dire des allocations chômages que la France paye aux travailleurs français qui bossent en suisse sans que ceux ci cotisent en France?
faut il faire un referendum en france pour savoir si on fait .non c est le contribuable qui paye !merci qui ?
Réponse de le 18/07/2013 à 8:55 :
Ne vous en faites pas Xavier-Marc, ce n'est qu'un rideau de fumée pour montrer que le gouvernement Français essaye de rapatrier "l'argent qui lui appartiendrait...". Encore une mesurette confiscatoire!
ça doit encore être signé pour le parlement Fédéral..Et même si ce dernier est également accepté côté Suisse, les Cantons s'y opposeront, donc votations et devinez après?
Les 2 pays y ont à perdre maintenant de toute façon
Réponse de le 18/07/2013 à 9:16 :
@ adonf : vous vous rendez compte des énormités que vous dites ???? des alloc chomage à des gens qui travaillent officiellement ??? n'importe quoi ....
Réponse de le 18/07/2013 à 10:58 :
AHahah Adonf dans la bêtise!
Alors faudrait-il que la Suisse cesse de rétrocéder à la France une partie de l'impôt à la source, retenu sur les Salariés frontaliers Genevois?
Réponse de le 18/07/2013 à 11:24 :
On refile bien de l'argent à des fonctionnaires oisifs qui donnent des leçons de libéralisme sur internet en faisant référence à des prophètes morts et enterrés au temps de la diligence...
a écrit le 18/07/2013 à 5:58 :
Cet impôt Français devrait toucher les français vivant en Suisse mais pas les suisses vivant en France. De manière général dans un désaccord toujours chercher le consensus malgré les intérêts importants. Finalement, nos deux pays on tout intérêt à tirer sur la même corde, c'est terriblement efficace.
a écrit le 18/07/2013 à 1:46 :
Le bon sens veut une harmonisation des niveaux de vie dans des pays frontaliers et plus globalement en Europe. La liberté de circulation des personne pousse les hommes à migrer vers les pays à haut salaires moyens afin de maximiser leur pouvoir d'achat dans des pays à bas salaires moyens. Les français (entre autres) vont en suisse pour les mêmes raisons que les suisses (entre autres) achètent des biens immobiliers en Europe de l'Est, maximiser leur pouvoir. Si on veut se dire "démocratique" ET "équitable" (car une démocratie pour un petit nombre n'est pas une démocratie), alors on doit éviter toutes faveurs ou avantages dans ses chances d'acquisition de ce même pouvoir. Encore plus si ces avantages sont des désavantages pour d'autres.

Tout comme @Ardisson l'a bien fait remarqué il y a 8 fois plus de français que de suisses, donc 8 fois plus de risque qu'un français parte économiser 45% d'impôts en succession (en général ça ne concerne pas ou peu les pauvres), contre un faible nombre de suisses pouvant potentiellement hériter d'un parent français. Faible comparativement de par une population 8 fois moindre, et un faible pourcentage de suisses concernés (sauf si tous les suisses sont en fait français de souche ou s'il comptent tous vivre en France...hum non soyons sérieux).

Un bête ratio de risque montre que la somme potentielle perdue par la France excède celle de la suisse, une simple soustraction donnera le montant que la France devra reverser à la suisse pour compenser cette perte et néanmoins tirer bénéfice de cette loi.( geste non obligatoire mais non-intrusif dans le système Suisse, qui pourra le cas échéant le reverser à ses citoyens "lésés" ). Je ne reviendrai pas sur le but d'une taxe, aussi injustes et mal utilisées soit-elles.
a écrit le 18/07/2013 à 0:09 :
Je suis français mais je soutiens à fond les Suisses, fatigué de l'arrogance française et surtout de l'incompétence politique d'un pays gravement à la dérive.
Réponse de le 18/07/2013 à 6:52 :
Tout à fait d'accord. Je mets les voiles pour les mêmes raisons et fais tout pour quitter la France sans désir d'y revenir un jour. Il y a comme un malaise en France si on a quatre sous de plus que son voisin. A fuir.
a écrit le 17/07/2013 à 23:46 :
C'est l'un des rares pays au monde à connaître encore une vraie démocratie. Je les salue pour cela.
Réponse de le 18/07/2013 à 3:47 :
Vous parlez de démocratie en Suisse?
- Le service militaire obligatoire
- Le droit des femmes mariées et divorcées
- Le droit des enfants avec les pensions alimentaires
- La médecine à 2 vitesses pour les riches et les pauvres
- Les riches étrangers avec de généreux forfaits fiscaux aux dépens des services aux pauvres
- Les pressions énormes du gouvernement sur les chômeurs et les rsa pour se trouver du boulot
- etc...

C'est une démocratie assez spécial, assez loin des pays comme la France et le Canada.
C'est terminé le temps que la Suisse cache l'argent des riches aux dépens des véritables démocraties dans
le monde.
Réponse de le 18/07/2013 à 4:54 :
@CAN : Au moins, en Suisse, veritable democratie, un resultat de referendum, ils le respecte......pas comme en France, cf constitution EU......memoire courte CAN ?
Réponse de le 18/07/2013 à 6:44 :
@CAN: ne parle pas du Canada que tu ne connais pas. J'y habite et c'est à mon avis un des pires pays de la planète à bien des niveaux. Sais-tu par exemple qu'ils ont décidé que si tu n'habites pas au Canada à ta retraite, tu t'assoies sur tes droits à la retraite bien qu'ayant cotisé (c'est obligatoire) toutes ces années !!! Mais tant pis, je vais me tirer quand même de ce pays !!!
Réponse de le 18/07/2013 à 8:22 :
@Can - Je ne vois pas le rapport entre démocratie et service militaire obligatoire. Est-à dire que la France n'était pas une démocratie lorsque ce même service militaire était obligatoire ? Même chose avec la médecine à deux vitesses. Si on ne distribue pas la CMU on est pas démocrate ?? Et si on encourage pas les chômeurs à rester à la maison, on n'est pas démocrate non plus. Pas étonnant avec un raisonnement pareil que ceux qui veulent réussir quittent la France.
Réponse de le 18/07/2013 à 10:25 :
Ah PatrickB... celui qui fait parti de ceux qui ralent quand on verse une retraite au etranger qui ont travailler en France et qui sont retourne vivre en Tunisie, au Maroc, en Roumanie..... mais quand un Etat veut lui appliquer son remede il est plus d accord>>> des droits et obligations pour les autres mais pas pour moi...... Ca me fait autant rire que tout ces agriculteur Cerealier ou patron de PME.... qui fustigne "l assistanat" de l etat Francais et de l europe envers les plus demunis mais qui sont bien content de Rammasser la PAC (plus gros budget de l UE), et toutes les autres subventions.... Mais eux les merites donc faut pas les supprimer!
Réponse de le 18/07/2013 à 12:24 :
Dire que la France est plus démocratique que la Suisse alors que la France ne respecte pas l'avis du peuple lors des référendum (vous aveu oublié que le peuple français a dit NON à l'Europe et que son parlement à fait le contraire?), c'est juste prendre les gens pour des imbéciles... CAN est certainement un député qui s'emm... alors il nous donne son avis sur la Tribune
a écrit le 17/07/2013 à 23:13 :
Je suis entièrement d'accord avec la suisse pourquoi payer pour les français...
Le monde change hé les suisse aussi....
tant mieux pour la suisse...
& si les français ne sont pas d'accord n'aller plus en suisse lolllll
Réponse de le 18/07/2013 à 0:04 :
Il n'y a plus qu'à virer ces enarques qui nous gouvernent et appliquer les lois en vigueur en Suisse. On perdrait beaucoup moins de temps en discours et on aurait un salaire multiplié par 2 ou 3! Et au passage, on arrêterait de prendre les citoyens pours des c... et on aurait notre mots à dire.... Vive les référendums, vive le droit de vote, vive les vrais démocraties!
a écrit le 17/07/2013 à 23:03 :
C'est tout petit non? On en fait une province Française???
Réponse de le 17/07/2013 à 23:21 :
Petit mais trés fort....:)
Réponse de le 17/07/2013 à 23:34 :
PIB global français 4 fois plus élevé que le PIB global suisse, alors que la France compte 8 fois plus d'habitants... Suisse pays le plus compétitif et le plus innovant au monde....Pas mal pour une province française ;-)
Réponse de le 17/07/2013 à 23:38 :
Sachant que l'armée de terre suisse est mieux équipée et a plus d'effectif que l'armée française (cf. article du Point: http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/l-armee-de-terre-craint-d-etre-le-dindon-de-la-farce-des-reductions-budgetaires-22-03-2013-1644228_53.php, je pense que l'on devrait plutôt demander à la Suisse de faire de la France un canton suisse: On aurait tout à y gagner!
Réponse de le 17/07/2013 à 23:43 :
De plus ils ne sont pas acharner sur des lois bidons comme la france le fait....
& aussi c'est bon le fromage suisse :)
& aussi les petits suisses lolllll
Réponse de le 18/07/2013 à 10:20 :
La Suisse n a pas d arme elle a une milicie, si elle comptabilise plus d homme c est que justement son comptabilisé tout ceux qui ont fait leur service militaire, et si je ne m abuse quand il ont fini ce service ils partent avec le packetage, arme comprise..... De plus aujourd hui l armee de terre ne sert plus a grand chose, avec les drones capable d'embarquer des bombe de grandes capacite, la marine capable depuis la meditérannée de bombarder Moscou.... En cas de guerre "conventionnelle" de grand envergure c est fini le temps ou tu envoie la troupe au sol en premier... tu bombarde d abord un max de site strategique et tu envoie la troupe apres... Donc votre milice suisse..... D autant que leur avion de chasse au Rabais.... .
Réponse de le 18/07/2013 à 11:28 :
Toute l'arrogance francaise en 4 post et vous vous demandez pourquoi on ne vous aime pas?
Réponse de le 18/07/2013 à 12:21 :
Nous parler de drones quand la France a eu besoin de l'aviation US pour se faire respecter au Mali. Autant rigoler! Nous aurons une pensée émus pour l'armée française qui quitte l'Afghanistan la queue entre les jambes car n'ayant jamais réussi à battre des gardiens de chèvre afghans bien moins armés et organisés que la moinde armée de milice fut-elle suisse.
Réponse de le 18/07/2013 à 16:16 :
C'est réciproque ...
a écrit le 17/07/2013 à 22:43 :
Propriété inviolable et sacrée..il est temps de partir..
a écrit le 17/07/2013 à 22:13 :
Le contraire les derange moins. Il est temps qu'ils se rendent compte que le monde a change.
Réponse de le 18/07/2013 à 1:42 :
Heureusement que la France s'est rendu compte qu'elle n'était plus une grande puissance qui compte dans le monde...
a écrit le 17/07/2013 à 22:09 :
Vive la suisse
a écrit le 17/07/2013 à 21:48 :
Avec les référendums, la Suisse est la seule véritable démocratie dans ce monde. Le peuple aura le dernier mot.
Réponse de le 17/07/2013 à 22:46 :
Hitler fut élu démocratiquement aussi...
Réponse de le 17/07/2013 à 23:34 :
@Democratie: Hollande fut élu démocratiquement aussi... Si la démocratie vous pose un problème, n'hésitez pas il y a encore quelques pays sympa dont la démocratie ne devrait pas vous empêcher de dormir: La Corée du Nord, la Syrie, l'Iran,...
Réponse de le 18/07/2013 à 0:21 :
Qui a dit que la suisse est à l'abri d'une dictature ?
Réponse de le 18/07/2013 à 0:39 :
et par qui fut il elu???? cherchez bien qui ?
Réponse de le 18/07/2013 à 6:23 :
C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme.
Réponse de le 18/07/2013 à 12:27 :
La Suisse est une démocratie depuis sa fondation en 1291. La France a beaucoup plus de risque de voir arriver au pouvoir des extrémistes de gauche ou de droite prompt à verser dans la dictature que la Suisse
Réponse de le 18/07/2013 à 14:58 :
Pourquoi pas une démocratie depuis l'an -1989874848 ? Et la suisse est déjà une dictature depuis longtemps, une dictature du fric !
Réponse de le 18/07/2013 à 17:52 :
Ben mince alors! Quand je pense aux 200'000 français installés en Suisse et aux 150'000 frontaliers français venant travailler tous les jours en Suisse dans cette dictature du fric. On se demande bien ce qui peut leur passer dans la tête. Mais pourquoi donc quitter ce beau pays qu'est la France, certainement des masos.
a écrit le 17/07/2013 à 20:58 :
"Cela fait des années que les frontaliers, qui vivent en France et travaillent en Suisse, ne sont pas en odeur de sainteté au pays de Guillaume Tell. Quand ils ne subissent pas les injures des conducteurs helvètes dans les embouteillages genevois, ils doivent encaisser les remarques ironiques de leurs collègues de travail, qui sous-entendent qu'ils "profitent" du franc fort."
http://blog.lefigaro.fr/suisse/2011/11/les-frontaliers-ne-sont-plus-les-bienvenus-en-suisse.html
Réponse de le 17/07/2013 à 23:32 :
Personnellement, je ne vais pas pleurer sur les frontaliers qui peuvent multiplier par 3 leur salaire en passant la frontière. Pour avoir un salaire multiplier par 3, je suis d'accord de me faire insulter par tous les conducteurs que je croise sur la route
Réponse de le 17/07/2013 à 23:40 :
@ Pmxr....Surment en Arabie-Saoudite pour les ferraries
Réponse de le 17/07/2013 à 23:46 :
Si les frontaliers ne sont pas contents, ils peuvent aller travailler ailleurs.... Il y a bien assez de chômeurs en Europe pour les remplacer.
Réponse de le 18/07/2013 à 12:10 :
@Ardisson, si les Suisses ne sont pas contents, ils n´ont qu´à renvoyer tous les multi-millionnaires francais qui y vivent.
Réponse de le 18/07/2013 à 12:53 :
Il y a mieux: La Suisse garde vos millionnaires et vous retourne vos 150'000 frontaliers. Ils seront aisément remplacés par des Espagnols et Portugais qui, bien que parlant pas le français, ont un état d'esprit plus proche des suisses, un état d'esprit qui met en avant le travail et pas la glandouille et la grève comme en France. Les espagnols et les Portugais sont déjà actuellement plus nombreux é travailler en Suisse que les français. Autre avantage, ils habitent en Suisse et font profiter l'économie suisse. Cela changera de ces français qui profitent des hauts salaires suisses et dépensent leur argent sur France
Réponse de le 18/07/2013 à 13:01 :
@Thierry
Bonne idée! Car contrairement à ce que vous pensez, ils ne rapportent pas beaucoup à l'économie suisse.
Réponse de le 18/07/2013 à 14:05 :
Déjà prendre comme pseudo le nom de l'icône des jouisseurs de 68...
Réponse de le 18/07/2013 à 18:27 :
que les suisses renvoient tout leur frontalier et qu'ils se débrouillent tout seul, je ne verrais pour quelle raison un frontalier se ferait insulter en allant travailler.
Réponse de le 18/07/2013 à 18:58 :
@@Thierry: Parce que vous pensez que les Suisses se placent sur le bord de la route tous les matins pour jeter des tomates pourris aux vilains frontaliers passant la frontière? Je suis un frontalier français qui travaille en Suisse et j'en suis très heureux. Je dois être béni des dieux parce que j'ai des collègues suisses très sympas. Il faudrait peut-être arrêter de généraliser les commentaires de quelques aigris qui ont fait une mauvaise expérience.
a écrit le 17/07/2013 à 20:29 :
Quand on voit le profil des Français partis en Suisse: Héritiers, Rentiers, Administrateurs de grosses boites (qui n'ont jamais pris un seul risque dans leurs vies, au passage), je ne vois pas ou est le problème.
L'argent appartient à celui qui l'a produit pas à ses héritiers (voir les Peugeot qui sont en train de dilapider l'héritage et n'ont eu aucune valeur ajoutée à ce qu'ont fait leurs ancêtres.
Réponse de le 17/07/2013 à 21:08 :
Helas, ceux a qui appartient l argent travaillent pour leur famille pas pour l etat !
Donc ils veulent que leur argent soit versé en priorite a leur heritiers (enfants) et pas a l etat !
MDR !
Peugeot coule car ils ne peuvent plus vendrent en Iran !
Réponse de le 17/07/2013 à 21:42 :
On enlève 45% a quelques millions/Milliards, Les pauvres 'héritiers" devraient pouvoir vivre sans rien faire quelques siècles sans problèmes.
Leurs ancêtres ont bossés eux!!
Réponse de le 17/07/2013 à 22:08 :
Je suis Français résident en Suisse, pas vraiment la tête d'un héritier, rentier ni Administrateur, je suis un simple ingénieur qui a la chance d'avoir trouvé un travail dans un pays qui créé de la richesse et des emploies à des conditions décentes.... la France devrait s'inspirer de la petite helvetie qui contrairement à ce que l'on pense tire la majeure partie de son PIB à son réseau de PME dynamique (26% je crois) (faut pas confondre Genève et le reste du pays)
Réponse de le 17/07/2013 à 22:09 :
Tout a fait d'accord avec Chris. Et les américains libéraux eux aussi surement , car ils taxent fortement les successions considérant que chacun doit faire ses preuves et sa fortune , y compris les héritiers !
Réponse de le 17/07/2013 à 22:30 :
Il y a du boulot ! Il faudrait rappeler que l'argent des citoyens appartient aux citoyens, pas à l'État (surtout pas cet état que certains persistent à appeler République Française qui n'est plus qu' un état soviétoïde et moribond). Que la France fut des siècles durant une société de "lignage", en termes modernes "de familles" et que la famille est ce qui est le plus important pour la majorité des français et qu'il est normal et sain que les enfants héritent de leurs parents et ce sans que l'état en question vienne confisquer au passage 20/30 ou 45% de ce qui ne lui appartient pas, pour le distribuer à ses obligés. Nota: le rédacteur de ces liges n'est pas un héritier, il a même refusé la succession de son père, mais il connait la valeur de la famille.
Réponse de le 17/07/2013 à 23:10 :
Ah, il me semblait que l'Etat était une idée des citoyens, pour les représenter.
Réponse de le 17/07/2013 à 23:30 :
"Quand on voit le profil des Français partis en Suisse..." Et que dire "Quand on lit des conn...? Certains chiffres sont plus causant que tous discours: 3000 français "héritiers" en Suisse, 200'000 travailleurs français habitant en Suisse, 150'000 frontaliers français habitant en France et venant tous les jours travailler sur Suisse. Donc plus de 100 fois plus de français travailleurs que d'exilés fiscaux en Suisse! Un commentaire? Oui, pauvre France, incapable de donner du travail à ses propres citoyens...
Réponse de le 18/07/2013 à 9:21 :
@ Voui : les américain taxent "fortement" les successions. Je peux vous dire que ces "fortes taxes" ne sont rien comparées aux droits de succession français, de (très très très) loin les plus élevés du monde !! mais c'est bien normal au final, nous sommes un payssocialiste ....
a écrit le 17/07/2013 à 20:17 :
la suisses , faut pas oublier le luxembourg non plus qui est quand meme le coeur de l'europe ... comment voullez vous que l'europe marche bien avec un coeur pourri comme ca !!
Réponse de le 17/07/2013 à 21:41 :
Votre opinion tronquée est-t-elle basée sur des faits tangibles? Avez-vous des chiffres à l'appui ou l'on doit encore se contenter des poncifs et des clichés habituels sur la Suisse?
Si l'europe ne fonctionne pas c'est bien parce que les pays du sud qui en font partie n'ont pas su se gérer. La problématique de l'évasion fiscale n'est qu'une infime goutte d'eau au regard des dépenses publiques pharaoniques de ces pays! Mais c'est évidement tellement plus facile de taper sur la Suisse plutôt que d'admettre qu'on vit au-dessus de ses moyens!
Réponse de le 17/07/2013 à 22:40 :
Cher Chris 86 Luxembourg "coeur pourri" ? Ce niveau de calomnie est grave, le Luxembourg est un état démocratique, pour ses résidents et frontaliers ce n'est pas un paradis fiscal mais un état à fiscalité assez modéré, mais pas tant que ça (l'IR pour un revenu moyen est plus lourd qu'en France), les plus values immobilières y sont taxées (mais en tenant compte de l'inflation), l'IS avec la surcharge communale est autour de 28%.Vos propos sont totalement inappropriés. Vous devriez vous souvenir que 70000 français de Moselle, de Meurthe et Moselle y travaillent tous les jours et en sont fort heureux.
Réponse de le 17/07/2013 à 23:26 :
Et oui la France exporte 2 choses: Son arrogance et ses chômeurs! Il y a pas à dire, cela vaut vraiment la peine de l'ouvrir pour donner des leçons au reste du monde...
Réponse de le 18/07/2013 à 0:42 :
des immigrés futurs chomeurs..................................
a écrit le 17/07/2013 à 20:12 :
Que serait la suisse sans l'argent des autres pays ? C'est la suisse qui a besoin de l'argent des autres pays et pas l'inverse
Réponse de le 17/07/2013 à 23:23 :
La France n?aurait pas besoin de l'argent des autres pays ? Sachant que l?État français emprunte majoritairement à l'étranger pour boucler son budget, votre propos est surréaliste.





















.
Réponse de le 17/07/2013 à 23:24 :
Encore un discours de crétin qui ne connait rien! Prenez la peine de vous renseigner, l'internet est à votre service: Vous y apprendez que la Suisse est au 1er rang mondial des pays les + innovants depuis les 5 dernières années alors que la France végète à la 24ème place! Une France de chomeurs et d'assistés qui peinent à travailler 35 heures entre 2 grèves, une France qui refuse de travailler au delà de 60 ans. Pendant ce temps les Suisses travaillent 45 heures/semaine jusqu'à 65 ans!

Profitez de vos RTT pour vous instruire, ce qui vous permettra de nous faire lire des commentaires plus intéressants
Réponse de le 17/07/2013 à 23:52 :
Je suis toujours surpris de voir le nombre de cinquantenaires à la retraite en France.. Il ne faut donc pas s'étonner que ce pays soit en faillite....
Réponse de le 18/07/2013 à 11:41 :
Y a pire que la france, y a l'allemagne ou le japon, qui vieillissent.
Réponse de le 18/07/2013 à 12:16 :
L'Allemagne et le Japon vieillissent mais en travaillant! Un mot que la France socialiste ne connait pas...
Réponse de le 18/07/2013 à 13:55 :
Oui vous avez raison, personne ne travaille en france, c'est dieu et ses anges qui font tout le travail. Et la france est plus que socialiste, la france est soviétique, communiste, y a un parti unique , et on a le kgb et la stasi, qui peuvent intervenir partout, alors attention :).
Réponse de le 18/07/2013 à 14:04 :
Vous avez raison sur un point: Il y a effectivement un parti unique en France! Que les politiques se regroupent sous des étiquettes différentes (PS, UMP et j'en passe) ne change rien à l'affaire, ils proviennent tous de la même famille: L'ENA et autres écoles de hauts fonctionnaires. Ils sont tous frères et soeurs et on tous le même objectif: Vivre au crochet de la population qui travaille (celle qui arrive encore à trouver du boulot dans cette France sinistrée). Le reste, c'est juste de la gesticulation pour faire croire au peuple qu'ils font qqchose.
Réponse de le 18/07/2013 à 15:03 :
Pour faire de la politique, comme n'importe quel métier, faut des études spéciales, des écoles. Politique, c'est un métier, avec des avantages et des inconvénients, mais c'est un travail. Ils ne sont pas là pour faire des miracles, mais leur boulot. Ça vous gêne ? Tant mieux !
Réponse de le 18/07/2013 à 15:57 :
C'est marrant en Suisse, un pays qui n'est pas en crise avec 2,9% de chômage et 150'000 français qui viennent y travailler tous les jours, les politiques sont des miliciens qui ont une vie professionnelle à côté de la politique et ils ne suivent aucune école spéciale autre que celle de la vie: Certains sont médecins, d'autres avocats, plombiers ou paysans, ils parlent 4 langues différentes, mais tous savent se mettre d'accord pour gérer au mieux le pays, cela s'appèle le consensus! Est-ce que l'Ena vous a appris ce terme de la langue française? Sinon, un bon dico et vous aurez appris quelque chose aujourd'hui.
a écrit le 17/07/2013 à 20:01 :
Les Shadoks (socialos)... cherchent à pomper du fric par tous les moyens !
a écrit le 17/07/2013 à 19:49 :
ha que .... c'est scandaleux !!!!!!!!!!!!! ;o)))
Réponse de le 17/07/2013 à 22:15 :
ce n'est pas scandaleux comment font les autres ceux qui n'habitent pas en Suisse?
a écrit le 17/07/2013 à 19:35 :
Les socialistes sans vergogne...ne reculent devant rien...pour prendre aux autres ...l'argent qu'ils n'ont jamais produit....
Réponse de le 17/07/2013 à 20:12 :
bah reprendre au suisses de l'argent que eux non plus n'ont pas produit je vois pas ou est le probleme ... il est grand temps que les suisses rentre dans le rang ........... ils hebergent des riches francais et envoynte les suisses "pauvres" acheter des maisons en france car c'est moins chere ...... ben voyons vous defendez ca vous???
Réponse de le 17/07/2013 à 21:35 :
La Suisse n'a pas à rentrer dans quelque rang que ce soit. En Suisse c'est le peuple souverain qui décide quelle fiscalité il applique. N'en déplaise à cette France dépensière, véritable enfer fiscal, qui n'a pas su gérer ses finances publiques depuis 1976 et qui va peut-être devoir commencer à devenir économe. Au passage la finance en Suisse ne représente pas plus de 9% du PIB (industrie 24%), alors à ceux qui croient que la Suisse s'en sort mieux grâce à la fraude fiscale, il faudra qu'ils revoient leurs clichés!
Réponse de le 17/07/2013 à 21:38 :
ça c est du vol frais de succession ça devrait meme pas exsister j ai travaillé tres durement dans ma vie ruiné presque ma santé mon patrimoine doit revenirà mes enfants et pas à un état endetté jusqu au cou qui gaspille l argent que d autres ont gagné tres durement
Réponse de le 17/07/2013 à 22:23 :
Facile a régler. Virer les frontaliers Français, ouvrir les quotas correspondants pour laisser entrer des travailleurs non-EU (qui ne demandent que cela) et hop, 140,000 chômeurs de plus en France à indemniser.... La France aura encore tout gagnée avec ses calculs à court terme. Nivellement par le bas. Racket organisé pour financer les assistés et plus aucune création de valeur à moyen et long terme.
Réponse de le 17/07/2013 à 23:36 :
on s'en fout, on peut interdire tout exil fiscal en suisse, et hop. La Suisse a beaucoup plus à perdre que la France à ce petit jeu .
Réponse de le 17/07/2013 à 23:57 :
Mais on s'en tape de vos exilés fiscaux à deux balles... Vous croyez encore que c'est le fonds de commerce de la Suisse???
Réponse de le 18/07/2013 à 0:00 :
Parce que vous croyait que la prospérité de la Suisse dépend de l'argent d'une centaine de riches français? Vous croyez que ces français distribuent leur fortune à la Suisse? Si ils sont en Suisse, c'est pour profiter de la situation et pour ne pas payer d'impôt! Mais suis-je bête, les riches français organisent certainement des distributions de billets de banque dans les rues des villes suisses!
Réponse de le 18/07/2013 à 11:41 :
C'est pas ça la question, vos caricatures ne changent rien.
Réponse de le 19/07/2013 à 8:30 :
Lorsque je lis certains commentaires...je suis heureux de m'être enfui de cette France qui exècre l'ambition et qui jalouse la réussite d'autrui.
Et n'aller pas dire que je suis un traitre à la nation: j'ai servi mon pays, et qu'ai-je eut en retour? Des salaires et des primes payés avec 14 mois de retard, la précarisation de l'institution...une tiers-mondialisation financière et sociale progressive de ma situation!
Je ne suis pas redevable de ce pays socialiste, paternaliste et usurier.
Mon éducation? Ma santé? Mes parents (des sale patrons de PME qui gagnaient moins que leurs salariés) me les ont largement payés via l'impôt outrancier.
Il n'y a pas à "répartir la richesse" pour entretenir ceux qui ne veulent pas travailler ; quant à la grande braderie de nôtre souveraineté, de nôtre nationalité, de nôtre histoire et de nôtre culture...cela relève juste du génocide sociétal.
Cette situation, cette mentalité m'exaspérait alors, comme on dit : les plus gênés s'en vont...et ne reviendrons pas!
Oui, la Suisse est un pays fait pour ceux qui veulent travailler et jouir du fruit de leurs labeurs.
Non, les suisses ne sont pas plus racistes que d'autres.Je n'ai pas voulu être un frontalier car, je par du principe que lorsqu'un pays vous accueille et vous fourni du travail, la moindre des choses et contribuer ( même à sa minuscule échelle) à sa pérennité...
Je vis dans un village de 700 habitants et tout ce passe pour le mieux!
Alors cessés cher "cons patriotes" vos clichés et ouvrés vous sur le Monde, cela fait bien longtemps que la France n'ai plus un model social, intellectuel ou économique...seulement un ancien empire en route vers la ruine.
A bon entendeur...


Réponse de le 19/07/2013 à 9:01 :
"allez" "ouvrez" et "n'est"...mes plus plates excuses pour ces fautes d'orthographes.A ma décharge, je rentre du travail...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :