Il y aurait près de 900.000 esclaves en Europe !

 |   |  225  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Selon Der Spiegel, qui cite un rapport du parlement européen, 880000 personnes travailleraient dans des conditions proches de l'esclavage dans l'UE.

L'Union européenne compterait 880.000 esclaves dont un quart sont exploités sexuellement. C'est ce qui ressort d'un rapport révélé ce dimanche par l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

Des profits considérables

Ce rapport, rédigé par le comité CRIM du parlement européen en charge de la lutte contre la criminalité organisée, le blanchiment et la corruption, estime également à 25 milliards d'euros les profits du trafic d'êtres humains chaque année. Le trafic d'organes humains et d'animaux sauvages produirait un bénéfice annuel de 18 à 26 milliards d'euros, tandis que la cybercriminalité rapporteraient jusqu'à 260 milliards d'euros !

La gangrène de la corruption

Pour le comité CRIM du parlement de Strasbourg, la corruption est également un problème majeur dans l'Union européenne. 20 millions de cas ont été relevés par le comité. Le coût de la corruption s'élèverait à 120 milliards d'euros par an.

Protéger les « dénonciateurs »

Le comité invite les Etats membre à prendre des mesures sévères contre la corruption. Il formule également des propositions pour entraver le développement de cette économie parallèle. Il s'agit de combattre les paradis fiscaux, de frapper plus durement les agents publics ou les politiques corrompus et, surtout, de mettre en place une protection européenne des informateurs (« whistleblowers »). Le parlement européen devra voter sur ce rapport le 23 octobre prochain. 

XX

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/10/2013 à 19:22 :
Il y a aussi de plus en plus d'esclavagistes: tous ces gens qui se croient autorisés à utiliser l'impératif et à donner des ordres à des gens qui sont de simples citoyens comme eux tout cela en violation de l'article 1 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789.
a écrit le 14/10/2013 à 18:51 :
Le niveau monte !
Celui du débat, bien sur...
a écrit le 14/10/2013 à 14:39 :

Les salariés en précarité, taillables et corvéables à merci. Par exemple on s attaque aux taxis. Si un commerçant doit faire 70h, certains font 25h plus la sécurité qui n est comptée pour la retraites. Et pour le sud, ça peut être le soleil qui tape sur la tête et qui rend paresseux ? Pourtant la Graisse périt de l assistance on y supprime le public ! Sommes-nous des zélotes ou bien des citoyens ? Combien pour les élites députés, 20000 euros?
a écrit le 14/10/2013 à 14:26 :
Puisqu on parle des esclaves, on peut parler des stagiaires sans salaire de la France ou bien des jeunes sans ressources avant 25 ans ? Concernant la querelle pour le chômage des jeunes en Europe Sud, 25 à 50%, est-ce à cause de l euro, du pape, de la désindustrialisation, de la compétitivité, de la moralité des boomers ou bien des erreurs de gouvernance, ou de Lisbonne non appliqué ?
Réponse de le 14/10/2013 à 16:51 :
On en parle moins parce qu'il est de bon ton chez les médiocres de se chercher des excuses en dénigrant ce qui marche. C'est plus facile... et minable. On les met tous dans une boite et ils se confirment mutuellement qu'ils ont raisons. On connais ca aussi de faschos et des cocos. Faut pas perdre de temps avec eux. Ils resteront de toute manière derriere.
a écrit le 14/10/2013 à 11:46 :
Que ceux qui prônent le libéralisme à tout crin, se mettent au SMIC et fassent une donation de leur patrimoine à l'Eglise. Et on verra... s'ils sont toujours pour le libéralisme.
a écrit le 14/10/2013 à 10:58 :
L'un de nos voisins l'Allemagne exploite des esclaves travailleurs de pays de l'est à 3 euros de l'heure mettant à mal nos filières industrielles en France. Aucun politique des deux pays ont l'air de s'en émouvoir...
a écrit le 14/10/2013 à 0:27 :
Services
Evénements
Newsletters
Mes alertes
Tous les articles
Abonnement
Se connecterEdition
QuotidienneEdition
Hebdomadaire

Article Valeur
Economie
Bourse
Entreprises & Finance
Technos & Medias
Start-up
Vos Finances
Opinions
Régions
Carrières
France
International
Union européenne
L'Irlande dira adieu à la Troïka le 15 décembre
Rapport 23
Il y aurait près de 900.000 esclaves en Europe !
Il y aurait près de 900.000 esclaves en Europe !

inShare
0
latribune.fr | 13/10/2013, 14:50 - 203 mots

Selon Der Spiegel, qui cite un rapport du parlement européen, 880000 personnes travailleraient dans des conditions proches de l'esclavage dans l'UE.
SUR LE MÊME SUJET
L'activité augmente dans les paradis fiscaux, des pays africains veulent ce statut
Jersey, les Bermudes et les Îles Vierges britanniques viennent gonfler la liste des paradis fiscaux de Bercy
Politique monétaire: les paradis artificiels
Depuis le début de la crise, les grandes entreprises européennes ont accru leur présence dans les paradis fiscaux
L'Union européenne compterait 880.000 esclaves dont un quart sont exploités sexuellement. C'est ce qui ressort d'un rapport révélé ce dimanche par l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

Des profits considérables

Ce rapport, rédigé par le comité CRIM du parlement européen en charge de la lutte contre la criminalité organisée, le blanchiment et la corruption, estime également à 25 milliards d'euros les profits du trafic d'êtres humains chaque année. Le trafic d'organes humains et d'animaux sauvages produirait un bénéfice annuel de 18 à 26 milliards d'euros, tandis que la cybercriminalité rapporteraient jusqu'à 260 milliards d'euros !

La gangrène de la corruption

Pour le comité CRIM du parlement de Strasbourg, la corruption est également un problème majeur dans l'Union européenne. 20 millions de cas ont été relevés par le comité. Le coût de la corruption s'élèverait à 120 milliards d'euros par an.

Protéger les « dénonciateurs »

Le comité invite les Etats membre à prendre des mesures sévères contre la corruption. Il formule également des propositions pour entraver le développement de cette économie parallèle. Il s'agit de combattre les paradis fiscaux, de frapper plus durement les agents publics ou les politiques corrompus et, surtout, de mettre en place une protection européenne des informateurs (« whistleblowers »). Le parlement européen devra voter sur ce rapport le 23 octobre prochain.

XX
a écrit le 13/10/2013 à 23:21 :
Si on commence a toucher sérieusement aux réseaux mafieux cela va faire de nombreux clients en moins pour les grosses Allemandes Premium ! L'Allemagne sera contre !
Réponse de le 14/10/2013 à 9:37 :
sans compter les autres esclaves allemands payer 3? de l'heure...
Réponse de le 14/10/2013 à 9:48 :
N'importe quoi!
Réponse de le 14/10/2013 à 10:53 :
Culumbo vous avez raison je ne sais plus le nom que les Allemands appellent ce genre
d'exploitation , qui de plus est du travail au Noir légalisé, la moitié des travailleurs allemands
paient des cotisations sociales
a écrit le 13/10/2013 à 22:23 :
Il travaille 80 heures par semaine, jamais de repos, jamais de vacances, il doit rembourser à ses maitres 90% de ce qu'il gagne, il vit en dessous du seuil de pauvreté, c'est, c'est ? oui c'est un patron d'une petite entreprise en France en 2013.
Réponse de le 14/10/2013 à 11:09 :
Pourquoi, ils votent quoi les patrons de TPE d'habitude ?
a écrit le 13/10/2013 à 22:16 :
Qu'en pense notre ami l' émir du Qatar ?
a écrit le 13/10/2013 à 22:13 :
la corruption et l'esclavage existent depuis l'antiquité c'est pas une loi et des bonnes paroles qui vont en mettre un terme
Réponse de le 13/10/2013 à 22:38 :
Exact ; mais ce n'est pas non plus le défaitisme qui va y mettre un terme...
a écrit le 13/10/2013 à 21:34 :
Il s'agit d'une faute de frappe , lire "enclaves" et non "esclaves" : un peu d'humour !
a écrit le 13/10/2013 à 20:26 :
ils tentent même d'arriver par bateau entier quand ils ne coulent pas . qui parle de corruption .. les politiques ? non mais je rêve ! ils dénoncent ce qu'ils initient eux mêmes par leur cupidité malfaisante .
a écrit le 13/10/2013 à 19:35 :
au moins François Hollande et sa clique ne risque pas de se faire voler leurs cerveaux !
a écrit le 13/10/2013 à 19:21 :
notre bonne europe un espace de progrès et de liberté , ah ah ,laissez moi rire
je peux encore, mes lèvres ne sont pas gersees la température est douce
a écrit le 13/10/2013 à 19:11 :
la corruption, chez nous, en Europe ! Mais non voyons cela n'existe qu'en Asie ou Amérique du Sud nous "nous sommes développés" super honnêtes ... Foutage de gueule intégrale, par contre en Europe les corrompus sont ceux qui luttent contre, alors dans la catégorie "rien à battre" on est servit !
a écrit le 13/10/2013 à 17:49 :
exemple d'esclavagisme moderne et legal: ceux qui creent une boite en france deviennent l'esclave du gvt francais, sont corveables a loisirs, taxables a loisirs et redevable sde la taxe de formariage ( rebaptisee exit tax) s'ils ont des veilleites de quitter leurs maitre sans s'acquitter de leur du quotidien, et en refusnat les taches liees a leur qualite de cerf
Réponse de le 13/10/2013 à 19:17 :
SERF" , Churchill, serfs! les autres, sont pas les mêmes.....
Réponse de le 14/10/2013 à 10:19 :
desole ( merci ;-) )
a écrit le 13/10/2013 à 17:33 :
Quand on vous dit qu'on retourne au moyen âge......traités comme des moins que rien l'exploitation , l'esclavagisme tournent à plein régime, de plus/plus.....
a écrit le 13/10/2013 à 17:18 :
Sur le chantier du stade en face chez moi des ouvriers polonais vivent dans des conditions déplorable et le donneur d'orde est un bon politique cumulard président de la communauté de communes. la société en charge du chantier profère des menaces lorsque l'ont pose des questions aux ouvriers. La Dass étant juste à coté aucun ne réagit malgré la demande des citoyens, le maire de la commune ne sait rien, l'inspection du travail ne s'occupe pas de l'hébergement.......... Vive l 'Europe.
Réponse de le 13/10/2013 à 21:31 :
Rien d'étonnant, il s'agit des mêmes groupes européens qui au Qatar , traitent leurs employés comme des esclaves. Pourquoi ne le feraient-t-ils pas aussi en Europe?
Réponse de le 14/10/2013 à 18:20 :
Les marchés publics sont attribués au moins disant (théoriquement au "mieux disant", mais en pratique au moins cher pour éviter toute accusation de favoritisme). Résultat : pour emporter le marché, les grosses boîtes de travaux publics cassent les prix en sous-traitant à une cascade de sous-traitants de moins en moins chers, (éventuellement des sociétés étrangères, qui échappent au droit du travail français, merci la directive Bolkestein). Les derniers de la chaîne exploitant des travailleurs sous-payés, voire au noir. La grosse boîte se défausse en incluant dans ses contrats de sous-traitance une clause de respect du droit du travail. En cas de contrôle c'est le dernier sous-traitant qui trinque et ferme, non solvable. La grosse boîte s'abrite dernière son contrat et feint d'ignorer la triche des sous-traitants. Pourtant, le prix cassé du marché n'est possible qu'en trichant...
a écrit le 13/10/2013 à 16:59 :
vu un reportage sur les conditions de travail des ouvriers d'abattoirs d'un pays qu'on nous montre en exemple . écoeurant.
Réponse de le 13/10/2013 à 17:12 :
l#Allemagne est pays qui ne respecte pas les droits et fait trvailer des milions pour 1 Euro/Heur.
Il y a chaque jours des milliers d'allemand qui traverse la frontiere pour venir vivre et s'installer ici chez nous.
Réponse de le 13/10/2013 à 17:51 :
Vous ne savez même pas ce que c'est ces fameux jobs à 1 EUR l'heure. Et les Allemands qui vont en France? Oui pour les vacances peut-être. Sinon je peux vous présenter plein de Français qui ne voudront plus jamais quitter l'Allemagne .... Ils savent pourquoi ...
Réponse de le 13/10/2013 à 21:29 :
Beaucoup des gens parlent d'allemagne mais sans jamais connaître ou avoir veçu la bas.Dommage d'entendre le media français ternir l'image de ce beau pays .j'y suis resté 8ans environ .IL N'Y PAS PHOTO avec notre france .
Réponse de le 14/10/2013 à 8:58 :
J'ai travaillé 6 mois en Allemagne en 2009-2020 ( Erlangen - Bavière) , et je confirme ce que dit ciria 2000.
L'Allemagne reste loin devant la France:
Les points qui m'ont marqués sont principalement:
- vie moins chère ( globalement).
- conditions de travail très bonnes - ambiance peu conflictuelle.
Réponse de le 14/10/2013 à 9:41 :
vous pouvez y retourner, personne vous retient. Au faite, vous y avez travaillé et vécus. Bien bien, mais avez-vous réellement parlé à des gens "exploités" ? parce que non les conditions de travail ne sont pas meilleures qu'en France, loin de la. Quant à l'ambiance peu conflictuelle, ne soyez pas mou du slip, vous savez bien l'esprit râleur français...
Réponse de le 14/10/2013 à 9:58 :
@gilloupe, ciria2000: je suis depuis 25 ans en Allemagne et je confirme! J'ai eu des chances sur le plan professionnel que je n'aurai pas eu en France. Je n'ai de plus jamais été confronté a un racisme primaire a mon égar, contrairement a certains Allemands qui vivent en France. Je suis a chaque fois effaré par les mensonges et idées recues qui sont colportées en France sur l'Allemagne. Quand on est citoyen d'un pays ou il y'a un chomage et un déficit enorme, ou les faschistes et les communiste font de bons scores aux elections, on devrait peut etre ce regarder dans un miroir avant de chercher les poux aux autres...
Réponse de le 14/10/2013 à 16:45 :
@colombo: vous croyez savoir mais vous ne savez rien. Comme un ado.
Réponse de le 14/10/2013 à 23:09 :
Vous n'avez pas non plus la science infuse. Et partir d'aprioris d'une personne pour généraliser est une erreur. Regardez donc dans les exploitations agricoles le salaire des employés. C'est à vomir de voir ça dans un pays si riche, 1ere puissance d'Europe... Je pourrais vous citer une pléthore d'exemples. Au passage, ado ou pas ado, ça change rien. Le vécu de gilloupe je ne le contredis pas, je le crois (surtout pour l'esprit peu conflictuelle) mais attention à ne pas tomber dans l'excès inverse et encenser ce pays qui a beaucoup à améliorer dans ses conditions de travail. Qui plus est à rabaisser la France... Oui oui oui on est vraiment mal en France, après tout c'est l'enfer ici et le paradis outre Rhin. Assez de blabla -_-
a écrit le 13/10/2013 à 16:05 :
De plus en plus chouette, à tous les niveaux, cette UE!
a écrit le 13/10/2013 à 15:46 :
En France, il y a même 20 millions de travailleurs esclaves dans le privé qui sont surexploités, qui n'ont rien à dire et qui doivent baisser la tête pour que les 6 millions de Fonctionnaires puissent jouir de leurs nombreux privilèges et autres avantages dans toute leur fainéantise... Ça va péter un jour et des têtes tomberont!
Réponse de le 13/10/2013 à 18:35 :
c'est pas les patrons, les actionnaires et les financiers qui vous exploitent plutot que les fonctionnaires qui vous rendent des services que vous seriez incapable de vous financer si l'etat privatisait ses services publics ?
Réponse de le 13/10/2013 à 18:56 :
Oui mais peut être que ce sera les esclaves du publique qui voudront profité des avantages du privé...
Réponse de le 13/10/2013 à 20:55 :
Comparer les salariés du privé en France a des esclaves est honteux. Vous ne savez même pas ce qu'est un esclave !
Réponse de le 15/10/2013 à 16:46 :
Selon wikipédia, le salarié est esclave au moins 7h par jour ;)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :