L'Europe a consacré 29,1% de son PIB à la protection sociale en 2011

 |   |  323  mots
Au sein de l'Union européenne, les dépenses de protection sociale des Etats consacrées au chômage représentaient 5,6% des dépenses totales selon Eurostat.
Au sein de l'Union européenne, les dépenses de protection sociale des Etats consacrées au chômage représentaient 5,6% des dépenses totales selon Eurostat. (Crédits : reuters.com)
Avec 33,6% de son produit intérieur brut consacrés à la protection sociale la France fait partie, avec le Danemark et les Pays-Bas, des pays les plus généreux en la matière.

29,1%: c'est la part de la richesse produite au sein des 28 États membres de l'Union européenne qui a été dépensée pour subvenir aux dépenses de protection sociale durant l'année 2011 selon un document publié par l'office statistique de l'Union ce jeudi.

"Après avoir augmenté entre 2008 et 2009, les dépenses de protection sociale ont légèrement reculé dans l'UE28 passant de 29,7% du PIB en 2009 à 29,4% en 2010 et 29,1% en 2011" indique Eurostat. Comment expliquer ces variations? La crise économique, explique l'office. Les États ont certes dû verser davantage de prestations chômage et dans le même temps, le niveau de PIB a reculé. En revanche une fois la période 2008-2009 passée, les dépenses de protection sociale ont moins augmenté que le PIB.

Les prestations liées à la vieillesse sont celles qui pèsent le plus

Dans le détail, en 2011, "la part des dépenses de protection sociale par rapport au PIB était d'au moins 30% au Danemark (34,3%), en France (33,6%), aux Pays-Bas (32,3%), en Belgique (30,4%)" . En revanche, certains pays se démarquent par la faiblesse de la part des richesses crées consacrées au versement des aides sociales comme par exemple la Lettonie (15,1%), l'Estonie (16,1%) ou la Roumanie (16,3%).

Les dépenses de protection sociale recouvrent à la fois celles liées à la vieillesse (retraites), à la maladie, au chômage, à l'invalidité et aux charges familiales. Ce sont les pensions de retraites (baptisées "Vieillesse et survie" dans le tableau d'Eurostat ci-dessous) qui représentent le plus de lourd dans tous les pays à l'exception de l'Allemagne, l'Irlande et la Norvège. Elles représentent en moyennent 45,7% du total. La France s'inscrit dans la moyenne avec une part de 45,4%  Enfin, les prestions de maladie, de soins de santé et d'invalidité comptaient en 2011 pour 37% des prestations totales en Union européenne.

Le communiqué d'Eurostat, l'office statistique de l'UE, dans son intégralité:

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2013 à 6:45 :
Chacun peut constater les gaspillages et abus des Professionnels de Santé et des Patients : Prescriptions, médicaments, examens. Il faut viser les 30% : tout le monde sera aussi bien soigné, bénéficiera des memes examens préventifs de cancers ou autres, pour 50 milliards d'euros en moins, avec le Meme Modèle Social.
Réponse de le 24/11/2013 à 12:27 :
Le jour où on te demandera ton avis, on te sonnera
a écrit le 23/11/2013 à 16:48 :
Vive Barroso ,Vive Rasmussen !
a écrit le 23/11/2013 à 16:21 :
On voit que l'institution du travail pour tous ou la fin du chômage est une solution pertinente qui évite une complexité administrative. Selon les cas les employeurs seraient indemnisés pour prendre des salariés par l'état sans qu'il en soit informé, travaillant normalement. L'emploi serait plus fluide et plus disponible. L'activité réelle ne manquant pas tout le monde aura sa place.
a écrit le 23/11/2013 à 13:22 :
L'Europe a consacré 29,1% de son PIB à la protection sociale en 2011 . C'est bien grâce à ces 29,1% qu'elle a pu obtenir le reste de son PIB!
a écrit le 23/11/2013 à 2:16 :
mouahahahahhahaa :::::: france pays de vieux....
a écrit le 22/11/2013 à 21:14 :
vous vouliez des vieux ... vous les avez ! sur les bras .. mais des petits enfants ... et pour longtemps . alors mamie pas encore morte !!!!!!!!!!!!!
a écrit le 22/11/2013 à 10:49 :
la population viellies donc ils y auras bientot moins de retraites.PArcontre les medicaments est les medecins sont trop chers ,? LA il y a encore des economies a faire en limitent leur prestations???
a écrit le 22/11/2013 à 7:51 :
On les aurait avec moins de 2 an de retard
a écrit le 21/11/2013 à 21:28 :
Et alors ???????
a écrit le 21/11/2013 à 20:39 :
Le niveau des prélèvements obligatoires est au total de 46,5% en 2013 du PIB, pour la protection sociale en France on a 33,6% de son PIB, reste donc 12,9 % du PIB pour le budget de l’État. Donc si le calcul est bon "seulement" 27,8 % de nos impôts et taxes sont destinés au fonctionnement de l'état et de l'autre coté 72,2 % pour la protection sociale ! On voit ou vont se faire les réductions des dépenses.
Réponse de le 22/11/2013 à 0:04 :
Il me semble que le total des recettes et de 50% (un peu plus que les prélèvements obligatoires) et le total des dépenses 57% soit 34% hors sécu se décomposant en 23 pour l'état et 11 pour les CL environ. Les dépenses doivent baisser pour être ramenées à 50 et ceci surtout du côté de l'état et des CL (notamment en baissant les achats externes et les crédits d'intervention car il est difficile de baisser la masse salariale des fonctionnaires à cause du GVT et d'assez faibles départs naturels) ; la sécu elle c'est un secteur en croissance naturelle (vieillesse, santé...) par contre il faudrait la gérer mieux (comme les pays scandinave) pour qu'elle ne croisse pas plus vite que le PIB

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :