L'Allemagne introduit la retraite à 63 ans

 |   |  562  mots
Désormais, il sera possible de partir à 63 ans en retraite en Allemagne, après 45 ans de cotisations
Désormais, il sera possible de partir à 63 ans en retraite en Allemagne, après 45 ans de cotisations
La grande coalition a présenté ce jeudi sa réforme des retraites avec plusieurs assouplissement de celle de 2007. Mais le financement pourrait manquer rapidement.

La grande coalition allemande veut aller vite. Le nouveau gouvernement allemand a présenté ce jeudi son projet de loi sur les retraites. Un projet directement inspiré du contrat de coalition signé le mois dernier et qui devait répondre aux promesses de la SPD et de la CDU et qui détricote en partie la réforme portée en 2007 par la SPD qui instaurait en 2030 la retraite à 67 ans.

Un départ sans décote dès 63 ans

Cette nouvelle réforme créée d'abord une possibilité de partir en retraite à 63 ans sans décote si la personne a cotisé 45 ans, une demande de la SPD. Jusqu'à présent, une décote était appliquée pour un départ anticipé à hauteur de 0,3 % par mois d'écart entre l'âge de départ effectif et l'âge légal de départ à la retraite (aujourd'hui 65 ans et 4 mois).

Cet âge de départ anticipé sans décote sera néanmoins progressivement remonté de deux mois à partir de l'an prochain jusqu'à atteindre 65 ans pour les personnes nées en 1964. Il est vrai que, parallèlement, l'âge légal de départ à la retraite va remonter pour atteindre 67 ans en 2030… Le coût total de cette mesure va progressivement s'alourdir : de 900 millions d'euros cette année, il va passer à 3,1 milliards par an en 2030.

Un supplément pour les mères

Deuxième mesure phare : la création d'un supplément retraite pour les mères qui ont eu des enfants avant 1992 qui correspond à 28 euros par an à l'ouest et à 26 euros à l'est. Ce supplément sera appliqué à partir du 1er juillet. La mesure, réclamée par la CDU et la CSU, coûtera 6,7 milliards d'euros par an. Ce coût devrait rester stable, baissant très légèrement à 6,1 milliards d'euros en 2030.

160 milliards d'euros à trouver en 16 ans

Plusieurs autres mesures ont été prises, pour lutter contre le phénomène très préoccupant des « retraités pauvres » en Allemagne : la grande coalition a notamment mis en place une retraite minimum de 850 euros par an. En tout, la facture de ces mesures s'élève à 4,4 milliards d'euros cette année et monter jusqu'à 11 milliards d'euros en 2030. En tout, la facture globale s'élève à 60 milliards d'euros d'ici à 2020 et 160 milliards d'euros d'ici à 2030 !

Les cotisations vont s'alourdir

Comment financer ces mesures ? Dans l'immédiat, il n'y a aucune urgence : les caisses de retraites sont excédentaires et disposent d'une réserve de 31 milliards d'euros. Mais ces réserves vont fondre rapidement. La grande coalition a donc décidé d'annuler la baisse prévue des cotisations retraite de 18,9 % à 18,3 % du salaire brute et annonce une augmentation progressive de ces dernières à partir de 2019. En 2019, la cotisation passera à 19,7 % puis montera progressivement jusqu'à 22 % au cours de la décennie suivante.

Pas de financement à terme

Mais ce ne sera pas suffisant : l'Etat va devoir aussi mettre la main à la poche. A partir de 2022, pas moins de deux milliards d'euros de fonds fédéraux viendront financer le système de retraite. En réalité, les mesures prises par la grande coalition ne sont certainement pas financées à cet horizon, alors même que la faible natalité du pays viendra réduire les entrées de cotisations. Sans mesure pour assurer un niveau d'emploi au moins stable, les prochains gouvernements allemands seront contraints de revenir sur les décisions prises ce jeudi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/03/2014 à 18:02 :
8 E par ans
a écrit le 22/02/2014 à 9:54 :
je crois que la decroissance des retraite va ameliores les caisses de retraite des pays européens dans les 20ans a venir???
a écrit le 17/01/2014 à 21:32 :
Plus de socialistes au pouvoir plus de dépenses, à croire que les Allemands n'ont pas compris ce que nous avez apportés les années mitterand et aubry : la retraite à 60 ans, les 35 heures,

SVP, SVP : vous qui êtes un grand pays, l'ALLEMAGNE regardez dans la situation dans laquelle on est avant de faire comme nous ! Par pitié, réfléchissez !
a écrit le 17/01/2014 à 14:54 :
Est ce une coquille le 850€/an? car par mois c'est pas lourd mais je veux bien mais à 850€/an comment ils font pour manger?
Réponse de le 17/01/2014 à 16:12 :
Les biens alimentaires coutent en moyenne 25% de moins qu'en France, c'est aussi simple que ça.
Réponse de le 17/01/2014 à 17:15 :
j'habite à Strasbourg et j'ai comparé les prix des deux côtés de la frontière et j'ai vraiment pas l'impression que les prix dans l'alimentaire soit 25% moins cher en Allemagne par rapport à la France.
Réponse de le 17/01/2014 à 17:30 :
même à 25% de pouvoir d'achat en plus (ce dont je doute aussi )ça fait pas lourd par mois. A fortiori quand on connait la part d'alimentaire dans le budget d'un ménage (certes sans doute un peu plus pour un retraité), parce qu'il faut encore se chauffer, faire marcher la TV, s'assurer... je penche pour la coquille ou alors pour la coquillette à tous les repas.
Réponse de le 26/01/2014 à 18:31 :
l'alimentaire est moins cher en allemagne, c'est très bien. Mais oubliez le plus important ! Les LOYERS allemandes sont 50% moins cher qu'en France et ça, c'est une grosse économie sur le salaire. Les loyers en France sont une véritable arnaque , car les français refusent de travailler dans le BTP comme ouvriers ou maçons, et préfèrent spéculer sans travailler en plaçant l'argent sur l'immobilier et font monter les prix artificiellement.
a écrit le 17/01/2014 à 12:09 :
Plus de socialistes au pouvoir plus de dépenses, à croire que les Allemands n'ont pas compris ce que nous avez apportés les années mitterand et aubry : la retraite à 60 ans, les 35 heures,

SVP, SVP : vous qui êtes un grand pays, l'ALLEMAGNE regardez dans la merde dans laquelle on est avant de faire comme nous ! Par pitié, réfléchissez !
a écrit le 17/01/2014 à 11:44 :
On a tendance à confondre la baisse de la natalité avec la baisse des nombre de cotisants. En Allemagne, l'augmentation de l'immigration des travailleurs, donc cotisants, compense largement la baisse de natalité en cours.
sinon : 26 euros par an par femme, qui coûtent au total 6 milliards ça fait plus de 200 millions de femmes en retraite ....même pour l'Allemagne, ça fait beaucoup.
a écrit le 17/01/2014 à 11:05 :
Plus de socialistes au pouvoir plus de dépenses, à croire que les Allemands n'ont pas compris ce que nous avez apportés les années mitterand et aubry : la retraite à 60 ans, les 35 heures,

SVP, SVP : vous qui êtes un grand pays, l'ALLEMAGNE regardez dans la merde dans laquelle on est avant de faire comme nous ! Par pitié, réfléchissez !
a écrit le 17/01/2014 à 9:43 :
Plus de socialistes au pouvoir plus de dépenses, à croire que les Allemands n'ont pas compris ce que nous avez apportés les années mitterand et aubry : la retraite à 60 ans, les 35 heures,

SVP, SVP : vous qui êtes un grand pays, l'ALLEMAGNE regardez dans la merde dans laquelle on est avant de faire comme nous ! Par pitié, réfléchissez !
Réponse de le 17/01/2014 à 17:17 :
c'est sûr, il vaudrait mieux une retraite à 70 ans et des salaires de 3-4 euros bruts de l'heure pour le patronat allemand.
a écrit le 17/01/2014 à 9:22 :
La Tribune meilleur journal au monde et meilleurs journalistes.
Réponse de le 17/01/2014 à 11:01 :
vous avez lu tous les journaux de Monde!!
a écrit le 17/01/2014 à 8:29 :
Plus de socialistes au pouvoir plus de dépenses, à croire que les Allemands n'ont pas compris ce que nous avez apportés les années mitterand et aubry : la retraite à 60 ans, les 35 heures,

SVP, SVP : vous qui êtes un grand pays, l'ALLEMAGNE regardez dans la merde dans laquelle on est avant de faire comme nous ! Par pitié, réfléchissez !
a écrit le 17/01/2014 à 8:16 :
Normal dans le deuxième plus vieux pays du monde après le Japon de faire travailler plus longtemps pour compenser la plus faible proportion de jeunes. Notez qu'en France aussi on a des « retraités pauvres ».
a écrit le 17/01/2014 à 8:01 :
Plus de socialistes au pouvoir plus de dépenses, à croire que les Allemands n'ont pas compris ce que nous avez apportés les années mitterand et aubry : la retraite à 60 ans, les 35 heures,

SVP, SVP : vous qui êtes un grand pays, l'ALLEMAGNE regardez dans la merde dans laquelle on est avant de faire comme nous ! Par pitié, réfléchissez !
Réponse de le 17/01/2014 à 8:14 :
Un grand pays où on vend plus de changes pour vieux que de couches pour bébé, ça sent le sapin (pas Michel le sinistre du travail...)
a écrit le 17/01/2014 à 7:51 :
Plus de socialistes au pouvoir plus de dépenses, à croire que les Allemands n'ont pas compris ce que nous avez apportés les années mitterand et aubry : la retraite à 60 ans, les 35 heures,

SVP, SVP : vous qui êtes un grand pays, l'ALLEMAGNE regardez dans la merde dans laquelle on est avant de faire comme nous ! Par pitié, réfléchissez !
a écrit le 17/01/2014 à 7:49 :
SVP ne metrisant pas bien la langue de france je trouve de plus en plus souvent dans la
lecture des articles ou des commentaires des adjectifs avec un e a la fin du genre "salaire brutE" ou "cela est durE"... Cela est il normal? Merci.
a écrit le 17/01/2014 à 7:29 :
En Grèce 3,7 millions d'actifs pour 4,6 millions de chômeurs et d'inactifs : va y avoir comme un léger problème de financement de l'état providence en Europe ...
a écrit le 16/01/2014 à 23:30 :
Il faut recycler la TVA pour la retraite (en l'augmentant de 130Ge à 170) et la refinancer par des impôts pesant sur les entreprises mais non assis sur le travail : par exemple + 130 de CET et flat tax sur l'actif net et -170 de cotisations soit un deuxième effet Gallois de 40 Ge. C'est possible car les scandinaves ont 5 points de TVA de plus que nous. Ensuite on stabilise mieux le financement car on fait payer la retraite aux machines et aux importations : en gros on ponctionnerait 20% de la consommation des français pour permettre aux 20% les plus agés de consommer...Système autostable.
a écrit le 16/01/2014 à 19:51 :
Et on parle des retraites Françaises quand on voit que les retraites allemandes sont faites de bric et de broc, apparemment la gestion est bien pire qu'en France. Rien n'est sûr dans la gestion on pourrait même penser que c'est gérer à la petite semaine étant donné que la natalité est en baisse et lorsque les gens ont peur du lendemain ils ne sont pas prêt de faire des enfants et comme les gouvernants allemands attendent, hésitent, réfléchissent et ne font rien puisqu'ils sont dans le mur. les Allemands dans le doute vont s'abstenir de la peur du lendemain et je suis à peu prés sûr après avoir lu l'article que leur salut ils nous le devront à nous ou au pays limitrophes le bordurant à l'Est, Pologne, république Tchèque, Slovaquie ou voire la Turquie. On en reparlera d'ici une dizaine d'année !!!!
Réponse de le 16/01/2014 à 20:31 :
Il y a des problèmes concernant les retraites en Allemagne - comme en France d'ailleurs. A la différence que l'on en parle de l'autre côté du Rhin et on les met sous le tapis de cette côté-ci ... les caisses de retraites en France étant en deficit permanent ...
Réponse de le 16/01/2014 à 23:34 :
En conservant les salaires comme assiette de financement on sera toujours en déficit chronique. On fait ce lien car on raisonne comme si on était en capitalisation (je mets de l'argent de côté il me sera versé plus tard)...mais on est en répartition...et quand on n'aura plus que des robots on ne pourra plus rien répartir !
a écrit le 16/01/2014 à 19:35 :
c est comme en france: trop de vieux trop tôt? pas de problème. il faut tout simplement réduire les retraites. 63 ou 65 ou 67 est une discussion fatigante: il faut tout simplement se poser la question si les actifs peuvent subventionner les inactifs. au lieu de taxer plus les actifs, il faut réduire les retraites.
Réponse de le 17/01/2014 à 14:52 :
tout à fait d'accord, elles doivent être désindexées à minima pour les hautes retraites dont bénéficient souvent les français qui ont le plus de patrimoine. Il faut faire attention aux petits retraités en particulier les femmes et s'attaquer aux problèmes financiers de la dépendance, mis sous le tapis année après année.
a écrit le 16/01/2014 à 19:10 :
Faire le calcul cumuler jusqu'en 2030 est inutile (car personne ne sait ce qu'il en sera) et trompeur si vous ne mettez pas en vis-à-vis le PIB cumulé sur cette période. Sinon, on dit que sur 500 ans ça fait 300 000 milliards d'euros et on en conclut que... Que quoi d'ailleurs ?
Réponse de le 17/01/2014 à 7:30 :
Une poussive augmentation de 0,4 point du PIB en Allemagne, malgré un excédent commercial record : ça craint...
a écrit le 16/01/2014 à 18:58 :
D'accord mais pour les politiques aussi
Réponse de le 16/01/2014 à 23:05 :
nombre de politique qui ont 60 ans et plus, cumulent une retraite institutionnelle avec leur rémunération "politique"......ne vous inquiétez pas pour eux...... regardez l'âge moyen des sénateurs...... et vous comprendrez..... ils sont drogués au pouvoir et au ponion.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :