La BCE pessimiste pour l'inflation, optimiste pour la croissance en 2014

La prévision d'inflation en zone euro a été revue à la baisse d'un point par la Banque centrale européenne, mais celle qui concerne la croissance a été relevée. L'institution dirigée par Mario Draghi choisit cette fois encore de laisser ses taux directeurs inchangés.

2 mn

La BCE table sur une croissance du PIB de la zone euro de 1,8% en 2016. (Photo : Reuters)
La BCE table sur une croissance du PIB de la zone euro de 1,8% en 2016. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)

 Plus optimiste sur la croissance. Mais pas sur l'inflation. La Banque centrale européenne (BCE) prévoit désormais une hausse de PIB de 1,2% en 2014 en zone euro, contre 1,1% dans la précédente estimation. 

Le chômage s'est stabilisé et "une certaine amélioration de la demande intérieure devrait se matérialiser", a déclaré Mario Draghi, le directeur de la BCE, lors de sa conférence de presse mensuelle à Francfort.

Pourtant de gros risques continuent à peser sur la croissance en Europe, notamment venus des pays émergents et du fait d'incertitudes géopolitiques, notamment en Ukraine.

>> Le parlement de Crimée veut un rattachement de la péninsule à la Russie

 

Par ailleurs, les inquiétudes sur la faible inflation se confirment. Mario Draghi a indiqué que celle-ci ne dépasserait pas les 1% cette année. Elle prévoyait 1,1% auparavant. Il a prévu que les pays partageant la monnaie unique feraient face à "une période prolongée de faible inflation". Il avait prévenu en janvier qu'il pourrait agir, peut-être en rachetant des prêts bancaires, dans l'éventualité où les prix iraient jusqu'à chuter, entraînant la zone euro dans la spirale de la déflation. 

>> Mario Draghi prêt à dégainer contre la déflation en zone euro

1,5% d'inflation en 2016?

A plus long terme, il se montre toutefois optimiste.  "Les dernières projections des services de l'Eurosystème qui couvrent maintenant une période allant jusqu'en 2016 confortent les anticipations antérieures", a déclaré Mario Draghi, estimant que cette phase de faible inflation serait "suivie d'un mouvement graduel à la hausse de l'inflation harmonisée vers des niveaux plus proches de 2%"

Pour l'heure, les prévisions pour 2015 et 2016 restent inchangées. La BCE prévoit une inflation de 1,3% l'année prochaine et de 1,5% l'année suivante. Quant à la croissance elle atteindrait 1,5% en 2015 et 1,8% en 2016. 

 

Maintien des taux directeurs

Plus tôt dans la journée, le conseil des gouverneurs de la BCE a décidé de laisser son principal taux directeur inchangé à 0,25%, le niveau auquel il stagne depuis novembre.

Mercredi pourtant, des responsables du FMI avaient appelé la banque centrale européenne à réduire ses taux d'intérêts, expliquant que la faible inflation "pénalise la reprise dans la zone euro, notamment dans les pays plus fragiles".

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 06/03/2014 à 22:37
Signaler
Sans inflation moins de recettes de TVA pour les européomondialoécolosocialistes...

à écrit le 06/03/2014 à 18:59
Signaler
DRAGHI a l'air fatigué sur la photo. Il doit être soucieux

à écrit le 06/03/2014 à 18:16
Signaler
Les loyers baissent en France, si on ne voit pas de transfert vers la consommation ca sera un signe qu'au moins ici la déflation est déjà arrivée.

à écrit le 06/03/2014 à 18:05
Signaler
Avec l'Euro qui continuent de monter , les américains et leur planche a billet n'ont pas finis de faire leur emplètes en Europe, mais nous on va certainement encore devoir fermer des usines. Le principe de l'euro fort le père Draghi il en connait le...

à écrit le 06/03/2014 à 16:59
Signaler
Même pour la tribune ou du moins son commentateur , l inflation serait une bonne chose !

à écrit le 06/03/2014 à 16:14
Signaler
1,5% d'inflation en 2016 Draghi c'est-il de quoi il parle,une inflation aussi faible dans une zone économique de 500 millions d'habitants avec comme projection 2016,voila qui en dit plus long que n'importe quel discours pseudo économique.Question :...

le 06/03/2014 à 18:25
Signaler
@ Kirk Cycle de Jugla. Il faut le raccourcir dans son option longue , de 2 ans. Oui , les cycles raccourcissent.

le 10/03/2014 à 8:56
Signaler
Shangai Je doute fort qu'en 1862 Clément Juglar est pu modélisé l'économie telle que nous la connaissons aujourd'hui en 2014,parsemée de bulles spéculatives de tous ordres, une économie européenne,mondialisée etc.. .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.