Immobilier : 184 expulsions par jour en Espagne en 2013

En 2013, 67.189 ordres d’expulsion par jour ont touché les locataires et propriétaires espagnols surendettés. Le chiffre indique la persistance de la crise immobilière en Espagne.

2 mn

La justice européenne a récemment enjoint l'Espagne de mieux protéger ses accédants à la propriété, souvent menacés d'expulsion car endettés. (Photo : Reuters)
La justice européenne a récemment enjoint l'Espagne de mieux protéger ses accédants à la propriété, souvent menacés d'expulsion car endettés. (Photo : Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

C'est l'éclatement de la bulle immobilière qui avait plongé le pays dans la crise, mettant fin à l'illusion du "miracle économique" espagnol en 2008.

Depuis, les expulsions se sont multipliées. Devenus insolvables, de nombreux Espagnols sont dans l'incapacité de payer leur loyer ou de rembourser leur prêt immobilier : le Conseil général du pouvoir judiciaire a indiqué vendredi avoir exécuté plus de 67.000 ordres d'expulsion de logements l'année dernière, soit 184 par jour en moyenne.

La Catalogne, région la plus touchée

La Catalogne, avec 24% des ordres d'expulsion exécutés, arrive en tête, suivie par la région de Valence (15%), l'Andalousie (14%) et la région madrilène (13%).

Avec un taux de chômage qui caracole toujours à 26%, l'Espagne ne peut pas compter sur une normalisation rapide du marché de l'immobilier.

Les banques contre une réforme pour soulager les Espagnols endettés

Si le nombre d'ordre d'expulsions prononcés est en chute de presque 10% par rapport à 2012, c'est grâce aux mesures décrétées par le gouvernement pour stopper l'hémorragie, a indiqué l'organe judiciaire espagnol.

Poussé par les associations qui dénoncent des suicides parmi les citoyens menacés d'expulsion, le gouvernement espagnol a tenté d'amender les lois régissant les crédits. Au grand dam des banques, qui détiennent les crédits immobiliers et qui sont souvent à l'initiative des procédures d'expulsion.

L'UE exhorte l'Espagne de protéger ses accédants à la propriété

La Cour de justice de l'Union européenne a récemment estimé que le droit espagnol n'était pas assez protecteur pour les citoyens qui se sont endettés pour acheter un bien immobilier. Ces derniers ne peuvent pas empêcher leur logement d'être hypothéqué en cas de clause abusive dans le contrat de prêt immobilier.

Le gouvernement espagnol s'est engagé à engager les réformes nécessaires pour se conformer aux règles européennes.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 02/04/2014 à 11:19
Signaler
Voila un bel exemple de ce qu'il faut éviter: les funestes bubulles de logement... combinées à la mauvaise compétitivité générale. Pourtant on connait les cas du passé, le Japon, la Suède des années 90... Alors on nous annonce aux Européennes, un cou...

à écrit le 30/03/2014 à 12:09
Signaler
A la base, avant crise les indicateurs compétitivité étaient au rouge. Pareil dans tout le sud la désindustrialisation rampante... On joue aux subprime en faisant des bulles de logement et ainsi on liquide la société? On obtient des suicides de citoy...

à écrit le 29/03/2014 à 12:51
Signaler
Au moins un pays où les propriétaires sont respectés: tu paies pas ton loyer, DEHORS!!!

le 29/03/2014 à 18:38
Signaler
C'est ça PROPRIO, dehors les miséreux et puis pas de bras, pas de chocolat! Est ce que vous avez conscience que ce sont les APL financées par la collectivité qui vous permettent de louer à prix d'or vos cages à poules. Le pb N°1 de notre économie de ...

le 30/03/2014 à 8:34
Signaler
Surtout que majoritairement, ce sont des proprios qui sont expulsés, ne pouvant plus rembourser leurs crédits ...

le 30/03/2014 à 9:53
Signaler
Ce n'était manifestement pas le sens de votre commentaire initial qui reflète bien la pensée d'un bailleur.....

à écrit le 29/03/2014 à 8:31
Signaler
Des gens qui n'auraient jamais du acheter, ont acheté, à taux variable, au dessus de leurs moyens. Achetant en empruntant, donc grâce à de la pure création monétaire, ils ont fait monter les prix désormais déconnectés de la réalité, mais attirant to...

le 29/03/2014 à 9:04
Signaler
Al Rejeter la responsabilité pour partie sur les acquéreurs me semble un peu facile,si vous proposez à une personne un crédit alors que vous savez très bien que les revenus ne suivent pas alors je dis tant pis pour la banque.Mais il est bienvenu main...

le 29/03/2014 à 9:48
Signaler
L'immense majorité des emprunteurs immobiliers ne sont pas des imbéciles ni des escrocs et les espagnols n'ont pas le comportement des anglo-saxons qui vivent à crédit en permanence (et les banques les poussent au crime parce que c'est le seul moyen ...

à écrit le 28/03/2014 à 21:01
Signaler
En priorité, soit on sauve les gens soit on sauve les banques, Bruxelles a été clair se sera les banques même si maintenant l'UE exhorte l'Espagne de protéger ses accédants à la propriété, et pour quelle raison ? Le french-bashing franco-français ni ...

le 29/03/2014 à 11:31
Signaler
En l’occurrence en sauvant les gens ont leur permettait de payer leur loyers et de sauver les banques. Ce point n'aurait pas dû échapper aux chefs d'états, mais bizarrement ce n'était pas l'avis des banquiers....

à écrit le 28/03/2014 à 18:59
Signaler
Aujourd'hui en Espagne. Demain en France. Aussi sûr que 1+1=2.

le 28/03/2014 à 21:16
Signaler
Les 2 marches ne sont pas du tout comparables. Beaucoup de construction et logement vide avec des banques peu regardantes sur l'endettement. En France pas assez de constructions neuves pour couvrir la demande. La plupart des prets en France sont a ta...

le 29/03/2014 à 14:41
Signaler
Bien vu , Jo...Merci !!!

à écrit le 28/03/2014 à 17:13
Signaler
Même pas surpris, tout cela était prévu par la pérestroïka(Brux).Vous infligez un remède de cheval économique à des pays (par la déflation salariale) ayant l'impossibilité de suivre la course de l'euro fort et vous vous étonnez qu'ils meurent.Donc ou...

à écrit le 28/03/2014 à 17:05
Signaler
Contrairement au FXH , je voyage souvent en Espagne et je ne constate pas les mêmes faits : On remarque dans les centres villes espagnols de nombreuses ouvertures de petits commerces lancés par des indépendants qui créent des petites ent...

le 28/03/2014 à 17:50
Signaler
La reprise est la oui, le chomage qui était a 26,2% est tombé a 25,9%. Un indice qui annonce un avenir radieux. J'ai de la famille en espagne...et je n'ai pas du tout les meme retours de mon coté.

le 28/03/2014 à 21:21
Signaler
Oui mais avec un chomage qui se maintient a 26%, 40 a 50% chez les jeunes, donc une generation sacrifiee, ce qui aura des consequences sur l'economie future. Ce ne sont pas des efforts, c'est une saignee

le 28/03/2014 à 21:34
Signaler
Et les manifs dont ne parle pas la presse française, elles représentent un bon indice de confiance ?

le 29/03/2014 à 9:55
Signaler
Constater la multiplication d'échoppes de la misère n'est pas forcément un bon signe. Quand je verrais des centaines de retraités mettre en vente leurs servces à thé sur une couverture devant leur maisonnette, ma première idée ne sera pas "superbe, i...

à écrit le 28/03/2014 à 16:54
Signaler
Dans un pays qui a 25% de chômage et un parc immobilier pléthorique, c'est stupide d’expulser des personnes qui ne peuvent plus rembourser temporairement leur emprunts. Les logements vidés ne trouveront en général pas preneurs et les banques vont se ...

à écrit le 28/03/2014 à 16:49
Signaler
Bonjour, Plein emploi, prospérité, croissance, c'était les promesses de L'UE. résultat: http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/noel-2013-appauvrissement-et-145425 L'UE a surtout enrichit les banques, les multinationales, et les ...

le 28/03/2014 à 16:58
Signaler
Avant d'attaquer UE, vous feriez mieux de regarder vers la crise immobilière en Espagne. Cela n'a rien à voir avec UE.

le 28/03/2014 à 17:53
Signaler
C'est vrai que l'euro les aide a remonter la pente...tout comme la troika.

le 28/03/2014 à 18:02
Signaler
Vous croyez que l'Europe n'est pas la cause de nos tracas, on a le droit d'être naïf. Elle a été conçue pour le libre échange des capitaux au détriment des peuples, on voit le niveau du chômage et de la pauvreté. Mais à mon avis il vous en faut plus,...

à écrit le 28/03/2014 à 16:28
Signaler
Pour mon travail, je suis souvent en Espagne et cet article décrit bien la situation économique catastrophique dans laquelle se trouve les espagnols. C'est pour cela que je suis surpris quand je l'ai des articles ou des reportages télé décrivant la s...

à écrit le 28/03/2014 à 16:11
Signaler
Je conseille aux gens qui ne connaissent pas de se renseigner sur l'argent dette et de l'immense tromperie que représente le système d'endettement par les banques. Le dessin animé l'argent dette de Paul Grignon ou la créature de Jekill Island de Mul...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.