Le FN pourra-t-il former un groupe au parlement européen ?

A priori, il devrait manquer un allié au FN pour former un groupe politique au Parlement européen. Mais c'est un jeu à trois bandes avec les Tories et l'UKIP britanniques.

5 mn

Le FN va tenter de constituer un groupe au Parlement. Une tâche délicate.
Le FN va tenter de constituer un groupe au Parlement. Une tâche délicate. (Crédits : reuters.com)

Le FN pourra-t-il constituer un groupe au Parlement européen ? Rappelons qu'il lui faudra trouver suffisamment d'alliés pour former un groupe d'au moins 25 députés venant de sept pays différents. Le nombre ne devrait poser aucun problème, puisque le parti de Marine Le Pen enverra à lui seul 24 élus à Bruxelles et Strasbourg. Mais où trouver des élus de six pays différents ?

Il manque un allié au FN

Le parti eurosceptique néerlandais PVV, qui a subi une défaite jeudi mais dispose de trois élus, a engagé des négociations avec le FN. A priori, les discussions devraient aussi s'engager avec les Autrichiens de la FPÖ qui ont réuni 19,5 % des voix et 4 élus. Le FN est également un allié traditionnel du Vlaams Belang flamand, pourtant peu fréquentable et qui vient de subir une défaite électorale en Belgique, mais qui a conservé un élu (avec 4,2 % des voix). La Ligue du Nord italienne avait utilisé l'image de Marine Le Pen durant sa campagne et avait indiqué vouloir quitter son alliance avec l'UKIP pour rejoindre le FN dans un groupe au Parlement européen. La Ligue du Nord a emporté 5 sièges et 6,2 % des voix. Enfin, les démocrates suédois, qui avaient aussi fait part de leur intérêt pour une alliance avec le FN, ont obtenu dimanche deux sièges. En tout, un groupe avec l'ensemble de ces élus compterait 39 élus issus de six pays. Le compte n'y est pas. Un des espoirs du FN, le parti national slovène, a perdu son siège hier. En comptant, évidemment, sur un succès de toutes ces négociations, il faudra donc trouver un septième allié.

Le UKIP pourra conserver son groupe... ou pas

Ce sera difficile, car le UKIP britannique qui a toujours refusé de s'allier avec le FN entend aussi conserver son groupe, Europe de la Liberté et de la Démocratie (EFD). EFD a perdu plusieurs alliés importants ce 25 mai, notamment ses alliés polonais de Pologne Solidaire et slovaque du Parti national slovaque qui n'ont pas eu d'élus. En revanche, l'élu du parti tchèque Svobodni, pourrait rejoindre EFD ainsi que celui des Grecs indépendants (droite eurosceptique). Le UKIP pourrait, en outre continuer à s'appuyer sur le parti religieux protestant néerlandais et les eurosceptiques danois (DFP), finlandais (Vrais Finlandais) et lituaniens (Ordre et justice). Sauf que certaines rumeurs indiquent que Danois et Finlandais seraient tentés de rejoindre le groupe ECR des Tories britanniques, tout comme l'ont annoncé les eurosceptiques allemands d'AfD. Au mieux, EFD devrait pouvoir se reformer avec des élus de sept pays et compter 38 membres. Mais en cas de défection, UKIP sera en concurrence directe avec le FN pour chercher des alliés.

Une alliance avec les néonazis ?

Avec qui l'un ou l'autre de ces deux partis vont-ils pouvoir s'allier ? A priori, les néonazis du Jobbik hongrois et d'Aube dorée grec, ainsi que l'élu NPD allemand devraient être exclus par les deux partis en quête de respectabilité. Pour le FN, le choix de ses alliés européens est important pour bien appuyer sa « dédiabolisation » et attirer d'éventuels transfuges de l'UMP. Déjà, l'alliance avec le Vlaams Belang est assez contestable. Une alliance avec Jobbik ou Aube Dorée serait catastrophique. Rappelons du reste qu'en 2011, Marine Le Pen avait décidé de retirer son parti de l'alliance européenne des mouvements nationaux qui regroupaient les néofascistes italiens, le Jobbik, le British National Party et le FN.

Quels alliés restent-ils pour le FN ?

Le choix d'un septième allié reste donc limité puisque les nationalistes slovènes et croates ne seront pas représentés au parlement. L'espoir le plus sérieux sera une alliance avec les Lituaniens de l'Union populaire agraire qui a conquis un élu. Mais ce dernier ne sera-t-il pas plutôt tenté par EFD ? Le parti slovaque des "gens ordinaires" (Ol'ano) est un parti conservateur qui pourrait être tenté par EFD ou ECR plus que par le groupe FN.

Le KNP polonais est certes très eurosceptique et a obtenu 4 élus (7,06 % des voix), mais il est aussi très libéral en économie, adepte de l'école autrichienne de Friedrich Hayek, ce qui correspond fort mal au positionnement du FN. L'Allemagne enverra plusieurs petits partis, mais aucun ne semble vraiment proche du FN. Même le parti de la Famille, qui milite pour le « vote familial » se dit un parti « centriste » et défend l'indépendance de la BCE. La tâche semble donc difficile pour le parti de Marine Le Pen qui devra espérer un ralliement d'un élu désireux de rejoindre un groupe politique. Un ralliement du Mouvement 5 Etoiles de Beppe Grillo (17 élus) semble très peu probable, les deux partis ayant, durant la campagne, échangé des noms d'oiseaux.

Un des espoirs du FN pourrait alors résider dans une défection d'EFD. Mais UKIP se défendra et tentera sans doute d'attirer de nouveaux mouvements dans son groupe qui, on l'a vu, est en danger. Rappelons qu'un groupe permet de disposer de financement, de responsabilités (commissions) et d'une prise de parole plus importante dans le parlement. Dans les prochaines semaines, les « eurosceptiques » ne vont certainement pas faire front commun…

 

>> Retrouvez tous les résultats des élections européennes, pays par pays

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 30/05/2014 à 14:22
Signaler
On entend dire que le vote FN choque le monde... fort bien seulement en Angleterre on a un score important. L'Europe est en crise, on se désindustrialise, on est sous-compétitifs et on compte pas moins de 50% de diplômés en chaumage et des CDD de 3 m...

à écrit le 28/05/2014 à 23:33
Signaler
vote sanction ou vote tout simplement ; d'aucun dise qu'il s'agit d'un vote de société. La démocratie sans tabou, par les urnes et sans ingérences, c'est une forme de révolution, c'est le "printemps français". Par ailleurs le "printemps français" p...

à écrit le 27/05/2014 à 13:21
Signaler
Ce qui est bien ( on le voit remarquablement dans les réactions ) c' est cette façon décompléxé d' évoquer le faschisme.. comme dans les années 30 avec franco, mussolini, hitler, les gens n' ont pas de soucis.. plus çà va plus c' est naturel.. hoô.. ...

le 27/05/2014 à 21:02
Signaler
+10000

le 28/05/2014 à 11:41
Signaler
Pas du tout d'accord avec vous le fascisme se trouve plus dans les partis de gauche. Les électeurs s'opposent à juste titre au totalitarisme de l'UE et le non respect du vote démocratique. Cette UE sous la dictature allemande et américaine qui ne p...

le 28/05/2014 à 23:10
Signaler
Tout à fait de votre avis ! mon combat", est plus qu'excessif , les électeurs qui ont voté pour elle, (et va y en avoir de plus en plus ), ont bien fait les choses, au contraire !

le 28/05/2014 à 23:35
Signaler
Sérieusement merci de ne pas dire n'importe quoi...

à écrit le 27/05/2014 à 8:01
Signaler
De toute facon à Bruxelles tout le monde s en fout...ils tiennent les renes...Ils ne comprendront pas plus le message qu'en France ....Debarrassons nous de tous ces seigneurs politiques corrompus....mais ils sont pires que des tiques....

à écrit le 27/05/2014 à 1:19
Signaler
Aucun intérêt il ne veulent pas de l Europe Pour sortir de l Europe ça passera pas un victoire au législatives ou au présidentielle Ils sont content ils vont toucher plein de sous pour tirer sur l Europe Avec flambi ça va peut être finir par arrive...

à écrit le 26/05/2014 à 20:57
Signaler
déjà qu'ils vont être étroitement surveillés et critiqués, comme d'hab, il va falloir faire très, très attention aux individus, groupes avec lesquels ils vont "s'associer" Marine, méfiez vous, il suffirait d'une petite erreur, les oligarques ne vous ...

à écrit le 26/05/2014 à 17:54
Signaler
Le F.N, Tories et l'UKIP britanniques. doivent absolument s'entendre pour toucher la cagnotte.....du parlement européens.

à écrit le 26/05/2014 à 17:33
Signaler
Il faut préciser que certain parti sont "noyauté" par les USA ou leur lobbies, tout ce qui pourrai renforcer l'individualisme de l'Europe ou d'un pays est très mal vu!

à écrit le 26/05/2014 à 17:19
Signaler
Pensez vous que les règlements ont été créé a des fins démocratiques ou pour compliquer l'opposition?

à écrit le 26/05/2014 à 17:04
Signaler
Encore un très bon "papier" de Romaric Godin, où objectivité, lucidité , se confondent avec une belle perspicacité , merci!

à écrit le 26/05/2014 à 17:00
Signaler
Là, sera le problème, l'union fait la force, mais on comprend bien, pas avec n'importe qui ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.