Zone euro : le nombre de chômeurs en légère baisse, à 18,5 millions

 |   |  321  mots
En avril, le nombre de chômeurs avait diminué de 106.000 dans la zone euro. (Photo : Reuters)
En avril, le nombre de chômeurs avait diminué de 106.000 dans la zone euro. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Le taux de chômage est resté stable en mai pour le deuxième mois consécutif et s'établit à 11,6%, selon les données publiées par Eurostat.

Le nombre de chômeurs a légèrement reflué dans la zone euro en mai par rapport à avril, avec 28.000 demandeurs d'emploi en moins, une baisse beaucoup moins marquée que le mois précédent, laissant le taux stable à 11,6%.

Selon les données publiées mardi par Eurostat, quelque 18,552 millions de personnes étaient officiellement sans emploi en mai dans les 18 pays membres de la zone euro.

Plus de 600.000 chômeurs de moins sur un an

Si la baisse est modérée sur un mois, elle est beaucoup plus nette sur un an puisque cela représente 636.000 demandeurs d'emploi de moins qu'en mai 2013. Le taux de chômage y était alors de 12,0%.

En avril, le nombre de chômeurs avait diminué de 106.000 dans la zone euro, et la baisse observée en mai est la plus faible depuis janvier, souligne Howard Archer, analyste d'IHS Global Insight.

Toujours moins de jeunes chômeurs

Le taux de chômage des jeunes s'est établi pour sa part à 23,3% contre 23,4% le mois précédent et 23,9% un an plus tôt. Les 18 comptaient 3,356 millions de jeunes chômeurs en mai, soit 205.000 de moins qu'un an plus tôt.


La lutte contre le chômage des jeunes en Europe se précise par Euronews.

 

Parmi les États de la zone euro, les taux de chômage les plus faibles ont été enregistrés en Autriche (4,7%), en Allemagne (5,1%) et à Malte (5,7%). La France affiche elle un taux de chômage de 9,8%, alors que les taux les plus élevés concernent toujours la Grèce (26,8% selon les derniers chiffres disponibles, qui datent de mars), et l'Espagne (25,1%).

>> Lire : Quatre millions de chômeurs espagnols ne toucheraient pas de prestations 

Dans l'ensemble de l'UE, le chômage touchait en mai 25,184 millions de personnes, soit un taux de 10,3%, en baisse par rapport à avril (10,4%). Le nombre de chômeurs a baissé de 63.000 en un mois et de 1,361 million en un an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/07/2014 à 11:40 :
L ETE LE CHOMAGE BAISE MAIS C EST SAISONNIER MALEUREUSSEMEMT???
a écrit le 04/07/2014 à 15:17 :
Pour la question du chômage, et selon les sondages, va-t-on sur une dissolution et s'il existe une chambre, est-ce à gazer les citoyens? Il y aurait des sursitaires... alors vive l'austérité, vive le chômage, vive les impôts, et vive l'incurie politique des institutions bureaucratiques européennes, vive le suicide en zone euro!
a écrit le 04/07/2014 à 15:11 :
Les prévisions de retraite, comme le PIB ou la croissance, c'est bidonland! Une vaste escroquerie au social!
a écrit le 04/07/2014 à 15:10 :
On pourrait faire une pétition contre le chômage et contre le PIB pieuvre européen! C'est un système ubuesque qui fait sauter des millions de jeunes sans accès à la vie active! L'austérité, le chômage et les excès des normes indignent largement dans la société...
a écrit le 01/07/2014 à 19:18 :
aux chiffres, on leur fait dire ce que l'on veut !!
a écrit le 01/07/2014 à 18:23 :
alors elle s'inverse bien cette courbe: c'est le retournement.
a écrit le 01/07/2014 à 17:55 :
Sans compter ceux qui ont été radiés, ou qui ne s'inscrivent pas à PE, le chômage réel est certainement bien plus important que de 11,6%
Réponse de le 01/07/2014 à 18:08 :
entendu à la télé : 5 millions de chômeurs, et autant de chômeurs "invisibles", c'est à dire sans travail, qui en cherche, mais point inscrits, ne comptant que sur eux mêmes ..ça fait presque 10 millions !!...
a écrit le 01/07/2014 à 17:49 :
Du bon travail des boomers: prévision des retraites cadre: 2020 2500, 2050: 1900... et encore c'est à 7% de chômage et en croissance. Seulement plus le temps passe plus la croissance baisse... C'est quoi le progrès?
a écrit le 01/07/2014 à 17:42 :
Les chiffres sont mauvais, c'est de tradition, puisque nous sommes bons dans la crise, c'est à dire que nous sommes bons quand la croissance est nulle. L'Etat doit-il réguler, étouffer, bousiller, ou bien encourager. Par exemple pour les droits, on doit encourager l'expression citoyenne, cf la fameuse déclaration. C'est la déclaration des impôts? On nous sort des perspectives de retraites à la baisse... par exemple retraite cadre moyenne à 2500 passerait sous les 2000, on fait du progrès à l'envers? Les calculs seraient revus à la baisse?
a écrit le 01/07/2014 à 16:21 :
la zone euro est la zone dans le monde du chomage et de la croissance faible !!!!!
a écrit le 01/07/2014 à 15:14 :
Et pourquoi on les mettrait pas à la CAF puisqu'on ferme 60000 entreprises par an? Ou alors on subventionne des agents de passe, comme en 40, on fait des passeurs? Ou alors on les met à la grue? On est des as de la croissance 40 ans sous la moyenne!
a écrit le 01/07/2014 à 14:52 :
Diplômés indignés: On fait dans les as de l'austérité et de la croissance!
a écrit le 01/07/2014 à 13:52 :
On entend parler des indignés en Espagne, on oublie les indignés français! On fait dans l'Europe vampire des forces vives... on enterre les rapports croissance et on déterre les vampires sociaux! Si on dit baisse de la masse salariale du public, il y aurait des pique assiette? On compte nombre de diplômés au chômage, il parait que dans certaines formations on attribue les thèses en début d'année, avant la moindre notre de la 5ème année... les autres n'ont pas droit au travail, sauf un emploi alimentaire ou autre formation pour changer de métier... alors le mérite républicain c'est quoi? On compte nombre de cdd et des emplois seraient de ce fait réservés, voire cachés ou obtenus par copinage...
Réponse de le 01/07/2014 à 14:43 :
Euh..alors on a entendu parlé des indignés espagnols (au passé, vous avez quelques mois de retard, ils ont levés le camp depuis un moment) et peut être que si vous vous bougiez le fondement et partez camper aux Champs de Mars plutot que de rester assis derrière votre écran à râler on pourrait parler d'indignés français. Mais avant tout je vous prierais de prendre un peu de recul et de ne pas comparer comme tous les bas de plafond le font, l'économie espagnole avec la notre. Ils ont connu plus de 25% de chomage (presque 50 pour les jeunes) quand nous dépassons légèrement les 10. Le marché noir en Espagne (et donc les pertes de TVA que cela entraine) et incomensurablement plus développé que chez nous. Enfin bref, dans tous les cas si vous êtes indigné, ce n'est pas en postant sur La Tribune, journal plutôt de droite, que vous changerez les choses.
Réponse de le 01/07/2014 à 15:28 :
Et votre relance 4 points de dette pour 0 de PIB... c'est de la relance? Ne devrait-on pas doubler le déficit, en doublant les employés administratifs?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :