L'Union européenne prépare une réponse à l'embargo russe sur les produits alimentaires

 |   |  688  mots
La Pologne cherche un nouveau débouché pour ses pommes: les Etats-Unis.
La Pologne cherche un nouveau débouché pour ses pommes: les Etats-Unis. (Crédits : reuters.com)
Plusieurs options commencent à être évoquées en Europe: des mesures de soutien au secteur agroalimentaire, un plainte à l'OMC ou encore la recherche de nouveaux débouchés.

Face à l'embargo russe sur les produits alimentaires, Bruxelles réunit des experts. Le 14 août, Dacian Ciolos, le commissaire européen chargé de l'Agriculture rassemblera ainsi des spécialistes du secteur agroalimentaire.

Il s'est déjà concerté avec les ministres de l'Agriculture des pays membres, notamment avec Stéphane Le Foll pour la France.  Pour l'heure, aucune réunion officielle des ministres de l'Agriculture n'est au programme selon l'Italie, qui préside actuellement l'UE.

>> Embargo russe: quel coût pour l'agroalimentaire français?

11,8 milliards d'euros

Le problème en suspens: quelles réponses à donner à cette interdiction de l'exportation vers la Russie?  A titre indicatif, le montant total des exportations de produits agroalimentaires de l'UE vers la Russie a atteint 11,8 milliards d'euros soit 10% des exportations agroalimentaires européennes l'an dernier. En outre, le secteur craint un effondrement des prix en cas de surabondance.

Pour éviter cette situation, l'option du "dégagement" qui consiste à retenir une partie de la production serait sur la table selon le patron de la FNSEA, Xavier Beulin. Ces mesures prévoiraient en contrepartie des indemnisations pour les agriculteurs.

Des mesures défendues par Paris?

Sur le principe, des mesures d'aides aux agriculteurs pourraient recevoir le soutien de la France qui aurait pour projet d'en faire part à la Commission européenne. Après son entretien téléphonique vendredi avec François Hollande, c'est ce que Xavier Beulin, le président de la FNSEA, a indiqué à la presse.

L'Elysée, moins affirmatif, s'est borné à affirmer via un communiqué que

"des contacts étaient en cours avec la Commission européenne pour que les conséquences directes et indirectes de cet embargo soient évaluées avec précision afin de prendre des mesures adaptées à la gravité de la situation".

"Une attention particulière sera portée aux producteurs de fruits et légumes, et des éleveurs qui rencontrent déjà des difficultés de marché."

De nombreux pays européens concernés

"Il faut que ça aille vite car on est en pleine récolte", a souligné Xavier Beulin. Sont concernés en priorité que les pêches et les fruits d'été qui sont notamment produits en Italie et en Espagne, puis les pommes provenant surtout de Pologne et de France mais aussi les tomates dont les Pays-Bas, l'Allemagne et la Belgique sont d'importants fournisseurs.

Aux Pays-Bas, l'un des premiers exportateurs de produits alimentaires au monde, les professionnels du secteurs s'activent également pour presser le gouvernement de réagir.

Bataille juridique à l'OMC?

Pour l'instant Bruxelles reste également très évasive. Dans un communiqué diffusé vendredi le commissaire roumain Dacian Ciolos a écrit:

"Dans le contexte actuel, il est important de réagir de façon proportionnelle et rapide (...) Je suis certain que notre secteur agricole résilient se réorientera rapidement vers de nouveaux marchés et opportunités".

Par ailleurs, pour la partie légale, la présidence française a indiqué vendredi que "des démarches auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) devront être envisagées au niveau communautaire", dans un communiqué. La Pologne envisagerait également d'en référer à l'OMC.

La Pologne veut vendre ses pommes outre-Atlantique

Enfin concernant la recherche de nouveaux débouchés, Varsovie a déjà engagé des démarches. Objectif: obtenir une ouverture rapide du marché américain pour ses pommes, a indiqué samedi l'ambassadeur de Pologne à Washington, Ryszard Schnepf, cité par l'agence PAP.

Le diplomate a dit avoir rencontré le secrétaire d'Etat adjoint chargé l'Agriculture, Michael Scuse et "une nouvelle rencontre est prévue le 18 août avec les chefs de l'agence qui autorise l'entrée de produits agricoles aux Etats-Unis".

Les Etats-Unis bloquent les fruits et légumes européens

 La Pologne est le premier pays producteur de pommes, dont plus de la moitié (56%) étaient destinées à son voisin russe avant l'embargo imposé par Moscou.

Si les importations de fruits et légumes frais en provenance de l'Union européenne sont interdits pour l'instant aux Etats-Unis, également frappés par l'embargo russe, quelques exceptions demeurent. Ainsi, la Pologne y exporte des poivrons et des brocolis, l'Italie des pommes et des poires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/08/2014 à 11:25 :
Dans l'immédiat il ne faut pas trop s'inquiéter de la production de pommes car elles sont stockées dans d'immenses frigos sous gaz neutre et peuvent se garder 18 mois,
La récolte 2012 a été nulle, frigos vides en juillet, donc 2013 n'est pas excédentaire, il ne s'agit que de financer les stocks pour l'état, ça ne va pas bien loin.
Sinon une partie (20% si j'ai bonne mémoire) peut entrer dans la fabrication du cidre qui a le vent en poupe en ce moment.
a écrit le 14/08/2014 à 0:15 :
Elle va faire des confitures avec les fruits , pour les légumes elle sait pas encore….
a écrit le 11/08/2014 à 23:54 :
On peut faire plus d'aliments transformés à base de fruits pour différents usages.
Il est possible encore d'envisager de la biomasse.
A chercher.
a écrit le 11/08/2014 à 14:42 :
Si la Russie ferme le robinet du gaz l'hiver sera froid pour l'Europe. On va geler grave.
a écrit le 11/08/2014 à 11:43 :
Une plainte à l'OMC? Mais c'est une blague! Évidemment que l'embargo russe est une mesure politique. Mais exactement comme les sanctions européennes!
a écrit le 11/08/2014 à 10:04 :
moi je pense qu ils n ont plus les moyens de payer de la nourriture a leur peuple et qu ils vont retourner au moyen âge après avoir dilapidé l argent de l or et du pétrole ,c est comme la france ... a la rue !!
a écrit le 11/08/2014 à 8:47 :
Le cerveau de nos très chers politiciens est en compote.
a écrit le 11/08/2014 à 1:48 :
Tu vas pouvoir bouffer des pommes à l'œil.
a écrit le 10/08/2014 à 11:48 :
Le comité d’enquête russe est tombé sur des photographies étonnantes en surfant sur le réseau social VKontakte. On pouvait y voir six employés de l’usine se baigner dans les cuves de lait cru. Une enquête a aussitôt été ouverte pour violation des normes sanitaires. L’usine de fromage d’Omsk a dû fermer ses portes depuis la publication des photos de ses salariés. Le comité d’enquête russe estime qu’ils ont violé «de façon flagrante les normes sanitaires et épidémiologiques». «Il a déjà été établi que le liquide dans lequel les employés de l’usine se baignaient était du lait cru utilisé pour faire du fromage». Sur l’une des photos publiées sur le réseau social VKontakte, l’un des six employés nus brandit son caleçon. En légende, il précise: «En fait, notre travail est plutôt ennuyeux». Dans une autre vidéo, trois employés de l’usine semblent préparer le fromage à même le sol, à mains nues et vêtus d’un simple short, «dans des conditions insalubres». «Pour l’année en cours, plus de 49 tonnes de produits de cette société ont été vendues dans 14 villes russes», a précisé le comité d’enquête, qui demande «aux citoyens de signaler s’ils ont été victimes d’empoisonnements causés par les produits de cette société». Les responsables de l’usine risquent jusqu’à deux ans d’emprisonnement s’ils sont jugés coupables d’avoir produit des aliments impropres à la consommation.
Réponse de le 10/08/2014 à 13:08 :
Tu ne dois pas être loin du dernier chapitre de ton romain...Mais tu sais, ça m'étonnerait que ça se vende. Tu roulerais en scooter par hasard ?
Réponse de le 10/08/2014 à 13:41 :
Après Poutine à la mèque, Poutine s'en va en guerre et Poutine à la plage, lisez les "aventures de Poutine" dans "Poutine préfère les produits bio". A lire sur La Tribune 2 fois par heure
Réponse de le 10/08/2014 à 14:35 :
Pas de source, même pas de nom officiel pour trouver cette source (comité d'enquête russe, ce n'est pas le nom d'une agence) ; en revanche, que de détails pour faire peur.
Etes-vous payé pour raconter cela ?
Réponse de le 10/08/2014 à 14:40 :
C'est paru dans la presse russe, faut lire. Désolé si la réalité choque votre esprit partisan pro-dictateur poutine !
Réponse de le 10/08/2014 à 18:52 :
Ah mais que vous êtes intelligent, mon petit, vous savez déjà lire et écire, c'est merveilleux, fiston !! as-tu déjà lu "Poutine au Pays des Trolls" ? ça vaut le détour !!
Réponse de le 11/08/2014 à 1:51 :
J'ai vu la suite de ton feuilleton hier soir à la télé dans 24 heures chrono, Poutine prenait un bain dans un pot de miel.
a écrit le 10/08/2014 à 11:20 :
Les USA ont gagné. Leur stratégie de déstabilisation de l’Ukraine atteint ses objectifs: l’affaiblissement de la relation EU-Russie d’un côté, et l’intégration de l’Ukraine dans sa sphère d’influence de l’autre. Bien sûr, l’EU dépourvue de son partenaire commercial russe va se tourner vers les USA et accepter le traité de libre-échange transatlantique sans conditions. L’idée d’un partenariat EU-Russie (favorisée à long terme par un certain nombre d’européens) étant intolérable pour les USA, c’est exactement le renversement géopolitique longtemps désiré qui s’effectue.
Réponse de le 10/08/2014 à 11:28 :
Mais qu'est ce qu'on s'en fou de vos délires.
Réponse de le 10/08/2014 à 11:51 :
Si Poutine s'inquiète autant c'est de la concurrence des entreprises européennes bien plus performantes et innovantes pour la plupart (voir parmi plein d'autres exemples l'automobile). L'Europe négocie des accords de libre échange avec bien d'autres pays que les Etats-Unis, Vietnam, Japon, pays d'Amérique latine etc.
Réponse de le 10/08/2014 à 18:24 :
???
Réponse de le 10/08/2014 à 18:56 :
Si Obama s'inquiète autant c'est que la concurrence des entreprises européennes est bien plus performante et innovatrice la plupart du temps (allez faire le plein à d'autres exemples d'automobiles hybrides). L'Argentine négocie des accords de libre échange avec bien d'autres pays que la Guinée-Abissal, le Vietnam, les îles Maldives et une foule de pays d'Amérique latrine etc. Pas de quoi s'inquiéter.
a écrit le 10/08/2014 à 11:09 :
Je retire tout ce que je n'ai pas dit
Réponse de le 11/08/2014 à 7:10 :
Et moi je réitère tout ce que tu n'as pas dit.
a écrit le 10/08/2014 à 8:43 :
indemnisé les agriculteurs , avec quel argent , le pays est fauché ;
Réponse de le 10/08/2014 à 11:07 :
Faut demander à Fabius qui va envoyer une aide humanitaire à Gaza. Des sous, ils en trouvent toujours.
Réponse de le 10/08/2014 à 20:52 :
et pas qu'une aide humanitaire...je ne sais combien de millions d'eur....
a écrit le 10/08/2014 à 6:33 :
Pathétique les commentaires d'apprentis journalistes...Écrivez dans les fanzines de vos maisons de retraite, au moins ça fera rigoler vos camarades...
a écrit le 09/08/2014 à 22:56 :
Faudra surtout présenter la facture aux US, responsables de cette situation.
Réponse de le 10/08/2014 à 4:38 :
Non à Poutine le vrai fautif.
Réponse de le 10/08/2014 à 18:58 :
Oui à Porcroshenko, le plus grand homme d'Etat de notre siècle.
a écrit le 09/08/2014 à 20:02 :
C'est çà l'adaptation à la mondialisation? Il n'y a pas si longtemps on ne vendait que le surplus, on ne nous demandait pas de nous spécialiser pour l'export et on dépendait pas du point de vue "des autres"! Erreur que l'on constate aussi dans les pays émergents!
Réponse de le 09/08/2014 à 22:37 :
La mondialisation profite surtout aux multinational !!!
L intérêt pour les producteurs et consommateurs locaux est faible aux vu des risques sanitaires politiques

Sans parler du chômage local et des frais de transort
a écrit le 09/08/2014 à 19:59 :
Que de temps et d’énergie perdus, cette escalade ne changera rien sur le fond mais affaiblira sûrement la Russie et l'Europe. Nos dirigeants sont des ânes, ils n'ont rien appris depuis 1914.
a écrit le 09/08/2014 à 19:41 :
Les USA ne veulent pas des produits Européens, qu'attends Bruxelles pour saisir l'OMC ?
Réponse de le 10/08/2014 à 4:43 :
C'est un des avantages d'un accord de libre échange, s'il est bien négocié. Certains Etats américains refusent en effet certains produits. Mais c'est réciproque en Europe vis à vis des Etats-Unis.
Réponse de le 10/08/2014 à 9:42 :
Reciproque en Europe? Lol on ne fait plus de protectionisme en Europe justement parce que les normes industrielles et environnementales sont completement different d un pays a autre. Une europe sociale, avec des normes/lois identiques voila qui aurait ete formidable. Au lieu de cela on a mis nos pays en concurrence au detriment des lois/normes. Alors faire du vrai protectionisme en Europe c est pas demain la veille.
Réponse de le 10/08/2014 à 14:38 :
Vous êtes mal renseigné.
Les normes sont plus strictes en Europe ; le poulet chloré américain est par exemple interdit.
Réponse de le 10/08/2014 à 14:53 :
@ @ de 9.42 : On évoquait le traité Etats-Unis Europe (et d'autres avec l'Asie etc). Il y a beaucoup de protectionniste dans plusieurs Etats américains. Donc une bonne négociation d'un traité a pour but de supprimer ou réduire ces différences de manière équilibrée entre les partis. Si les normes sont différentes en Europe c'est bien qu'il y a des barrières ?! Exemple certains ogm non acceptés en France acceptés par ailleurs en Espagne, ou encore l'exception culturelle française etc. Le protectionnisme existe en Europe mais il est un fait qu'il est moins simple à généraliser d'une part mais que les pays ont chacun leurs règles spécifiques dans beaucoup de cas. Aux Etats-Unis c'est un peu pareil pour plusieurs Etats mais les barrières sont souvent plus fortes. Donc un traité de libre échange n'est pas forcément défavorable au contraire mais tout dépend de sa bonne négociation et vérification par le parlement européen, les pays etc. Vous évoquez les lois sociales identiques en Europe, c'est un peu différent car hors commerce et traité. Harmoniser les salaires entre pays prendra du temps. Au plan environnemental en Europe l'harmonisation est en cours. On ne pouvait pas après l'éclatement de l'Urss et le niveau des pays de l'Europe de l'Est harmoniser les salaires protection sociale etc en un rien de temps donc ce n'était pas une mise en concurrence volontaire. Les délocalisations en Europe l'ont été sur de la sous traitance etc et on eu des retours importants aussi donc bilan global pas si mal comparé à avant l'Europe et vue la situation laissée par le système centralisé et spécial de l'Urss. L'impact de la mondialisation est autre chose mais il y a surtout eu des erreurs de choix dans plusieurs pays, la France s'orientant vers les services alors que l'Allemagne trouvait des créneaux industriels incontournables, l'Espagne abusant de l'immobilier, la Grèce n'harmonisant pas sa fiscalité (armateurs, église etc) pour faire simple. Mais l'Europe dans le monde ne s'en sort pas si mal si l'on compare tous les paramètres dont endettement global etc entre pays de même niveau de développement et conditions. Exact aussi pour le poulet cholré !
a écrit le 09/08/2014 à 19:03 :
A ce rythme, Poutine va faire plus de mal aux russes et la Russie que ces prédécesseurs communistes. Les pays occidentaux devraient commencer à envisager un boycott de la coupe du monde de football dans 4 ans en Russie, après la mascarade des jeux olympiques d'hiver.
Réponse de le 09/08/2014 à 19:29 :
Au fait le spa thalasso de waterbording de Guatanamo, il le ferme quand le philanthrope nobel de la paix Obama ? Et la Libye, il en dit quoi, le chaos total est bien installé. Alors, vos réponses ?
Réponse de le 09/08/2014 à 20:05 :
Regarder d'abord ce que nous font et feront subir les ricains avec leur politique mondialiste!
Réponse de le 10/08/2014 à 5:05 :
Les russes ne sont déjà pas très contents de cette situation et comprennent que ce sont les plus défavorisés qui vont pâtir de cet embargo sur les produits agricoles européens. De même l'inflation est en train de repartir et des magasins ne seront pas assez approvisionnés au coeur de l'hiver. L'adaptation de l'agriculture russe est une chimère de Poutine, en un an c'est en plus strictement impossible et il oublie les années climatiques catastrophiques. Vous critiquez souvent injustement Obama et Hollande mais ils sont moins idiots et plus réfléchis que Poutine et c'est un vrai Russe qui n'est pas sous embargo et qui voyage donc peut observer les diverses opinions et situations qui vous l'affirme.
a écrit le 09/08/2014 à 18:58 :
SI CHACUN PRODUIT POUR SONT PAYS IL Y AURAIS DES PRIX MOINS CHER ET DE MEILLEURS QUALITE? UN RETOUR AUX SOURCES AVEC PRODUCTION A TAILLE HUMAINE SERAIS FAIT AVEC MOINS DE POLUTION? DONC CETTE CRISSE PEUT AUSSI AMENEZ A REPANCE CERTAINE PRODUCTIONS LA VIANDE. LES FRUITS. ET LES LEGUMES???
Réponse de le 10/08/2014 à 9:25 :
dix fautes sur quatre lignes. Pouah
Réponse de le 11/08/2014 à 9:44 :
Mois je fait mieus aveque 6 maus.
a écrit le 09/08/2014 à 18:13 :
Gonflé, c'est quand-même Obama et ses valets européens qui se mêlent des affaires de l'ex-URSS éclatée et devenue capitaliste. Je rappelle qu'en Krimée, il y a eu un référendum d'autodétermination du peuple qui a choisi la Russie pour patrie. Je rappelle qu'en Ukraine, c'est un coup d'état qui a placé les putschistes ukrainiens au pouvoir contre l'avis d'une partie de la population. Le blocus de la Russie a été décidé par l'occident car elle craint une réunification de l'URSS et les Russes y ont réagi sainement en prenant des contre-mesures équilibrées. Dans quoi donc nous embarque Obama, vers un conflit contre la Russie. Je ne suis pas d'accord,car ce n'est pas notre intérêt..
Réponse de le 09/08/2014 à 19:08 :
+1
Réponse de le 09/08/2014 à 20:06 :
Entièrement d'accord avec vous , cela crève les yeux !
Réponse de le 09/08/2014 à 21:21 :
Beuh !
Réponse de le 09/08/2014 à 22:59 :
J'approuve pleinement aussi, même si je me fous des Russes comme de la propagande US.
a écrit le 09/08/2014 à 18:09 :
La riposte française sera qu'au lieu de livrer des patates, on livrera des frittes.
Réponse de le 11/08/2014 à 9:46 :
En prime on offre un type avec un scooter et un autre en cadeau avec un plat à paella.
a écrit le 09/08/2014 à 17:42 :
Nous vivons la pire crise depuis 1930 resultat on cherche le mechant poutine, a voir l'europe a montee la tete a l'ukraine pour mettre mains basse sur le pays, la france a foutu la merde avec ce pouvoir socialiste, nous payons cher cette election, hollande fou de guerre comme busch , valls vat nous conduire tout droit a une revolte du peuple avec des morts, regardez le fond de son regard un vrai franco
a écrit le 09/08/2014 à 17:37 :
Cet embargo montre l'absurdité du système. Si nous engorgeons le marché européen, les prix sur les étalages baisseront et nous importerons moins..(en plus moins de pollution);Donc cet embargo est un bienfait pour le consommateur européen (il faut bien rêver).Remarquer encore un marché de dupe puisque les USA interdisent l'importation des fruits et legumes frais de l'UE
Réponse de le 10/08/2014 à 15:02 :
Pour info les Etats Unis sont le premier importateur de fruits et légumes d'Europe ! Et en Europe c'est Italie Espagne les principaux producteurs devant le France.
a écrit le 09/08/2014 à 16:40 :
Le problème c'est que les américains veulent prendre une participation (un euphémisme) au gaz et aux richesses russes et n'accèptent pas que l'Ukraine reste à moitié russe. Les américains veulent installer l'Otan et ses missiles en territoire russe et Poutine ne va pas permettre une telle ingérence. Si l'Union Européenne n'était pas un fief de ploutocrates soudoyés par Washington, l'Europe serait plutôt du côté de la Russie qui reste tout de même un pays européen, chrétien et avec qui nous avons une longue histoire commune. Les américains s'en fichent de tout cela car leur histoire commune est avec les amerindiens et les mexicains, pas avec la Russie. Une partie des ukrainiens veut son indépendance et rejoindre la Russie. Alors que le gouvernement ukrainien accepte et le conflit s'arrêtera de lui même. Ensuite que les pro russes se débrouillent tout seuls sans attendre une aide que de Mr Poutine, et surtout pas de l'Europe.
a écrit le 09/08/2014 à 16:36 :
ce n'est plus une guerre avec chair à canon", mais bel et bien une sale guerre économique! on a pas besoin en France de pommes de " Tataouine les bains"! M....DE! on a ce qu'il faut chez nous! c'est comme les poulets javellisés, hormonés, : NIET! on a encore ce qu'il faut chez NOUS!! qu'est ce qu'on nous gonfle à la fin !!!!
Réponse de le 09/08/2014 à 16:54 :
Moins sûr pour moi que ces fous de Washington n'iront pas allumer les feux pour de bon en Ukraine.... et nous serons la première cible des missiles Topol russes !
Réponse de le 10/08/2014 à 5:34 :
C'est Poutine qui bloque les pommes européennes, pas l'inverse. Et c'est lui aussi qui met le chaos en Ukraine après avoir envahi la Géorgie, la Crimée etc
a écrit le 09/08/2014 à 16:09 :
Marrant, ça, le pays du libre échange (USA) interdit les importations de fruits et légumes frais en provenance de l'Union européenne. Et ça a l'air d'être une position constante.
Et ça ne choque personne. Pas de plainte à l'OMC. Rien...

Et ils viennent donner des leçons sur le libre échange.
Réponse de le 09/08/2014 à 16:13 :
+1
Réponse de le 09/08/2014 à 16:36 :
Vous avez raison, CC, mais dès qu'on se conforme à la condition de laquais on ne doit pas tisser la moindre critique é l'égard de son maître, n'est-ce pas ?
a écrit le 09/08/2014 à 16:05 :
La Russie était un bon client qui soutenait toute l'économie des pays de l'est par ses achats tandis que le pétrole et gaz russes étaient vendus à prix bas. Désormais les prix de l'énergie se positionnent au niveau international pour tous, les achats sont limités aux gros équipements technologiques indispensables alors que les commandes de produits ordinaires sont abandonnés laissant les pays de l'est à la dérive. Le système de l'embargo et autre blocus étaient l'apanage des américains qui ne recevaient pas de réponse en retour, jouant ainsi le rôle de juges du monde. Cette position est terminée. Russie, Chine mais aussi Amérique du Sud et Asean vont mettre les occidentaux à l'amende. La punition est d'autant plus sévère que la pratique est nouvelle. Sans le savoir encore semble-t-il les européïstes prétentieux et les américains d'Obama délirants sont en train stupidement d'accélérer la transformation des pouvoirs qui finissent par leur être retirés petit à petit. Cet effet sera certainement sanctionné par une nouvelle organisation que l'ONU probablement l'OIN (Organisation Internationale des Nations). Stratégiquement, outre la résolution des conflits armés en Ukraine et ailleurs, les chinois qui sont tenus sous la coupe des accords secrets pour leur développement signés avec le monde occidental avaient besoin d'alliés pour s'en défaire ostensiblement et prendre leur élan de grande puissance mondiale. les différents conflit larvés et celui avec la Russie que l'on a choisi d'engager sans raison leur donne cette opportunité rêvée. Ils auront si les choses se poursuivent bénéficié du bon côté de l'accord -nous en sommes à 60%- tout en en amortissant le mauvais côté par des alliances autres. Ils ne sont pas les chefs de file de l'opposition au monde occidental, ils s'en gardent bien, mais indirectement en restant "neutres" ils en font partie. Obama n'était pas à la dernière conférence de l'APEC, comme "exclu", signant ainsi pour la première fois le rôle de perdant de son pays et de son leadership occidental. Peu importe les pseudo raisons réelles, le fait est symbolique et signifiant. Si les occidentaux ne calment pas le jeu rapidement en faisant marche arrière après avoir présenté leurs excuses, toute une ligue d'opposition disparate se lèvera contre eux qui va finir par les faire disparaître du plan diplomatique. Prenons garde de ne plus jouer sans avoir la main.
Réponse de le 09/08/2014 à 16:22 :
Tout à fait d'accord. Et puis à qui la faute ? certainement pas à Poutine.
a écrit le 09/08/2014 à 15:21 :
A la vue des commentaires ci dessous, le service de presse de Poutine fonctionen en ce moment à plein régime ! Il est étonnant de remarqué qu'à part critiquer de manière infantile et démago l'UE et Obama, aucun argument n'est donné en faveur des Russes.
Réponse de le 09/08/2014 à 16:38 :
A voir tes commentaires sur tous les sujets concernant Poutine, on est persuadé que les sbires d'Obama restent quand-même bien organisés en France et c'est dommage pour l'image de mon pays.
Réponse de le 09/08/2014 à 16:46 :
donnez nous un argument réel ( vrai !! pas la propagande US ) contre les russes et surtout contre une coopération entre l'Europe et la Russie ?
a écrit le 09/08/2014 à 14:21 :
Moscou nous explique que les sanctions n'ont pas d'effets sur l'économie de la Russie:

Tours opérateurs russes:
Labyrinth, le cinquième tour opérateur a fait faillite en trois semaines!
Les hotels ne sont plus payés donc les vacanciers se font expulser, notamment en Turquie.
Les vols retours annulés.
Dobroliot, filiale low cost d'Aeroflot, faillite.
Neva, faillite.

Automobiles:
2014, ventes de voitures neuves en Russie, par rapport à la même période de 2013.
janvier - 6%
février - 2%
mars - 0,4%
avril - 8%
mai - 12%
juin - 17,3%
juillet - 22,9%
Au total, baisse des ventes sur les 7 premiers mois de janvier à juillet: 1,55 million d'unités.
Suite à cette dégringolade, la fédération industrielle a revu sa prévision pour 2014 et anticipe désormais une baisse de 12% du marché, soit 2,45 millions d'unités.
Certains prévisionnistes sont encore plus pessimistes et tablent sur un effondrement de -20%.
les ventes de voitures avaient déjà reculé de 5,5% en 2013.
Trois constructeurs automobiles russes suspendent simultanément leur production et mettent leurs employés en congé forcé: AvtoVAZ, GM-AvtoVAZ et l'usine du groupe Volkswagen de Kalouga.

Energie:
Lukoil, 1ère compagnie pétrolière privée, après une chute des ventes de 42%, vend ses stations-service en Ukraine, Slovaquie, République Tchèque et Hongrie.

Mais Poutine réplique:
Embargo sur l'alimentaire, mais que vont manger les pauvres russes lorsqu'ils auront épuisés les derniers yaourts Nestlé et Danone?
Brésil, l'Allemagne et les Pays-Bas sont les principaux fournisseurs.
( principalement fruit et produits laitiers)
L'orgueil rend très idiot, Poutine vient de se tirer une balle dans le pied, sans compter que UE pourrait bien répliquer.
Avec un rouble qui plonge (-11%), donc très bas, remplacer ces approvisionnements par d'autres filières va couter très cher.
Le pays avait déjà une inflation bien trop élevée par rapport à une croissance molle.
Le pouvoir d'achat des citoyens russes va continuer à baisser fortement, sans espoir de stabilisation.
Cet embargo va amplifier la chute en augmentant les prix pour cause de pénuries.
Le PIB/habitant n'était déjà pas très élevé!
La Russie mérite vraiment mieux.

La totale, je plains les pauvres russes.

Tout va donc bien au pays de Poutine.
Réponse de le 09/08/2014 à 14:29 :
Bresil, Equateur et d'autres pays non alignés (non soumis à l'OTAN) vont livrer en produits agro alimentaires, quand les Polonais vont devoir stopper 50% de leurs exportations de pommes. Bielorussie et Kazakhstan vont aussi fournir en produits agro la Russie. Poutine est un stratege, ancien du KGB face a la bande d'amateurs technocrates comme Hollande et Obama, la population russe est plus confiante en son dirigeant (80% d'avis favorables) que les francais par exemple (23% de satisfaits de Hollande)
Réponse de le 09/08/2014 à 14:43 :
Heureusement, la Dacia, fleuron de la France, est fabriquée en Roumanie.
Réponse de le 09/08/2014 à 14:46 :
C'est bien mon petit agent de Poutine, leçon bien apprise.
80% c'est bien le chiffre de la Voie de la Russie, .........
Réponse de le 09/08/2014 à 15:04 :
ce n'est pas la situation russe qui nous inquiète , ce sont les conséquences sur notre propre économie.
en plus , en cas d'affrontement un peu dur , on peut supposer que les Russes auront une capacité de résistance bien supérieure à la notre , nos gouvernants sont en train de faire une erreur fondamentale ( juste une de plus !! ).
Réponse de le 09/08/2014 à 16:25 :
Normalement Poutine n'avait pas besoin de prendre de sanctions économiques vers l'UE, le sauvetage et la mise à niveau minimale de l'Ukraine vont bien couter au moins une centaine de milliards à l'Europe ( donc à l'Allemagne maintenant ).
Si Poutine a réagit c'est d'une part pour riposter au comportement rustique et même ordurier de l'Occident ( lui attribuer le crash du MH17) d'autre part que cela correspond à ses objectifs, simplement anticipés.

1) Renforcer les productions locales et diminuer les importations
2) Renforcer les liens économiques avec le Bloc BRICS

Sinon Poutine est satisfait de s'être débarrassé de l'Ukraine tout en récupérant la Crimée, page close pour lui. Et pour le monde également car, même ceux qui utilisaient l'annexion de la Crimée (USA et l'UE) comme la raison unique pour créer des sanctions contre la Russie, aujourd'hui parlent que les sanctions sont dues à l'interférence russe en Ukraine et (plus ridicule encore) au "fait" (sans la moindre preuve) d'avoir fourni des missiles pour que les rebelles abattent le vol MH17. Les USA et ses fidèles valets européens jouent un piètre rôle devant la communauté internationale à ce moment. Vladimir Poutine, au contraire, voit élargir sa stature d'homme d'Etat habile et qui défend bien les intérêts de son pays. On ne peut pas dire le même d'un Obama et moins encore d'un Hollande.

J'ai pitié de ceux qui lâchent ici des bobards anti-Poutine, au fond ne sont que des partisans de la droite américaine la plus radicale et on ne doit pas leur faire la moindre confiance.
Réponse de le 09/08/2014 à 18:20 :
d'un côté en effet Poutine, un homme d'état avec une stature d'homme d'état, len face des larbins européens alignés sur obama lui même aligné sur les néos cons, pitoyables américains...!!!
Réponse de le 10/08/2014 à 3:40 :
@L'Europe pleure, la Russie respire (ne respire pas la démocratie)
Oui, l'Ukraine va couter à L'Europe, avant de lui rapporter.
Et lorsque l'Europe aura dynamisé l'Ukraine, la Russie n'en sera que plus naine!
a écrit le 09/08/2014 à 14:00 :
Poutine : judoka et joueur d'echec. Hollande & Obama & Co : psccchiiittttt, des amateurs qui improvisent.
Réponse de le 09/08/2014 à 14:19 :
et oui , judoka et joueur d'échec , la tactique est la même , on étudie l'adversaire , on cache son jeu et puis ... boum !! échec et mat ou ipon , au choix
c'est encore plus facile en face d'un adversaire brouillon et qui part dans tous les sens.

à priori l'improvisation continue , on va prendre un nouvel ipon :-)
Réponse de le 09/08/2014 à 14:29 :
"psccchiiittttt" bah, c'est déjà mieux qu'être un fantôme de Poutine
Réponse de le 09/08/2014 à 14:39 :
Au dessus, mes chers gros trolls, je n'irai pas vérifié mais ca semble bien renseigné.
Ca parait plus sérieux que votre bave simpliste et risible.
Réponse de le 09/08/2014 à 15:57 :
Ah encore un décu Obamesque qui essaie de se rassurer, un stage dans le centre de thalassotherapie de Guantanamo (toujours ouvert à la torture) s'impose à vous =) Et la 3eme guerre en Irak est enfin lancée par les Americains, yeeehhhhhaaaaa ! Et le chaos en Lybie, gift from the good ole USA. Et après, quelle est la suite du menu ?
Réponse de le 09/08/2014 à 16:28 :
Cela lui est d'autant plus facile que ce monsieur s'adresse avant tout au français moyen qui n'est jamais sorti de la vue de son clocher , et qui est drogué aux poncifs issus de la guerre froide et de la littérature populaire , qui présente le russe moyne comme un goujat illetré ,vivant qu fond d'une isba pourrie ,et autres fadaises .si , si , il y a plein de gens comme cela , qui voient le russe comme un rustre imbibé de vodka .comme beaucoup de mes collègues européens et même américains , nous travaillons et vivont en russie , sans le moindre dommage ,avec d'excellentes relations avec les locaux .ici , il y a bien moins de flics qu'à paris , pour les ignares , quelle dictature ? évidemment les "intellos" de droite n'y trouvent pas leur public crédule qui les nourrit. et viennent dégueuler leur dépit et leur haine envers les Russes qui sont, effectivement, plus forts qu'eux.
Réponse de le 09/08/2014 à 17:25 :
n'oublions pas que l'UE a décidé d'un budget pour se payer une équipe chargée de troller sur tous les forums européens pour colporter la bonne parole.
à priori , c'était la seule façon pour elle d'avoir des partisans :-)
Réponse de le 10/08/2014 à 3:23 :
Je suis partisan de l'Europe et des sanctions.
Pourriez-vous, svp, m'indiquez la procédure pour réclamer mon du.
Comme vous êtes bien renseignez,........Merci par avance.
a écrit le 09/08/2014 à 13:46 :
Ah les polonais vont en bouffer des pommes. Et les USA vont ainsi pouvoir imposer leurs conditions du traité de libre echange UE-USA. Encore une fois, l'Europe et ses technocrates incompetents et irresponsable se fait avoir comme un bleu
Réponse de le 09/08/2014 à 14:21 :
les polonais vont devoir venir concurrencer les français, ça va mettre mal encore un peu plus le secteur.
et à la fin ce sont les producteurs américains qui viendront vendre leurs pommes.
vivement l'effondrement de ce machine grotesque que l'on appelle l"UE
Réponse de le 09/08/2014 à 14:42 :
Mélanchoniste ou Lepéniste?
Pour info, troll de gauche, troll de droite, on s'y perd
Réponse de le 09/08/2014 à 14:57 :
ni l'un , ni l'autre ... libéral pur jus ..
et j'en ai marre des décisions stupides prises par le gouvernement et l'état en général.
le scénario est cousu de fil blanc , nous allons nous mettre en difficultés , volontairement en plus , alors que nous aurions eu tout à gagner en mettant en place les conditions nécessaires pour développer notre commerce avec la Chine, la Russie, le Brésil et autres .
Au lieu de cela nos gouvernants accumulent les âneries.
a écrit le 09/08/2014 à 13:10 :
l'union europeenne ferait mieux de reconnaitre qu'elle a eu tord de fairetrop de
promesses aux pro européens.il s'agit d'un conflit d'orgueil entre russes et americains laissons les se debrouiller .;
Réponse de le 09/08/2014 à 13:24 :
C'était mon conseil à Hollande dès le début de ce conflit, mais il a préféré plutôt prêter son oreille à Barroso.
a écrit le 09/08/2014 à 13:02 :
Bien sûr que pour l'instant Bruxelles reste très évasive à propos des mesures qu'elle entend prendre auprès de l'OMC, la situation s'annonce mal pour ceux qui ont tambour battant envoyé des sanctions envers la Russie. La riposte russe est justifiée et même prévoyante car l'EU aurait pu en faire de même vis-à-vis ses exportations vers la Russie. Moscou entend aussi faire de même que l'UE auprès de l'OMC et, dans ce sens, le "briefing" des autorités russes à des journalistes le 07.08 l'évoque clairement. Donc Bruxelles pourra faire rien d'autre qu'une guerre de mots à l'OMC, la Russie est dans son droit de réagir à des sanctions qui lui ont été adressées abusivement par les Européens sous ordres des Etats-Unis. Peut-être que cela apprendra à Bruxelles à ménager mieux la Russie en tant qu'Etat européen et partenaire commercial que de la voir à travers les yeux des néo-Conservateurs bellicistes américains.
Réponse de le 09/08/2014 à 13:22 :
c'est l'ambassade de russie qui parle ?
Réponse de le 09/08/2014 à 13:32 :
Popov est vous êtes vous le représentant de l'OTAN?
Réponse de le 09/08/2014 à 14:55 :
Popov est lucide.
Il est encerclé par 2 trolls
a écrit le 09/08/2014 à 12:53 :
Qu'ils préparent déjà un embargo sur les armes, ça sera plus utile et plus intelligent.
Réponse de le 09/08/2014 à 13:03 :
Comme si la Russie ne produisait pas la presque totalité des armes qu'elle possède !! remarque très intelligente....
Réponse de le 09/08/2014 à 13:21 :
les armes ce sont des industriel ou des etats qui les vendent tandis que les fruits et les legumes ce sont des exploitant qui ne pèsent pas grand chose dans la politique des gouvernements
Réponse de le 09/08/2014 à 14:58 :
les exploitants créent de la richesse et nourrissent les états.
les gouvernements devraient s'en souvenir.
Réponse de le 09/08/2014 à 17:44 :
Oh ! la triple buse qui n'est pas au courant de la vente des Mistral à Moscou, déja un million d'article sur ce sujet ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :