Réponse à l'embargo russe : les maraîchers seront les premiers servis par Bruxelles

La Commission européenne prépare une batterie de mesures exceptionnelles pour éviter un effondrement des prix des produits alimentaires en Europe après le blocage de leurs importations par Moscou. Producteurs de fruits et légumes devraient être les premiers à en bénéficier.
Les producteurs de pêches et de nectarines peuvent désormais distribuer gratuitement 10% de leurs fruits (contre 5% auparavant).
Les producteurs de pêches et de nectarines peuvent désormais distribuer gratuitement 10% de leurs fruits (contre 5% auparavant). (Crédits : reuters.com)

La réponse n'aura pas tardé. Bruxelles promet des mesures de "stabilisation" du marché aux producteurs de fruits et légumes. Elle survient une semaine après l'annonce par la Russie d'un embargo d'un an sur tous les produits agro-alimentaires en provenance de l'Union européenne (ainsi que des Etats-Unis, du Canada, de l'Australie et de la Norvège).

>> L'Union européenne prépare une réponse à l'embargo russe sur les produits alimentaires

Détails dans une semaine

Dacian Ciolos, le commissaire européen chargé de l'Agriculture, qui réunissait ce jeudi à Bruxelles des experts du secteur précise dans un communiqué que ces actions seront "proportionnées" . Le détail ne sera connu que la semaine prochaine.

Quelques éléments ont déjà filtré cependant. Seront soutenus en priorité les produits périssables, précise en effet le communiqué. En particulier concombres, choux-fleurs, poivrons, champignons et certains types de tomates, a précisé une source au sein de la Commission européenne évoquée par l'AFP. Dans un second temps,la production de viande pourra également faire l'objet de mesures exceptionnelles.

Le 11 août, la Commission avait déjà décidé d'augmenter les volumes de pêches et de nectarines pouvant être retirés et distribués gratuitement par les producteurs. Ceux-ci passent de 5 à 10%. Les organisations de défense des agriculteurs, comme la FNSEA en France craignent un effondrement des prix consécutif à la surabondance de produits originellement destinés au marché russe.

"Instruments légaux et budgétaires"

"Nous disposons des instruments légaux et budgétaires pour une action européenne", a tenu à rassurer Dacian Ciolos.  Bruxelles dispose d'un fonds de 420 millions d'euros pour faire face à des crises survenant sur les marchés agricoles.

Par ailleurs, des données précises sur l'état du marché de l'agroalimentaire sont exigées de la part de chaque pays membre. La Direction générale de l'Agriculture prévoit en outre des rencontres hebdomadaires pour évoquer la situation. Le 8 septembre, un conseil exceptionnel des ministres de l'Agriculture devrait être réunit selon une source européenne citée par l'AFP.

Enfin, la possibilité de développer les exportations vers des marchés "alternatifs" est actuellement examinée.

>> Embargo russe: quel coût pour l'agroalimentaire français?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 74
à écrit le 18/08/2014 à 10:11
Signaler
Soutenir, c'est pas bon! c'est à la BASE qu'il faut agir! pas de produits à bas coûts chez nous! nos agriculteurs, d'abord! et moins de taxes, moins d'intermédiaires et tout le St Frusquin !

à écrit le 18/08/2014 à 7:34
Signaler
Allez donc : encore des impôts pour financer les erreurs politiques européennes qui vont provoquer en outre un accroissement de chômage ! Les subventions ne créent pas d'activité ni de croissance, ni d'emploi pérenne. Sans compter que dans le cadre d...

le 18/08/2014 à 9:19
Signaler
Il n'y a pas d'erreur européenne puisqu'il n'y a pas de politique européenne ! En revanche, la on vient de se tirer une balle dans le pied et au lieu de critiquer Poutine on ferait mieux de le faire rentrer dans l'Europe au lieu de le laisser aller v...

à écrit le 18/08/2014 à 0:38
Signaler
Heureusement que l'Union européenne existe car çà va permettre un soutien bien plus large qu'individuellement. Des mesures globales seront aussi plus efficaces contre Poutine qui démontre qu'il a des visées expantionnistes en Europe avec la Géorgie, ...

à écrit le 16/08/2014 à 19:18
Signaler
Il parait que les légumes et les fruits produits dans le bloc de l'Est sont infiniment plus savoureux que ceux qu'on trouve en Europe. Est-ce vrai ? Et comment se les procurer ?

le 17/08/2014 à 11:30
Signaler
C'est l'effet Tchernobyl ; les fruits ont un goût qui irradie le palais

le 17/08/2014 à 12:41
Signaler
Mais il paraît que l’embargo russe crée déjà la panique chez les industriels français de l’agroalimentaire, on s'affole car ce sont produits périssables. Et nous sommes dans l'époque des récoltes !

le 17/08/2014 à 16:04
Signaler
@Don Juan: tout à fait vrai pour ce que je sais (région de Voronej) parce que les paysans n'avaient jusqu'à maintenant pas les moyens d'acheter du Monsanto et compagnie. Mais à mons avis, ça va pas durer :-)

le 18/08/2014 à 10:17
Signaler
quel humour!hé!hé!

à écrit le 16/08/2014 à 14:52
Signaler
en Italie les pêches 1eu à 1eu50 max, chercher l, erreur pas du cote des maraichers non !

le 16/08/2014 à 20:28
Signaler
Probablement la règle de conversion. 1 € français = 6,55957 francs ; 1 € italien = .??? je vous laisse chercher sur Internet.

à écrit le 16/08/2014 à 12:19
Signaler
Merci à l'Europe et Vincent ont raison. La Grèce a soumis sa candidature à la CEE dès la fin du régime des colonels afin d'éviter de retomber (comme en son temps la Turquie ou plus récemment l'Egypte de Moubarak) dans ce régime militaire dictatorial ...

à écrit le 16/08/2014 à 11:16
Signaler
Quelqu'un connaît une astuce pour se débarrasser des pubs qui envahissent la Tribune ? On en arrive à se demander si c'est un journal publicitaire ou un journal d'information.

le 16/08/2014 à 11:35
Signaler
Il existe une extension indispensable et est disponible pour tout les navigateurs. Son nom : ABP pour adblock Plus. Grace à ça, fini les pub envahissantes.

le 16/08/2014 à 13:45
Signaler
Merci. marre de la pub

le 16/08/2014 à 14:22
Signaler
Merci, je trouve cela casse c....lles, aussi!

à écrit le 16/08/2014 à 8:03
Signaler
IL ne faut pas de "soutiens"! il faut des LOIS pour éradiquer ces exportations qu'on se ramassent à bas coûts! comment voulez vous que l'on s'en sorte? !

à écrit le 16/08/2014 à 4:35
Signaler
Heureusement que l'Union européenne existe car çà va permettre un soutien bien plus large qu'individuellement. Des mesures globales seront aussi plus efficaces contre Poutine qui démontre qu'il a des visées expantionnistes en Europe avec la Géorgie, ...

le 16/08/2014 à 7:27
Signaler
La majorité des gens en Europe sont heureusement favorables à l'Union européenne. Il n'y a que les partis séparatistes souvent financés par Poutine ou qui ne sont là que pour vouloir le pouvoir et souvent encore des partis nationalistes qui sont cont...

le 16/08/2014 à 9:37
Signaler
L'union européenne n'a apporté que misère et chômage massif en Europe. L'union européenne n'est pas démocratique ! Mais où avez-vous pris que la Grèce a été débarrassée des colonels grâce à l'union européenne ???

le 16/08/2014 à 11:14
Signaler
Je l'ai lu dans le journal de Mickey.

le 16/08/2014 à 12:20
Signaler
Merci à l'Europe et Vincent ont raison. La Grèce a soumis sa candidature à la CEE dès la fin du régime des colonels afin d'éviter de retomber (comme en son temps la Turquie ou plus récemment l'Egypte de Moubarak) dans ce régime militaire dictatorial ...

le 16/08/2014 à 13:02
Signaler
Tu m'étonnes...

le 16/08/2014 à 14:26
Signaler
tout à fait ok avec vous, l'UE n'apporte que misère et désolation! elle n'est pas démocratique non plus! tous les "rebus" que l'on recase chez elle, elle les accepte! (sauf exception ), le traité de 2005 avec le NON, ils ont bien été au courant de ça...

le 17/08/2014 à 9:55
Signaler
14 26 +++++++

le 18/08/2014 à 0:37
Signaler
Vincent de 7.27 a raison. L'Europe apporte effectivement bien plus que des pays désunis. Il est pertinent de rappeler le manque de culture européenne du FN++++++++++++++++++ !

à écrit le 15/08/2014 à 22:13
Signaler
l'Europe économique marche aux antibiotiques , à la perfusion et nous aux gros suppositoires mis par un doigt très Manuel .

le 16/08/2014 à 7:30
Signaler
La Russie marche à la vodka, à l'absence de liberté d'expression, de droit de manifester etc et au goulag, c'est pire et son économie comme celle d'autres pays du monde n'est certainement pas mieux que celle de l'Europe malgré ses ressources énergéti...

le 17/08/2014 à 12:43
Signaler
"Merci à l'Europe et Vincent ont raison. La Grèce a soumis sa candidature à la CEE dès la fin du régime des colonels afin d'éviter de retomber (comme en son temps la Turquie ou plus récemment l'Egypte de Moubarak) dans ce régime militaire dictatorial...

le 18/08/2014 à 0:40
Signaler
L'Europe a élu Junker, il est centre droit comme la majorité européenne au vote de 2014

à écrit le 15/08/2014 à 15:31
Signaler
L'UE pensait-elle vraiment, en suivant les USA dans un blocus contre la Russie, que cette dernière allait dire merci et accepter sans réagir.......... Nos dirigeants sont vraiment soit d'une grande naïveté, soit d'une rare incompétence

le 16/08/2014 à 4:38
Signaler
Il fallait ne rien faire et laisser Poutine continuer sees invasions ? Comme pour Hitler en 40 ou Staline ensuite ?

à écrit le 15/08/2014 à 14:48
Signaler
Il doit bien y avoir un certain nombre de produits russes à boycotter en Europe, à commencer par la vodka.

le 15/08/2014 à 23:59
Signaler
L'absolut et la zubrowka, c'est meilleur que le tord boyaux russe.

à écrit le 15/08/2014 à 12:53
Signaler
On apprend ce matin que Moscou songe aussi à un embargo sur les exportations de poisson en boîte pour les pays de l'UE. La France concernée ?

le 15/08/2014 à 14:37
Signaler
La France exporte envers la Russie de la viande de porc, de boeuf et volailles, je ne pense pas qu'elle y exporte de poisson.

le 15/08/2014 à 18:39
Signaler
J'ai lu quelque part que Moscou veut aussi enlargir la liste de sanctions envers l'UE en y ajoutant des vins et des spirituex. Alors là la France serait très certainement sanctionnée. Espérons que les russes changent d'avis, pour le bien de nos produ...

le 15/08/2014 à 22:24
Signaler
producteurs agricoles, viticoles et l'on en passe! tous, sont dépassés, anéantis! on se la casse mal! tout est démantelé, si on voulait le faire exprès, on ne s'y prendrait pas autrement....

le 15/08/2014 à 23:58
Signaler
Les viticulteurs ne sont pas dans la dèche. Le vin peut être conservé au moins 6 mois non ? On va pas assister à un déferlement de jérémiades.

le 16/08/2014 à 4:41
Signaler
La Russie étant grande en taille, il est facile de contourner les embargos par d'autres pays alentours. Donc derrière les mesures de Poutine il y a beaucoup d'esbrouffre pour sa population surtout et l'image de ce dictateur.

à écrit le 15/08/2014 à 12:38
Signaler
rappelons le dossier ou le pompier avait et tue ;certain cerealiers avec 97 000 euros de revenu moyen touchent de grosses subventions .il est temps de faire du menage dans les subventions agricoles . surtout qu'elles ne sont pas assorties au prix de ...

le 16/08/2014 à 1:26
Signaler
Vous devez être le seul à ne pas avoir compris que l'alimentation est une arme et que tous les grands pays producteurs de céréales subventionnent leur agriculture productiviste ... Dans quelques décennies , lorsque nous serons 10 milliards sur notre ...

à écrit le 15/08/2014 à 11:10
Signaler
Bruxelles n'aide personne ; Le langage de Bruxelles est une escroquerie intellectuelle ; Ce sont les pays qui gaspillent de l'argent pour nourrir les fonctionnaires inutiles et contreproductifs de Bruxelles ; L'argent de Bruxelles est ponctionné ch...

le 15/08/2014 à 13:00
Signaler
Vous comprenez que le saff bruxellois n'a pas intérêt à ce que ça change, ni les syndicats financés par Bruxelles, ni les députés européens grassement payés pour que rien ne change, jamais... L'Europe, une entourloupe qu'avait prévu Seguin et même C...

le 16/08/2014 à 7:33
Signaler
Les voyous sont les partis nationalistes qui tappent sur Bruxelles pour avoir un bouc émissaire et tenter de prendre le pouvoir. Pourtant les le Pen et députés du FN profitent largement de Bruxelles et n'apportent rien. L'Union européenne a fait un t...

le 16/08/2014 à 9:51
Signaler
Pour l'instant je vois surtout le "gouvernement" et la gauche taper sur Bruxelles !

le 16/08/2014 à 13:51
Signaler
"L'union a fait un très bon travail" etc Donnez-nous quelques exemples, s'il vous plait.

à écrit le 15/08/2014 à 11:00
Signaler
il n'empeche que les devises qui rentraient sur la vente de ces produits ne rentrent plus et qe le deficit commercial va s(en trouver accru

le 16/08/2014 à 4:49
Signaler
En partie seulement car l'embargo va être contourné (on vend à des pays tiers qui entrent en Russie etc), il y a d'autres productions qui se conservent pour les stock actuel (jus, compotes, confitures conserves etc )et çà ouvre d'autres marchés.

à écrit le 15/08/2014 à 11:00
Signaler
il n'empeche que les devises qui rentraient sur la vente de ces produits ne rentrent plus et qe le deficit commercial va s(en trouver accru

à écrit le 15/08/2014 à 11:00
Signaler
il n'empeche que les devises qui rentraient sur la vente de ces produits ne rentrent plus et qe le deficit commercial va s(en trouver accru

à écrit le 15/08/2014 à 9:41
Signaler
Comme la corde soutient le pendu ?

à écrit le 15/08/2014 à 8:48
Signaler
Voilà des promesses qui ne vont pas coûter chère! Les États européens ne vont plus pouvoir verser leur obole a l'UE sans être pousser a emprunter encore et encore! Bruxelles a beau jeu de jouer avec l'argent des autres!

à écrit le 15/08/2014 à 7:50
Signaler
Le mauvais temps d'Aout a probablement plus de conséquences sur la consommation de fruits et légumes (personnellement, j'en mange plus quand il fait chaud), que nos amis russes. Pour une fois que les français vont pouvoir changer leurs habitudes alim...

le 15/08/2014 à 11:13
Signaler
je pense que cette mesure a pour but de maintenir les prix en retirant des fruits du marché donc les prix ne vont pas baisser

le 16/08/2014 à 4:51
Signaler
Si les prix commencent déjà à baisser car le volume va être important, c'est inéluctable. Par contre çà monte de 30% déjà en Russie.

à écrit le 15/08/2014 à 7:39
Signaler
Vous pourrez faire des confitures pour des temps meilleurs,en attendant faites des économies pour payer des amendes colossales aux US , la dette abyssale de l'Ukraine,les guerres d'Afrique et notre dette qui se creuse toujours un peu plus...

le 16/08/2014 à 4:57
Signaler
Les interventions en Afrique sont justifiées. De même aider l'Ukraine. Ne pas faire cela serait bien plus coûteux et plus. L'Europe n'a rien de caniche elle est historiquement partenaire des Etats-Unis etc face à l'ex-Urss donc quand Poutine envahi l...

le 16/08/2014 à 13:54
Signaler
Quand on regarde un peu plus loin, on voit une Europe ruinée et l’émergence des pires nationalismes. Merci qui ?

à écrit le 14/08/2014 à 20:15
Signaler
S'attaquer aux causes du problème (les sanctions de l'UE à l'encontre de la Russie) plutôt qu'à ses conséquences (les mesures de rétorsion russes) serait beaucoup plus censé. Evidemment, pour cela, il aurait fallu que l'UE ne soit pas qu'une vulgair...

le 14/08/2014 à 21:13
Signaler
@Samy Vous êtes le seul à avoir tout compris, l'imbécilité de nos dirigeants atlantistes est telle qu'après avoir créé le problème, ils vont...payer pour le résoudre, de plus en plus fort...

à écrit le 14/08/2014 à 20:08
Signaler
achetez français pour faire baisser le chomage !

à écrit le 14/08/2014 à 20:08
Signaler
achetez français pour faire baisser le chomage !

le 15/08/2014 à 0:04
Signaler
Attends, je regarde ce qu'il reste au fond de mon porte monnaie...Ah ben non ! peux pas !

à écrit le 14/08/2014 à 19:41
Signaler
Que l'on en fasse autant avec produits Russe.

à écrit le 14/08/2014 à 19:32
Signaler
Autrefois on n'exportait que l'excédent de la production. Avec le PAC et d'autres aides à la productivité (éffrenée), les producteurs se voient en produisant plus en quantité et moins en qualité. Si chaque pays produisait suffisamente pour la demande...

le 14/08/2014 à 21:24
Signaler
Ou pour le moins, un impact réduit. A propos, hors sujet, c'est quoi le feuilleton Ribéry qu'on entend actuellement ? encore des histoires ?...ah ce mec adore une brouille....

à écrit le 14/08/2014 à 19:08
Signaler
soutenir, n'est pas une solution à long terme, ce qu'il faut, c'est unifier les prix, et ne pas faire venir chez nous des fruits dont on a cure, et à moindre coût!!

le 14/08/2014 à 19:38
Signaler
Je suis d'accord avec vous, mais dans ce cas il faut supprimer le traité de Schengen et donc rétablir les frontières. En bref, revenir à la CEE d'antan.

le 14/08/2014 à 20:08
Signaler
Ah , c'était l'époque heureuse !

le 14/08/2014 à 20:11
Signaler
La CEE reposait déjà sur le principe de libre circulation des marchandises.

le 14/08/2014 à 20:21
Signaler
Voilà, c'est ce que je prône ça fait plus de 15 ans.

le 14/08/2014 à 23:12
Signaler
Unifier les prix sur le plus bas ? Quand on achète, on peut regarder les affichettes et choisir du France, sans regarder le prix. Ne pas exiger le prix espagnol et dire "il faudrait que les gens achètent français". Les magasins qui n'ont que des fru...

le 16/08/2014 à 14:30
Signaler
tout à fait de votre avis !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.