Grèce : les suicides ont augmenté fortement avec l'austérité

 |   |  355  mots
Les décideurs et les médias doivent être conscients de l'impact négatif potentiel sur la santé publique, en particulier sur les suicides de ces mesures d'austérité, souligne Charles Branas, un des chercheurs de l'étude.
Les décideurs et les médias doivent être conscients de "l'impact négatif potentiel sur la santé publique, en particulier sur les suicides" de ces mesures d'austérité, souligne Charles Branas, un des chercheurs de l'étude.
Ils ont grimpé de 35,7% sur les mois qui ont suivi les mesures d'austérité renforcées prises en juin 2011. Un pic a été atteint en mai et juillet 2012, selon une équipe de chercheurs grecs et américains.

La crise grecque liée au nombre de suicides dans le pays. C'est la théorie d'une équipe de chercheurs grecs et américains. Cette dernière s'est attachée à étudier les statistiques mensuelles des suicides grecs de 1983 à 2012. "Notre analyse montre une hausse significative des suicides à la suite des événements liés à l'austérité en Grèce", constate-t-elle.

L'annonce en juin 2011 par le gouvernement grec d'un second paquet de mesures d'austérité comprenant baisses des salaires des fonctionnaires et réduction des dépenses de protection sociale, semble avoir eu l'impact le plus fort sur la courbe des suicides.

Le nombre des suicides (hommes et femmes) a progressé en moyenne de 35,7% "sur les mois qui ont suivi cette date, par rapport à la moyenne des mois précédents", selon l'auteur principal de l'étude, le Professeur d'épidémiologie à l'Université de Pennsylvanie Charles Branas.

Des pics en mai et juillet 2012

C'est en mai et en juillet 2012 que les chiffres mensuels atteignent les points les plus élevés jamais observés ces 30 dernières années avec respectivement 62 et 64 suicides pour ces deux mois.

A l'inverse, les points les plus bas dans les relevés mensuels des suicides remontent à des périodes économiquement plus favorables : février 83 et novembre 99 (14 suicides).

"Les messages publics" également responsables

Charles Branas estime que ce ne sont pas seulement les politiques économiques qui influencent la courbe du suicide mais aussi "les messages publics" qui accompagnent ces politiques.

Les décideurs et les médias doivent être conscients de "l'impact négatif potentiel sur la santé publique, en particulier sur les suicides" de ces mesures d'austérité, souligne-t-il à l'AFP.

En France, le chômage fait augmenter le taux de suicides

Par ailleurs, une étude de l'Inserm, publiée le 6 janvier, explique que le taux de décès par suicide augmente avec le taux chômage. Ainsi, près de 600 suicides pourraient être attribués à la hausse du chômage observée en France entre 2008 et 2010.

Lorsque le taux de chômage augmente de 10%, il progresse en moyenne de 1,5% pour l'ensemble de la population de plus de 15 ans, assure l'étude.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2015 à 14:42 :
Faut pas se le cacher, le chomage, surtout de longue durée pousse à une colère permanente, qui peut pousser à frapper les agents du pole emploi ou les consultante des boites d'intérim...
a écrit le 04/02/2015 à 7:26 :
Merci la crise des subprimes de 2008, merci Mario Draghi qui le premier a traité l'affaire grecque, merci mes facultés d'économie avec leurs théories américaines de l'économie qui sont fausses (non vérifiées par l'expérimentation) et dangereuses et les économistes français qui pensent comme comme DSK que des ignorants encensent.
a écrit le 03/02/2015 à 13:06 :
qui a voulue cette europe , et pour quoi si ce n est que pour prendre la gouvernance et diriger ces pays afin de les rendre esclaves et de pomper ces richesses en grecs les gens ne sont pas responsables c est les gouvernements qui on diriger et dilapidé les caisses de l état , pas le peuple
a écrit le 03/02/2015 à 12:53 :
et le nombre de suicides en France ?
a écrit le 03/02/2015 à 12:51 :
ils ne peuvent plus partir à la retreite à 50 ans et boivent leur café turs et fument leur cigarette en regardant les mouettes dans le ciel bleu. Non merci
a écrit le 03/02/2015 à 12:13 :
ce fut pareil en italie en espagne au portugal et surement d'autre où je ne suis pas allé
que se soit des patrons de pme des indépendants des salariés des fonctionnaires des chomeurs
quand seront jugés les coupables politiques de l'austérité imposée à ces pays de l'extérieur comme de l'intérieur?
avez-vous interwievez Merkezl and co à ce sujet????????
iront-ils un jour en prison ?
a écrit le 03/02/2015 à 11:41 :
Quand les paroles d espoir de l Europe mène et sème le désespoir des citoyens européen!!! le titre serait mieux approprier pour dénoncer cette supercherie monté de toute pièce contre l avis des peuple !!!!mais gardons espoir un jour viendra ou il faudra rendre des comptes pour les responsables de ce fiasco!!!!
a écrit le 03/02/2015 à 11:35 :
La encore on reste champions en France, malgré leurs efforts, les grecs ne nous rattrapent pas

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :