L'Italie un peu plus optimiste sur sa croissance grâce au "QE"

 |   |  259  mots
Matteo Renzi, le président du conseil italien, peut pousser un soupir de soulagement.
Matteo Renzi, le président du conseil italien, peut pousser un soupir de soulagement. (Crédits : Reuters)
La Banque d'Italie a rehaussé ses prévisions de croissance pour cette année et 2016 en conséquence du programme d'assouplissement quantitatif (QE) annoncé par la Banque centrale européenne en janvier.

La Banque d'Italie a revu à la hausse ses prévisions de croissance pour cette année et 2016 en conséquence du programme d'assouplissement quantitatif (QE) annoncé par la Banque centrale européenne en janvier. Elle anticipe désormais une croissance de plus de 0,5% en 2015, contre 0,4% envisagé le mois dernier, et d'au moins 1,5% du produit intérieur brut (PIB) de la troisième économie de la zone euro l'an prochain, contre 1,2% lorsqu'elle avait abaissé ses pronostics le mois dernier.

Le 22 janvier la BCE a annoncé son intention d'acheter, à partir du mois de mars, pour 60 milliards d'euros d'actifs par mois, principalement des obligations souveraines, et ce afin de contrer les risques de déflation. Le gouverneur de la banque centrale italienne Ignazio Visco a estimé que 130 milliards d'euros d'obligations d'Etat italiennes seraient concernées par le programme.

Pas de croissance depuis mi-2011

L'Italie n'a pas enregistré de trimestre en croissance depuis la mi-2011. Le quatrième trimestre 2014, dont les chiffres seront publiés en fin de semaine, ne sera pas positif, a prévenu le gouverneur de la Banque d'Italie, lors d'une conférence samedi.

Le directeur exécutif du Fonds monétaire international, Carlo Cottarelli, présent à la même conférence, a expliqué que le programme de "QE"de la BCE autorisait à se montrer "plus optimiste" pour la croissance italienne cette année. La Commission européenne prévoit une croissance de 0,6% de l'Italie cette année, contre 1,3% pour l'ensemble de la zone euro, et de 1,3% l'an prochain, soit 0,6 point de moins que la moyenne des pays de l'euro.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2015 à 15:04 :
si on parler enfin le francais comme tout le monde! Le QE ou Aq est La planche a billets Au secours au secours
a écrit le 09/02/2015 à 9:01 :
Les QE sont l'autorisation de ne pas réformer. Hollande l'a bien compris. A la fin le secteur privé mourra. L'Italie est sans doute dans une situation similaire.
Réponse de le 09/02/2015 à 13:31 :
Non ils viennent de reformer le marché du travail (job act) et maintenant ils vont s'attaquer a l’éducation !!
Et nous, ou en sommes nous exactement ????
a écrit le 08/02/2015 à 18:42 :
Bien que le QE n'aura aucun effet, il est de bon ton de suivre l'optimisme de la BCE et la prendre a son compte pour négocier avec Bruxelles! Il s'agit de gagner du temps...!
Réponse de le 09/02/2015 à 6:38 :
Ne soyons pas pessimiste.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :