Parti socialiste : duel Royal-Aubry au second tour

 |   |  598  mots
Ségolène Royal a obtenu au premier tour de l'élection pour le poste de premier secrétaire du PS 42,51% des voix. Martine Aubry est deuxième avec 34,7%. Troisième, Benoît Hamon, avec moins de 25% des suffrages, est éliminé pour le second tour et appelle ses partisans à voter Aubry.

Le parti socialiste a annoncé cette nuit la victoire de Ségolène Royal au premier tour de l'élection du premier secrétaire du parti. Elle arrivée nettement en tête avec 42,51% des voix, selon des résultats définitifs portant sur la totalité des fédérations départementales sauf la Guadeloupe. Elle avait obtenu 29,08% lors des votes pour les différentes motions avant le Congrès de Reims qui n'a pu déboucher sur une candidature unique.

Derrière elle, Martine Aubry obtient 34,70% des suffrages. Sa motion en avait recueilli 24,32% avant Reims. Benoît Hamon, troisième et dernier candidat, n'a eu que moins de 22,79% des votes et sera donc éliminé pour le second tour.

Avec 137.741 bulletins exprimés, la participation a atteint 59,9% chez les militants socialistes.

C'est donc comme prévu vers un duel exclusivement féminin que se dirige le parti socialiste français dont le prochain premier secrétaire - et sans doute du coup le futur candidat pour l'élection présidentielle de 2012, même si les deux sujets peuvent être dissociés - sera bien une femme.

Le Premier secrétaire sortant du parti, François Hollande, a appelé ce vendredi, sur France Bleu Limousin, les socialistes à se rassembler "derrière celle qui sera élue" et "quel que soit son nom ". Le président du conseil général de la Corrèze a par ailleurs souligné qu'"à travers le vote du premier secrétaire, une majorité se créera dans les instances du parti socialiste". "Il faut que la prochaine première secrétaire ait la force nécessaire", a-t-il ajouté.

Pour le second tour qui se tiendra ce vendredi, Martine Aubry est a priori donnée favorite, l'ex-candidat Bertrand Delanoë (dont la motion avant le congrès de Reims avait obtenu 25,24% des voix) ayant appelé - déjà avant le premier tour - à voter pour elle. Reste à savoir si ses partisans suivront son appel, ce qui ne paraît avoir été que partiellement le cas lors de ce premier tour de scrutin puisque les 49,5% du total des deux motions Delanoë-Aubry avant le congrès de Reims ne s'est traduit que par un score de 34,7% pour cette dernière hier soir. Martine Aubry a indiqué que si elle l'emporte, elle consultera Ségolène Royal voire travaillera avec elle.

La question se posera aussi pour les partisans de Benoît Hamon qui dès les résultats du premier tour connus a appelé à voter Aubry au second tour. Ségolène Royal avait pourtant déclaré cette semaine qu'en cas de victoire, elle proposerait au jeune responsable socialiste un poste à la direction du parti. Mais la position clairement marquée à gauche de la ligne Hamon était difficilement conciliable avec les appels du pied effectués par Ségolène Royal en direction des centristes et notamment du Modem de François Bayrou.

Vincent Peillon, principal lieutenant de Ségolène Royal, s'est dit convaincu ce vendredi d'une dynamique qui irait "jusqu'au bout" et permettra à Ségolène Royal d'être élue à la tête du PS. "Toute la semaine on nous avait dit que Ségolène Royal serait en très grande difficulté" du fait du soutien de Delanoë à Aubry. "A nouveau" avec l'appel de Benoît Hamon, "on voudrait nous faire croire que les choses sont très difficiles, admettons (...) mais moi je crois que cette dynamique va aller jusqu'au bout, elle doit s'amplifier, et que ce soir effectivement nous aurons cette victoire non pas contre Martine Aubry mais pour le Parti socialiste", a-t-il dit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour ,
Ce qui est arrivé confirme ce que j'ai écrit dans cette
rubrique . Les récents évènements économiques ,sociaux...
...ainsi que ceux à venir ne laisseront pas beaucoup de tranquillité pour peaufiner un programme pour " 2012 ". Il
est plus facile de "taper " sur la droite que de bâtir un
programme d'avenir....car tout va très vite en ce moment et
cela secoue plus que dans le Vendée Globe !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un ami socialiste me disait il y a quelques mois: "vous à droite, vu la médiocrité de nos dirigeants, vous êtes tranquilles pendant 10 ans"! Je suis en effet malheureux pour lui qui est sincère et pour tous ceux qui le sont au PS. Quel spectacle affligeant!...mais celà ne me satisfait pas car je souhaiterais voir un PS digne, fort de propositions, être un aiguillion pour la majorité, enfin constituer une opposition constructive. Hélas!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nous sommes en zone de perturbations économiques , sévères ,et chaque jour apporte son lot  de mauvaises nou--velles : pour cette raison, le " locataire de l'Elysée "me semble plus discret . D'autre part , il serait temps deserrer la vis budgétaire en commençant en "Haut " ...maiscela va contrarier les profiteurs anonymes dissimulés dansles "hautes sphères" . Si le PS s'attaque à cela,très vite,
il retrouvera une meilleure assise...sans oublier de récon-
-forter les gens en difficulté ..par des mesures " justes "
et bien ciblées .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce qu'attendent Sarkozy et Bayrou n'est autre que Ségolène Royal

NON AU RISQUE DE BIPOLARISATION UMP/ MODEM(glouPS!)

Ce qu'espèrerait et l'UMP (on la connait ça sera facile...) et Bayrou (elle me légitime je sera devant elle : je vais tout récolter) . Le risque de tout ça : une recomposition politique en France & autour d'un centre droit et d'une droite extrême. C'est ça que vous voulez en appuyant trop Ségolène ?

L'ancrage de Martine Aubry, le travail qui -c'est vrai- est remarquable au niveau de sa ville, l'acceptation d'un rassemblement une fois passé les premiers tours avec toutes les gauches et m^me le centre est un bonne chose (car contrairement à la visée ségolenienne) là le PS est/serait en postiion de force et non déjà dissout dans le Modem. Eh oui).

C'est ça ce jeu collectif sans ignorer qu'il faut un/e leader la différence de Martine Aubry par rapport à S. Royal.
C'est quoi cette Ségolène qui a eu sa chance, mais qui n'est toujours pas à l'aise quand elle s'exprime, cette gesticulation pantin, ces trop de sourires qui tuent le sourire, ... Ce à quoi je préfère largement le pragmatisme à M.Aubry. Elle serait le retour des anciens ? -mais arrêtons de plaisanter et regardons l'entourage de 'l'équipe E'. La jeunesse et le renouveau dépend aussi de qui l'on s'entoure. Mais enfin, Lille -à laquelle s'est bcp attachée Martine Aubry- est-elle pour vous est une ville rétrograde ?? Non, bien au contraire!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je trouve que le passage de cet article faisant le lien entre l'élection du premier secretaire et le futur candidat à la présidentielle n'est pas digne d'un journal comme la tribune. C'est la spéculation, sans intéret journalistique, et, j'ajoute, que la tournure de la phrase est étrangement affirmative.
Decevant
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vive le MODEM!!!!!!!!!!!Vive les democrates!!!! Au centre personne ne cherche à tirer la couverture de son cote. On se trouve idealement au milieu, et en attendant on prepare comme il se doit 2012. Bayrou President!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le PS est à la croisée des chemins. il se rénovera ou bien il se dirigera lentement, mais surement, vers le cimetière des éléphants.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
S.Royal est la seule en mesure de réduire le centre et d'imposer un 2ème face à face avec Sarkozy.C'est ce qu'il redoute le plus.AVEC Aubry c'est comme avec les RAD-SOC de la 4ème REPUBLIQUE( rouge dehors,blanc dedans et toujours près de la motte de beurre).EN réduisant le centre,elle aura toujours une forte réserve à gauche pour permettre une autre alternative politique (crise économique,sociale et morale ).Le mouvement social va se durcir car les souffrances sont grandes.il faut un grand coup de balai au PS transformé en nomenklatura rose repue et inapte .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est très dommage que ces personnages dit de gauche, ne sont que de bon nantis qui jouent le rôle du pauvre afin d'être crédible, ne serait ce que la villa dans un site prestigieux au dessus de Mongins dans les alpes maritimes d'un membre du PS, sans parler de l'autre dont les parents ne serait que de bon antiquaires "coté" de la capitale, sans parler de celle qui par malheur le papa était un haut personnage politique de la période de tonton. Sans parler des autres !!!! Alors laissait tomber vos masques, et, afin d'une possible crédibilité auprès de la classe dite'travailleuse' laissait votre place à la base, je pense qu'eux ont des idées et avec de l'aide cela peut réussir, puisque de la base ils y sont et les problèmes, ils les vivent tous les jours !!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
information du soir, Royale demandera à la justice d'en découdre face à Aubry si elle n'est pas reconnu secrétaire du PS, quel spectacle du plus beau des navets, dommage pour ceux qui y croient encore. l'égo et encore l'égo passe avant l'intérêt général., surtout quand une dame qui veut prendre la direction du PS est plus mauvaise perdante que de reconnaitre en bonne perdante sa disponibilité au parti, donc des adhérents. Comme les pizzas si elles sont bonnes on y revient dans le cas contraire on cherche ailleurs. A méditer !!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la censure a la peau dure! je ne vois nulle part mon commentaire????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Segolène consciemment ou inconsciemment (ce que je veux penser) va TUER le PS, en le diluant vers le centre (Bayrou est tapis dans l'ombre de la droite de la gauche). NOUS , les socialistes, les VRAIS voulons un représentant qui parle le vrai langage du socialisme, celui qui convient le mieux au peuple. Le langage fourbe de Ségolène nous conduira à l'échafaud du socialisme, elle prône un virage plus à droite de la gauche, sa condition sociale d'origine ne lui fera jamais comprendre les souffrances du peuple. Après 5 ans de Sarkosisme, la France aura un besoin URGENT de contre-réformes dévastatrices pour nous, le peuple. Merci Madame AUBRY d'être là fidèle aux principes du socialisme, VIVE Martine AUBRY, VIVE le SOCIALISME !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
quelle energie pour defendre des politiques qui vous exploiterons.si ils se battent entre eux c est surement pas pour vous.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il n'est pas indigne de dire tout haut ce que certains pensent tout bas.QUAND le PS comprendra qu'un parti de militants génère un appareil et système ultra conservateur.
UNE BOURGEOISIE ROSE c'est la mort du ps.LA PREUVE:certains se cachent derrière AUBRY promue au rang de porte flingue afin de jouer au nettoyeur et dégager la route de l'Elysée.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il n'est pas indigne de dire tout haut ce que certains pensent tout bas.QUAND le PS comprendra qu'un parti de militants génère un appareil et système ultra conservateur.
UNE BOURGEOISIE ROSE c'est la mort du ps.LA PREUVE:certains se cachent derrière AUBRY promue au rang de porte flingue afin de jouer au nettoyeur et dégager la route de l'Elysée.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les vieux tontons doivent aller jouer à la pétanque car avec du vieux,on ne peux faire du neuf.LES ENJEUX DE DEMAIN EXIGENT LE RENOUVEAU ET L'OUVERTURE AUX VRAIES CLASSES LABORIEUSES DONT BEAUCOUP SONT APPELES DE FACON MEPRISANTE LES ADHERENTS 20 EUROS.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quel désastre du début à la fin, et on ne saura jamais qui a vraiment gagné ou perdu.

Encore un peu moins de crédibilité envers ce parti qui se meurt.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :