Xavier Bertrand : "le défi écologique n'est le monopole d'aucun parti"

 |   |  918  mots
Le secrétaire général de l'UMP explique à La Tribune pourquoi l'écologie est une préoccupation capitale pour le parti majoritaire. Voici l'intégralité de l'entretien paru dans la Tribune de samedi.

La Tribune : le rapport Rocard suggérait d'étaler les compensations selon les revenus des ménages assujettis à la taxe carbone. Pourquoi cette piste n'a-t-elle pas été retenue ?

Xavier Bertrand : la taxe carbone, j'assume ce terme de taxe carbone, est une transformation de la fiscalité et pas une augmentation de la fiscalité. Ce qui correspond à nos engagements. Dans ce cadre, la compensation doit être simple et claire. Le véritable, le principal critère qui doit être pris en compte, c'est de savoir si chaque citoyen dispose de transports collectifs pour éviter d'avoir à prendre sa voiture. Le critère urbain-rural est le plus pertinent, le plus lisible. Nous avons donc pris en compte la situation de famille et le domicile.

Vous avez entendu les critiques de l?opposition, hier, qui parle d?un impôt « régionales » puisque la restitution sera faite avant le scrutin de mars ?

A partir de quand on paye ses impôts ? A partir du premier tiers. Quand est-ce qu?est payé le premier tiers ? Dès février. Et cela depuis des années, élections ou pas. Quand les socialistes sont d?accord avec une idée, et que Nicolas Sarkozy la met en ?uvre, ils cherchent par tous les moyens à s?en démarquer. C?était déjà vrai pour la suppression de la publicité sur France Télévisions. Nous avons eu des débats de même nature quand on a mis en place le bonus-malus automobile. Et 18 mois après, celui qui paye son malus le veut bien. Et ce n?est pas 2% du marché automobile qui a bougé, mais 52%. Les constructeurs ont modifié leur offre et les consommateurs leur comportement d?achat. Cela montre bien que la fiscalité est le meilleur levier pour changer les comportements. L?UMP va s?engager dans la pédagogie autour de la mise en place de la taxe, avec le lancement à un million d?exemplaires d?un document dans l?ensemble des fédérations.

On a vu des réserves exprimées par certains ténors de l'UMP, Jean-François Copé avertissant que les députés ne voteraient pas en fermant les yeux. Avez-vous encore des inquiétudes sur le parcours législatif de la taxe ?

Il y a eu des débats, c'est logique. On est sur une vraie révolution fiscale et écologique. Mais après le temps des débats il y a le temps des arbitrages. Sur l'argument qui consiste à refuser la restitution pour financer des investissements verts avec la taxe, je rappelle que ces investissements sont déjà financés par le Grenelle de l'environnement et même le plan de relance. Si on veut changer les comportements, il faut que les gens aient conscience que ce n'est pas pour faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat.

Peut-on dire sur le plan politique que cette taxe carbone est le premier acte idéologique d'une deuxième phase du quinquennat qui commencera avec les régionales et s'achèvera avec la présidentielle de 2012 ?

On est en train de traverser la crise économique, même si les symptômes ne sont pas tous derrière nous. Je pense notamment à l'emploi. Mais la crise écologique est toujours devant nous et ce défi n'est le monopole d'aucun parti politique. Quant à l'ouverture, elle n'est pas seulement politique, c'est aussi une ouverture à l'ensemble des sujets et l'ouverture à tous. Voilà la logique.

En parlant d?ouverture, on a retenu ces derniers jours les déclarations de Jean-François Copé mais aussi celles d?un élu UMP de Paris, Pierre-Yves Bournazel, de constituer des alliances électorales avec les écologistes. Cela vous paraît réaliste ?

Les Français s?intéressent davantage à qui est crédible en matière d?écologie. Nous le sommes quand les socialistes renient leurs engagements. D?autre part, en politique, il ne faut jamais se tromper. Il faut parler aux électeurs. Les discussions d?état-major ne passionnent pas les Français, ce en quoi ils ont parfaitement raison.

Quelle est votre réaction sur les propos de Brice Hortefeux au campus de l'UMP ?

Il n'y a jamais eu de propos déplacés. La gauche a voulu exploiter cela, en faisant une manipulation politique mais ce n'est pas parce qu'ils n'ont rien à dire, et ont voulu faire diversion, qu'ils doivent lancer un débat politique, qui mérite mieux que ce buzz médiatique.

Quelle est votre analyse de la situation au PS ?

Je suis effaré. Je pensais qu?ils en avaient fini avec ces soubresauts liés à l?élection de la première secrétaire. J?avais bien conscience que, sur La Rochelle, il y avait une unité de façade sur une question, les primaires, qui, pour moi, est totalement secondaire aux yeux des Français. D?ailleurs, le fameux livre sur les élections internes au PS a tué l?idée des primaires au Parti Socialiste. Et je vois qu?ils sont en permanence tournés vers leurs querelles internes, qu?ils ont du mal à s?en sortir. Dans le débat politique, une opposition qui s?oppose et qui propose a du sens mais visiblement ils sont à des années lumière de cela. Je me mets à la place des militants et des électeurs socialistes qui se disent quand même aujourd?hui qu?ils ont un parti socialiste qui n?apporte plus le début du commencement d?une réponse à quoi que ce soit. Et c?est gravissime.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quelque chose de nouveau et d'innovant a dire? Non? Alors blah, blah, blah M Bertrand.........
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je pense que c'est une nouvelle façon de nous soutirer un peu plus d'argent, taxe sur le carbone, à l'heure actuelle je crois savoir qu'il y a d'autre moyen que le gaz ou pétrole pour faire tourner un moteur de voiture ou de bus... Seulement ca couterais trop cher de mettre en place un vrai système écologique. Forcement puisque, au final ca leur rapporterais plus rien... Voir une vrai révolution qui irais bien au de la de l'écologie, une évolution qui serais digne de faire partis de l'histoire de l'humanité ;)

Mon avis sur l'argent c'est qu'il n'es pas tombé tous seul, c'est pure fabrication... pas de sous pas de sous, vous avez certainement le pouvoir d'en faire sortir au final que es que ca changera? je pense qu'il faut arrêter toute cette superflu, c'est à partir de ce moment la que la France ce monde ou du moins une partis pourra marcher dans le sens de la Planète.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Par contre la bêtise est bien le monopôle de l'UMP et la stupidité le monopôle du PS. C'est à croire que la classe politique Française n'est représentée que par des bouffons.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne vous mentirai pas je n'augmenterai pas les impots', vous .vous souvenez du celebre predicateur ?un certain sarkozy! Plus menteur tu meurs....! il rendra integralement le montant de la taxe, pipo comment peut il savoir le nombre de kms parcourus par chacun donc le nombre de tonnes carbonne deversees dans l'atmosphere a 17 euros,et le chauffage certains on des chaudieres tres performantes a condensation et d'autres de vieilles chaudieres polluantes.le but est bel et bien de faire rentrer de la monnaie dans la caisse de ce dilapideur.et maintenant une future taxe sur les antennes relais,attendez vous a voir rapidement augmenter l'abonnement de vos fournisseurs d'acces l'un n'ira pas sans l'autre...A quand une taxe sur les velos,sur les autos radios sur les parapluies etc etc.....t'en fais Sarko on t'attend au printemps.....!Quand a Mr Hulot il devrait donner l'exemple,quand il s'en va tourner un fiilm on fond de l'amazonie ou de l'afrique ou ailleur avec toute son equipe en AVION cela ne pollu sans doute pas,il existe encore de tres bon bateaux a voiles ,et a l'arrivee d'excellentes voitures a cheveaux ou a boeufs on est Ecolo ou on n l'est pas
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La taxe carbone est une stupidité. Il est possible d'arriver aux mêmes résultats avec des mesures simples, évidentes, non coûteuses par les français. Au lieu de celà, le gvt préfère mettre en place une nouvelle usine à gaz administrative très lourde et qui - à la sortie - s'avèrera injuste. Si cette taxe devait être acceptée par le parlement, mes votes, traditionnellement UMP, iront à l'opposition pendant quelque temps au moins...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cher monsieur Bertrand,
C'est exact, et les bétises écologiques type taxe carbone, non plus !
Curieuse manière de gérer une crise de grande ampleur, en mettant en place une taxe sur l'activité économique !
Je ne sais pas si cette fichue taxe aura le moindre effet sur la pollution et j'en doute fort, mais je garanti un effet électoral gratiné, car on ne peut plus espérer se faire élire avec des voix de droite pour mener une politique de gauche, avec des transfuges et l'aide de vieilles figures de la gauche. Il parait que le risque électoral est faible, c'est çà, continuez à croire au père Noël. Lorsque les actes et les paroles sont manifestement pas en concordance, cela s'appelle un disfonctionnement de réalité, et c'est toujours la preuve qu'on commence à vous mentir très fortement. Nous allons le voir très vite.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La gauche par ci,la gauche par la,mais est-ce la gauche qui est aux affaires;faites votre boulot et en 2012,les electeurs que vous aurez bernés,et il y en a un paquet,rendront leur verdict,mais arretez de vous en prendre a la gauche,comme pour masquer vos incapacités
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
OH qu'il est bavard, qu'il aime le verbiage, mais on m'a dit qu'il vendait des assruances - donc on ne sera pas étonné qu'il a appris à s'épancher pour du verbiage d'une haute culture des banalités
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
si les français avaient voulu un president ecolo , ils auraient votés massivement pour en 2007 , ce ne fut pas le cas , on a cru en un bonimenteur qui parlait du pouvoir d'achat , du travail ( a defaut d'en avoir ) et finalement on a des taxes , de la demagogie ecolo et les fautes ressassés sur l'opposition , pendant ce temps là les gens paient les pots cassés tous azimuts , on invente des usines a gaz en matieres de taxes , a oui n'oublions pas l'ecotaxe crée en 2007 pour recycler nos vieux appareils electroniques , les grandes surfaces ne font toujours pas de recup a ce sujet mais on continue de payer quand on change de materiels , arrettez cette demagogie ecologique car celà est tellement absurde qu'on voit jusque que celà preleve notre pouvoir d'achat que vous deviez defendre , vivement 2012
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

X bertrand ?
Dans le style "faux derche" il est au top ,pour le reste ,je crois qu'il va vite user ses dents en même temps que le credit de confiance qu'on accordait à son courant politique .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Alors eux, les dégénérés de l'UMP, qui se prétendent être les défenseurs de la planète avec leur grenelle minable, qui ne prend même pas en considération la pollution des sols et des eaux, on verra bien comment à travers le monde dans 10 ans, comment les politiques vont réagir pour nous sauver de la guerre de l'eau. INCONSCIENTS ! Ils leur faut un psychiatre, ils nous préparent un futur CRIME CONTRE L'HUMANITE !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vous savez quoi,le jour même ou le gouvernement a prévenu par la presse qu'un comité d'expert se penchait sur l'application de la taxe carbone POUR L'ECOLOGIE, Sarkozy a envoyé Fillon en Irak pour négocier l'exploitation du pétrole pour Total, CONTRE L'ECOLOGIE !!!! Ils nous prennent vraiment pour des cons !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une fois encore le ps tente de manipuler sur le conversation amicale de Brice Hortefeux. Il a la mémoire courte sur l'attitude immonde de Mr Frêche qui avait traité les Harkis de sous hommes sans honneur, il n'a pas été démissionné, il est toujours président de la région Languedoc-Roussillon.Il a tout juste été santionné de 2 ans d'exclusion du ps. Amnésie ou pas?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
que deviendra la taxe carbone en cas,très probable puisque déja commencé depuis 2005,de refroidissement de la planète????

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :