Nicolas Sarkozy : réforme des retraites "dans les six mois", pas de hausse des impôts

 |   |  1006  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le chef de l'Etat a réagi ce mercredi pour la première fois depuis la défaite de son camp aux régionales et le petit remaniement du gouvernement Fillon. Sur la réforme des retraites, il promet de "ne pas passer en force" mais assure qu'elle sera adoptée "dans les six mois". Il tend la main à l'électorat traditionnel de l'UMP après la forte abstention lors des élections : les agriculteurs et les médecins.

Rarement le verbe présidentiel avait été aussi attendu. Nicolas Sarkozy s'et en effet exprimé ce mercredi après le conseil des ministres. Son programme était chargé : retour sur l'échec de son camp aux élections régionales, explications sur le remaniement ministériel et l'arrivée en son sein de chiraquiens (Baroin) et de villepinistes (Tron), clarifications sur ses projets de réforme et leur rythme : abandon ou non de la taxe carbone, retraites..., analyse sur le mouvement social d'hier qui a connu beaucoup de manifestants mais peu de perturbations sauf à l'Education nationale... S'il s'adressait indirectement aux Français, c'est d'abord à son propre camp qu'il a parlé pour le remotiver en vue de la présidentielle de 2012 qui sera précédé d'élections sénatoriales pour la première fois à risque pour la majorité.

Il affirme que "rien ne serait pire que de changer de cap" tout en soulignant "comprendre" l'impatience des Français manifestée lors de ces élections régionales. Il dit vouloir "continuer les réformes". Il avait pourtant affirmé à la veille du premier tour des élections régionales qu'il voulait faire une pause dans les réformes une fois menées celles des retraites et de la dépendance.

Sur les retraites justement, il promet de "ne pas passer en force" mais assure que celle-ci sera adoptée "dans les six mois".

Sur les impôts, il répète ne pas vouloir de hausse de la fiscalité.

Il promet par ailleurs qu'une grande concertation va s'engager sur la médecine de proximité. "Depuis trois ans l'essentiel de nos efforts ont porté sur l'hôpital et les personnels hospitaliers, le temps est venu d'attacher la même attention à la médecine de proximité. Je sais les difficultés auxquelles les médecins se trouvent confrontés, une grande concertation va s'engager pour déterminer comment ces difficultés peuvent être résolues de façon structurelle". Il souhaite des "décisions structurelles. Le temps n'est pas aux rustines en la matière".

Après avoir satisfait les agriculteurs - et surtout les industriels - en reportant la taxe carbone (il dit la confirmer mais uniquement si une taxe équivalente voit le jour en Europe), il leur promet qu'il défendra bec et ongle la PAC, la politique agricole commune, face aux autres pays européens, quitte à aller au clash et à déclencher une crise pour éviter son démantèlement. "Je le dis clairement, je suis prêt à aller à une crise en Europe plutôt que d'accepter le démantèlement de la politique agricole commune et de laisser la spéculation fixer de façon erratique des prix agricoles qui ne permettraient pas à nos agriculteurs de vivre décemment du fruit de leur travail. Je ne laisserai pas mourir notre agriculture alors que la question de l'autosuffisance et de la sécurité alimentaire est devenue cruciale et que tant de femmes, d'hommes et d'enfants meurent de faim dans le monde. Nous ne pouvons plus attendre de résoudre la crise sans précédent à laquelle est confrontée notre agriculture et qui suscite une telle angoisse dans nos campagnes".

S'il tend ainsi la main à l'électorat traditionnel de l'UMP (agriculteurs, médecinsà après avoir décicé d'ouvrir le gouvernement aux chiraquiens (avec François Baroinà et aux villepinistes (Georges Tron), il ne renonce pas pour autant à défense le principe de l'ouverture, très critiqué dans sa majorité. "C'est ma responsabilité de veiller à ce que la pluralité des opinions soit respectée dans le choix des femmes et des hommes appelés à exercer des responsabilités. Construire une République irréprochable, une démocratie exemplaire, c'est l'intérêt de notre pays, c'est mon devoir. Je me suis engagé à ce que tous les leviers de l'Etat ne soient pas confisqués par un parti. Nous avons fait depuis trois ans le choix de refuser le sectarisme. Notre pays a une tradition de divisions, d'affrontements parfois violents. Mais il n'est grand, il n'est fort que lorsqu'il est rassemblé, lorsqu'il est uni".

Le Chef de l'Etat doit en tout cas tenter de redresser sa propre cote, au plus bas dans les sondages. Interrogés sur les personnalités qu'ils préfèrent, les Français plébiscitent ainsi François Fillon mais placent également Martine Aubry devant le chef de l'Etat, selon le tableau de bord Ifop pour Paris Match. A la question: entre le Premier ministre et le chef de l'Etat, "quelle personnalité préférez-vous?", 65% des sondés répondent François Fillon et 29% citent Nicolas Sarkozy. "Avec François Fillon, la droite s'est trouvé un leader de remplacement", note l'institut de sondage. "Sa victoire est absolue: 36 points d'avance dans l'ensemble de l'opinion grâce à l'anti-sarkozysme". En mai 2008, date du dernier test de personnalités réalisé par l'Ifop, l'écart entre les deux hommes était de six points. Dans le cas d'un face-à-face entre Nicolas Sarkozy et Martine Aubry, le premier secrétaire du Parti socialiste obtient 52% contre 45% pour le président de la République. "Ces sept points d'avance sont à comparer avec les 19 que la gauche possède sur l'UMP aux régionales de dimanche", souligne l'Ifop.

A noter que l'interview du Premier ministre François Fillon, prévue ce mercredi au journal télévisé de TF1 de 20H00, a été annulée dans la matinée "à la demande de Matignon" selon la chaîne de télé. La rumeur court qu'après les élections et sa confirmation, le Premier ministre euhphorique et salué mardi par les députés par une "standing ovation" leur a dévoilé imprudemment le projet d'abandon de la taxe carbone que le Président de la République voulait annoncer lui-même ce mercredi. Matignon a d'ailleurs dû faire un communiqué mardi après-midi pour affirmer qu'il ne s'agissait pas d'un abandon mais d'un report dans l'attente d'un système européen de taxe carbone... qui a peu de chances de voir le jour, au moins rapidement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/06/2010 à 11:50 :
Envoyé : lun. 31/05/10 09:50
À : president (president@assemblee-nationale.fr); saf@conseil-constitutionnel.fr; g.larcher@senat.fr

mpôts locaux : injustes manque a gagner pour la retraite Grands travaux inutiles grosse dépense La Mairie Neuf (Ville Fleurie, Les "mur" ou la misère.Igâcher l pleure et la fin au ventre et le desespoire christ de bondy 93140les Mairies Seine Saint Denis dans le département 93
on leur propre comptabilité et gestion banlieu difficile pour les jeune a l'emploi pourquoi pas ouvrire des entreprise avec les impot locau pour donner du travail jeune des citè et en retoure baisse d impot locaux vivre ensemble en paix,un en placement utile humanité christ de bondy Moi je dis bravo à Patrick bravo monsieur sébastien enfin une bonne idée qui ferons peut étre réfléchir nos gouverneurs.èlu locaux une rèponse a notre passè humaine sa fait du bien juste poure touse voire le changement en
2012 avec le Dard chris | 17 mai 2010 9h14 | Répondre
le stationnement dans les ville se trouve payante un manque a gagné poure notre retraite avec interdiction de stationner plus de quelques heures.favorise le surendettement Notre vie est compliquer et cher et dangeureuse san pouvoire dacha ? . Que font les élus ?on a pas tous des garage comme les plus riche des problème dans les quartier 93 vous nous aider par ? on enfonce ?la police pour nous défendre oui mais par une tirelire ?les élus annuler toute dèpense inutil au impot locaux manque a gagné poure notre retraite èconomi pouvoire d'achat social aime les pauvre il faut des vai èlu avec courage Sensibilité humaine.retraitè paille toute leur vi pour finir faire les poubelle pour survivre ????cordialement CHRIST DE BONDY

chris | 18 mai 2010 11h16 | Répondre
christ de bondy 22/04/ 2010 a bondy Vie et Santé J'aime pas les jeux politiques pour plaisire de stationnement politiques
France: LA SÉCURITÉ Rien n'a changé en 6 ans?
nous sommes dèpasser et en faiblesse pour nous défendre car toute notre dèmarche nous renvoi a la loi de bondy de se réaménagement par les èlus et HLM qui en sont satifaient et protègès juridiquement, ils ne veulent pas faire d?amenegements, je rapelle la nuit du 18 05 2004 à 5 heures du matin rèvèiller par les pompiers, quatre vèhicules en feu sur mon ravalement avec des flammes jusqu?au toit, la ou dormaient mes enfants, se feu avec violence nous a choquer et marquer dans la peur ces emplacements dèja sans amènagements aujoud?hui sont toujours dangeureux, les vèhicules toujours cote à cote avec leur conbusetible dans l?espace inssufisant entre mon mur de maision et les vèhicules que font nos èlus. A quoi sert les èlus et le juridique, une marche contre le bon sens de nuire a autri et au droit a chacun. Un manque d?amour pour les autres.Je compte sur votre humanisme l?amour des autres pour intervenir pour les cas les plus isolés dont je fais parti. Il serait pas trop demander d?avoir la politiques humanisme et un changement de sens des vehicules comme ma voisine et un espace respectueux de securité contre le feu comme ma voisine, et une solution de marquage au sol des places de stationnement afin de reduire le bruit a toute heure de la nuit.Dans un autre probleme malgré toutes ces nuisances on ne nous donnent pas le droit de se garer comme les locataires de cette dit cité au meme tarif, on ne peut plus accéder au parking le dimanche pour aller chercher notre pain. et pas nous. Je rapelle que le stationnement dans notre avenue carnot se trouve payante un manque a gagné poure notre retraite avec interdiction de stationner plus de quelques heures.favorise le surendettement Notre vie est compliquer et cher et dangeureuse san pouvoire dacha ? . Que font les élus ? Je vous remercie de m?avoir lue et veuillez recevoir au nom de ma famille et moi meme,
toute notre esperance et salutations.aujourd uit toujoure vehicules au piet de ma maision L'aménagement du passage de la rue Carnot à la place Albert Thomas a maintenu un espace de parkings le long du mur de ma maision cordialement christ de bondy 93 bonjour retraite qui font les poubelle aujourd hui son peut-être de votre Famille. stationnement trouve payante manque a gagné poure notre retraite 20e par mois x12=240e x40 ans =9600,00 les fondateure des ville d'aujour'dui Les financement ... obligatoire les retraitè les plus pauvre fon aujourd hui les poubelle manque de gagner . Miser sur les deux tableaux d'organisation de la ville moderne ne pense pa future et au conséquence dramatique pour les braves Français chris | 25 mai 2010 9h04 | Répondre
le conte de misère et la que fait le droit de l homme conseil constitutionnelle pour le manque a gagner des retraitè fondateur des ville par l'impot locaux et stationnement il raite les poubelle survive. ...il faut passer la politique au future il faut passer la politique au future l'humanité va droit dans le mur.bus mètro train train
L'insécurité désigne dans leur vie quotidienne le sentiment fait d'anxiété ou de peur que peut ressentir un individu ou une collectivité devant ce qui peut ...
agression physique agression psychologique enfermè avec leur agresseur vivre ensemble dans la ville les elu qui rassemble les mouton ver un seul transport je ne mèlange pa les petite commune seul qui save faire de l'humanité reconnaissance pure
Envoyé : sam. 29/05/10 10:08
À : president
nationale.fr Signature Pétition Nationale Ralliement Une " pétition nationale les Mairies département conseil general
on leur propre comptabilité et gestion banlieu difficile pour les jeune a l'emploi pourquoi pas ouvrire des entreprise privé dans lugence avec les impot locau pour donner du travail jeune des citè et en retoure baisse d impot locaux vivre ensemble en paix,un en placement utile humanité pour les enfants des contribuable des impot le retoure a l'équilibre pour la france retraite pouvoire d'achat èconomi des famille de de la france la relance
a écrit le 08/04/2010 à 13:42 :
il y a de quoi se revolter si l'on supprime la demi-part aux veuves - j'ai eleve seule mes trois enfants !!!!! - ce serait honteux pour la FRance qui donne tant a d'autres !!!!les classes moyennes vont disparaitre - merci a ce gouvernement -
a écrit le 29/03/2010 à 7:49 :
Sur les retraites justement, il promet de "ne pas passer en force" mais assure que celle-ci sera adoptée "dans les six mois". et c pas passé en force ?
a écrit le 28/03/2010 à 6:53 :
pas de hausse des Impôts? mais suppression en 3 ans de la 1/2 part accordée aux veufs, veuves, célibataires ayant élevé des enfants au moins jusqu'à l'âge de 16 ans quelque soit le nombre d'enfants (quotient déductible limitatif d'accord) mais absolument pas pour les plus petites tranches au moins tant que le bouclier fiscal existe. d'autant qu'il y a souvent besoin d'aider les enfants et petits enfants d'une part et qu'il y aura répercussion sur la taxe d'habitation
a écrit le 28/03/2010 à 6:43 :
Pas d'augmentation d'impôts? cependant taxes nouvelles, 1/2 part supprimer
a écrit le 25/03/2010 à 9:50 :
La réforme des retraites doit se faire PRIVE et PUBLIC avec les mêmes modes de calcul pour tout le monde. Mais aura-t-on le courage ? Je doute de nos politiques, car ils ont peur des syndicats qui ne sont pas du tout représentatifs de la totalité de la population mais d'une minorité.
Qui va oser ?
Exact la fiscalité locale augmente, alors que les régions sont gouvernées par la Gauche. Vous avez compris ?
Tout le monde a du pain sur la planche, alors les politiques au boulot !
a écrit le 24/03/2010 à 18:31 :
Pas de hausse de la fiscalité nationale, mais la ficscalité LOCALE en a pris un bon coup (+48% de taxe d'habitation) ... Ha!! c'est vrai, à présent, il est le président de la France mais PLUS DES REGIONS !!!
a écrit le 24/03/2010 à 14:20 :
5 millions de chômeurs.
900.000 de + en 1 an et demie...

Et rien à ce sujet dans le discours de M. Sarkozy !

Sur quelle planète vit le gouvernement ?

Réagissons :
http://www.etatsgenerauxemploiecologie.net/
a écrit le 24/03/2010 à 13:26 :
nous allons vers une baisse du montant des retraites pour les syndicats et gouvernement c'est la seule porte de sortie
a écrit le 24/03/2010 à 13:04 :
exemple:
retraité non imposable 700 euros par mois.
toujours pas imposable, mais en expliquant seulement une mesure:
retenues sur médicaments, visites, ... 107 euros
100/8400 égal environ 1,2%
augmentation prévue des retraites: 0,9%
déjà en dessous du seuil de pauvreté, NS et son gouvernement pourtant battus aux dernières élections continuent de m'enfoncer dans la pauvreté.
sans augmenter les impôts!
a écrit le 24/03/2010 à 12:20 :
baratin baratin ,il ne veut pas augmenter les impots, c'est quoi des taxes?qui les payent:monsieur tout le monde bien sur!!le personnel hospitalier?il y en manqueen pagaille!!!!la securite ::il veut supprimer des effectifs dans les rangs de la police et de la gendarmerie etc etc.....tout est bourre de contradictions la sante on vire pres de 200 medicaments du remboursement ce qui etait bon hier ne l'est plus ce jour quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage c'est bien connu!!!!des economies ?oui on peut en faire a commencer par les eternelles promenades en avion de mr sarkosyet toute sa troupe qui suit c'est quand meme nous qui payons supprimer l'ecurie de grosses voitures qui stationnent a lmatignon , supprimer le paquet fiscal,rappatrier toutes nos troupes d'afganisthan sachant tres bien que cette guerre qui ne veux pas dire son nom ne finira jamais tout cela finira comme l'indochine ou l'algerie en eau de boudin mais bonjour la facture.....bien sur tout cela ne va pas combler notre deficit mais au moins l'alleger je pense que sarko ferait bien d'aller faire 6 mois ou 1 an de formation chez mme merkel qui est une bonne gestionnaire, comparez l'export de l'allemagne et de la france,c'est sans commentaire......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :