EXCLUSIF Le Grand Orient de France devient mixte

 |   |  231  mots
(Crédits : DR)
La plus grande obédience maçonnique de France a changé ce jeudi soir ses règles de fonctionnement afin d'autoriser les membres de ses loges à initier des femmes. Elle a également élu son nouveau grand maître en la personne de Guy Arcizet.

Selon nos informations, le Grand Orient de France (GODF) a décidé ce jeudi soir de mettre un terme à un tabou séculaire. Longtemps opposées à l'intégration de femmes dans ses rangs, ses instances dirigeantes ont accepté de modifier le réglement général de la plus importante obédience de France avec près de 50.000 membres. Il sera désormais possible aux loges qui le souhaitent d'initier des personnes de sexe féminin. Et les femmes sont par ailleurs autorisées à se porter candidates.

En France, l'intégration de franc-maçonnes dans les loges n'est pas, en soi, révolutionnaire. Maria Deraismes, célèbre féministe du XIXème siècle, a été la première française initiée. C'était en 1882. Deux décennies plus tard, la révolutionnaire Louise Michel intégrait la Grande Loge Symbolique Ecossaise. Pour autant, l'ouverture du Grand Orient de France aux femmes constitue véritablement un événement majeur dans l'histoire de la franc-maçonnerie française. 

Le 4 septembre 2009, le convent, qui réunit les délégués des 1.200 loges du GODF, s'était prononcé à 56% contre la mixité des loges, au grand dam de Pierre Lambicchi qui était alors le grand maître de cette obédience créée en 1773. Ce dernier a été remplacé ce jeudi, toujours dans le cadre du convent annuel, par Guy Arcizet, 67 ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2011 à 9:04 :
Décision dangereuse pour les loges et les frères, le comportement des frères en loge sera modifié, nous avons des exemples lors des visites de soeurs à nos tenues.

Domage

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :