Combien d'argent touchent les partis politiques

 |   |  415  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La publication des comptes des partis politiques révèle que le PS, qui est le parti le plus riche, a aussi été le plus dépensier.

L'année dernière, 296 formations politiques étaient tenus par la loi de déposer leurs comptes 2009 à la Commission nationale des comptes de campagne et de financements politiques (CNCCFP). Fin décembre, la commission a publié au « Journal Officiel » un document compilant ces informations financières.

On découvre ainsi que c'est le PS qui a dépensé le plus : 55 millions d'euros, contre 43,8 millions pour l'UMP. Le Parti communiste suit de près avec 30,5 millions d'euros. Le FN a déclaré 5 millions d'euros de dépenses ; les Verts, 6,1 millions, et le Modem, 5,7 millions. Parmis ces grands partis, seuls le FN et le Modem sont déficitaires, de 863.000 et 94.000 euros respectivement.

Le détail des dépenses montre par ailleurs que le parti présidentiel s'est montré très dispendieux en « propagande et communication », avec 8,85 millions d'euros dépensés, dont 5,4 millions d'euros au titre des dépenses de « presse, publication, télévision, espaces publicitaires ». Le PS y a consacré 3,4 millions et 1,7 million. L'UMP bat aussi à plate couture le PS en termes de dépenses de loyers (4,9 millions, contre 1,4 million) et de frais de voyage et de déplacement (2,9 millions, contre 1,5 million). En revanche, le PS présente des charges de personnel plus lourdes (17, 3 millions), contre 10,8 millions pour l'UMP.

Du côté des recettes (198,5 millions d'euros au total), le rapport met en évidence le poids des aides de l'État, qui constituent 39 % du total. Il pointe aussi la variété des structures de financement : alors que la contribution des élus est une source majeure de fonds pour le PS et le PCF, l'UMP engrange près de neuf fois moins par ce biais. L'UMP, en revanche, reçoit d'importants dons de personnes physiques par rapport au PS, qui en perçoit 16 fois moins.

Micropartis

Le rapport met enfin à jour les irrégularités du système. Le PS a vu ses comptes certifiés « avec réserve » par la commission, la fédération du Morbihan ayant reçu des fonds de l'association Cercle Jean Jaurès, alors que la loi du 19 janvier 1995 interdit les dons de personnes morales autres que les partis politiques (entreprises, associations, syndicats, collectivités locales...). Un « point technique » en passe d'être réglé, a assuré le PS à l'AFP.

Quant à l'UMP, ses comptes montrent son adresse au jeu des « micropartis », ces formations politiques créées pour contourner l'interdiction pour un particulier de donner plus de 7.600 euros à une formation politique. Elle a ainsi reçu 140.600 euros d'autres partis, contre 14.000 pour le PS.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2011 à 13:35 :
tout ça est bien caché ! voyez mme Bettencourt et Woerth l'été dernier ?????
Les 50 plus groses fortunes ont du alimenter généreusement les politiques aux dernières élections présidentielles notamment ceux du fouquets qui ont fêté l'arrivée de leur ami Sarkozy.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :