François Hollande joue la force tranquille face à DSK

 |   |  567  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Loin de la stratégie de communication lourde de Dominique Strauss-Kahn, François Hollande continue de progresser dans les sondages. Invité ce lundi sur France Inter, l'ancien patron du PS fera connaître sa décision, déjà prise, sur sa candidature aux primaires socialistes après les cantonales de mars dans son département de Corrèze.

"Je ne suis agacé par rien, je ne suis gêné par rien". Invité lundi de la matinale de France Inter, au lendemain du week-end très médiatique de Dominique Strauss-Kahn à Paris, François Hollande, l'homme tranquille qui monte dans les sondages, a affiché sa sérénité. 

Il a reconnu avoir "appris" plusieurs choses lors de l'intervention du patron du Fonds monétaire international sur France 2, dimanche soir. "J'ai appris, et c'était déjà important, que le FMI corrigeait les politiques qui étaient jusque là les siennes. J'ai compris que la crise n'était pas finie, ce que je ne cesse de rappeler, j'ai aussi saisi que l'aspect social devait être maintenant au coeur des politiques publiques, très bien. J'ai entendu le directeur général du FMI s'exprimer".

45% d'opinions positives

Un sondage Viavoice, publié lundi dans Libération, montre que la cote de François Hollande progresse de six points pour s'établir à 45% d'opinions positives, derrière DSK (54%), Bertrand Delanoë (52%) et Martine Aubry (47%). De quoi encourager le député de Corrèze, qui prépare sa candidature à l'élection présidentielle de 2012 depuis son départ de la direction du Parti socialiste, à la fin de l'année 2008. "J'ai à faire entendre aux Français une voix, à solliciter une confiance, à indiquer une démarche", a-t-il souligné lundi matin.

"Le rendez-vous de 2012, ce n'est pas simplement un rendez-vous où on doit regarder quelle est la bonne manière de communiquer. Sans doute que la communication compte et sans doute qu'elle est indispensable. Mais la question, c'est de savoir si en 2012 ça peut changer", a-t-il ajouté, dans une critique implicite de la stratégie de DSK, peaufinée par son équipe de communicants de Euro-RSCG.

François Hollande veut faire de la jeunesse l'enjeu principal de la présidentielle et de l'instrument fiscal "l'instrument principal pour réorienter l'économie". "Le fait que la génération qui vient pourrait avoir un destin qui est moins favorable que le nôtre, c'est non seulement insupportable à titre individuel mais inacceptable à titre collectif", a-t-il insisté.

Un candidat plus dangereux que DSK ?

Depuis qu'il s'est installé dans le peloton de tête des présidentiables socialistes dans les sondages, François Hollande est au centre des attentions à droite, où l'on estime qu'il ferait un candidat "plus dangereux" que DSK pour Nicolas Sarkozy. "Hollande est le plus dangereux car le plus banal, donc le plus rassurant", a déclaré l'UMP Gérard Longuet au Figaro.

François Hollande s'est amusé d'être l'objet de "compliments sincères ou obéissant à un souci tactique". Mais il  a réfuté le terme de "banal" pour lui préférer celui de candidat "normal". "Quelqu'un de stable, de cohérent, de visionnaire, dont on sait exactement où il va", a-t-il précisé en dénonçant chez Nicolas Sarkozy "un exercice anormal de la fonction présidentielle, un espèce de narcissisme, une confusion des genres". 

L'ancien patron du PS s'est lancé dans une pré-campagne des primaires, multipliant les déplacements "de terrain" avant les cantonales des 20 et 27 mars, dont il fait le point de départ de sa candidature. Sa majorité au conseil général de Corrèze n'est que d'un siège. Rue de Solferino, on suit avec un léger agacement la progression de François Hollande. Ses relations avec Martine Aubry sont depuis longtemps teintées d'inimitié.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2011 à 10:31 :
Ca fait des mois et des mois que Hollande travaille, sillonne la France, prépare un projet. Et il faudrait qu'il laisse la place à DSK, qui a visiblement la flemme de faire campagne... La présidentielle, ça se mérite! D'autant ça commence à payer pour Hollande. Pour preuve, Le Point lui consacré aujourd'hui un long dossier, et confirme qu'il commence à inquiéter... jusqu'à l'Elysée!
a écrit le 22/02/2011 à 8:25 :
Utopie quand tu nous tiens...allez y M. Hollande, le rêve n'est pas encore taxé.
Réponse de le 22/02/2011 à 9:42 :
moi j' suis pas pour taxer le rêve de millionnaires ou de milliardaires, j' suis pour taxer la réalité des millionnaires et des milliardaires, où qu'ils soient ceux là, en France, échappés en Belgique, évadés en Suisse; où qu'ils soient, faut créer une fondation ou quelque chose du type "Interrecherchedesévadésriches" ou "pasdévadésrichestranquillespeinardsauchaudcheznous"
a écrit le 22/02/2011 à 8:02 :
C'est bien le seul dans le camp socialiste auquel je pourrais éventuellement accorder mon vote. En effet, DSK me fait l'effet de l'illusionniste et nous aurions avec lui une politique à peut près identique à celle de Sarkozy, Royal et Aubry ne me paraissent ni l'une ni l'autre avoir la dimension suffisante pour présider la France et les autres menus candidats PS n'étant en fait qu'autant de faire valoir, Hollande paraît bien le plus crédible au PS.
a écrit le 22/02/2011 à 6:12 :
Face aux hommes d'affaires genre DSK (ou Aubry qui a fait pacte avec lui) les militants, les sympathisants et les citoyens attendent plutôt Hollande en effet, un homme dont les convictions sont les plus solides, le caractère équilibré et l'intelligence exceptionelle. Je crois que son heure est venue avec le ras le bol des peuples contre la haute finance mondialisée.
Réponse de le 22/02/2011 à 9:12 :
Ce sera l'avènement d'un "proche" de Chichi, un corrézien adoubé par Mme. Surprenant ce Chichi, on le croyait éteint, ailleurs, c'est son dauphin qui risque de battre son ennemi intime; ben quoi la France, pas si surprenante que ça, c'est la logique à la mode de chez nous. Pas simple tout de même, pour nous suivre.
a écrit le 21/02/2011 à 17:05 :
De vraies primaires, c'est cela que les gens qui souhaitent remercier Nicolas Sarkozy attendent. Un vrai face à face politique sur le fond entre DSK et Hollande serait fort profitable. Cela nous éclairerait et nous permettrait de bien choisir. Car ce qui compte c'est le projet innovant qui redynamiserait le pays....
Réponse de le 21/02/2011 à 19:42 :
@ Etienne: pas forcément une bonne idée de faire cela en public, car cela permettrait à Sarko de découvrir les points faibles et de ne parler que de cela.
a écrit le 21/02/2011 à 16:55 :
DSK aura 63 ans en 2012: et le PS qui manifeste pour la retraite à 60 ans ....
Réponse de le 21/02/2011 à 17:44 :
@ lucien: interprétation dogmatique ! Le PS veut conservewr la retraite à 60 ans après 41,5 ans de cotisation, mais la loi n'empêche pas de poursuivre une activité si on le souhaite. Le meilleur (ou le plus mauvais) exemple en la matière est Juppé qui, rappelons-le, est parti à 57 ans.
a écrit le 21/02/2011 à 16:52 :
Secrétaire général du PS en 2007, il ne s'était pas présenté !! bizarre.... le fonctionnement du PS est quand même "déroutant"
Réponse de le 21/02/2011 à 17:48 :
@ lucien: t'as l'air de connaître les arcanes des partis politiques. Prendrais-tu par hasard ton thé quotidien avec la reine d'Angleterre ou seraient-ce uniquement des fantasmes :-)
Réponse de le 22/02/2011 à 8:06 :
lors des élections, on doit savoir pour qui et quel programme on vote.Le candidat "naturel" d'un parti est donc son leader installé... Ceci dit, je doute que la reine connaisse les arcanes du PS... à moins que...
Réponse de le 22/02/2011 à 13:48 :
@ lucien: 1) la reine est parait-il la personne la mieux informée de tout ce qui se passe dans le monde. Pas étonnant puisqu'elle "a vu naître" tous les politicards actuels. 2) le système électoral français n'est pas représentatif et c'est la raison pour laquelle on est toujours entre deux eaux. en Effet, au 1er tour, on vote pour son poulain, mais au 2e tour, on vote contre l'autre. Le meilleur exemple est Chirac avec ses 85% contre Le Pen. Le fait que l'élui se targue d'avoir une légitimité grâce à la "majorité" obtenue aux élections est au mieux une farce :-)
a écrit le 21/02/2011 à 16:01 :
C'est toujours pareil avec la pâte onctueuse, c'est confortable mais on s'enfonce un peu; ça change tout de même des pâtes trop dures avec lesquelles on risque de se casser les dents.
a écrit le 21/02/2011 à 15:39 :
On a déja eu Guy Mollet en 1956.Aucune décision n'était prise !
a écrit le 21/02/2011 à 14:51 :
Personnellement je préfère le fromage de France, le vrai, celui qui parle, pas un fromage fadasse, même s'il est adoubé par les fromagers en place, opportunistes et manipulateurs.
a écrit le 21/02/2011 à 14:32 :
Hollande / Joly au deuxième tour.
Ce serait trop beau. Hélas, les Français sont trop manipulables. Ils confondent gesticulations et actes, arrogance et franchise.
a écrit le 21/02/2011 à 14:03 :
Comme Domino, je suis derrière Fanfan dont l'ascension dans les sondages ne fait que commencer
a écrit le 21/02/2011 à 13:41 :
Je ne vois pas comment les gens de gauche peuvent voir en DSK, une alternative à Sarkozy, au bling-bling, au marketing politique, aux orientations politiques libérales... François Hollande a lui au moins une certaine cohérence entre ses actes et ses paroles. Cela fait trop longtemps qu'une partie de la gauche nous abreuve de discours larmoyants et misérabilistes tout en ne pensant qu'au fric. Je crois qu'il n'y a rien de plus abject que la gauche caviar.
Réponse de le 21/02/2011 à 17:46 :
@ halley: les gens oublient très vite que sa décennie à la tête du PS a plombé le parti :-)
a écrit le 21/02/2011 à 13:23 :
les journalistes n ont pas encore compris que le brave d s k a dit. il a dit quil ce consacrerai uniquement au f m i.....ce qui veut dire quil na pas l intention de ce presenter au election 2012. point final .et d apres moi il a parfaitement raison. hier au soir il a ete admirable et on peut que lui en feliciter!c est un grand. quil profite au mieux des annees a venie.
a écrit le 21/02/2011 à 12:41 :
Dsk contre Dsqui

Vous n?en reviendrez pas si je vous disais que moi non plus, je n?en reviens pas !
DSK a eu un entretien mystique avec le Président? je l?ai enregistré quelque part dans mon i-phone :
Où ça ? Ah? le voici !
Lors de son passage à Paris, dans les longs couloirs de l?Elysée? DSK a eu une drôle d?impression? l?impression qu?il y avait quelqu?un derrière lui?
Cela ne lui arrive jamais?Parce qu?il n?est jamais seul?mais toujours en bonne compagnie?
Il se retourne? et puis constate :
Qu?il n?y a personne, vraiment personne?
Il a eu la présence d?esprit d?en faire part au Président qui le rassura comme il a rassuré les mexicains.
http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/dsk-contre-dsqui/
a écrit le 21/02/2011 à 11:46 :
Attention, futur président de la république en embuscade...
a écrit le 21/02/2011 à 11:36 :
Va-z-y Fanfan bouffe les tous !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :