Elections cantonales : le PS pavoise et le FN est satisfait

 |   |  853  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le PS est crédité de 35,73% des voix au second tour des élections cantonales, l'UMP de 20,21% et le Front national de 11,73% alors qu'il n'était pas présent partout. Le taux d'abstention atteint 54,97%, soit à peine mieux qu'au premier tour, mais très en-dessous des niveaux atteints en 2004, lors des dernières cantonales.

Le Front national a confirmé sa percée dimanche au deuxième tour des élections cantonales sans toutefois la traduire en termes d'élus, dans un scrutin marqué une nouvelle fois par un taux d'abstention élevé. Largement en tête à l'issue du premier tour, la gauche a conforté sa majorité dans les présidences d'exécutifs départementaux même si la droite est parvenue à sauver des bastions menacés comme la Sarthe, fief du Premier ministre François Fillon.

L'abstention se situait autour de 54,97% après dépouillement de plus de 95% des bulletins exprimés dans un scrutin qui concernait 1.566 cantons. Elle est en léger recul par rapport à celle, record, du premier tour (55,67%) mais progresse de plus de 20 points par rapport au deuxième tour des cantonales de 2004 dans les mêmes circonscriptions.

Le Parti socialiste (PS) est crédité de 35,73% des voix, l'UMP de 20,21% et le Front national (FN), qui avait pu se maintenir dans quelque 400 cantons, de 11,73%.

La présidente du FN, Marine Le Pen, s'est félicitée des "montées exceptionnelles" de son parti entre les deux tours, répétant, comme elle l'avait déclaré dimanche dernier, qu'il bénéficie dorénavant d'un "vote d'adhésion". Les scores élevés enregistrés par ses candidats - 40% en moyenne selon Marine Le Pen -, n'ont toutefois pas suffi pour lui permettre d'atteindre le minimum de dix élus qu'il espérait.

"Deux départements sur trois"

Deux étaient recensés vers 22h00, à Carpentras (Vaucluse) et à Brignoles (Var). Mais le secrétaire général du parti, Steeve Briois, a été battu dans le Pas-de-Calais tout comme le compagnon de Marine Le Pen et numéro deux du FN Louis Aliot dans les Pyrénées-Orientales malgré sa forte avance du premier tour.

Le FN paie une fois de plus son isolement dans un mode de scrutin, majoritaire à deux tours, qui favorise les partis en mesure de conclure des alliances, et ce malgré le refus de l'UMP, inspiré par Nicolas Sarkozy, d'appeler à voter dans tous les cas de figure contre le parti d'extrême droite. "Les électeurs de la droite modérée ne vont pas comme ça vers le Front national", a déclaré sur LCI le politologue Jérôme Jaffré.

Le Parti socialiste, qui contrôlait déjà 58 départements sur 100, a pris à la droite le Jura et les Pyrénées-Atlantiques. Il semble bien placé pour faire de même en Savoie, à La Réunion et à Mayotte même si, dans ces trois départements, il faudra sans doute attendre l'élection des présidents de conseils généraux, jeudi, pour que ce succès soit définitivement établi, a indiqué le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant.

Le premier secrétaire du PS, Martine Aubry, s'est félicitée que son parti dirige dorénavant deux départements sur trois tout en indiquant qu'il fallait accueillir ce succès "avec beaucoup d'humilité" au vu de l'abstention et du vote Front national élevés.

Son homologue de l'UMP Jean-François Copé s'est dit de son côté "un peu déçu" des résultats d'ensemble et a assuré que le parti présidentiel tirerait les enseignements de la poussée du FN.

Si l'UMP n'est pas parvenue à reconquérir la Seine-et-Marne, le fief de son secrétaire général, elle a repris à la gauche le Val-d'Oise, un département "symbole" dont Dominique Strauss-Kahn, le favori des sondages pour la présidentielle 2012, a longtemps été l'élu.

"Pure Folie"

François Fillon a relevé dans un communiqué que le recul de la droite avait été "moins important qu'annoncé" et jugé que le vote protestataire en faveur du FN ne devait pas être "sous-estimé et banalisé". Le Premier ministre avait créé des remous au sein de la majorité au lendemain du premier tour en appelant à voter contre le Front national, se démarquant ainsi des consignes données par l'Elysée, avant de rentrer dans le rang.

Un sondage Ipsos diffusé dimanche fait apparaître que près d'un tiers (32%) des électeurs UMP sont favorables à l'idée d'une alliance avec le FN au niveau local, 28% l'approuvant au niveau national. Ces pourcentages sont en retrait de deux points par rapport à un précédent sondage publié en décembre.

La même enquête montre que Nicolas Sarkozy serait devancé par Marine Le Pen et éliminé au premier tour de la présidentielle si elle avait lieu aujourd'hui dans presque tous les cas de figure, sauf si la candidate PS était Ségolène Royal.

Le chef de l'Etat ne recueillerait notamment que 17% des intentions de vote si Dominique Strauss-Kahn se présente, le directeur général du FMI étant crédité du double. Un tel écart, s'il est confirmé dans d'autres sondages, ne manquerait pas de susciter des interrogations sur la capacité du président sortant à défendre les couleurs de la droite en 2012.

Intervenant sur France 2, le ministre du Budget François Baroin, porte-parole du gouvernement, a déclaré que "ce serait une pure folie d'avoir un autre candidat" l'an prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2011 à 11:26 :
35.7 % des votants qui n'étaient que 50% des inscrits. Cela représente 3.5 voix sur 10 votants et 3.5 voix sur 20 inscrits. Ce qui veut dire 1.75% des inscrits. IL FAUT ARRËTER CETTE DEMAGOGIE. Pourquoi un si petit pourcentage dirigerait notre pays. Attendez quand 10% de notre population pourra vraiment s'exprimer, nous risquons d'avoir des surprises et je ne parle pas du FN!!!!!
Réponse de le 31/03/2011 à 12:27 :
Petite erreur de virgule, 17.5% des inscrits et non 1.75...Désolé!!!! Parce que les scores donnés dans les résultats sont à divisés par deux!!! Votants et inscrits, deux poids une mesure!!!!
a écrit le 29/03/2011 à 20:07 :
Pourquoi la droite est-elle compléxée avec le FN? Voyez la gauche, avec les communistes et les autres anars, il n'ont pas d'état d'ame. Voyons ce que propose le FN en matière économique, social, domaine in,ternational, puis nous pourrons juger la crédibilité de ce parti qui est français au méme type que les autres partis. Quand on lit le programme de Mélanchon, vous ne croyez pas qu'il dangereux? Il veut supprimer le droit de propriété, prendre l'argent à ceux qui ont travaillé toute leur vie pour le donner aux cigales qui font le vivier de son fonds de commerce. Moi je n'aurai aucune état d'ame, jamais je ne voterai pour un parti qui n'a que la haine comme programme. et je pense que je ne suis pas seul dans ce cas.
Réponse de le 30/03/2011 à 19:57 :
Ce que vous dites est vrai mais regardez ce qu'il représente , trois fois rien ,et même si c'est déja quelque chose ,ce n'est pas suffisant pour être élu . Le FN est encore dans la posture des solutions extrêmes ils pourraient évoluer , on verra bien .
a écrit le 29/03/2011 à 10:36 :
Les français veulent un renouvellement de l'offre politique et cherchent l'homme ou la femme providentiel (qu'ils ne se leurrent pas ce n'est pas Marine il y a tromperie sur la marchandise c'est une Le Pen!).
Il faudrait une recomposition des principaux partis avec de nouvelles têtes (on peut rêver!)
L'UMP n'a qu'une unité de façade les débats actuels en sont le reflet. une frange grandissante des élus gaullistes ne se reconnaissant pas dans un libéral jouant avec le FN pour s'accrocher au pouvoir et qui a pour marque la désorganisation de tout ce quoi il touche sans résultat probant.
de l'autre Côte le PS ne sait pas résoudre ses contradiction internes entre pro et anti Europe Libérale et entre ceux qui veulent s'allier avec le centre et ceux qui veulent s'allier avec le front de gauche.
Quant aux écologistes il vont bientôt eux aussi se scinder entre les intégristes de l'écologie à tout prix et ceux qui vont prendre conscience du coût croissant du développement durable qui ne sera pas accessible à tous les citoyens.
la vraie coupure de notre société est celle qui se révèle lors des référendums sur l'Europe. Il y a une majorité grandissante de droite comme de gauche contre la politique libérale de Bruxelles mais aucun politique crédible ne veut prendre ce flambeau.
Réponse de le 29/03/2011 à 20:37 :
Je suis d'accord avec vous j'ajouterais que les ENA doivent être écartés des mandats politiques ou rembourser leurs études à l'état Français s' il n'ont travaillé un minimum d'années .On éviterait le carnet d'adresse qui tourne à l'élimination de ceux qui ne sont pas du sérail et contribue ainsi à la "consanguinité "
a écrit le 29/03/2011 à 9:22 :
A quand la proportionnelle?......Et à quand la limitation des mandats? On a besoin de nouvelles têtes........
a écrit le 29/03/2011 à 9:09 :
Les élections devraient être annulées, s'ils n'y a pas au moins 60% de votants.......Et d'autres personnes pourraient se présenter..........Nous avons toujours les mêmes.........
a écrit le 29/03/2011 à 7:30 :
Il n'y a pas dse quoi pavoiser pour le PS. De plus il ne s'agit pas d'élections générales et toutes les extrapolations sont sujettes à caution. Quant au FN il reste marginal. Des électeurs de gauche ont voté pour lui au second tour pour affaiblir la droite. Si les électeurs de droite avaient été plus tacticiens il y aur(ait un peu moins d'élus PS au second tour.
a écrit le 29/03/2011 à 7:13 :
Tout ce petit monde essaie de nous expliquer que le FN n'a finalement pas réussi à s'imposer. Quelle hypocrisie. Nous sommes les observateurs impuissants d'un acte anti-démocratique scandaleux. Comment admettre que des alliances se mettent en place pour bloquer un parti. Quel mérpis pour les électeurs du FN dont les voix ne semblent pas compter. Dans quelle mesure le front de gauche est-il un parti légitime ou dangereux pour la France avec un programme qui ferait fuir n'importe quel investissuer en France?
a écrit le 29/03/2011 à 5:03 :
Ce qui me parait "effrayant" c est le score de l abstention .Il vaut mieux" jouer" avec les pourcentages...et puis tout le monde est satisfait des résultats... Le front national a beaucoup d appelé ...et peu d" élu".......
a écrit le 28/03/2011 à 19:54 :
On a les politiques qu'on mérite , a notre image , la moitié ne va pas aux séances pendant que la moitié des Français ne va pas voter ,match nul si on peut dire .
a écrit le 28/03/2011 à 18:00 :
Seul contre tous le FN peut se glorifier d'un résultat qui met en second plan les divers partis de gauche comme de droite
a écrit le 28/03/2011 à 16:51 :
pour le PS pas de quoi pavoiser , le FN etant un parti reconnu (non interdit) , je ne vois pas de democratie quand la gauche et la droite s'allie pour lui faire barrage ça donne l'impression de deux partis qui veulent systematiquement garder le pouvoir
Réponse de le 28/03/2011 à 21:29 :
@ francis31: tu crois vraiment que c'est le pouvoir qui les intéresse ? Y en a qui vont être drôlement déçus parce qu'ils croyaient que c'étaient pour améliorer leur quotidien :-)
a écrit le 28/03/2011 à 16:25 :
le sort de sarko est regle pour 2012 quoi qu'il fasse il cuit et recuit il aura le temps d'aller faire du bateau ...il adore,cela fut sa premiere connerie et il y en a eu bien d'autres malheureusement!!! quand on disait qu'il n'etait pas a la hauteur pour etre president,ce n'est pas le tout de vouloir la place faut il en etre capable!!!!
Réponse de le 28/03/2011 à 19:20 :
je suis pour parti de votre avis .......MAIS ....la suite va être impossible trop de promesses dans l'état de la mondialisation nous sommes HORS COURSE.....
a écrit le 28/03/2011 à 15:47 :
Je n'arrête pas de dire que notre système n'est pas représentatif. Au 1er tour, ceux qui votent expriment plus ou moins leur appartenance politique, mais au 2e tour on vote ontre l'autre, Le meilleur exemple, c'est Chriac. Mais qprès, ils se targuent d'avoir une légimité qu'ils n'ont mathématiquement pas !!! et c'est là le scandale !!!
Réponse de le 29/03/2011 à 7:27 :
Pourquoi scandale ? Les électeurs sont responsables de leur bulletion. Dans le cas de Chirac le PS a été irresponsable car il n'y avait pas péril du FN. Mais le PS n'agit que par des paroles et des manoeuvres
a écrit le 28/03/2011 à 15:27 :
avec 35,7 % de 45,1 % de votes exprimés il y a vraiment de quoi pavoiser. même les éditorialistes et les commentateurs l'ont oublié!!!! quelle vaste fumisterie ..............ils sont tous là, à ne penser qu'à 2012... et bien s'il y a autant de votant, la démocratie est en danger. vous ne croyez pas que le peuple besogneux en a marre de ces guignols???
a écrit le 28/03/2011 à 14:58 :
Bonjour la Démocratie "55 % " de gens qui votent ! Par contre 100 % de gens qui gueulent, cette France est décidément incorrigible ! Bon de toutes manières la situation va empirer mais bon continuons avec les mêmes depuis 30 ans tout va si bien.
a écrit le 28/03/2011 à 12:19 :
J'ai bien peur que l'UMPS hésitera a reprendre le flambeau en 2012 vu la crise qui se dessine et qu'ils ne pourrons résoudre! Il vont laisser volontier la place à Marine nous sortir de cette m....!
Réponse de le 28/03/2011 à 13:19 :
Que nous soyons dans la M... JE NE CONYTESTE PAS mais je ne pense pas que le prénom de la solution commence par un M elle risque au contraire de nous enfoncez dans la M... Quant à l'UMPS il y aura des volontaires le problème représenteront-ils vraiement les intérêts de leurs électeurs!
a écrit le 28/03/2011 à 11:54 :
« bof » a raison la France est le pays qui a plus d?arbitres que de joueurs !
Nous avons la fonction publique la plus chère d?Europe. Il faut donc arrêter, car nous ne pouvons plus payer.
Réponse de le 28/03/2011 à 15:51 :
En l'occurrence, vous avez tort. Ce n'est pas la fonction publique qui coûte le plus cher à la Nation mais les emprunts réalisés par l'UMPS ces trente dernières années. En 2011, le seul paiement des intérêts représentera le premier poste de dépense du pays. Les fonctionnaires n'y sont pour rien.
a écrit le 28/03/2011 à 11:48 :
avec 2 élus, il faut espérer que les électeurs du f haine vont enfin comprendre que ce parti est une impasse.
F haine no future!
Réponse de le 28/03/2011 à 14:53 :
HA HA HA c'est vrai qu'avec 30 années nous sommes au top, merci de nous rappeler ou est la haine dans leurs campagnes ? Je n'ai pas voté pour le FN mais je ne comprend pas du tout ou est la haine dont vous parlez ???? Bref rassuré vous rien à craindre pour les acquis, la situation du pays, les valeurs ... Rien ne va changer surtout rien ne doit changer, par pitié ne changeons rien, TOUT va s'arranger tout seul, c'est merveilleux la politique.
Réponse de le 28/03/2011 à 14:58 :
Ne montez pas votre bannière trop haut, car elle pourrait bien vous retomber sur la figure.
a écrit le 28/03/2011 à 11:38 :
On attend les programmes plutot que leur auto satisfaction !Que leur faut -il pour qu'ils avouent un petit peu leur incapacité à comprendre le peuple !
a écrit le 28/03/2011 à 11:33 :
MR COPE doit rester poli et moins nerveux ,moins arrogant lorsque il parle à marine le pen
il reste de payer la note plus tard
Réponse de le 28/03/2011 à 19:48 :
Copé est nerveux et arrogant depuis toujours y compris avec FILLON , les 2 premi ères années ont été si dures que la droite est restée divisée Copé joue solo tout en faisant croire le contraire .
a écrit le 28/03/2011 à 11:30 :
AUBRY comme présidente ! Dieu nous en garde !
a écrit le 28/03/2011 à 10:28 :
Quand est ce qu'on fusionne département et region ? qu'on reduit les budgets en doublon? qu'on gere les musées, et administrations culturelles comme une entreprise privée gere ses effectifs .....etc
La politique politicienne tout le monde s'en fout , il faut des actes
a écrit le 28/03/2011 à 10:04 :
Pour le PS, 35 % de 45 % des électeurs y a pas de quoi pavoiser, pour L'ump idem. Un jour il n'y aura que les militants et les candidats qui voteront.
a écrit le 28/03/2011 à 9:44 :
Ces pourcentages mériteraient explication. La gauche n'a pas à pavoiser, loin de là. Dans les circonsance actuelles, très difficiles pour ceux qui ont en charge la gestion de notre pays, le nombre de département gérés par la droite n'a pratiquement pas changé. En côte-d'or la gauche pavoisait d'avance et s'est fait retoquée sérieusement !
a écrit le 28/03/2011 à 9:19 :
Argenteuil.3 cantons=3 UMP,ainsi le Val d'Oise passe à droite.
Moralité:
Dans un territoire où M.DSK a sa légitimité,ses partisans,ne sont que des faire valoir,car en cas contraire,l'électeur aurait su voter pour le gestionnaire efficace ,probant,présentant des résultats tangibles.
Or,ce n'est pas le cas loin s'en faut.
Maintenant les Elus doivent savoir que l'electeur a repris le chemin de la réflexion,toute la réflexion.RdV en 2012
a écrit le 28/03/2011 à 9:18 :
La clarté par les voix. Dans une commune de 14000 électeurs avec 60% d'abstentions soit 5600 votants dont 6% de vote blanc soit pour solde de tout compte : 5264 votants qui s'expriment vraiment. Aucune stratégie horizon 2012 n'est imaginable sans la reconquête de ce Monde perdu.
a écrit le 28/03/2011 à 8:23 :
pas de quoi pavoiser, avec 55% d'abstention, cela montre la confiance que les Français donnent encore aux cantonales, à leur conseil général, qui s'occupe plus de leur paye que des aides sociales et de l'appauvrissement des Français et de leur canton, n'oubliez pas qu'en 2012 ils n'y aura pas autant d'abstentions et que l'UMP sera mobilisée, riez, Mme, à gorge déployée, avant de rire jaune dans 13 mois.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :