Présidentielle : évitons la grande illusion

Par Olivier Lecomte Professeur de finance à Centrale Paris
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : CEDRIC HELSLY)

Dans moins d'un an, un nouveau mandat présidentiel aura commencé et nous nous apprêterons à désigner les députés de la 14e législature. Un an, ce n'est rien de trop pour obtenir des différents candidats un exposé détaillé de leur programme et pas seulement des slogans ou des formules simplistes. Le prochain mandat sera en effet déterminant pour l'avenir de notre pays car il y a longtemps qu'il ne s'est trouvé dans une situation si critique.

Dette souveraine au-delà de 85 % du PIB, manque de compétitivité, désagrégation du tissu social, état lamentable de l'éducation... et même production intellectuelle éteinte, influence en régression : aux yeux du monde, notre pays ne produit plus de concepts éclairants ni même d'utopies fécondes, mais des illusions fondées sur le déni de réalité, le rejet du changement et de ce qui est « autre ». Préférera-t-on s'écharper encore sur le temps de travail, avec une droite rivée dans sa posture multiséculaire (elle annonçait déjà la catastrophe lorsqu'on décida de limiter la durée quotidienne à 12 heures dans les années 1840) et une gauche qui prétend toujours que le travail se divise comme les parts d'un gâteau (contrairement à ce que toutes les recherches modernes démontrent) ? Feindrons-nous d'ignorer les mutations profondes du vaste monde qui nous entoure - et dont nous représentons moins de 1 % de la population et 3 % du PIB - comme si nous pouvions nous en affranchir ou décider pour les 7 autres milliards d'êtres humains ?

Probable candidat à droite, Nicolas Sarkozy vantera sa capacité de mise en mouvement. Elle est indéniable, mais à tout mouvement, il faut un cap. Or, ses choix économiques sont flous - on l'a vu passer sans transition du libéralisme à des tentations dirigistes - et son modèle de société hésitant, quoiqu'on imagine qu'il incline vers le type anglo-américain. Vouloir réformer au pas de charge une société inquiète et dépressive sans démontrer l'intention d'en préserver les fondements (autrement que par du Guaino), c'est risquer le blocage. À l'inverse, à gauche, on maintient le cap de l'infantilisation, avec un programme socialiste qui fleure bon « L'île aux enfants » et les années 1980 : retour aux emplois-jeunes, à la retraite à 60 ans, intervention tous azimuts de l'État, un zeste de protectionnisme...

Sans parler du tour de passe-passe sur la dette : on fixe tout bonnement le taux de croissance à un niveau qui la rend supportable (on peut aussi espérer gagner au Loto). Ce que l'on ferait si cette lettre au Père Noël n'était pas exaucée, surtout n'en parlons pas. Nulle part, il n'est question d'efforts. Bref, entre la figure du père agité et autoritaire, et celle de la mère exagérément protectrice, on aimerait ne pas devoir choisir.

On est loin d'un discours raisonné sur les forces et faiblesses de la France vis-à-vis du monde qui l'entoure. Oublié le progrès considérable qu'ont été, après des siècles de guerre, la construction européenne et la création de l'euro, qu'il faut maintenant parfaire par une intégration plus poussée. Pas évoquée, la réduction des multiples rentes et inefficiences qui grèvent notre pays et le font ressembler par certains aspects à ses cousins du sud de l'Europe. Omis, le score accablant des élèves de CM2, dont 70 % ne savent pas répondre à la question : « J'ai payé 22 euros pour 10 objets, combien devrais-je payer si j'en achète 15 ? »

Saura-t-on énoncer une proposition qui distingue les questions de la création de richesse (productivité et compétitivité) et de leur redistribution ? Osera-t-on dire aux Français qu'ils devront, comme nos voisins allemands, accomplir des efforts considérables pour défendre un modèle de société qui protège les plus faibles, faute de quoi les créanciers finiront par nous obliger, comme ailleurs, à procéder à des coupes drastiques ? Chassons les illusions pour éviter les désillusions.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 102
à écrit le 16/06/2011 à 18:30
Signaler
Première chose à faire : instauration du mandat unique à tous les échelons de l'exécutif - mandat qui par définition n'est ni cumulable ni renouvelable - histoire d'en finir avec les politocards de carrière, les clientélismes et les petites féodalité...

le 18/06/2011 à 0:58
Signaler
bravo, je n'aurais pas dit mieux...

le 20/06/2011 à 9:41
Signaler
un seul mot Bravo je suis totalement de votre avis

le 08/07/2011 à 14:54
Signaler
Je suis en accord avec cette analyse et particulièrement concernant nos élus qui se soucient davantage de leur réélection et de leur compte en banque que de l'intérêt général dont les scandales politico financiers font toutes les semaines la une des ...

le 16/08/2011 à 9:48
Signaler
super!! les minstres devraient être élus par referundum.. car visiblement, les nombreuses couches entre le peuple et nos representants font qu'au bout, on a des ministres dont on ne veut pas..et qui vont à l'encontre de l'intérêt national. en privilé...

à écrit le 16/06/2011 à 17:37
Signaler
Du réalisme ! Voilà l'enjeu... Arrêtons d'aller cautionner tous ces anciens élèves de la comédie Française, capables de nous chanter n'importe quoi en dansant des claquettes et en nous prenant pour des... chaque jour que Dieu fait. Irresponsable, dit...

à écrit le 16/06/2011 à 10:56
Signaler
Du REALISME !!! Voila l'enjeu, et pourquoi pas un futur gouvernement gauche-droite. Car au fond la question : Ces hommes politiques travaillent pour nous ou pour eux ?

à écrit le 16/06/2011 à 9:27
Signaler
Pour éviter la grande illusion il faudrait éviter tous les politiques actuels qui ont mis la France dans un tel état. La France manque de véritable démocratie : le vote blanc ne compte pas et ce sont toujours les mêmes politiciens qui nous gouvernen...

le 16/06/2011 à 16:14
Signaler
on peut peut être innover avec une gente d'individus qui se renouvelle

le 18/06/2011 à 1:04
Signaler
Vous avez raison rétablissons le vote blanc! Que le citoyen aille exprimer sa désillusion. Instaurons des élections en 3 parties, que la vrai volonté du peuple soit reflèté dans les résultat et non plus dans les "sondages". Et qu'une personne ne pui...

à écrit le 16/06/2011 à 9:06
Signaler
bien sur malgré la qualité de l'exposé on mélange un peu tout, car si le président quel qui soit n'a pas de majorité à l'assemblée, que fait il ?? il va dissoudre dans 18 mois ?? il serait malgré les exemples précédents sage d'envisager que l'on peu...

à écrit le 16/06/2011 à 8:47
Signaler
Vous êtes bien sympa de poser ces questions mais vous oubliez (sciemment?) d'autres question fondamentales: quel système pour le XV de France en nouvelle Zélande trinh-duc doit il jouer en dix ou en centre? Laurent Blanc a-t-il raison doit-il sélecti...

à écrit le 16/06/2011 à 8:29
Signaler
Article plein de bon sens. Les journalistes animateurs de débats devraient s'en inspirer et, continuellement, rappeler ces notions à tous nos personnages politiques, à tous.

le 16/06/2011 à 11:32
Signaler
Je plussoie !

à écrit le 16/06/2011 à 8:14
Signaler
Encore un prophète de malheur! Vous êtes très Français en fin de compte. C'est sûr qu'à toujours voir le mauvais côté des choses en commence à stresser mais il faut faire attention avec cela car c'est cette peur qui fait monter les extrêmes. Peut-êt...

le 16/06/2011 à 18:50
Signaler
@LED, l'augmentation des frais d'inscription et la sélection à l'entrée à l'Université après le bac,c'est pour demain, mais personne n'en parle, ce n'est pas très 2012....

à écrit le 16/06/2011 à 8:09
Signaler
- L'idéal serait, pour notre socitéé rendue ingouvernable par l'acion destructrice et incessante de la Gauche, que M. Le Pen et N. Sarkozy parviennent à s'entendre. La France aura là, un Gouvernement INDESTRUCTIBLE, dans leques les citoyesn pourraien...

le 17/06/2011 à 0:14
Signaler
Mariiine + Sarko un gouvernement INDESTRUCTIBE ?? une dictature oui ... mais cela n'arrivera pas ... aucun des deux n'est capable de partager le pouvoir (comme le reste ...)

à écrit le 16/06/2011 à 7:44
Signaler
Une refondation du capitalisme qui empêcherait les dérives et dénis de réalité serait déjà sur des bases historiques un moyen de soutenir les ressorts de moeurs de la France & de l'Europe ; moyen ,essentiellement, il y manquerait une vision de long t...

à écrit le 16/06/2011 à 7:37
Signaler
« Préférera-t-on s'écharper encore sur le temps de travail [...] une gauche qui prétend toujours que le travail se divise comme les parts d'un gâteau (contrairement à ce que toutes les recherches modernes démontrent) ? » Quelles recherches ? Qui pré...

le 17/06/2011 à 0:20
Signaler
Si le travail ne se divise pas , il ne suffit pas non plus de defiscaliser les heures sup (et les deplafonner) pour que le travail arrive tout seul par les voies du saint esprit !!! (c'est tout autant démagogique et con !!!) le travail cela va se ch...

à écrit le 16/06/2011 à 7:37
Signaler
Il est amusant de voir que cet article reste sur une pensée d'il y a au moins 4 ans : compétitivité, dette à payer, mettre sous perfusion notre système social pour avoir le temps de le voir mourir et disparaitre (au profit du tout privatisé), et surt...

le 17/06/2011 à 1:26
Signaler
Oui l'UPR c'est très intéressant et cela permet de comprendre pour Sarko (Ultralibéral Americanophile) et Chirac (Gaulliste) ne peuvent pas se voir !

à écrit le 16/06/2011 à 7:25
Signaler
Combien de français sont capables de comprendre les enjeux de lélection présidentielle? La majorité ont une vision à très court therme. Ce qui les intéresse c'est de savoir si l'on va légaliser le cannabis, le mariage des gays, et surtout prendre de ...

le 17/06/2011 à 1:32
Signaler
Si il est absolument nécessaire de faire des économies pourquoi les riches n'acceptent pas de plafonner leur retraites à 3000 euros (c'est déjà très bien comme retraite), de payer l'université pour leurs enfants , de ne plus recevoir d'allocations fa...

à écrit le 16/06/2011 à 7:20
Signaler
Je ne m'inquiète pas pour les politiques, ils sont blindés (dsk, fabius, ...). Non ce qui m'impressionne c'est leur quête du pouvoir !! C'est tout ce qu'ils cherchent, le pouvoir, le reste ils s'en tapent.

à écrit le 16/06/2011 à 7:14
Signaler
Bravo pour cette analyse qui a le mérite de montrer que quelle que soit la tendance l'UMPS a fait long feu et n'a plus rien de sérieux à proposer. Toutes vos critiques trouvent une réponse sensée dans le programme de Marine. Donc...

le 16/06/2011 à 14:37
Signaler
n'importe quoi le ^programme du fn c'est la sortie de l'euro de l'europe et la fermeture des frontieres ... donc une CATA economique ...Si un jour on fait cela ce sera pire qu'en grèce et intenable dans le temps.... L'economie est ouverte, nous dépen...

à écrit le 15/06/2011 à 13:54
Signaler
Votre article est marqué au coin du bon sens, mais que fait-on de tous les emplois fictifs en politique, ne produisant que de la parole.

le 16/06/2011 à 9:08
Signaler
pas d'accord du tout, oui ils ne servent pas a grand chose, mais ils augmentent le PIB ( on additionne dans le calcul du pib les salaires de tous ces improductifs et là je leur fait un cadeau j'aurai du dire antiproductifs) maius pour madame lagarde ...

à écrit le 15/06/2011 à 6:35
Signaler
bravo pour votre article. il a le mérite de poser les vrais problèmes : ceux qui devraient faire l'objet de débats lors de la prochaine élection présidentielle mais, sincèrement je ne crois pas cela sera le cas ; les Français préfèrent qu'on leur par...

à écrit le 14/06/2011 à 12:50
Signaler
sans rêver, je cherche un candidat qui s'ouvre réellement sur les difficultés d'insertion des jeunes, prône un libéralisme moins "radical" , ne fasse pas payer que les classes moyennes et pauvres (via la csg et les taxes notamment l'essence...) un li...

à écrit le 14/06/2011 à 8:16
Signaler
M.Olivier Leconte, votre article, on en mange et boit jusqu'à plus soif mais après votre motivation à la rédaction de ce constat, quelle est votre implication dans des éventuelles propositions ? Perso, j'attends la suite du feuilleton !

à écrit le 14/06/2011 à 5:49
Signaler
Messieurs de la TRIBUNE : Puisque vous n'admettez pas que je donne mon AVIS ....allez vous inscrire chez les 32 % de ceux qui flirtent (?) au boulot ,de préférence parmi l'excédent masculin (au besoin relisez l'article ! Il est dans votre "canard...

à écrit le 13/06/2011 à 22:03
Signaler
La France plus que de politicens à besoin de bons économistes. Ceci signifie donc de ne pas être patisan mais d'être pragmatique! car une économie efficace, c'est une économie qui garantie non seulement la prospérité mais aussi la paix sociale et cel...

à écrit le 13/06/2011 à 20:25
Signaler
vous l'écrivez vous-mêmes, 1% de la population 3% du pib, ce qui signifie dans un monde libéralisé qu'à terme le pib/hab de la france rejoindra celui du monde, c'est à dire se préparer une perte potentielle des 2 tiers de notre pib, et toute tricheri...

le 16/06/2011 à 7:22
Signaler
perte potentielle de 2 tiers du PIB... relativement au gâteau mondial ! Le lien entre enrichissement des uns et appauvrissement des autres n'est pas automatique sinon on ne parlerait pas de création de richesse mais de vol (même s'il y a malheureusem...

à écrit le 13/06/2011 à 19:24
Signaler
Un coup de balai dans cette fourmilliere politicienne qui est devenue si arrogante et si imbue d'elle meme et une bonne decharge de réalité pour les bourgeois de la politique en 2012. Je ne prendrai qu'un bulletin pour aller dans l'isoloir.

le 14/06/2011 à 12:52
Signaler
Beaucoup d'arrogance en effet chez les politiciens qui sont protégés eux mêmes, tant pis pour le peuple qui doit se battre ! députés , maires payés par nous tous qui veulent donner des leçons aux autres ?

à écrit le 13/06/2011 à 19:04
Signaler
Monsieur Lecompte, vous déclamez toute une série de vérité qui n'apportent aucune solution, tant sur la régulation de l'ensemble, que sur le chef d'orchestre susceptible d'endiguer les diffucultés qui nous attendent. Une chose est certaine en tout ce...

le 16/06/2011 à 1:24
Signaler
C est quoi la vie a l europeenne?

le 16/06/2011 à 8:21
Signaler
Oui, bonne question, la vie à l'européenne, c'est devoir supporter des règlements contraignants et inadaptés pondus par des technocrates ? C'est, en plus de verser une colossale obole pour les frais engendrés par ces mêmes technocrates, devoir voler ...

le 16/06/2011 à 9:18
Signaler
Une société à l'Européenne c'est une société capitalisme ou les excès du libéralisme sont corrigées par les gouvernements. C'est l'inverse de la société bling bling à l'américaine pronée par notre actuel Président. Il y a de nombreuses années Michel ...

à écrit le 13/06/2011 à 15:26
Signaler
bonne analyse (l'UMPS tourne en rond et ne produit plus rien de nouveau) mais qui ne va pas au bout du raisonnement. Il faut voter pour la seule candidate qui propose d'en sortir (de cette UE qui tourne en rond et nous détruit à petit feu) !

le 13/06/2011 à 20:11
Signaler
je crois que le but de cet article est justement de fustiger les politiques populistes incapables de dire la vérité aux français sur ce qui les attend dans les années a venir?. Le FN est l?archétype de cette politique du bla-bla qui cache la vérité e...

le 16/06/2011 à 10:36
Signaler
1 mandat c est peut etre court, mais je pense que la solution est la, le mandat presidentiel est de 5 ans celui des deputes/senateur aussi eh bien, allons plus loins que ces mandats comme celui des depute europeens, maire, conseiller regionaux.... so...

à écrit le 13/06/2011 à 15:16
Signaler
La critique est aisée mais l'art est difficile. L'auteur critique tout le monde, gauche et droite, mais ne propose pas grand chose : il se contente de dire que la situation est difficile et que la dette est immense, ce que tout le monde sait déjà.

le 13/06/2011 à 20:13
Signaler
vous vous trompez: le role des journalistes n est pas de proposer des solutions, mais de poser les vraies questions... ce que cet article fait tres bien !

à écrit le 13/06/2011 à 15:10
Signaler
Excellent article qui a le mérite d'etre clair. Le choix pour les français est simple l'infantilisme de la gauche, ou le volontarisme de la droite. A bien refléchir, il faut reconnaitre à notre Président sa force d'engagement à faitre bouger les lign...

le 14/06/2011 à 2:09
Signaler
Baisser les impôts de certains (bouclier fiscal, heures sup defiscalisées, exonérations, ...) sous prétexte d'avoir de la croissance plus tard pour payer = faire de la dette ou hypothéquer l'avenir ... Désolé mais c'est pas mieux que la gauche qui do...

le 14/06/2011 à 11:35
Signaler
L'erreur de Sarko a été de misé sur les riches seulement alors que ce qui ferait la richesse de la France c'est la compétitivité de ses salariés , l'innovation et la qualité de ses produits, la performance de ses PME dont les pdg ne sont pas tous dan...

le 15/06/2011 à 17:02
Signaler
à tonio : le pire c'est qu'on n'a plus de croissance et que l'europe est en déclin - surtout la France qui avait délaissé par ex les énergies nouvelles alors que l'allemagne et la chine font mieux dans ce domaine...la désindustrialisation de la Franc...

à écrit le 13/06/2011 à 14:57
Signaler
Excellent article démontant les vrais enjeux des années à venir .Beaucoup de Français vont y souscrire tout en demandant que l'effort vienne du voisin ,, "chacun pour soit ,dieu pour tous" . La crise a modifiée bien des projets ,mis en avant les vrai...

à écrit le 13/06/2011 à 14:15
Signaler
"accomplir des efforts considérables pour défendre un modèle de société qui protège les plus faibles", comme nos voisins allemands? Cela voudrait d'abord dire accepter les inégalités, ce que les Francais ont toujours refusé. En Allemagne, les efforts...

à écrit le 13/06/2011 à 14:07
Signaler
tres bonne analyse. Concernant les choix de Sarkozy, je ne crois pas qu'ils soient necessairement antagonistes. Pour ce qui est des valeurs, il parait tres anglo-saxon (importance de la valeur travail: travailler plus pour gagner plus, defiscalisatio...

le 13/06/2011 à 14:49
Signaler
La façon de diriger de M. Sarkozy est plus proche de celle d'un Franco que d'un De Gaulle ou d'un Churchill ou d'un Roosevelt.

le 13/06/2011 à 21:12
Signaler
A objection...... - Avec des régions et des départements pratiquement tous à gauche! Vous écrivez pour le plaisir de faire de l'antisarko primaire.

le 14/06/2011 à 2:00
Signaler
quel est le rapport entre les mesures gouvernementales et les régions ??? à part leur avoir transféré les dépenses sans le budget ....

à écrit le 13/06/2011 à 13:57
Signaler
Qui est aujourd'hui capable de diriger la France? Personne mon général. Pourquoi? Parce que ce pays est gouverné depuis le début des années 80 par les technocrates et les démagogues, sans compter l'écrasante responsabilité des médias, certains à la b...

le 13/06/2011 à 20:20
Signaler
faut arreter un peu; on nous rabache a longueur de temps que la France n a pas eu de budget en excedent depuis 1980 !!!! comment est il possible que pas un homme politique ne se presente en proposant de faire les reformes necessaires a l atteinte d ...

le 14/06/2011 à 1:57
Signaler
Dis donc Yann , tu acceptes de payer plus d'impôts , tes frais de santé et de baisser ton salaire (bon pas par 20 quand même .. même si la logique voudrait que pour être compétitif avec un Chinois il faudrait que tu le divises par 20 !!) ... aller di...

le 15/06/2011 à 17:04
Signaler
la crise financière a fait doubler le déficit du pays ! donc les financiers sont les premiers responsables et on ne leur fait rien payer !au petit peuple de payer la rigueur et aux riches des cadeaux fiscaux....

à écrit le 13/06/2011 à 13:31
Signaler
Faisons des économies. Les présidents et gouvernements ne peuvent plus rien faire ? Tout se décide au niveau Européen ? Ils sont devenus inutiles. Supprimons les. Ca nous fera faire des économies et on ne verra plus leurs têtes de baratineurs à la té...

à écrit le 13/06/2011 à 12:46
Signaler
Enfin un peu de vérités. Merci beaucoup de continuer à faire des articles sur les vrais problèmes très bien occultés ou déformés par notre classe politique suicidaire (pas pour elle, mais pour la France).

à écrit le 13/06/2011 à 10:18
Signaler
article intéressant qui pointe bien du doigt les insuffisances des uns et des autres pour ne pas dire leur manque de courage et leur sectarisme dans les programmes qu'ils proposent. Je crains malheureusement que ces élections prochaines soient à l'im...

à écrit le 13/06/2011 à 9:24
Signaler
Très bon article, mais il oublie un point essentiel quand comme à l'habitude une élite de grande école analyse la situation d'une façon cartésienne, elle oublie que notre monde est systémique et surtout que vouloir à l'infini faire reposer le poids f...

le 13/06/2011 à 20:27
Signaler
votre message est incomprehensible. pour info, le prix d un paquet de cigarettes est compose a + de 80% de taxes collectees par l etat. Enfin quand on veut lancer un debat on se force de le faire en citant des chiffres corrects: http://upload.wiki...

le 15/06/2011 à 6:25
Signaler
Inquiétant! Qui ne connait pas la Seita et que c'est l'état qui se fait le plus d'argent avec l'alcool et le tabac? En outre je n'ai cité aucun chiffre à ce sujet seulement des faits. Oui c'est bien ce que je dis...l'Etat est à l'origine de maladies ...

à écrit le 13/06/2011 à 9:12
Signaler
Ce qui est accablant c'est qu'un ministre de l'éducation (Luc chatel) ne sache pas faire une règle de trois ! Comment faire dans ces conditions une redistribution des richesses?

le 13/06/2011 à 10:10
Signaler
sans oublier son prédécesseur Darcos qui s'était fait piéger à la télévision. Tout ceci prêterait à sourire si ce n'était grave, quand on pense qu'ils sont censés représenter l'éducation nationale, et cerise sur le gâteau ils n'ont aucun complexe pou...

le 13/06/2011 à 11:10
Signaler
On nous a déjà fait le coup du responsable mais pas coupable, maintenant c'est inculte et ignorant, mais ministre, et tant pis pour les autres

le 13/06/2011 à 13:38
Signaler
Bon article. Il est là le vrai problème. Nous avons des élites médiatiques, à gauche comme à droite. Les vrais élites vont dans le privé. Reste les ambitieux en quête de gloriole, peu crédible au pied du mur, dont on se méfie, dont certains ont déjà ...

le 13/06/2011 à 20:29
Signaler
c est vrai qu un ministre qui se plante dans une multiplication, c est le coeur du probleme de la France...

à écrit le 13/06/2011 à 8:37
Signaler
Je ne me suis jamais sentie autant en phase avec cette thématique et j'attends vraiment un programme fédérateur, sortir des discours et retrouver la fierté d'être française car pour l'instant....beaucoup trop de foutaises! Droite ou gauche, retrouvon...

le 13/06/2011 à 20:30
Signaler
meme si cela passe par une hausse des impots, un retour au 40 heures et un gel des salaires pendant plusieurs annees? c'est a ce prix que les allemands sont redevenus competitifs... alors, toujours partante?

à écrit le 13/06/2011 à 8:19
Signaler
Le plus grand probleme de la France est la valeur du travail. La solidarité (si chere au peuple français) n'est pas suivi dans les faits aujourd'hui. Plus de 80% des Francais prennent un RTT aujourd'hui au lieu de travailler ... en terme de symbole, ...

à écrit le 13/06/2011 à 8:14
Signaler
Bonjour, excellente analyse!!! Rien à ajouter!

à écrit le 13/06/2011 à 8:13
Signaler
oui, il y a du vrai dans le constat de Mr Olivier Comte, mais la critique est aisée, et en face il n'y a pas beaucoup de propositions. Quoi qu'on en dise, la politique de sarkozy n'est pas aussi mauvaise. Certes il demeure un adepte du Libéralisme é...

à écrit le 13/06/2011 à 7:47
Signaler
En fait, ce que M.Lecomte dénonce fort justement revient à constater le particularisme français : dans ce pays l'on ne gouverne pas. On fait de la politique!! Toujours, partout, tout le temps....

à écrit le 13/06/2011 à 7:38
Signaler
Monsieur Lecomte est professeur dans l'une de nos plus prestigieuses écoles d'ingénieurs. N'a-t-il pas observé que pendant les fameuses " Trente glorieuses " la France était dirigée par des politiques et des acteurs économiques visionnaires et bâtiss...

à écrit le 13/06/2011 à 7:34
Signaler
Ah l'heureux temps où le Président de ce pays pouvait dire, sans honte, "enrichissez-vous".

à écrit le 13/06/2011 à 7:13
Signaler
Je vous encourage à prendre connaissance du programme du Front National dont vous avez soigneusement évité de mentionner l'existence, des fois qu'il réussisse là où le bipartisme a totalement échoué depuis trente ans.

à écrit le 12/06/2011 à 22:49
Signaler
Quand certains français manipulés et naïfs envisagent de voter Marine Le Pen, effectivement il y a de quoi s'inquiéter d'un grand retour en arrière. Son programme ne tient absolument pas la route sur quasiment aucun plan, heureusement qu'elle ne sera...

le 13/06/2011 à 7:15
Signaler
Il est bien évident que le RPR (UMP) et le PS ont énormément apporté à la France depuis trente ans. Une vraie réussite en effet qui est clairement démontrée dans le bilan catastrophique de l'auteur. On sent en vous une vraie pépite, un stratège, que ...

le 13/06/2011 à 16:01
Signaler
@Politologue Malheureusement pour vous et tous les assistés d'aujourd'hui, c'est le seul programme qui tienne la route et qui est à même de redresser la nation France (enfin si vous avez déja entendu parler du mot nation), depuis 4 décennies la Franc...

le 16/06/2011 à 8:31
Signaler
Avant de parler des ces "hordes d'incapables", il serait bon que vous vous renseigniez... Primo la France était bien content de les accueillir pour faire les boulots de m**** dont personne ne voulait (travailler à la mine, par exemple...) et deuxio, ...

à écrit le 12/06/2011 à 21:30
Signaler
Complètement d'accord avec l'article ... il faudrait faire des efforts .. tous ... Mais quel politicien (même Marine) osera plafonner les retraites à 3000 Euros, retirer les allocs familiales aux riches, ainsi que l'accès quasi gratuit à l'Université...

le 13/06/2011 à 2:31
Signaler
Bah oui c'est sûr ... plus facile de dire que c'est la fôt aux immigrés, aux fonctionnaires, aux assistés, aux syndicats . Plus dur de voir que la droite depuis 10 ans au lieu de se focaliser à réduire les impôts des riches n'a pas réussi a faire les...

le 13/06/2011 à 7:17
Signaler
@ ahbon Cessez d'écrire des âneries. La gauche est au moins aussi mouillée que votre "droite" de l'UMP qui n'est qu'un succédané du PS. Reprenez les chiffres depuis l'élection de Mitterand : une catastrophe. Quand à l'explosion du tissu social, il e...

à écrit le 12/06/2011 à 14:11
Signaler
Du blablabla comme d'habitude, chaque Français sait d'où vient le mal qui nous gangrène, et nous n'échapperons pas à la sentence. C'est la raison pour laquelle le Mouvement national est en train de s'imposer comme le seul recours aux décennies d'inep...

le 12/06/2011 à 22:56
Signaler
Si le Front des Nuls n'avait pas été aussi nul il aurait gouverné un jour, preuve qu'il n'est pas à la hauteur et quand il a géré des collectivités son bilan a été déplorable, alors arrêtez votre publicité, stop aux nuls. Il y a peu de candidat(e)s v...

le 13/06/2011 à 7:38
Signaler
Allez voir la gestion des collectivités dirigées par L'umps, et vous verrez leurs niveaux d'endettement avec leurs dépenses somptueuses, pharaoniques, et qui bien souvent se terminent par une mise en examen!. C'est un comble, qu'aujourd'hui, l'on pu...

le 13/06/2011 à 7:54
Signaler
@Stop au Front des Nuls Mauvais gestionnaires les gens du FN ?, non je ne crois pas !, prenez par exemple Fernand Le Rachinel qui fût je crois, numéro 2 ou 3 du FN pendant de nombreuses années, commença sa carrière comme apprenti ouvrier imprimeur à...

le 13/06/2011 à 20:40
Signaler
quel bel exemple ce Fernand le Rachinel !!! Pour info il etait en proces en 2009 avec le FN qui (comme souvent) n a pas voulu le payer pour le travail effectue.... Avec de tels arguments, pas besoin de detracteus ;) voici l article: http://www.lejd...

le 14/06/2011 à 7:01
Signaler
@yann Evidemment que le FN avait une ardoise à payer à Monsieur Le Rachinel, puisque le FN ne pouvait pas bénéficier de l'argent public pour sa campagne, c'est un secret pour personne. Depuis, la dette a été payée, ce que vous oubliez de mentionner!,...

à écrit le 12/06/2011 à 10:35
Signaler
Superbe article d'un gauchiste de centrale paris comme il y en a tant ! Vous me faites marrer en commençant votre article sur le manque de compétitivité. Vous ignorez les chiffres, monsieur le professeur de centrale pa.

le 12/06/2011 à 11:15
Signaler
ou pouvoir de grandes magouilles bientot le pouvoir au peuple FN

le 12/06/2011 à 22:51
Signaler
Le Front des Nuls n'a aucune chance, heureusement !

le 13/06/2011 à 7:19
Signaler
L'invective ne déshonore que son auteur. Insulter les électeurs du front national montre bien combien vous êtes limités. Et si le front national n'avait aucune chance, pourquoi vouloir vous en convaincre ici ?

à écrit le 12/06/2011 à 10:34
Signaler
Pourquoi cet économiste ne parle t-il pas de la dette issue de la loi de 73 condamnant les pays à payer aux banques des interets au détriment du social? et pourquoi pense t-il qu'il nous faut nous aligner sur la politique sociale allemande alors qu'o...

à écrit le 12/06/2011 à 10:02
Signaler
Comme je suis en phase avec ce qui est écrit ici et ,je ne dois pas etre le seul !J'ai une question :pourquoi n'entendons nous pas cela dans les débats de "Calvi "ou de "Radios" ? Ah ,oui, il ne faut pas dire la vérité aux simples , il faut les lai...

le 12/06/2011 à 10:32
Signaler
Trop facile comme état des lieux et constat. Les citoyens en sont conscients. C'est pour cela qu'ils se réfugient vers le FN. C'est les propositions qui sont interressantes à connaître. Donc nos intellectuels et nos spécialistes financiers sont aiuss...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.