Airbus revoit légèrement en baisse ses prévisions du marché de l'aviation civile

 |  | 305 mots
Lecture 1 min.
Les compagnies aériennes mondiales auront besoin de quelque 15.400 nouveaux avions d'une valeur globale de 1 300 milliards de dollars au cours de la période 2000-2019, selon Airbus Industrie. Ce chiffre, légèrement revu en baisse par rapport aux précédentes prévisions, tient compte de la récente vague de commandes enregistrées par les constructeurs. Airbus s'attend en conséquence à un ralentissement des prises de commandes au cours des deux ou trois prochaines années. Les avions de transport de passagers de plus de 70 places représenteront la part la plus importante de ce total, avec environ 14 700 unités, a précisé le consortium européen dans un document sur les perspectives globales du marché, rendu public jeudi à Londres. La demande d'avions cargo est estimée à "plus de 700" unités. La plus forte demande (7.570 appareils) sera enregistrée dans la catégorie des avions à une seule allée centrale (single-aisle) de plus de 100 places, représentant une somme totale de 327,4 milliards de dollars. Mais les besoins seront également importants (5.164 appareils) dans la catégorie des avions à deux allées (twin-aisles), plus gros, pour un montant global de 600 milliards de dollars, selon Airbus Industrie. Toujours pendant cette période 2000-2019, le nombre d'avions de 500 places ou plus en service dans le monde "augmentera inexorablement" de 36 aujourd'hui à 1 235 en 2019, représentant une valeur globale de 281,8 milliards de dollars.Airbus, qui table sur une progression annuelle moyenne de 4,9% du trafic de passagers au cours des 20 prochaines années, contre une prévision de 5% l'an dernier, estime que la capacité moyenne des appareils passera à 217 sièges en 2019, contre 179 sièges aujourd'hui, soit une progression de 21%. Ces prévisions sont globalement très proches de celles du principal concurrent du consortium européen, Boeing, même si l'américain table sur une part plus importante de petits appareils.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :