Le marché salue le bon chiffre d'affaire trimestriel de Plastic-Omnium

 |  | 452 mots
Les équipementiers automobiles continuent de faire parler d'eux à la Bourse de Paris. Après Valéo, qui a publié mercredi ses résultats trimestriels, et Sommer-Allibert, qui a connu une nouvelle flambée spéculative jeudi, c'est aujourd'hui la société Plastic-Omnium qui a occupé le devant de la scène.Le groupe a en effet publié jeudi son chiffre d'affaires au premier semestre 2000, qui est ressorti en hausse de 22,7% à périmètre constant. Les ventes de Plastic-Omnium se sont établies à 655 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année, contre 533 millions au cours du premier semestre 1999. "A taux de change constant, cette progression serait de 17%", précise le groupe dans son communiqué.L'activité internationale au pour sa part crû de 30%, et représente dorénavant 70% du CA de la société.C'est le pôle "Systèmes à carburant" qui a connu la plus forte progression, avec un chiffre d'affaires de 212 millions d'euros, en hausse de 52,5% par rapport à la période correspondante de 1999. Les ventes d'équipements extérieurs automobiles ont quant à elles progressé de 14,5% à 260 millions d'euros, demeurant le principal pôle d'activité de Plastic-Omnium.Deux explications à ce "bon chiffre d'affaires", selon Vincent Courtois, qui suit la valeur pour la société de bourse Wargny. Cette progression provient d'une part d'un "effet volume important lié à la montée en cadence des usines allemande, belge, anglaise et mexicaine", et d'autre part du "lancement de nouveaux véhicules pour GM et BMW au second semestre 1999". L'analyste est à l'achat sur le titre, avec un objectif de cours de 145 euros.Le spécialiste de la transformation plastique a par ailleurs annoncé un objectif de croissance de 15% pour l'ensemble de son exercice 2000. Le chiffre d'affaires du groupe devrait donc atteindre 1,3 milliard d'euros, "avant prise en compte du chiffre d'affaires supplémentaire de la nouvelle société commune, Inergy Automotive systems, créée par Plastic Omnium et Solvay SA dans le domaine des systèmes à carburant" précise le groupe. En 1999, le CA de la société s'était élevé à 1,12 millions d'euros.En Bourse, le titre Plastic Omnium était recherché vendredi matin. Après une heure de cotation, il s'adjugeait 3,33% à 117,8 euros et figurait parmi les plus fortes hausses du RM. A la clôture, l'action conservait une progression confortable de 2,11% à 116,4 euros.Au milieu du mois de mai 2000, la valeur avait sévèrement corrigé après l'annonce de son rapprochement avec le groupe belge Solvay, perdant près de 25% en un mois et demi. Les deux sociétés veulent créer une filiale commune regroupant les activités "systèmes à carburant" automobiles.Le titre avait par la suite retrouvé quelques couleurs, progressant de plus de 10% depuis son point bas de la fin du mois de juin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :