Genset accentue son orientation sur les produits pharmaceutiques

 |  | 394 mots
Le groupe biotechnologique Genset annonce la nomination d'un de ses administrateurs, André Pernet, au poste de président à compter du 1er août. Il succède ainsi à Pascal Brandys co-fondateur et PDG du groupe."Les compétences de Genset nous ont permis de réaliser des avancées remarquables dans tous nos programmes de recherche et pour nos deux spécialités : le système nerveux central et les troubles du métabolisme", déclare Pascal Brandys dans un communiqué. "Alors que nous approchons du stade du développement de médicaments, il m'est apparu indispensable d'apporter à la direction de l'entreprise une expérience directe de ces enjeux", poursuit-il.Avant de rejoindre Genset comme administrateur, André Pernet était en effet vice-président de la section R&D pharmaceutique des laboratoires américains Abbott. Sa nomination au poste de PDG de Genset reflète clairement la réorientation de la société vers le développement de produits pharmaceutiques aux côtés des programmes de recherche menés par le groupe.L'un de ces programmes concerne l'obésité. Le développement de médicaments devrait débuter à la fin de cette année pour une mise sur le marché en 2005.L'évolution du cours des sociétés de biotechnologie étant lié au succès des programmes thérapeutiques, les marchés restent attentistes pour le moment. Côté à la fois au Nasdaq et au nouveau marché, le titre progresse quelque peu sur ces deux marchés, de 2,56% à 80 euros sur le nouveau marché et de 3,57% à 25,4 dollars au Nasdaq."Le titre reste clairement sous valorisé de la même manière que toutes les entreprises du secteur. Si la nomination de monsieur Pernet confirme le nouvel axe de la stratégie du groupe, les marchés attendent les premiers résultats concrets. De plus, la remontée du cours dépendra de la capacité de Genset à remonter sa réserve de trésorerie", indique Phillipe Cramer, analyste financier chez Close Brothers.Au niveau de la structure de bilan en effet, la trésorerie nette s'établissait fin mars à 39,2 millions d'euros avec un endettement net négatif. Les dirigeants du groupe quant à eux ne prévoient pas de bénéfices avant 2003.L'an dernier Genset a dégagé une perte nette de de 22,1 millions d'euros, en augmentation de 50% pour un chiffre d'affaires de 27,7 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :