Verneuil Finance vise 20% des droits de vote de Guyenne Gascogne

 |  | 355 mots
Le fonds d'investissement Verneuil Finance veut continuer de se renforcer dans le groupe de distribution Guyenne Gascogne, qui exploite des magasins sous enseigne Carrefour et Stoc dans le sud-ouest de la France. La société a en effet annoncé, jeudi matin, qu'elle avait l'intention de porter sa participation à au moins 20% des droits de votes, mais qu'elle ne souhaitait pas dépasser le seuil du tiers du capital. Verneuil Finance avait franchi en hausse le seuil de 5% du capital de Guyenne Gascogne le 13 juin dernier, avant de dépasser trois jours plus tard le seuil des 10% du capital et des 5% de droits de votes. Il détenait alors une participation de 10,4% dans le groupe de distribution, et 8,59% des droits de vote. La famille Beau reste toutefois le premier actionnaire de Guyenne Gascogne, avec une participation de 20%. Plus de 50% du capital de la société demeure entre les mains du public, laissant ouverte l'hypothèse d'une OPA sur le groupe. La capitalisation totale de Guyenne Gascogne dépasse toutefois 600 millions d'euros, ce qui en fait une proie difficile à avaler.Dans un communiqué, Verneuil Finance indique qu'il a poursuivi ses achats de titres et écrit: "l'intention du groupe Verneuil Finance pour les douze mois à venir est de consolider cette participation à au moins 20% des droits de vote et pour cela, si les conditions de marché le permettent, de continuer ses achats de titres Guyenne Gascogne." L'action Guyenne Gascogne était quasiment stable jeudi à la clôture de la Bourse de Paris, à 90,2 euros. Au cours des trois séances précédentes, le titre s'était toutefois adjugé plus de 8%, lui permettant de rattraper un peu du retard accumulé depuis le début de l'année. Le cours reste néanmoins inférieur de 4% à ce qu'il était à la fin de l'année dernière. La consolidation du secteur de la grande distribution française a connu un coup d'accélérateur avec la fusion, l'an dernier, des groupes Carrefour et Promodès. Dans ce contexte, Guyenne Gascogne est l'un des derniers acteurs indépendants du secteur, et son statut de société opéable donne un attrait spéculatif à la valeur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :