AXA : Augmentation de capital pour financer l’acquisition de SLPH

 |  | 413 mots
Lecture 2 min.
Le groupe français d'assurances Axa procédera à une augmentation de capital de 3,7 milliards d'euros du 11 au 24 mai, proposant quelque 30,4 millions d'actions à un prix de souscription unitaire de 123 EUR a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué.Vers 16h30, le titre AXA s'affichait en repli de 3.32 % à 1631.1 euros sur le marché parisien. Depuis le milieu du mois de mars, l'action de l'assureur français a gagné près de 30 %. Ce rebond du cours a coïncidé avec l'annonce, le 16 mars 2000, d'un résultat net part du groupe en hausse de 32 % à 2,02 MdEuros au titre de l'exercice 1999.L'augmentation de capital s'adresse en priorité aux actionnaires du groupe, qui bénéficieront d'un droit préférentiel de souscription leur permettant de souscrire à une nouvelle action au prix de 123 EUR pour 12 actions anciennes détenues. Les actions émises porteront jouissance du 1er janvier 2000, donnant ainsi droit au dividende pour l'exercice en cours. Finaxa et les Mutuelles Axa, qui détiennent directement et indirectement 23,19% du capital d'Axa souscriront à cette augmentation pour un minimum de 372 M EUR, ajoute le communiqué. Le fonds levés par cette opération pourront "servir à financer l'acquisition des intérêts minoritaires dans Sun Life and Provincial Holdings" (SLPH) ou à renforcer la structure financière du groupe et "accroître sa flexibilité financière pour son développement futur", indique Axa.Axa a annoncé mardi qu'il allait payer 2,37 mds livres (4,05 mds EUR) pour racheter les 44,7% qu'il ne détient pas encore dans sa filiale britannique SLPH. Le groupe français avait annoncé le 24 mars son intention de prendre le contrôle total de sa filiale. Le rachat, qui doit être approuvé par les actionnaires minoritaires de SLPH, devrait être effectif d'ici la fin juillet.Pour Arnaud Franc, qui suit la valeur pour KBC Securities, l'acquisition par AXA du reste du capital de SLPH était doublement justifiée. "Tout d'abord, le titre SLPH était à un cours intéressant après l'annonce de résultats médiocres pour l'exercice 1999. Ensuite, les minoritaires sont plus difficiles à gérer au Royaume-Uni qu'en France. Axa aura donc les mains libres pour restructurer sa filiale après l'acquisition de la totalité du capital. L'opération a donc été réalisée au bon moment, et permettra à AXA de profiter d'un marché britannique de l'assurance-vie qui devrait être porteur à moyen-terme."D'après l'assureur, l'acquisition des intérêts minoritaires dans SLPH devrait avoir un impact dilutif de 1 % en 2000, mais relutif en 2001 (un peu plus d'un pourcent) et en 2002 (un peu plus de 2 pourcent).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :