Groupe Zannier : La fusion avec Génération Y2K accueillie favorablement par le marché

 |  | 475 mots
Lecture 2 min.
Les groupes Zannier et Génération Y2K vont fusionner pour créer l'un des leaders mondiaux de la mode enfantine. La nouvelle entité représentera un chiffre d'affaires consolidé annuel de l'ordre de 4 milliards de francs (610 millions d'euros) et regroupera les marques Catimini, IKKS et Jean Bourget, issues du groupe Génération Y2K, et Kickers, Chipie, Z, Absorba, Confetti, Floriane, Lili Gaufrette, J Pommes, Tournevis, Alphabet et Mot de passe, provenant du groupe Zannier.Aux termes de cet accord, les actionnaires de Génération Y2K céderont à Groupe Zannier 96,16% du capital de leur société, en échange de 414.525 actions Groupe Zannier valorisées à 480 FF (73,18 EUR) par titre, soit 198,972 MF (30,33 M EUR) ainsi qu'une somme en numéraire de 130 MF (19,82 M EUR). Au total, les actionnaires de Génération Y2K recevront 329 MF (50,16 M EUR). Groupe Zannier procédera au rachat des actions Génération Y2K par voie d'Offre publique de rachat, initiée à l'issue de l'Assemblée générale annuelle de groupe Zannier.Les investisseurs ont bien accueilli cette information. A la clôture du marché, jeudi, le titre Zannier affichait un gain de 9,08 % à 64,3 euros. Depuis le 1er janvier 2000, l'action s'est adjugée une progression de 48 %. Après un début d'année décevant, le titre a entamé, au début du mois de mars, une phase de rebond quasi ininterrompue, au cours de laquelle il a progressé de plus de 60 %.Pour Murielle André, qui suit la valeur à la Société générale, cette fusion présente plusieurs avantages : " Elle permettra tout d'abord aux marques de Génération Y2K de bénéficier de la logistique performante du groupe Zannier. Cette acquisition constitue ensuite une nouvelle avancée de Zannier à l'internationale : la nouvelle entité comprendra près de 700 magasins dans le monde. Elle concrétise enfin une montée en gamme du groupe Zannier, grâce à l'intégration des marques IKKS et Catimini ". L'analyste annonce qu'elle va réviser à la hausse son objectif de cours, après estimation des coûts financiers présentés par l'opération. Génération Y2K présente en effet un endettement important, de l'ordre de 300 millions de francs, qui pourrait peser sur la structure financière du Groupe Zannier.Cette fusion est, pour Zannier, la deuxième grosse opération capitalistique de l'année. En avril dernier, le groupe avait annoncé la création d'une société commune 50/50 avec le groupe Pentland, pour l'exploitation de la marque Kickers. La nouvelle société, baptisée Kickers Worldwide, " devrait être fortement relutive pour le Groupe Zannier, qui ne bénéficiait auparavant que des revenus issus de la licence Kickers ", estime Murielle André. " Le chiffre d'affaires additionnel issu de la création de cette société commune devrait être de l'ordre de 500 millions de Francs. "

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :