Procter and Gamble : La révision en baisse des prévisions de résultat sanctionnée par Wall Street

1 mn

Le groupe Procter and Gamble a annoncé que la hausse de son bénéfice net sur l'ensemble de l'exercice fiscal (clos en juin) sera de l'ordre de 7%, soit moins que les 13% initialement prévus, notamment en raison d'un recul sur le troisième trimestre. Cette révision en baisse intervient alors que le groupe prévoit des ventes en hausse de 7 à 8% pour la seconde moitié de son exercice fiscal (janvier à juin 2000), un rythme deux fois plus important que l'année dernière à la même époque. Le bénéfice net par action au troisième trimestre (janvier à mars) sera de 10 à 11% inférieur à celui réalisé sur la même période l'an dernier après une première estimation d'une hausse de 7 à 9%, a indiqué Procter and Gamble. Pour l'ensemble de l'année fiscale, la croissance du bénéfice net par action sera de l'ordre de 7%, le groupe respectant ainsi la fourchette de 6 à 8% donnée il y a un an. Cette révision en baisse des résultats s'explique, selon le communiqué du groupe de produits d'hygiène et d'entretien, en raison du renchérissement des produits de base, notamment les dérivés des pétroles. Le groupe doit également faire face à des surcoûts dans le processus de fabrication, le stockage et la logistique en Europe.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.