Lagardère lance une OPE sur sa filiale Hachette Filipacchi Médias

 |  | 317 mots
Lecture 2 min.
Lagardère SCA a déposé mardi une offre publique d'échange (OPE) sur sa filiale Hachette Filipacchi Médias proposant aux actionnaires de cette entreprise de recevoir 11 actions Lagardère pour 10 de leurs titres. Cette offre, "sur la base du dernier cours coté des deux sociétés du jeudi 20 avril, fait ressortir une prime de 17,7% pour les actionnaires de la société Hachette Filipacchi Médias et sur la moyenne des cours des trois derniers mois (pondérée par les volumes), une prime de 20,3%", précise le communiqué de presse publié par Lagardère.L'offre se déroulera entre le 5 et le 25 mai 2000. Ses résultats seront publiés le 8 juin. A l'issue de ce processus, le groupe Lagardère SCA espère acquérir les 33.58 % du capital de HFM dont il n'est pas encore propriétaire.Selon le communiqué, "cette opération renforce la cohérence de la stratégie et le rôle d'opérateur industriel direct du groupe Lagardère dans le secteur des médias". "Le groupe Lagardère, au travers du rapprochement complet avec sa filiale, poursuit-il, pourra à l'avenir mettre à la disposition d'Hachette Filipacchi Médias, les moyens opérationnels et financiers lui permettant de compléter la pénétration de ses marques à forte notoriété, aujourd'hui principalement distribuées sous forme de magazines".Cette opération entre dans le cadre du " recentrage stratégique de Lagardère dans les médias ". Cette nouvelle stratégie a débuté avec le lancement d'une OPA sur Europe 1 le 12 avril 1999, puis s'est prolongée dans les accords avec Canal+ (télévision numérique) et avec T-Online (internet). L'objectif est d'assurer une diffusion des marques de HFM sur ces nouveaux médias.Le titre HFM a été réservé à la hausse dès l'ouverture de la cotation. L'action Lagardère affichait, vers 10 h., un recul de près de 4 % à 73.45 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :