Bolloré réorganise son pôle tabac

 |   |  372  mots
Le groupe Bolloré a engagé le recentrage de ses activités dans l'industrie du tabac. Il va tout d'abord se renforcer dans la fabrication et la distribution de cigarettes, en rachetant la participation de la Seita dans Coralma. Cette opération, dont le montant n'a pas été rendu public, découle du changement de contrôle de la Seita, après sa fusion-absorption avec le groupe tabatier espagnol Tabacalera fin 1999 pour donner naissance à Altadis. Le groupe Bolloré a en effet décidé de faire jouer la clause qui liait les deux actionnaires de Coralma et qui prévoyait qu'en cas de changement de contrôle de l'un, l'autre pourrait racheter sa participation dans Coralma. Créée en 1990 par Bolloré et la Seita, Coralma représente 12,5 milliards de cigarettes fabriquées en Afrique et a dégagé, en 1999, un résultat net de 20 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 223 millions d'euros, a-t-on indiqué chez Bolloré. Le groupe Bolloré a par ailleurs annoncé dans un communiqué avoir vendu au groupe de distribution américain Republic Technologies ses marques de papier à cigarette OCB, Job et Zig Zag sur la base de 150 millions d'euros pour une cession à 100%. La transaction porte sur la vente des droits de Bolloré sur ces trois marques, avec quelques restrictions géographiques. Selon les termes de l'accord, les actifs immobiliers et d'exploitation de Perpignan (lieu de production) seront "regroupés dans une société commune dans laquelle la société Republic Technologies sera majoritaire et le groupe Bolloré actionnaire à hauteur de 19%." OCB, Job et Zig Zag ont réalisé un chiffre d'affaires total de 309 M EUR en 1999, a-t-on indiqué chez Bolloré. A l'issue de cette double transaction, les actifs du groupe Bolloré dans le tabac comprennent la participation de 19% dans la nouvelle société créée avec Republic Technologies, les marques et la distribution de Zig Zag aux Etats-Unis et dans certains pays d'Asie, et de OCB au Canada, ainsi que 100% de Tobaccor, "qui outre ces marques propres qu'elle développe en Asie détiendra 100% de Coralma." L'action du groupe Bolloré a peu réagi à ces informations. En milieu de matinée, elle gagnait 0,84% à 180,9 euros, mais restait néanmoins en recul de 7,7% par rapport à son cours du début d'année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :