Le lancement de l'A3XX bientôt officiel

Le lancement officiel de l'avion géant d'Airbus, l'A3XX, devrait intervenir d'ici la fin de cette année, estime Philippe Camus, co-président de l'exécutif d'EADS, qui détient 80% de l'avionneur européen. "La fin de la phase de lancement de l'A3XX devrait intervenir d'ici la fin de l'année", a-t-il déclaré lors d'un point presse réalisé jeudi. "Le programme est déjà lancé pour moi. La question aujourd'hui est de savoir quand on ferme le guichet pour les sociétés qui seront des compagnies de lancement (...)", a-t-il ajouté. Ces dernières bénéficient de rabais importants sur le prix d'achat des avions, en contrepartie du risque pris sur le lancement d'un appareil nouveau. Airbus a reçu à ce jour 44 commandes fermes pour son super-jumbo venues de Singapore Airlines, Qantas, Air France, Emirates (Dubaï) et la société américaine de leasing ILFC. En outre, Airbus mène actuellement des discussions avec plusieurs autres compagnies, telles que Virgin Atlantic, filiale de Singapore Airlines, pour 6 A3XX ou encore la compagnie aérienne allemande Lufthansa. La signature d'un accord avec Virgin Atlantic porterait le nombre de commandes d'A3XX à 50, soit le nombre requis pour le lancement officiel du gros porteur.Ce lancement doit être décidé par les actionnaires d'Airbus, EADS et le britannique BAE Systems qui détient 20% du capital de l'avioneur. Aucune date de réunion de conseil n'a été fixée pour le moment "mais tout peut s'organiser très vite", a-t-on précisé chez EADS. La transformation formelle du consortium Airbus en société intégrée de droit privée devrait être effective dans les premières semaines de 2001, avec effet rétroactif au 1er janvier 200, a précisé M. Camus. L'A3XX, un appareil à deux ponts d'une capacité de plus de 550 sièges dans sa première version et d'un prix catalogue de quelque 230 millions de dollars, est le plus grand avion jamais conçu dans l'histoire de l'aviation civile, avec un coût estimé à 10,7 milliards de dollars. Le lancement officiel permettra de mettre en route le processus industriel, c'est à dire la production de l'avion, qui sera assemblé à Toulouse. Les premiers tronçons seront reçus sur le site en 2003 et le premier vol est prévu pour fin 2004. Porté par ces bonnes nouvelles, le titre EADS s'adjugeait vendredi près de 4% à 22,85 euros vers 11 heures. Notons toutefois que la hausse du titre aujourd'hui peut également s'interprêter comme un rebond technique, l'action EADS ayant perdu plus de 4% depuis lundi. Depuis son introduction au Premier marché de la Bourse de Paris en juillet dernier, la valeur s'est appréciée de plus de 26%. Ce n'est que fin septembre que le titre a vraiment décollé. Auparavant, il avait quelque peu souffert des incertitudes sur le développement de l'A3XX et d'une certaine saturation du marché, l'introduction en Bourse du groupe étant intervenue au même moment que celles de Wanadoo et Vivendi Environnement.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.