Bénéfice net en baisse de plus de 20% pour Adidas-Salomon

 |   |  383  mots
Le numéro deux mondial des fabricants d'articles de sport, l'allemand Adidas-Salomon, a enregistré un recul de 22% de son bénéfice net sur neuf mois à 177 millions d'euros. De janvier à septembre 2000, le bénéfice imposable s'est contracté de 15% à 326 millions d'euros. Ce recul des bénéfices est "conforme aux attentes", s'est empressé d'indiquer Adidas et s'explique notamment par "la progression du taux d'imposition de plus de deux points par rapport à l'an dernier", souligne le groupe dans un communiqué. Compte tenu de la performance inférieure au niveau prévu de la marque Adidas aux Etats-Unis, des effets monétaires négatifs et des charges d'intérêts plus élévées, le groupe a confirmé sa prévision de bénéfice net faite en début d'année pour l'ensemble de l'exercice 2000, soit un recul de 20% comparé à celui de l'exercice précédent. Au cours des neuf premiers mois, le chiffre d'affaires a en revanche aumgmenté de 7% à 4,4 milliards d'euros, poursuivant la tendance du premier semestre. Les ventes de chaussures (+9%) et d'équipements (+24%) ont été le moteur de la croissance du chiffre d'affaires sur neuf mois. Les ventes de la marque Adidas ont progressé de 4% à 3,7 milliards d'euros. Par régions, l'Asie a connu à nouveau le plus fort taux de croissance avec un chiffre d'affaires à 589 millions d'euros, en hausse de 33%. En Europe, la croissance des ventes du groupe a atteint 5% à 2,3 milliards d'euros, tandis qu'en Amérique du Nord, le chiffre d'affaires est resté stable à 1,4 milliard d'euros. Malgré le recul de ses bénéfices, la direction du groupe maintient son objectif de croissance du bénéfice net par action (BNPA) en 2001. "En dépit des mouvements de changes, ce qui rend l'objectif très ambitieux, nous sommes en mesure de confirmer une augmentation de 15% du bénéfice par action en 2001", a ainsi souligné le patron du groupe, Heinrich Herbert. A la Bourse de Paris, le titre Adidas gagnait plus de 4% à 56 euros peu avant la clôture des marchés. Soulignons toutefois que l'action était particulièrement mal orientée ces derniers jours, affichant une baisse de 9,6% depuis le 11 octobre dernier. Le titre est d'ailleurs en recul de près de 24% par rapport au 1er janvier dernier.A Francfort, l'action Adidas s'appréciait également jeudi, grimpant de 3,80% à 56,05 euros en fin d'après-midi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :